@HellaSlytherin @Mymy, perso, je rejoins @Whiskie sur ce point. Il y a certes une partie des gens qui trouvent ça sale, mais l'image de la femme "qui mouille" parce que le mec en face est grave un sex-symbol, c'est quand même un fantasme masculin super récurrent et répandu, ce qui explique d'ailleurs qu'on le trouve dans le rap masculin. C'est en partie pour ça qu'il y a une grande fascination pour "les femmes fontaines" dans les magazines grand public, l'accomplissement du désir féminin est très important pour un certain nombre d'hommes quand il leur permet de valoriser leurs "compétences" de bête de sexe accomplie. Or, réussir à faire mouiller la culotte d'une fille, ça donne l'image d'un alpha male qui fait tourner les têtes, surtout qu'il y a cette idée que c'est un truc incontrôlable, que la fille éviterait si elle pouvait (puisque ça "salit" sa culotte, j'imagine que certains le perçoivent un peu comme une éjaculation incontrôlable, ce qui chez les hommes est quand même vu comme un peu gênant/honteux), donc c'est avoir un certain pouvoir sur la femme en question, et si c'est pendant l'acte que la fille mouille à mort, ça reste super flatteur car ça "prouve" que le gars qui "provoque" ça est super doué avec sa bite en gros.
Bref, qu'une femme revendique ça, c'est vrai que c'est assez inhabituel, mais je ne dirais pas que le fait qu'une femme mouille soit tellement vu que ça comme extrêmement dégoûtant et tabou. Au contraire, c'est une imagerie que ce sont largement approprié les hommes et du coup, perso, je ne trouve pas ces paroles particulièrement empouvoirantes. C'est pas qu'elles sont l'inverse d'empouvoirante ou quoi ou même que c'est absolument nécessaire que le clip soit un manifeste féminist, mais j'ai l'impression que les codes du male gaze ne sont pas vraiment cassés et du coup, bon, je le vois juste comme une chanson assez trash comme une autre.
 
Dernière édition :
Je te cite @MissMachine

Après, je me demande aussi si je n'analyse pas ça avec mon regard de femme blanche, et si du coup je ne suis pas totalement à côté de la plaque. J'ai lu beaucoup de témoignages de femmes racisées qui disaient que leur lutte, c'était plutôt d'être reconnues comme des femmes désirables

CE PASSAGE EST SUPER IMPORTANT.

C'est pour cela que j'ai du mal avec beaucoup de féministes blanches qui considèrent chaque expression de ma féminité et de la mise en scène de ma désirabilité comme quelque chose de patriarcal
et qui ne comprennent pas qu'alors que les femmes blanches ont été oppressées par ces injonctions, l'arme misogynoir a été justement de nier toute féminité et désirabilité aux femmes noires. Parce que nous voir comme féminines, aurait été comme nous considérer comme dignes d'être protégées et nous voir comme désirables, nous considérer comme des "êtres de valeur", hors le but était d'abuser sexuellement de nos corps. Je suis en train de lire un essai qui analyse le porno actuel au prisme de la race dans lequel il est dit que la représentation des femmes dans le porno mainstream s'inspire de la vision coloniale et raciste des femmes noires comme objets sexuels à dégrader sur qui on peut projeter des désirs sexuel de façon déviante (ce que les hommes blancs ne pouvaient faire sur une femme blanche considérée comme "pure") et j'ai trouvé ça très parlant. Et ça reste dans le thème en plus : des femmes afrodescendantes qui réclament leur (hyper)sexualité en tant que sujets, c'est immensément politique (même si ça reste emprunt de capitalisme par exemple, mais je ne suis pas anticapitaliste donc bon). Alors le tout, c'est que ce ne soit pas la seule représentation dominante des femmes noires et c'est plus ça le problème. Mais c'est un autre sujet.

Le rap féminin, c'est le seul genre où les femmes expriment une forme de dominance sexuelle. Certaines ont évoqué le porno mais dans le porno mainstream, les femmes s'expriment à peine, tout ce qu'elles font c'est échapper des gémissements de plaisir ou de douleur, le sexe est majoritairement subi, ce sont des orifices sur pattes. Donc une femme qui dit "je veux ça, j'exige ça, j'aime ça", et même si ce qu'elle veut c'est un gros chibre et être pénétrée sauvagement, c'est déjà subversif puisque la femme n'est plus passive, elle ne se positionne plus comme un réceptacle séminal utilisé pour le plaisir masculin. Et ça, c'est une image qui fait peur aux hommes. Et faire peur aux hommes, c'est plus puissant que de leur inspirer le respect surtout quand on sait à quoi une femme digne de respect fait référence pour beaucoup : une femme qui ne dérange pas.

Pourquoi une femme qui twerke, porte des trucs moulants et sexy, a une attitude sexuelle, ce serait forcément une imagerie destinée à plaire aux hommes sachant que la plupart des personnes qui écoutent Cardi et Megan sont des femmes ? Tous les codes sexuels et la sexualité en elle même est formatée par le male gaze car créées dans un système patriarcal. Je veux dire, le simple fait que la majorité des femmes se font pénétrer à chaque rapport sexuel en dit long. D'ailleurs, le simple fait qu'on parle de pénétration et de préliminaires ou juste de pénétration et pas d'englobage vaginal (donc du vagin comme actif et non passif), c'est parce que notre vision du sexe et notre vocabulaire est imbibé de patriarcat. Donc, c'est très très très difficile de sortir de ce cadre là en fait. Pour moi, ce n'est pas idiot de se réapproprier ce cadre qui a tendance à délaisser le plaisir féminin parce qu'il faudrait beaucoup beaucoup de lavage de cerveau "féministe" pour arriver à une sexualité non patriarcale et que ce n'est pas demain la veille que ça arrivera.

Donc, assez paradoxalement, je pense que laisser l’apanage de tous ces codes sexuels normés et misogynes aux hommes c'est leur donner le pouvoir de nous assujettir et stigmatiser et oui ça veut dire se réapproprier les mots "salope", "pute" et parler de sa grosse chatte qui mouille comme un homme parlerait de sa grosse bite en érection. Si beaucoup de femmes brandissaient le mot "salope", il n'y aurait plus de stigmate à entre être une et donc le slutshaming n'existerait plus et le revenge porn deviendrait une arme désuète. Je ne dis pas que la tendance à hypersexualiser les femmes (et l'hypersexualisation de la société en général) est formidable, disons que c'est plus compliqué et nuancé que ça.
 
Avec ce type d'oeuvre, je trouve que finalement ce qui vaut l'analyse c'est pas tant le message en lui-même que sa réception. En ce moment une statue représentant une vulve est exposée dans une ville de ma région et les réactions de rejet sont à peu près les mêmes qu'ici : "vulgaire", "moche", "incompréhensible", "anti-féministe" etc. Je trouve que ça en dit trèèèès long sur le tabou qui entoure le sexe féminin. Le montrer, ça agresse les gens et pour justifier leur ressenti, ils vont partir dans du pseudo-intellectualisme ou du pseudo-moralisme ("c'est une regression du féminisme, blablabla"). On n'est pas sensé montrer des chattes dans l'espace public, ni ce qui en sort (sang menstruel ou cyprine). Les bites ça va : on peut les gribouiller sur un coin de table, ça fait rigoler. Par contre un schéma de vulve, tout de suite on perd la banalité, le côté "humour régressif" et ça devient juste obscène et impudique. D'ailleurs, je serais curieuse de savoir combien de gens seraient capables de dessiner une vulve anatomiquement exacte. Je suis à peu près sûre que le résultat serait symptomatique du tabou qui pèse sur le sexe féminin et ne ferait que confirmer l'importance de sa représentation dans l'espace public.

Pour revenir au clip, je suis pas amatrice de rap donc aussi bien c'est beaucoup plus commun que je ne le crois, mais c'est la première fois que je vois le désir féminin représenté de façon aussi tangible et aussi revendicative. C'est pas juste un support masturbatoire, c'est pas là pour flatter le "male gaze", le message que je retiens c'est plutôt une affirmation de puissance à travers l'expression tangible du désir féminin. Comme tu dis @AFRO INSOLENTE, c'est l'équivalent des mecs qui parlent de leur grosse bite en érection. Alors on va me dire "oui, mais gnagnagna, pourquoi imiter les hommes? pourquoi ne pas promouvoir une vision moins agressive de la sexualité? etc.". Le truc, c'est que ce qui pose problème c'est bien de considérer ce type de sexualité comme étant l'apanage des hommes. Comme je le disais, l'enjeu c'est pas de les imiter, c'est surtout de revendiquer une existence en fait.

Après là on est dans l'analyse, il est évident que tout le monde n'aura pas cette démarche de décryptage, mais même à un niveau de réception plus basique, ce clip a au moins le mérite d'apporter quelque chose de nouveau et de faire évoluer l'imaginaire collectif. Je pense pas que le message ait vocation à être analysé pour être compris, il est délivré à un degré plus subliminal que ça.
 

Nacre

Mamie Hobbit
@Chandernagor Je suis d'accord avec toi sur le papier, mais je suis convaincue que dans la "vraie" vie, les gens n'auront pas cette réflexion, cette déconstruction, cette analyse. :erf:
Pour ma part, et pour reprendre ton exemple de la statue, ça me choquerait aussi qu'on érige une statue de pénis. Je ne sais pas où elle est exposée précisément, mais quand je me balade, j'ai pas envie de voir un appareil génital quel qui soit sans que j'ai donné mon consentement. On voit déjà du sexe et des sous-entendus associés tout le temps, partout.
Alors, c'est peut-être mon côté asexuelle qui parle, mais moi j'en ai marre, en tant que femme, d'être ramenée à ma vulve, mes jambes, ma poitrine ou n'importe quel attribut qu'on considère féminin. Je suis plus que des bouts de corps, un vagin sur pattes. On peut être aussi ça, mais pas que.
Et quand je vois des clips comme ça, ça me ramène à ça. Peu importe le message derrière. Je sais qu'il ne m'oblige à rien, et que sans aucun doute je ne suis pas le public visé. Mais ça me fait juste me dire "ah oui, c'est vrai, j'ai un vagin et ce simple fait peut intéresser des gens." Et ça me blesse.

Édit: le message est peut être confus, mais j'espère que vous comprendrez l'idée.
 
Je trouve qu'on oublie un peu les logiques économiques de l'industrie musicale dans tout ça. Cardi B est signée sur Atlantic Records, qui n'est pas un petit label pour artistes indépendants mais bien un label qui veut avant tout "faire de l'argent" et qui donne une direction artistique pour chacun de ses artistes. Quand on parle du « "plaisir fou" que prend Cardi B à incarner ses idoles » dans une logique implicitement féministe (du moins il me semble que c'est ce que l'article veut dire), de ses références à la culture afro-américaine, il faut aussi s'intéresser à la construction de sa carrière et à la façon dont elle a est marketée. Je trouve important également de mettre cela dans le contexte des Etats-Unis.

Quand Cardi B est arrivée dans l'industrie musicale (après une carrière dans la télé-réalité) il y avait aux Etats-Unis une sorte de mouvement notamment sur twitter appelé "fortheculture" initié par les afro-américains afin de, entre autre, mettre en avant/retrouver la culture hip-hop. Cardi B est arrivée au moment où Nicki Minaj, qui était un peu désignée comme la "queen" du hip hop féminin, était rejetée par le public afro-américain car trop pop. Atlantic Records l'a signée en comprenant qu'il y avait quelque-chose à faire avec ce "manque" d'une "vraie" rappeuse hip hop pour le public afro-américain. Ils ont beaucoup joué avec l'opposition par rapport à Nicki Minaj, surtout au niveau physique dans les clips et des références que toutes deux présentaient par rapport à Lil Kim (physiquement là encore). Les gens les ont énormément comparées et les médias également, ça a créé des débats du style "qui est la queen du hip hop féminin" etc., elles ont eu des "clashs", ce qui a énormément contribué au succès de Cardi B aux Etats-Unis et qui, par conséquent, a rapporté de l'argent à Atlantic qui a bien mené sa barque. Quand on regarde les différentes collaborations de Cardi B, par exemple Offset, DJ Khaled, 21 Savage, qui sont d'ailleurs trèèèès loin d'être féministes, on voit qu'elle collabore principalement avec des artistes ayant une crédibilité dans le rap mais également avec des artistes qui répondent au codes "street". Elle fait parfois quelques featurings avec des artistes pop mais reste beaucoup dans ce créneau. Elle rend également des hommages à des figures féminines du hip-hop (Lil Kim, Missy Elliott), les cite beaucoup comme ses sources d'inspirations, afin de se crédibiliser auprès de ce public mais également parce que dans la logique des industries culturelles, on achète beaucoup moins ce qu'on ne connaît pas (les artistes émergents sont souvent décrits comme "le nouveau [nom d'un artiste déjà connu]", "un mélange de [...] et de [...]"). Les références de Cardi B à la culture afro-américaine ne viennent, je pense, pas d'elle-même mais davantage de cette logique là voulue par Atlantic.

Après je trouve ça très bien que ce clip soit réceptionné comme féministe, qu'il puisse désacraliser le fait de parler de sexe en étant une femme, or il ne s'agit que de sa réception (là je rejoins @Chandernagor ) (bien qu'elle soit loin d'être la première à parler de sexe dans ses chansons). Mais avant, il y a toute la construction d'un personnage et d'un clip (réalisé en l’occurrence par Colin Tilley, qui a produit de nombreux clips pour Chris Brown, accusé de viol et reconnu coupable de violences conjugales, et Rick Ross, qui faisait il y a quelques années l'apologie du viol. Alors le male gaze, je pense que oui, il est bien présent). Donc ça me dérange un peu qu'on présente presque Cardi B comme une féministe libérée de toute contrainte qui gère son image et sa musique comme elle l'entend.
 
Si jamais ça vous intéresse, un article de Genius.com parle des réactions de Cardi B suite aux retours négatifs et au slutshaming suite à la sortie de WAP. Car, of course, il y a pas mal de conservateurs qui disent que WAP est "tout ce qui ne va pas avec la culture hip-hop mainstream (marrant comme personne réagit si fort quand c'est des mecs qui sont "vulgaire" H24 dans leurs clips et lyrics, mais passons).

Elle parle notamment du fait qu'il y a plein de rappeuses engagées, mais que les gens les streament pas autant qu'elle le méritent - s/o à Thierra Wack et Chika. Qu'elles sont toujours comparées, qu'on les opposent, alors qu'elles peuvent très bien co-exister. Et la rappeuse Rapsody réagit aussi. Bref, c'est intéressant, je trouve. L'article est en anglais par contre, sorry.
 

Khyra

Her royal highness the holy raccoon
Je suis tombée sur cet article de Konbibi que j'ai trouvé pas mal
https://www.konbini.com/fr/musique/cardi-b-megan-thee-stallion-wap-critique-feminisme/
Extrait choisi
Cette réappropriation par les deux rappeuses de l’image de la femme hypersexualisée dans le milieu de la musique actuelle dérange. Pourtant aujourd’hui, les clips provocateurs ne manquent pas mais lorsqu’il s’agit de deux célèbres protagonistes femmes, la chronique s’offusque, jusqu’à toucher la politique conservatrice américaine.
Publicité

Que l’on adhère ou non à ce style parfois too much, on peut tout de même souligner que ces remarques ont été faites à l’égard de deux femmes par des personnes qui ne semblaient jusqu’alors pas dérangées par l’enchaînement de provocations de certains artistes masculins. Étonnamment, ces mêmes critiques ont plus rarement été prononcées pour des clips où des femmes sensuelles et sexy n’apparaissaient qu’au second plan, pour mettre en valeur ces artistes hommes. Quand des danseuses hypersexualisées twerkent pour un rappeur, peu semblent s’offusquer mais lorsque deux rappeuses populaires le font pour assumer leur sexualité, l’ensemble est tout de suite plus polémique.
 
@AFRO INSOLENTE Perso, ce qui m'a un peu interpelée c'est que ce clip ressemble beaucoup au clip de Nicki Minaj Anaconda dans son esthétique et sa mise en scène du corps féminin sexualisé :
Or, j'ai été surprise qu'en tant que femmes noires, les artistes des deux clips fassent autant largement référence à une imagerie "exotique" avec motifs zèbres, tigres et léopards, jungle, anaconda, palmier, etc. En te lisant, je me demande du coup si ça ne fait pas partie de ce phénomène de réappropriation des stéréotypes?

Et pour revenir au sujet du clip, justement je n'avais pas été super fan d'Anaconda aux premiers visionnages que je trouvais un peu "faire le jeu du male gaze" avec certes de l'humour mais quand même une certaine objétisation des danseuses et le fait que les paroles étaient en gros centrées sur ce qui plait aux bites (avec la subtile métaphore de l'anaconda). Pour préciser, je ne pense pas qu'une femme puisse s'auto-objétiser puisqu'elle reste toujours sujet de ses choix, mais elle peut objétiser d'autres femmes, et c'était un peu l'impression que ça me donnait en voyant Nicki Minaj avec ses danseuses. Ce point n'est pas présent dans le clip de Cardi B parce que pratiquement toutes les femmes sont filmées comme des sujets et non comme passives, ce qui est plutôt positif, de même que les paroles qui n'ont plus "la bite" comme sujet mais "la chatte".
Par contre, ce que j'avais beaucoup aimé dans Anaconda, c'était la conclusion où Nicki Minaj fait un lap dance super sexy à Drake, et quand il essaye de la toucher, elle l'envoie balader et se casse, et il reste comme un flan assis sur son tabouret :yawn: Pour moi, ça remettait un peu en équilibre la balance et le fait que la meneuse de jeu, c'est bien elle et pas le désir masculin. Bon, dans le clip de Cardi B, il n'y a pas du tout d'hommes en fait donc j'imagine que ça compense :cretin:

Aussi, sur l'héritage des danses et musiques, il y a un "pas" de danse qui m'intrigue dans Wap, c'est celui où Cardi B est allongée avec une jambe relevée vers sa poitrine et soulève ses fesses tout en restant à plat ventre avant de se retourner et de se redresser en mode "pose du pont en pilates". Ok, c'est pas clair j'imagine :cretin: , donc voilà le passage :
Est-ce que c'est un mouvement de R'nB/rap ou hip hop? En fait, je l'avais déjà vu avant dans un clip de Bollywood dans c'était le "signature move" et jamais ailleurs (normalement, le clip devrait démarrer sur le mouvment en question) :
Maintenant, je me demande si ça vient en fait d'un genre très marqué par la culture afro-américaine ou si c'est un mouvement classique d'une autre danse? Techniquement ça m'intéresse, parce que du coup, est-ce que c'est un emprunt de Bollywood? Je croyais carrément que ça avait été plus ou moins inventé par le chorégraphe indien moi!

Car, of course, il y a pas mal de conservateurs qui disent que WAP est "tout ce qui ne va pas avec la culture hip-hop mainstream (marrant comme personne réagit si fort quand c'est des mecs qui sont "vulgaire" H24 dans leurs clips et lyrics, mais passons).
Je ne sais pas à qui tu fais référence quand tu parles des "conservateurs", si ce sont les amateurs de rap hardcore ou les conservateurs au sens général, mais j'ai jamais trop vu les "conservateurs" au sens "conservateurs politiques" trouver le rap masculin cool et normal :hesite: Et ça rejoint un peu l'extrait cité par @Khyra : c'est un constat qui me parait un peu discutable.
Le rap est énormément jugé à l'aune de critères racistes et classistes à la base et perso, j'ai passé ma vie à entendre par toutes sortes de gens que les rappeurs étaient vulgaires, misogynes pas de bons exemples, qu'on devrait interdire certains de leurs clips, etc. Aimer le rap, c'est soit super pittoresque soit super mal vu dans certains milieux. J'imagine qu'on ne fait pas un énorme tollé à chaque fois pour des rappeurs car c'est un peu old news de le voir soumettre l'image des femmes à leurs fantasmes, alors que des femmes qui choisissent d'utiliser cette imagerie spontanément, c'est un peu nouveau et ça peut légitimement poser des questions.
Sans aller jusqu'au rap, la nudité et la sexualisation féminine ne font pas réagir uniquement quand elles sont mises en scène par la femme nue elle-même : la polémique Good Girls avec Robin Thicke date d'il y a 7 ans maintenant par exemple!
Après, je trouve qu'on voit peu dans les médias grand public des clips où les hommes font des gestes aussi explicites que dans les clips de Minaj et Cardi B. Ils ont des paroles crues, ils hypersexualisent les femmes qui tournent avec eux, mais eux-mêmes sont rarement en train de mimer une masturbation, entièrement nus (je pense à Good Girls ou Wrecking Ball qui ont fait scandale pour leur nudité intégrale) ou ce genre de choses. J'imagine que ça existe, mais souvent ce qui est "vendu" au grand public, ce sont des femmes qui sont sexualisées, même dans les clips d'hommes, la sexualisation des hommes reste très limitée. Du coup, je trouve ça compliqué de faire un parallèle réaction aux hommes "vulgaires" vs réaction aux femmes "vulgaires".

Sinon, pour l'article, il y a un passage qui dit "pour elles, le sexe, ce n'est pas sale!" et je ne trouve pas que ce soit vraiment l'enjeu ici en fait. A titre individuel, je suis pas forcément hyper à l'aise quand je regarde un clip où les femmes sont mises en scène d'une façon potentiellement "excitante", il faut que je regarde le clip plusieurs fois pour "m'habituer" et ne pas avoir l'impression que ce n'est pas ma place d'être là. Probablement que des gens aiment bien et j'ai rien à redire là-dessus mais je ne vois pas pourquoi on aurait besoin de présenter ces clips comme banals parce que "le sexe ce n'est pas sale". Ce sont des clips "pour adultes" pour moi (ya des gestes imitant la masturbation dans Wap par exemple), et surtout pour adultes appréciant ce genre d'esthétique, et je ne trouve pas nécessaire de le normaliser plus que ça.
Par exemple, certains adultes lisent du Young Adult et pas des romances ou de la fantasy pour adulte parce que ça les gêne d'être exposés à des descriptions très graphiques de scènes de désir ou de sexe, et qu'ils savent qu'ils pourront trouver des scènes crues dans les productions pour adultes, même non pornographiques : ça ne veut pas dire qu'ils sont coincés ou quoi, juste que c'est pas trop leur délire d'être embarqué dans la sexualité de quelqu'un d'autre comme ça. Je veux dire, on n'a pas tous le même niveau de pudeur et je ne pense pas que ce soit un truc à réformer, juste une question de personnalité et de goûts.
Ce genre de clips, je vois ça comme ça. Oui, le sexe c'est pas sale, oui, les femmes peuvent utiliser leurs corps comme elles l'entendent, mais tout le monde n'a pas forcément très envie d'être exposé sur toutes les chaines de radio/télé à l'expression du désir ou de la sexualité d'un autre. Et c'est pas pour dire "interdisons ce clip", si les artistes veulent parler de ça, pourquoi pas! Mais je tiens juste à dire que ce n'est pas une question de trouver que le sexe c'est "banal", parce que c'est plus compliqué que ça!
On peut apprécier politiquement ou artistiquement un choix de ce type sans qu'on ait forcément envie de le normaliser (il y a des passages de Wap qui me gênent plus que d'autres, d'ailleurs, sans que je pense que ce soit la "faute" des artistes, mais c'est pas non plus que je trouve le sexe sale).
 
@J_Serpentine Oui donc vu le clip que tu montres, ça a clairement l'air d'être un "pas" de danse à part entière qui doit provenir de quelque part et ça m'intéresserait de savoir d'où :hesite:
(Pour clarifier, je voulais dire un emprunt par Bollywood à un autre genre musical/artistique et pas un emprunt à Bollywood, car ça n'est évidemment pas très "danse indienne" comme mouvement).
 
@MorganeGirly et @J_Serpentine Je ne sais pas à quel point c'est régulièrement utilisé dans les chorégraphies mais... ce mouvement n'est pas simplement le mime d'un acte sexuel ? La position femme allongée, sur le ventre, homme derrière ? Pour moi c'est simplement ça et le remuage de fesses évoque l'acte.
 
  • Big up !
Reactions : Songi songi
@MorganeGirly et @J_Serpentine Je ne sais pas à quel point c'est régulièrement utilisé dans les chorégraphies mais... ce mouvement n'est pas simplement le mime d'un acte sexuel ? La position femme allongée, sur le ventre, homme derrière ? Pour moi c'est simplement ça et le remuage de fesses évoque l'acte.
C'est quand même assez technique dans un enchainement comme mouvement de danse et ça exige unbon gainage (essaye de le faire, tu verras que c'est loin d'être évident de faire ça avec maitrise et grâce), je doute que ce soit juste un "mime sexuel", surtout que dans 2 clips sur 3, il n'y a aucun homme derrière les danseuses! Et dans les 3 clips, c'est exactement la même position spécifique (une jambe pliée à angle droit sur le côté, l'autre tendue, et juste les fessiers qui se lèvent et s'abaissent en mouvements rapides quand le reste du corps reste assez stable) qui ne me semble pas franchement être la plus simple, efficace et courante pour un acte sexuel féminin :cretin:
Je pense que ce serait un peu simpliste d'y voir simplement une copie de l'acte sexuel, car on pourrait assimiler toutes les ondulations du bassin, mouvements de fesses et jambes écartées en danse ainsi que la moitié des danses latinos/caribéennes/de salon à une simulation d'acte sexuel, ce qui n'est évidemment pas le cas.
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes