Moi j'ai bien aimé le son, j'ai aussi bien aimé la courte apparition de Rosalia à la fin :cupidon:

Contrairement à d'autres personnes, j'ai tendance à considérer que les chanteurs et chanteuses utilisent leur corps comme outil pour danser et aussi pour vendre (également comme panneau publicitaire en portant de la marque etc) et au final, je n'ai pas forcément trouver cela vulgaire dans ce clip en particulier où je trouve qu'il y a aussi un côté humoristique mis en avant et je l'ai trouvé esthétiquement bien réalisé !

Merci @Mymy pour l'article, très bien écrit, qui permet d'avoir un autre regard sur le clip :)
 
Quelques points de nuance à l’article :
- Faire des clips qui ramène la femme à sa sexualité n’a rien de neuf (de Madonna à Britney en passant par Nicky M.)
- En effet, ce clip redonne plus de pouvoir aux femmes, puisqu’elles parlent elles-même de leurs sexualités et non de ce qu’elles provoquent chez l’homme par leur physique; elles ne sont pas innocentes et inexpérimentées (on est loin du « like a Virgin »)
- Cependant, il y a quand même un mec qui répète en boucle « there is some whores in this house ».
Et ce point précis me pose problème. D’abord parce que les rappeurs s’insultent rarement eux même sur leur sexualité, mais ensuite, parce que le case « pute », n’est pas meilleure que la case « mère ».
Si la revendication sexuelle féminine pouvait éviter de passer par l’auto-flagellation, ça serait pas mal.
Le clip parle de leur vagins mouillés (en position de puissance), mais elles sont ramenées à un statut de whores...J’aurais préféré un « there ´s some queen in this house », par exemple.
Revendiquer la prise de conscience de son propre désir en tant que femme, ne devrait pas passer par de l’auto insulte, qui n’est que le reflet de ce que la société fait déjà peser sur les femmes.
 
@Nellandre : est-ce que le but de ce sample avec le mot "whores" n'est pas de détourner le terme de son côté insultant, justement pour se le réapproprier ? Comme c'est le cas dans plein de communautés, où des termes dégradants/insultants ont été repris pour en faire quelque chose d'empouvoirant/une fierté.

Parce que si la définition de "whore" c'est "être une meuf qui aime (« trop ») le sexe". Alors, le message de Cardi B et Megan Thee Stallion est assez clair : oui, on est des "whores", et alors ?

Ça me rappelle un post Instagram de @charlieshe (artiste activiste queer) qui m'avait marqué où des gens lui demandaient en DM, comment iel gérait le slutshaming (parce qu'iel pose souvent en sous-vêtements, parle de sexe régulièrement). Sa réponse : « No one can shame you about something you 100% accept I AM A SLUT I AM SEXUAL I AM LIBERATED SO FUXKING WHAT ».

Du coup, le mot "whores" n'a plus la même valeur s'il n'évoque pas de la honte, mais de la fierté.

PS : @Mymy, trop bien cet article, trop contente de lire Neefa ici and also de voir ce clip traité de cette façon <3
 
Visiblement, nous n'avons pas toutes la même vision de ce qu'est l'empowerment...
Les femmes sont hypersexualisées dans notre société, traitées comme des salopes / des chiennes dans les "chansons" et dans les pornos, ont leur manque de respect sans cesse... Et donc, la meilleure chose à faire, si je me base notamment sur certains commentaires, c'est de traiter de la même manière les hommes en les hypersexualisant et de confirmer leur idée selon laquelle les femmes sont des putes et des garages à b*tes ( parce que c'est clairement l'idée de cette chanson ) ? Et bien sûr, on poursuit dans le body shaming en prônant les gros sexes masculins et les sexes féminins avec une capacité de lubrification naturelle à toute épreuve?
Si c'est ça le monde égalitaire, je préfère encore revenir 40 ans en arrière, ne serait que pour échapper à ce genre de daube musicale.
 

H.P.Lovecraft

bigorneau des grandes marées
Cette musique me laisse un gout mitigé.

Je salue le courage de ces deux artistes - parce que je pense vraiment qu'il faut un sacré courage pour faire un texte avec des paroles aussi crues quand on est une personnalité publiques féminine, je n'ose pas voir les réactions des rageux sur les réseaux sociaux, je crains la shitstorm :goth:

Le côté "vulgaire" des paroles et du clip ne me gène vraiment pas, après tout, qui décide de ce qui est "trop" vulgaire ou non ? Au nom de quoi affirme t-on qu'être vulgaire, c'est mal ? Ce n'est jamais qu'une énième norme, complètement arbitraire.

Je me permet d'être en désaccord avec toi, @VickyLgn, sur l'idée que "montrer des femmes qui se revendiquent hypersexualisées c'est faire le jeu du patriarcat, donc c'est mal " (je simplifie volontairement, c'est comme ça que j'ai compris ton argument).
Une femme a le droit d'aimer le sexe, d'aimer en parler, d'aimer être un objet de désir. Elle a aussi le droit de vouloir un homme uniquement pour une relation sexuelle.
L'hypersexualisation n'est un problème que lorsqu'elle est subie, pas choisie .
Je sais bien que dans cette société de rêve dans laquelle nous vivons, elle est subie la plupart du temps. :sad: Mais ce n'est pas du tout le cas du clip dont on parle.
Je ne crois pas que ce soit en recommandant aux femmes de ne surtout pas se mettre en scène "comme des chaudasses" qu'on va régler le problème, insidieusement ça ne fait que renforcer cette idée que le sexe "salit" les femmes et que femme qui aime le sexe =pas une femme bien.
Je pense au contraire qu'il faudrait d'avantage de médias qui montrent des femmes qui choisissent, assument et affichent leur sexualité. A force, peut-être que les gens finiront par comprendre que le sexe au féminin, même "bestial", trash ou "vulgaire", si c'est ce qui nous fait kiffer, ça n'a rien de honteux ou d'avilissant.

Bon, par contre je suis à 100% d'accord pour le côté bodyshaming... Et au final c'est pour ça que, malgré tout ce que je viens d'écrire plus haut, je trouve ce morceau un peu décevant.
C'est vraiment dommage de tenter un truc aussi audacieux, pour finir au final avec un produit aussi terriblement normé sur la représentation des corps et de la sexualité des femmes comme des hommes. :crying:
 
Moi je trouve ça top. Ça a un côté hyper cathartique, elles donnent voix à une sexualité féminine qui assume sa dimension pulsionnelle et qui revendique son plaisir. Y'a pas de faux-semblants, pas de concession au petit égo fragile des mecs : oui nous aussi on aime le sexe, on n'est pas là juste pour vous faire plaisir, on réclame le nôtre. Nous aussi on veut des beaux corps, parce que nous aussi on désire de façon purement charnelle et animale.
C'est le coup de pied qu'il fallait dans une vision du désir féminin supposé être cérébral, dépendant du climat émotionnel et subordonné à la satisfaction du sacro saint pénis. Ben non, le désir féminin existe par lui-même, c'est pas juste une réponse à celui des hommes. Il se manifeste physiquement et il peut être tout aussi conquérant que le désir masculin. Moi j'y vois pas une imitation des hommes, j'y vois surtout un rappel qu'on n'est pas si différentes d'eux, mais qu'on est juste beaucoup plus bridées par les tabous et les interdits.
 
Mais franchement, vous pensez vraiment que la reconnaissance du désir féminin soit à l'origine de cette "musique", ou quelconque revendication féministe d'ailleurs ?..
On a des starlettes richissimes qui ont fait leur fond de commerce sur l'hyper-sexualisation et le côté sexy/trash, notamment auprès des hommes, alors je vois pas vraiment en quoi jouer le rôle le plus courant pour une femme dans le rap-game soit empouvoirant.. Parce qu'aux dernières nouvelles, la chaudasse, gold digger, avide, ouverte sexuellement et àlarecherched'unvraimâlealpha c'est pas pas vraiment nouveau dans ce milieu.. :dunno:
Et je trouve dommage cette tendance à prêter des intentions féministes à tout bout de champ, surtout dans le domaine de la musique et de la télé-réalité. Sincèrement, pourquoi mettre les projos sur des personnes qui font absolument pas avancer les causes et qui s'en servent juste comme vecteur de marketing pour vendre ? :erf:
 
@H.P.Lovecraft En fait, en parlant d'hypersexualisation et de manque de respect, je parlais de certains commentaires réclamant des hommes en laisse, nus etc. Car si l'on reproche souvent aux artistes masculins de dégrader l'image de la femme, je ne trouve pas ça plus correct, ou plus artistique, d'humilier des hommes dans des clips. Et ce ne serait pas une évolution si on le faisait autant qu'eux.

Ce qui me pose problème c'est la manière d'assumer sa sexualité. On peut quand même la revendiquer en utilisant d'autres termes que ceux justement utiliser par les hommes pour dégrader les femmes. Ça me dérange de dire " Oui oui, on est des putes. Oui, oui, on est des garages à bites " parce que..non en fait... On est simplement des femmes aimant le sexe et c'est ça qu'il faut faire comprendre aux hommes.
Une ôde à la sexualité féminine qui ne reprends pas les termes les plus dégrandants inventés et utilisés par les hommes pour qualifier les femmes, ce serait bien quoi..

@Dragon-Mangue a tout dit : rien de féministe là dedans. Seulement de quoi faire le buzz et ramener de l'argent.

Et au final, ce n'est pas un son qui frustre les hommes et donne une revanche aux femmes, c'est un son qui conforte les hommes dans leurs idées sexistes.
 
Dernière édition :
Je trouve aussi que depuis quelques temps les articles de @Mymy sont plus riches que d'ordinaire et plus engagés, aussi :jv: (Je trouve cool en tout cas que vous vous attaquiez de nouveau au sujet du racisme, sachant les débats houleux que ça a pu générer par le passé) En l'occurrence, je serais totalement passée à côté des références de ce clip sans cet article, c'était super intéressant, merci !

Globalement, je trouve le clip plutôt réussi esthétiquement.

Cependant, même si je comprends globalement la démarche de Cardi B et de Megan Thee Stallion, y'a quand même un truc qui me chipote, que je retrouve aussi dans certains clips de Nicki Minaj et de Rihanna où elles voulaient aussi revendiquer leur sexualité. C'est qu'au final, même si elles se placent en tant que sujet sexuel dans leurs paroles, elles satisfont quand même à toutes les demandes du male gaze dans leurs clips. Dans le même genre, dans les années 2000, Missy Elliott écrivait aussi des trucs super crus et provoc' vis-à-vis les hommes ("I don't want no one-minute man"), mais comme elle ne rentrait pas dans les standards de beauté et ne se sentait pas obligée d'assouvir le male gaze (elle s'habillait toujours en survêt'), je trouvais ça beaucoup plus "osé" et empouvoirant. (Mais globalement, je trouve que Missy Elliott était très avant-gardiste pour l'époque et que sa "legacy" n'est pas du tout appréciée à sa juste valeur :ninja:)

Après, je me demande aussi si je n'analyse pas ça avec mon regard de femme blanche, et si du coup je ne suis pas totalement à côté de la plaque. J'ai lu beaucoup de témoignages de femmes racisées qui disaient que leur lutte, c'était plutôt d'être reconnues comme des femmes désirables, (l'article le rappelle d'ailleurs concernant Megan Thee Stallion), et donc à partir de là, je passe peut-être à côté d'une partie de la démarche de Cardi B et de Megan Stallion, lorsqu'elles se mettent en scène de façon sexualisée et comme femmes désirables ?

Sinon, concernant toute la discussion sur la vulgarité, je pense que c'est important de rappeler qu'à la base, vulgarité vient de "vulgus", ce qui en latin veut dire "le bas peuple", et que ce terme désignait justement tous les codes, langages et habitus du "bas peuple", de façon très péjorative. Donc, quand on estime que quelque chose est vulgaire, on peut se poser la question : est-ce que les classes populaires se l'approprient parce que c'est vulgaire, ou au contraire, est ce que c'est parce que ça vient des classes populaires qu'on trouve que c'est vulgaire ?

D'ailleurs, la conversation sur le bling-bling et l'étalage de richesse me fait penser au fait que c'est commun pour les riches de reprocher aux "nouveaux riches" l'étalage de leur richesse, pour justement se distinguer d'eux. Contrapoints en parle dans sa vidéo "Opulence" :
 
@Dragon-Mangue Il y a une énorme différence entre cet archétype que l'on retrouve dans le rap US féminin et celui de la télé-réalité (voire du porno) : Ces femmes ne subissent pas leur hypersexualisation, et ont une vraie fierté assumée par rapport à cette dernière. Là où dans la télé-réalité, on retrouve effectivement cette énorme valorisation du sexy, tout en slut-shamant les candidates en question. Ces candidates elles-même condamnent le comportement de la fameuse "fille facile", de la michto etc. Alors qu'elles l'adoptent pourtant. Perso je trouve ça beaucoup plus dérangeant comme valeur véhiculée : On retombe dans l'utilisation du corps de la femme, mais contre son gré en quelque sorte, car une femme n'a pas le droit d'être une "salope".

Une autre différence à marquer dans le Rap US : C'est une forme d'art. Une forme d'art et également un outil marketing bien entendu, mais qui reste quand même plutôt libre dans son expression notamment dans la transgression des mœurs, par rapport à la pop, à la country etc. Autre chose que je trouve très important : l'hypersexualisation des rappeuses n'est pas l'unique outil de réussite de ces femmes. Au contraire de ce qu'on peut trouver dans la télé-réalité, insta et compagnie et qui effectivement, je trouve est à remettre en question. Car je rappelle que ce sont avant tout des rappeuses, qui produisent de la musique, des clips, des danses etc (Je ne vais pas répéter certains posts au-dessus qui discutent d'art et de leur légitimité car ils sont suffisamment bien expliqués) On s'éloigne donc beaucoup de l'archétype de la gold-digger et de la prétention qu'une femme réussisse à s'élever uniquement via des hommes et leurs corps.

@VickyLgn Enfin, concernant la demande d'hypersexualiser des hommes, oui perso, je la trouve légitime dans un monde où l'expression et la suscitation du désir masculin et omniprésent. Et le fait de sexualiser des femmes n'est pas mal en soit, tout comme le fait d'avoir du désir, et donc du sexe, n'est pas mal en soit. Ce qui pose problème aujourd'hui, c'est que celui des femmes est invisible, et encore grandement critiqué voire condamné, ce qui construit une société sexiste avec toutes ses conséquences sur les femmes, notamment le slut-shaming et la culture du viol. Du coup je ne vois pas en quoi ce serait une régression de juste rééquilibrer la balance à ce niveau-là, sauf si on considère que parler de sexe dans toutes ses formes (et oui, le trash y compris, car c'en est une, qui n'a rien de malsain tant que tout est consenti) serait mal en soit.

Je reste cependant moi aussi assez partagée sur le terme "whores" et l'utilisation de termes dégradants pour revendiquer sa sexualité, je suppose qu'il y a un débat à a faire sur la réappropriation de certains termes.
 
Peut-être que je vais te prêter une opinion qui n'est pas la tienne (n'hésite pas à me corriger si c'est le cas), mais j'ai le sentiment que tu considères la vulgarité presque comme une arme de lutte sociale parce qu'elle serait la seule accessible à ceux qui n'ont pas les moyens de transgresser autrement. En d'autres termes, la vulgarité serait accessible à tous et la disqualifier reviendrait à priver de subversion les plus démunis (économiquement et culturellement).
La seul évidement que non. Par contre elle est un marqueur fort, et disponible à tous, pour se différencier de l'élite et du classicisme. Deux notion, qui par nature, rejette l'évolution. Et a tout à gagner à ce que les choses ne changent pas, car elles sont bien comme elles sont.
Normal que cela coince avec le féminisme qui est par essence un mouvement qui cherche à faire bouger les choses. Qui dénonce un ordre établie (le patriarcat), et a pour but une égalité qui n'existe pas encore.

En fait, en parlant d'hypersexualisation et de manque de respect, je parlais de certains commentaires réclamant des hommes en laisse, nus etc. Car si l'on reproche souvent aux artistes masculins de dégrader l'image de la femme, je ne trouve pas ça plus correct, ou plus artistique, d'humilier des hommes dans des clips. Et ce ne serait pas une évolution si on le faisait autant qu'eux.
Sauf qu'a un niveau sociétale, la place des femmes et celle des hommes n'est pas du tout la même vis à vis du sexe. Du coup l'inversion des rôles est de facto subversive et marquante. Et honnêtement ... l'image de l'hommes supportera très bien quelques mecs en laisse dans un clip.
Encore une fois, je n'aime pas réellement ce clip/morceaux. Mais le coté "ogresse" des meufs est clairement bienvenu. Apres je trouve dommage (mais la logique marketing derrière ça est évidente) qu'on ne sorte pas des clips ou les hommes sexualisent les femmes, et les femmes se sexualisent elles même. Il manque clairement la case ou les femmes sexualisent les hommes.

Sinon niveau zik ou des femmes revendiquent leur sexualité, je préfère largement ce genre de morceaux:


Ou plus trash ceci

 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes