7Tangerine6

Life doesn't make narrative sense
Parallèlement, la masturbation est considérée contre-nature et honteuse pour les filles dont la sexualité en général est présentée comme devant être contrôlée et restreinte.
Mais tellement ! Je l'ai entendu et ressenti tellement souvent, qu'une femme n'est pas censée se masturber parce que c'est pas normal, et qu'un homme par contre, en a besoin. Globalement, je suis d'accord avec l'article, les hommes et les femmes sont différents, c'est vrai, mais en terme de masturbation, je pense qu'il s'agit surtout d'un phénomène sociétal plutôt que physiologique, comme le désir. :)
 
Toutes les pistes données dans l'article ont une base sociologique alors que... si je connais beaucoup d'homme qui se masturbent tous les jours ou presque, je ne connais aucune femme dans le même cas, et même mes amies très portées sur la chose et vraisemblement pas entravée par les préjugés ont un rythme inférieur a celui des mecs. On dirait presque que c'est un gros mot ou anti-feministe que de se dire que, peut être, c'est une différence innée :dunno:
Surtout que la masturbation ça n'est pas le sexe, c'est quelque chose de different entre soi et soi, et ce n'est pas nécessairement corrélé a l'appétit sexuel a plusieurs.

Plusieurs piste de réflexion qui ne font pas intervenir l'influence de la société :

- le fait que le désir chez la femme soit tour a tour stimulé ou inhiber par les variation hormonales du cycle menstruel

- Que pas mal de femme prennent la pilule ce qui a parfois (souvent..:facepalm: ) tendance a tuer la libido
 

7Tangerine6

Life doesn't make narrative sense
@123pourquoi Ce que tu dis est intéressant, mais le désir envers soi-même devrait être le même que le désir envers autrui, du coup si on suit ton raisonnement, les femmes devraient avoir un désir et penser au sexe de façon fluctuante, hors ça ne s'applique visiblement que (ou surtout) à la masturbation. Ce que je me dis perso, c'est que la masturbation a longtemps été très mal vu, que ce soit chez les hommes comme chez les femmes (ça rend aveugle, toussa toussa) mais récemment, il y a eu une dédramatisation de la masturbation masculine, et on peut d'ailleurs le voir grâce à l'apparition de sextoys masculins, et de films comme American Pie, qui font entrer la masturbation masculine dans la culture pop (si on peut dire ça comme ça ^^) or, la masturbation féminine n'a pas eu cet essor. Majoritairement, le peu de fois où la masturbation féminine a été autant dédramatisée j'ai l'impression (c'est ce que je pense, mais évidemment je peux me tromper) même aujourd'hui, on peine à trouver des films où les femmes se masturbent seule -on oublie donc les scènes où les nanas s'extasient sur un lapins en caoutchouc sans plus de suite. Je crois qu'en série, il y a Sex and the City qui aborde le sujet, Friends dans un épisode, mais ça reste soft. En gros pour moi, quand on arrive à l'adolescence et qu'on a l'impression que la masturbation n'est pas "bien", surtout chez les filles, ça n'aide pas, alors que les relations sexuelles avec autrui sont plus considérées comme une "étape normale", même chez les filles.
 
Dernière édition :

Rocksteady

Ne pas citer, merci
si je connais beaucoup d'homme qui se masturbent tous les jours ou presque, je ne connais aucune femme dans le même cas, et même mes amies très portées sur la chose et vraisemblement pas entravée par les préjugés ont un rythme inférieur a celui des mecs
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
si je connais beaucoup d'homme qui se masturbent tous les jours ou presque, je ne connais aucune femme dans le même cas, et même mes amies très portées sur la chose et vraisemblement pas entravée par les préjugés ont un rythme inférieur a celui des mecs. On dirait presque que c'est un gros mot ou anti-feministe que de se dire que, peut être, c'est une différence innée :dunno:
Justement je trouve qu'on part trop du principe selon lequel les filles ont moins souvent envie de faire l'amour, se masturbent beaucoup moins fréquemment (voire pas du tout)... comme si le contraire n'existait pas. C'est quelque chose qui m'a longtemps pesée dans certaines de mes relations: j'avais l'impression d'être anormale si le garçon était moins demandeur que moi alors que finalement, avec l'expérience, je me rends compte que dans le désir il y a surtout beaucoup de variations individuelles... En ce qui concerne la masturbation, il y a des hommes qui se masturbent très rarement et des femmes qui le font plusieurs fois par jour. D'accord c'est plus rare, mais peut-être pas autant qu'on veut nous le faire croire. Ce qui est sûr c'est qu'une femme avouera beaucoup moins facilement qu'elle se masturbe et même si elle le fait, elle aura plutôt tendance à minimiser la fréquence pour ne pas passer pour une obsédée.

En tout cas moi ce que je constate c'est que les chiffres suggèrent quand même que la majorité des femmes se sont déjà masturbées, alors que si je me fie aux discussions que j'ai eues avec des amies, 90% d'entre elles ne se sont jamais caressées de leur vie... Il y a quand même un gros tabou autour de cette question et dans ces conditions c'est difficile de savoir si les femmes ont significativement "un rythme inférieur à celui des mecs", et si c'est bien le cas, dans quelle mesure cette différence est innée ou influencée par d'autres facteurs.
 
J'ai trouvé l'article intéressant et il offre des pistes de réflexions sur l'influence que la société peut avoir sur la masturbation féminine. Mais pourquoi le "problème" ne serait-il que du côté féminin ? S'il y a sans doute une sous-masturbation féminine du fait des injonctions sociales, j'ai du mal à ne pas penser qu'il y a sans doute une sur-masturbation masculine due à d'autres injonctions sociales. En Occident, on dit aux hommes qu'ils sont supposés avec une grosse libido et vouloir se masturber, et ils ont droit toute la journée à des stimuli visuels. Les chiffres de la masturbation masculine ne sont pas identiques dans les différentes sociétés humaines : le rythme de masturbation des hommes n'est donc pas plus naturel que celui des femmes.
 
Personnellement, je ne refuse pas l'idée qu'il puisse exister une différence "naturelle" d'intensité entre la libido féminine et la masculine. Mais encore faudrait-il le prouver, ce qui n'a jamais été fait (et pourtant ce préjugé est bien inscrit dans les esprits...). Et ensuite : même si on le prouvait, ça ne serait qu'une fichue moyenne. Il est ÉVIDENT qu'il y a des hommes dont la libido est faible et des femmes dont elle est forte. Et comme le sexe (que ce soit en solitaire, en duo ou plus), c'est toujours une affaire qui concerne des individus, on se moque de la moyenne.
Donc, on se concentre sur l'individu. Et les contraintes/injonctions sociales qui l'empêchent d'être en phase avec ses envies :boxing:
 
Les pratiques masturbatoirs peuvent changer au cours d'une vie.

J'ai commencé à me faire plaisir assez jeune, vers 12 ans, Sans savoir si ce que je faisais avait un nom ou si d'autres personnes le faisait aussi. J'ai juste simplement constaté que telle stimulation me faisait du bien et j'ai continué. J'ai du me masturber quasi quotidiennement entre 12 et 28 ans.
Au début, c'était parce que ça faisait du bien "comme ça ", au fil du temps, c'est devenu un besoin, il fallait que je le fasse. Je n'ai compris qu'il y a 2-3 ans que c'était une pratique pathologique en lien avec mon trouble psy.
Maintenant que je vais mieux dans ma tête, je ne ressent plus ce besoin de façon aussi impérieuse mais dans les périodes de stress, le sexe redevient un besoin. Donc, si mon chéri est là et partant, c'est lui qui s'y colle (je suis flemmarde) s'il est pas là , je me débrouille seule, j'ai une collection de jouet pour ça .

Je n'ai pas vraiment l'impression que la pression sociale ai eu une influence sur ma pratique masturbatoire, j'ai commencé avant d'être exposé à des discours non pas culpabilisant mais affirmant comme vrai que les filles se masturbent pas aussi souvent que les mecs. Donc j'ai commencé et puis je me suis dit tiens, moi je fais, ça se dit pas. On m'aurait demandé, pas sur que je l'aurai dit ou alors j'aurai pas donné de fréquence (quelque part, je devais déjà me douter que t'avait une part de pathologique là dedans). Et maintenant, c'est tellement anecdotique (et plutôt corrélé à mon cycle et à mon stress) que je suis pas sûr de dire que je me masturbe....

Je ne sais plus qui a mentionner que la société véhicule l'idée qu'une vulve est sale et que ça pourrait expliquer la non pratique. Je sais pas si çà joue tant que ça. Je n'aime pas spécialement ma vulve, j'ai un problème avec les sécrétions corporelle, dont les miennes, ça n'a jamais empêché ma pratique masturbatoires. Fallait juste que j'ai un point d'eau pas loin.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes