il y a des personnes vegan qui consomme des œufs (j'en connais). Car elles connaissent le mode de vie de ces poules et de production non intensive de ces œufs, en adéquation avec leurs valeurs morales. Des oeufs de poules élevées dans le respect (donc pas pour leur viande) peuvent parfaitement et même logiquement s'inscrire dans un mode de vie vegan.
Je réagis peut-être un peu tard, mais un mode de vie végane induit de ne pas consommer des produits venant des animaux, donc non, manger des oeufs de poules élevées """dans le respect""" ne peut pas s'inscrire dans un mode de vie végane. :dunno:
Ce n'est pas parce que certains se revendiquent végane ET mangent des oeufs, que c'en devient une valeur morale du véganisme. :dunno:
C'est un peu comme celleux qui se disent végétarien.ne.s tout en mangeant du poisson. Je ne comprends pas trop le pourquoi.
 
Le problème ici, c'est l'élevage, pas le fait de manger des animaux en soit. C'est pour ça d'ailleurs que la consommation de produits laitiers peut poser les mêmes soucis environnementaux par exemple.

Toujours est-il que sur cette planète, il y a des d'omnivores qui chassent et pêchent. Oui oui, allez dans un village paumé au fin fond du Cambodge, vous verrez des villageois chasser la grenouille, la mygale, le cloporte, pêcher à la ligne... Souvent, ils le font par obligation parce que pauvres, mais faudrait pas l'oublier non plus.

C'est pour ça que j'ai vraiment du mal avec les discours généralisant. Une partie des végés ont une alimentation polluante, moi incluse (et oui, je suis végé, coucou :cretin:) parfois plus qu'un(e) omni... Typiquement : les similis carnés, le sujet de l'article, c'est aussi polluant. Le transit de matières premières, la confection en usine, l'emballage, les mono-cultures dont ils sont parfois issus, etc. : tout ça doit aussi peser dans la balance.

@Morgana Talbot :Concernant la chasse et la pêche, effectivement on est sur un impact environnemental différent, mais si 7 milliard d'humains décident de consommer de la viande par ce biais, je ne suis pas certaine que l'impact écologique sera si bénin...

Donc, tu fais des affirmations dans le vent là. D'ailleurs, la majeure partie des discours véganes concernant l'écologie dénoncent l'industrie agro-alimentaire et donc les élevages tels qu'ils se sont développés avec l'industrialisation, et ce qu'elle a entraîné (le non respect de la vie animale puissance maximale). Il n'y avait pas par le passé de problèmes environnementaux majeurs liés à la consommation de viande. Mais les gens en consommaient beaucoup moins, spécialement les classes défavorisées.

@copaulette mais... non ???
Sur cette page, il est expliqué ce pourquoi manger des œufs pose soucis pour un ou une végane en général. Et c'est bel et bien l'élevage intensif des poules le problème pointé. Donc quand il s'agit d'une poule "élevée" dans un grand espace, bah encore une fois, je connais des véganes qui consommeront ses œufs. Ils mettront un point d'honneur à connaître le mode de vie de la poule, l'éthique du propriétaire et ils en consomment peu, mais ils sont véganes (oui-oui) et mangent des œufs.

Je ne vois pas pourquoi ils ne le seraient plus véganes s'il n'y a pas de maltraitance animale en amont :dunno:Ou dans ce cas là, pas d'animaux domestiques pour les véganes ? Ce qui et loin de faire consensus...

Le végétalisme, c'est pas un truc figé pour toutes et tous. Selon les perceptions de chacun(e), l'un(e) consommera occasionnellement des oeufs si iel sait que celui-ci n'est pas issus d'un élevage, l'autre bannira totalement cet aliment. Tout comme certains véganes consomment certains fruits de mer parce que jusqu'ici considérés par la science comme ne ressentant pas la douleur. Les huitres par exemple
 
Dernière édition :
Je réagis peut-être un peu tard, mais un mode de vie végane induit de ne pas consommer des produits venant des animaux, donc non, manger des oeufs de poules élevées """dans le respect""" ne peut pas s'inscrire dans un mode de vie végane. :dunno:
Ce n'est pas parce que certains se revendiquent végane ET mangent des oeufs, que c'en devient une valeur morale du véganisme. :dunno:
C'est un peu comme celleux qui se disent végétarien.ne.s tout en mangeant du poisson. Je ne comprends pas trop le pourquoi.

Parce que chacun à sa vision des choses et le véganisme, comme d'autres mouvement/mode vie, ne peut jamais être respecté 100% à la lettre. Surtout que c'est généralement plus un parcours de vie qu'une décision radicale du jour au lendemain. Et bien souvent comme pour beaucoup d'idéaux, on essaye de tendre vers ses derniers sans pour autant y arriver à 100%. Donc ou placer le curseur ?

Ca me rappelle une pote qui est allée à un picnic végan organisé sur facebook. Et qui en arrivant s'est faite pourrir par un mec parce qu'elle portait des docs en cuir. Oui ce n'est pas végan mais quand ca fait des années que tu les as, est ce que tu vas les jeter et à la place aller en acheter d'autres et donc polluer ? Bah non ce serait contre productif. Autant continuer à les porté et en acheter des végan le jour ou les tiennes seront morte (ce qui peut prendre un paquet d'années).
Idem si t'as ton voisin qui te propose des poussins parce qu'il en a trop et sinon il va les buter. Il vaut mieux le laisser faire, relâcher les poussins dans la natures (espérance de vie = 0) ou les recueillir et te retrouver avec des œufs.
Et à l'extrême je suis déjà tombée sur des discours de végans (intéressants au demeurant), qui débâter du fait que l'on tue sciemment des insectes quand on prend sa voiture. Ca va loin, mais objectivement pourquoi ne pas se poser la question. Car toutes activité humaine aura nécessairement un impact plus ou moins grand sur notre environnement.

Ok ce sont des exemples bien précis, mais on peut en trouver des tas. Et bien souvent c'est juste compliqué de réellement fixer la barre. Tout comme cela peut être avec le féminisme, au bout d'un moment il y a autant de sous-branche que d'individus. De nouveaux courants naissent et des problématiques avant ignorées prenne de l'importance. Genre la consommation de miel ou le fait de porter de la laine qui ne posaient de problème qu'a un très petit nombre de végans il y a quelques années.

T'ajoutes à cela les problèmes de terminologie. Genre le fait qu'aucune définition ne soit gravée dans le marbre, que cela peut varier entre l'usage courant et les différents dicos (pas toujours d'accord entre eux), que le sens des anglissimes peut changer d'un pays à l'autre, que bien souvent on utilise pas les mêmes termes quand on parle avec un néophyte ou un expert, et pour finir les gens qui sans le savoir se trompe de terme ... bref un beau bordel :rire:
 

Ivy.

wavybone
Je réagis peut-être un peu tard, mais un mode de vie végane induit de ne pas consommer des produits venant des animaux, donc non, manger des oeufs de poules élevées """dans le respect""" ne peut pas s'inscrire dans un mode de vie végane. :dunno:
Ce n'est pas parce que certains se revendiquent végane ET mangent des oeufs, que c'en devient une valeur morale du véganisme. :dunno:
Ça me fait penser à un épisode des Couilles sur la table que j'avais écouté il n'y a pas longtemps sur les liens entre véganisme et féminisme. L'un des intervenants, Yves Bonnardel (philosophe vegan/antispéciste) explique à un moment que manger des huîtres ne lui pose pas de problème éthique dans le mesure où, bien qu'il s'agisse d'animaux, ce ne sont pas des êtres sensibles/sentients. Donc apparemment oui, il est possible pour certains vegans de consommer des animaux si ces derniers ne ressentent ni la douleur ni le fait d'être exploités je suppose.
C'est peut-être de cette manière que pensent les vegans qui consomment des œufs, dans le sens où évidemment l'œuf en lui-même ne ressent pas, et deuxièmement il me semble que les poules pondent naturellement sans être exploitées pour ça. Du coup, manger l'œuf d'une poule qui n'est pas dans un élevage n'est, si l'on suit cette logique, pas si dérangeant pour quelqu'un qui est vegan.

Mais c'est vrai que ça m'avait fait tiquer aussi d'entendre ça, parce qu'il y a dans tous les cas exploitation d'animaux : dans la majorité des cas les œufs viennent bien d'une ferme, qu'elle soit industrielle ou traditionnelle et respectueuse (vu que pas tout le monde a une poule dans son jardin pour consommer des œufs "éthiques"), et idem pour les huîtres, qui restent des animaux malgré leur insensibilité. Donc oui au final, il n'y a peut-être pas une mais des définitions du véganisme qui dépendent de l'environnement de chacun.

Edit : @Morgana Talbot m'a devancée, je n'avais pas vu !
 
Dernière édition :
  • Big up !
Reactions : copaulette
@ivy et @Morgana Talbot :

Pour les œufs, il n'y a pas que les conditions d'élevage des poules qui rentre en ligne de compte. Le soucis premier étant que les mâles ne servent finalement à rien, car un seul suffit pour féconder plusieurs poules. L'accouplement est d'ailleurs assez violent et les poules en ressortent souvent amochées. Mais bon, on va dire que la nature est ainsi faites ... Pour revenir sur les coqs, ils sont bien souvent directement éliminés (brouillage des poussins) ou au mieux destiné à la consommation.
D'ailleurs il faut aussi rappeler que les poules pondeuses sont des espèces issues de croisement. Car dans la nature le fait de pondre quasi quotidiennement représente une dépense de calorie totalement absurde. Il me semble avoir lu que les poules sauvages, qui sont les ancêtres de nos pondeuses, produisaient juste une trentaine d'œufs par an.

Bon après je dis ca alors que l'on s'est monté un poulailler au boulot (un chantier sur plusieurs années). Je rassure tout de suite, elles sortent toute la journée dans un grand espace de verdure en sous bois, avec en prime un ruisseau. Et rentrent le soir se goinfrer avec les épluchures que tout les collègues ramenés.
 
@Pelleas oui, oui, je connais très bien cet aspect là, il existe dans le commerce d'ailleurs des œufs issus de l'ovosexage. Ça n'invalide pas ce dont je parle puisque je donnais des exemples de personnes n'achetant pas en commerce mais directement à des potes (dons) ou avec leur poule perso :happy: Je répondais plus à l'argument "c'est pas végane de manger des oeufs" en prenant des exemples ici. J'ai d'ailleurs aussi parlé de l'huitre et des animaux domestiques, des questionnements proches, avec des réponses variables selon l'éthique et la vision politique de chacun(e), même entre véganes.
 
  • Big up !
Reactions : Pelleas
@Morgana Talbot
Le problème c'est l'exploitation d'un animal, que ce soit en intensif ou non. :dunno:
Après, évidemment, chacun voit midi à sa porte, mais c'est dommage d'écrire que manger des œufs peut entrer dans un mode de vie végane, alors que non.
Les poules ne pondent pas énormément d'œufs si on leur laisse les leur, et elle les mange. Elles ne font pas d'œufs pour qu'une autre espèce les mange. Donc leur prendre leur œuf, ce n'est pas végane.

Et effectivement, le fait d'avoir des animaux domestiques n'entre pas forcément dans un mode de vie végane, tout dépend de pleins de choses.

Comme je l'ai écris, chacun voit midi à sa porte, et l'idée n'est pas de diaboliser ce que font les gens, mais plutôt de mettre en lumière ce qu'ils font de positif. Et il ne faut pas véhiculer de fausses idées (parce que ça revient à ceux qui pensent que manger du poisson = végétarien, et ça c'est supra fatigant).

@Pelleas
Et qui en arrivant s'est faite pourrir par un mec parce qu'elle portait des docs en cuir. Oui ce n'est pas végan mais quand ca fait des années que tu les as, est ce que tu vas les jeter et à la place aller en acheter d'autres et donc polluer ? Bah non ce serait contre productif. Autant continuer à les porté et en acheter des végan le jour ou les tiennes seront morte (ce qui peut prendre un paquet d'années).
La réflexion de cette personne est ridicule, en effet, mieux vaut garder ses propres vêtements tant qu'ils sont portables. Donc si, porter des chaussures en cuirs - parce qu'on ne veut pas les jeter et qu'on les a acheté avant - c'est végane.
Acheter du cuir, non. :lunette:
Idem si t'as ton voisin qui te propose des poussins parce qu'il en a trop et sinon il va les buter. Il vaut mieux le laisser faire, relâcher les poussins dans la natures (espérance de vie = 0) ou les recueillir et te retrouver avec des œufs.
Le mieux, si possible c'est effectivement de les recueillir, et leur laisser leurs œufs (si on est végane) ou de les consommer si on en a envie (et donc de ne pas se dire vivant dans un mode de vie végane).
Et à l'extrême je suis déjà tombée sur des discours de végans (intéressants au demeurant), qui débâter du fait que l'on tue sciemment des insectes quand on prend sa voiture.
Je trouve ça limite comme argument, on est presque sur le cri de la carotte là. Mais oui toute activité peut induire un impact +/- important sur la faune et la flore, et oui le monde se porterait mieux sans humain, mais la question ne se pose pas, parce que notre espèce est là. Tuer un insecte sciemment, c'est pas végane, mais on est beaucoup à le faire. Si on commence à se diaboliser par tout ce qu'on fait, on ne vit plus du tout. :dunno:
Mais c'est vrai que ça m'avait fait tiquer aussi d'entendre ça, parce qu'il y a dans tous les cas exploitation d'animaux : dans la majorité des cas les œufs viennent bien d'une ferme, qu'elle soit industrielle ou traditionnelle et respectueuse (vu que pas tout le monde a une poule dans son jardin pour consommer des œufs "éthiques"), et idem pour les huîtres, qui restent des animaux malgré leur insensibilité. Donc oui au final, il n'y a peut-être pas une mais des définitions du véganisme qui dépendent de l'environnement de chacun.
Oui voilà, il y a exploitation dans tous les cas, et je me dis aussi - mais ça c'est un point de vie strictement personnel - que si je ne peux pas savoir avec exactitude si un être vivant est sentient ou non, je ne le mange pas. :coiffe:
 
@copaulette Pour le coup il me semble que les poules mangent leurs oeufs si elles sont sous alimentées et carencées.
Ma mère a des poules depuis quelques années, qu'elle récupère d'un élevage intensif avant qu'elles ne soient abattues, parce qu'au bout de 2 ans elles sont jugées comme obsolètes :stare: Les poules vivent leur meilleure vie dans son jardin (où elles meurent de vieillesse) et ma mère récupère leurs oeufs que de toute façon elles laissent traîner (il est déjà arrivé que ma mère découvre 5 oeufs d'une même poule abandonnés depuis des lustres), donc oui les poules lâchent leurs oeufs dans la nature, elles sont bien plus occupées à picorer partout. Une amie végane m'avait justement dit que dans ce genre de conditions là, elle pourrait manger l'oeuf.
Edit : Tu dis que les poules ne pondent pas énormément d'oeufs, mais celles de ma mère, jusqu'à ce qu'elles soient vraiment en fin de vie, pondent quasiment tous les jours.
 
Dernière édition :
@-Loreleï-
Après je ne connais pas toutes les poules du monde, mon grand père en avait de plusieurs races, et ces poules pouvaient passer plusieurs jours sans pondre.
Et j'imagine que du coup, laisser les œufs pourrir c'est pas la meilleure solution oui.
(Cependant manger quelque chose qui provient d'un animal, ça reste de l'exploitation pour moi, même si c'est sans violence aucune).
 
Concernant le débat sur le fait de se dire végan et de manger des œufs, d'être végétarien mais de manger du poisson, etc. J'ai l'impression qu'il y a aussi un problème sémantique. Car autant pour la jeune génération a des définitions plutôt carré du jargon végé, autant ce n'était clairement pas le cas dans les années 80-90. A l'époque l'usage courant du mot végétarien, c'était quelqu'un qui ne mangeait pas de viande (donc poisson/oeuf/lait c'est ok). Le seul autre réel mot était végétalien, pour ceux qui ne consommaient que du végétal, et encore les débat sur le miel et la laine étaient à l'époque quasi inexistant.

Donc je pense qu'on se traine toujours un peu les restes des ces "imprécisions". Car les mots végan, flexi, etc ne sont réellement apparue que récemment en France.
 
  • Big up !
Reactions : plic tic
@copaulette Et je ne comprends pas ton insistance ici à souligner que manger des œufs n'est pas végane, point barre ? J'ai parlé d'exploitation intensive, my bad, tu as peut-compris que je limitais le sujet à ce seul critère ? Et c'est vrai aussi que je n'ai insisté non plus sur la rareté de cette consommation, my bad again, donc peut-être as-tu compris qu'iels mangeaient régulièrement des œufs ?
Si oui, ce n'est pas le cas des connaissances dont je parlais pour qui c'est très rare (car iels les digèrent d'ailleurs pas toujours bien), le tout en étant certain(e)s que ce n'est pas le fruit de l'exploitation d'animaux.

Mais ça existe. Ces gens existent, et leur retirer le droit de se revendiquer véganes alors que leur choix est réfléchi et en adéquation avec leur militantisme/mode de vie, c'est regrettable à mon sens. Je te rejoins d'avantage quand tu parles justement de ton placement de curseur (quand tu dis que selon ton point de vue, tu manges ceci ou non), qui donc t'es propre. Et pas forcément le même que celui de lea vegane d'à coté :happy:

J'ai dit ce que j'avais à dire, et même trop, sur le sujet. Mon but n'était pas non plus de dévoyer les débats, plus de nuancer certains propos. Je me retire du débat et je vous remercierai de ne plus me poker ici :fleur:
 
Bon, j'arrive trop tard pour répondre à Morgane Talbot (puisqu'elle demande qu'on ne la poke plus je ne le fais pas) mais je rebondis tout de même sur la consommation de viande qui serait problématique uniquement quand celle-ci est industrielle :

- toute consommation de viande d'élevage est plus polluante/gourmande en ressource qu'un régime végé/végan, qu'elle vienne du fermier du coin ou des élevages intensifs. C'est ce que montre entre autres cet article de harvard dont on a parlé plus haut, ainsi que celui-ci concernant le coût du transport et de la transformation des denrées comestibles.
- C'est impossible de nourrir l'entièreté de la population terrestre de manière durable de viande sauvage chassée ou péchée (ma réponse précédente était ironique, j'aurais du préciser). Si on se base sur l'article linké par @MissMachine, les mammifères et oiseaux sauvages représenteraient moins d'un dixième du bétail élevé actuellement par les humains pour se nourrir. Ça a l'air compliqué de calculer quelle portion d'une population on peut manger avant de la mener à extinction, sans compter que les espèces élevées ont été sélectionnées pour la quantité de viande qu'on en tire (essayez de manger de la mésange ou du mulot...) et pour leur vitesse de reproduction. On peut imaginer qu'il faudrait au minimum diviser par 50 la quantité de viande mangée par chacun pour que ce mode de vie devienne durable (actuellement on serait environ à 40kg/pers/an en moyenne, le double dans les pays développés, il faudrait donc descendre à 15g/pers/semaine ?). Restent les mollusques et les insectes, écologiquement parlant je n'ai pas grand chose à redire sur leur consommation.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes