Quand j'ai entendu parler de cette loi, au début, je trouvais ça bien. Je ne suis pas une anti-amazon, même si je ne commande pas chez eux. En revanche, je commande beaucoup sur le site de la FNAC, ou les conditions sont les même (5% + port offert). Alors oui, en tant que consommatrice, ça me soule. Mais d'un autre côté, je bosse dans les métiers du livre, alors s'il faut faire un effort pour aider mon secteur, je suis prête à le faire.

Sauf qu'à y réfléchir, j'ai peur qu'au final, cette loi ne porte préjudice aux petits libraires au lieu de les aider - ce qui est pourtant son but premier.

Il suffit de lire les réactions ici pour s'en rendre compte ^^

Avec les augmentations de tous les côtés - le gaz, l'électricité, l'essence, la bouffe, les taxes... - c'est normal que les gens préfèrent mettre leur argent ailleurs que dans les livres (c'est pas pour rien que les professionnels se tapent la déprime quand paraissent les chiffres du semestre dans Livres Hebdo...). Dans ces conditions, non, supprimer le cumul de la réduction et des frais de port, ça ne va pas aider. La réaction naturelle des gens va être, soit comme l'a souligné Madmartigan, de se tourner vers le numérique (légal ou non), soit d'aller vers l'occasion. A ce titre Amazon est doublement avantagé : non seulement il va augmenter ses marges sur les achats neufs puisqu'il fera payer les frais de port, mais en plus, il conservera ses clients "regardant" grâce à son offre de livres d'occas'.

Pour moi, là où il y a un soucis, c'est sur le montant des frais de port. Après tout, si le gouvernement est vraiment décidé à protéger les livres, pourquoi ne pas créer des tarifs spéciaux livres qui mettraient les grands comme les petits sur un pied d'égalité ?





Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Certainement que oui, puisque ces livres sont également soumis à la loi Lang.
 
astrolabe;4398308 a dit :
(Je suis étonnée du nombre d'étudiants qui achètent leurs livres... Sinon la BU, c'est gratuit :cretin:)

Okay je sors.
Dans ma mini IUT a BU faisait maxi 12m², il n'y avait pas de choix du tout :erf:
 
epee;4397465 a dit :
tree-hugger;4397461 a dit :
epee;4397435 a dit :
Par contre penser que je vais maintenant devoir me farcir une conversation reloue avec un libraire qui n'y connaît rien (parce qu'un libraire s'y connaît en "petite maison d'édition qui monte" mais pas en édition juridique, bizarrement)
 Il existe justement des librairies spécialisées, voire des librairies générales avec un rayon dédié aux ouvrages universitaires et techniques dans lesquels les libraires savent de quoi ils parlent... Faut arrêter les clichés sur ce métier...
Et sinon, tout le monde n'habite pas à Paris ni dans une grande ville.
Ou n'a pas envie de faire une demie-heure de transports en commun pour aller dans ZE librairie spécialisée.

Parce que bon, "le temps c'est de l'argent" c'est pas qu'un proverbe : si je dois réserver ma demie-journée pour aller commander un livre dans une librairie spécialisée à l'autre bout de la ville et que je dois retourner le chercher dans trois semaines, alors que quelqu'un est en mesure de me le livrer gratuitement en 24h mais que la loi l'en empêche, bienvenue dans le monde de Kafka.

Désolée.
Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit, tu écrivais que les libraires ne s'y connaissaient pas en édition juridique, et j'ai juste réagi parce que c'est mettre tout le monde dans le même sac... Et c'est une semaine en moyenne, les délais, pas trois. Bref.

Quant à celles qui prétendent que la loi Lang ne sert à rien... Bah si, elle sert. Les disquaires, par exemple, n'ont pas eu cette chance d'avoir une loi qui les "protège". Et je ne dis pas qu'il FAUT acheter TOUS ses livres en librairie, je comprends parfaitement que pour des raisons pratiques, Internet soit utile... Mais quand je vois que là où je bosse, certains passent commande via Amazon alors qu'ils habitent deux rues plus loin... J'hallucine un peu.

Bref, je suis pas objective du tout. Mais à défaut d'Amazon, il y a des sites sur lesquels il est possible d'acheter tout en soutenant les librairies indés, genre http://www.leslibraires.fr, ou sur les sites de certaines librairies qui font de la vente en ligne... Y a plein de librairies qui font des choses pour évoluer et ne s'en tiennent plus au strict métier de libraire comme "vendeur de livres".


hilly;4397832 a dit :
Je ne connais pas vraiment le monde des librairies mais si le livre est vendue partout pareil, ça veut dire que les libraires indépendants ne se font pas de marges sur les livres (je veux dire, plus que les grands groupes ou les vendeurs en ligne)? du coup, comment ils peuvent faire fasse à leurs frais de fonctionnement?
Je ne sais pas si on t'a répondu, du coup :

Les libraires vendent au prix unique du livre. Par contre, quand ils achètent à une maison d'édition, ils ont une remise en fonction de leur taille, leurs ventes chez tel éditeur, etc. En général, ça permet tout juste de couvrir les frais de fonctionnement, y a rarement de marge au final.
 
Dernière édition :
epee;4399175 a dit :
Mais quel est le rapport ?

Aller dans une librairie quand on sait ce qu'on veut acheter = faire les courses = corvée.
J'aime ces gens qui confondent forcément le fait d'aller dans une librairie avec une corvée. On n'est pas obligés d'aller à la F.N.A.C. pour acheter ses livres. Une librairie c'est pas seulement un lieu d'achat, c'est aussi un lieu d'échange. Alors je veux bien que pour les achats du type fac ça puisse parfois ne pas être totalement agréable mais, quand j'ai un bouquin bien précis à acheter, je me déplace chez mon libraire.  S'il ne l'a pas, je le commande et je l'attends. Cette façon de confondre les produits culturels et les courses "alimentaires" m'exaspère. Elle va avec cette culture du tout tout de suite franchement frustrante (et avec cette tendance à ne pas vouloir rémunérer les gens pour leur travail).
 
  • Big up !
Reactions : doudouillitsa
epee;4399175 a dit :
zgu;4398340 a dit :
Fnac/Virgin/grandes surfaces ont tué ces petits commerces, Amazon a fait de même... C'est la loi de la jungle.
Amazon n'a tué personne, c'est le consommateur qui fait son choix, en son âme et conscience, et en regardant son porte-monnaie.
Oui m'enfin Amazon (/vente en ligne) n'existerait pas on aurait continué à aller dans les commerces. On nous a donné les clés pour consommer facilement et rapidement, c'est difficile de ne pas être tenté.
Je préfère dire que c'est de sa faute plutôt que de la mienne, pauvre consommatrice que je suis.
 
@Zgu Tu me fais rire :) Tu n'es pas une pauvre consommatrice, personne ne t'oblige a commander chez Amazon.
Si Amazon existe c'est parce qu'il repond a un besoin des consommateurs, tout simplement. Ce n'est pas de sa faute. Personne ne nous a donne les cles pour consommer. Les besoins des gens changent en permanence et c'est aux entreprises de s'adapter. Quand Napster ou quand les agences de voyages ont ferme, personne n'est venu pleurer. Quant aux disquaires, qui utilisent encore des CDs ? Dans ce cas, remettons aussi au gout du jour les VHS et les cassettes audios tant que nous y sommes.
D'ailleurs, certains disquaires se sont recycles dans le vinyl qui reste a la mode, et ont une clientele specifique pour ca. Tout est une question d'adaptation.
 
october-rain;4399640 a dit :
epee;4399175 a dit :
Mais quel est le rapport ?

Aller dans une librairie quand on sait ce qu'on veut acheter = faire les courses = corvée.
J'aime ces gens qui confondent forcément le fait d'aller dans une librairie avec une corvée. On n'est pas obligés d'aller à la F.N.A.C. pour acheter ses livres. Une librairie c'est pas seulement un lieu d'achat, c'est aussi un lieu d'échange. Alors je veux bien que pour les achats du type fac ça puisse parfois ne pas être totalement agréable mais, quand j'ai un bouquin bien précis à acheter, je me déplace chez mon libraire.  S'il ne l'a pas, je le commande et je l'attends. Cette façon de confondre les produits culturels et les courses "alimentaires" m'exaspère. Elle va avec cette culture du tout tout de suite franchement frustrante (et avec cette tendance à ne pas vouloir rémunérer les gens pour leur travail).
J'aime ces gens qui confondent forcément ce qu'ils trouvent agréable avec ce que les autres trouvent agréables.

Si @epee trouve ça lourd de devoir se déplacer pour acheter un livre, et que toi non, et ben voilà quoi, je ne suis pas sûre qu'il suffise que tu lui dises que ce n'est pas une corvée pour qu'elle se mette soudainement à adorer ça :lol:
Il y a des gens pour qui faire du shopping est une corvée, d'autres qui passent huit heures pour choisir un tee-shirt parce qu'ils aiment y passer du temps ; certains trouvent que faire les courses est une corvée, d'autres non.

On pourrait peut-être avoir le droit d'être un peu saoulés par tous les désavantages qu'a le commerce traditionnel par rapport au commerce qui passe par internet (et donc Amazon) non ? On peut peut-être voir le fait de devoir se déplacer, plus ou moins longuement comme une corvée (alors qu'Amazon nous permet de faire nos achats de notre canapé) ; ou le fait qu'il y ait des horaires à respecter et qu'il faut trouver comment faire matcher notre emploi du temps avec les horaires du libraire (alors qu'on peut commander sur Amazon à trois heures du matin si l'envie nous prend).

Et je ne sais pas si on a le droit de le dire - mais peut-être qu'on n'a pas forcément non plus envie d'échanger avec le libraire/le vendeur de la fnac/le mec qui s'occupe du rayon bouquins d'Auchan. Je ne comprends d'ailleurs pas le mythe du petit libraire avec lequel on peut échanger versus le vendeur de la FNAC qui se fout totalement des bouquins, qui n'y connaît rien, qui va juste se contenter de vendre quatre Marc Lévy et avec lequel on ne peut pas échanger. Et je ne suis pas sûre de comprendre non plus en quoi la librairie serait tellement plus un lieu d'échange que la boutique de vêtements, le disquaire, la droguerie, la poissonnerie, ou autre - alors qu'on achète de plus en plus de vêtements sur internet, ou qu'on fait quasiment tous nos courses en grande surface, et on s'offusque beaucoup moins du fait qu'on n'échange pas avec le vendeur de H&M ou le poissonnier chez lequel on va moins...

Bref, je trouve ça un peu chelou de se montrer condescendant avec les gens simplement parce que pour eux, aller acheter un livre est une corvée.
 
rhapsody;4399842 a dit :
J'aime ces gens qui confondent forcément ce qu'ils trouvent agréable avec ce que les autres trouvent agréables.

Si @epee trouve ça lourd de devoir se déplacer pour acheter un livre, et que toi non, et ben voilà quoi, je ne suis pas sûre qu'il suffise que tu lui dises que ce n'est pas une corvée pour qu'elle se mette soudainement à adorer ça :lol:
Il y a des gens pour qui faire du shopping est une corvée, d'autres qui passent huit heures pour choisir un tee-shirt parce qu'ils aiment y passer du temps ; certains trouvent que faire les courses est une corvée, d'autres non.

On pourrait peut-être avoir le droit d'être un peu saoulés par tous les désavantages qu'a le commerce traditionnel par rapport au commerce qui passe par internet (et donc Amazon) non ? On peut peut-être voir le fait de devoir se déplacer, plus ou moins longuement comme une corvée (alors qu'Amazon nous permet de faire nos achats de notre canapé) ; ou le fait qu'il y ait des horaires à respecter et qu'il faut trouver comment faire matcher notre emploi du temps avec les horaires du libraire (alors qu'on peut commander sur Amazon à trois heures du matin si l'envie nous prend).

Et je ne sais pas si on a le droit de le dire - mais peut-être qu'on n'a pas forcément non plus envie d'échanger avec le libraire/le vendeur de la fnac/le mec qui s'occupe du rayon bouquins d'Auchan. Je ne comprends d'ailleurs pas le mythe du petit libraire avec lequel on peut échanger versus le vendeur de la FNAC qui se fout totalement des bouquins, qui n'y connaît rien, qui va juste se contenter de vendre quatre Marc Lévy et avec lequel on ne peut pas échanger. Et je ne suis pas sûre de comprendre non plus en quoi la librairie serait tellement plus un lieu d'échange que la boutique de vêtements, le disquaire, la droguerie, la poissonnerie, ou autre - alors qu'on achète de plus en plus de vêtements sur internet, ou qu'on fait quasiment tous nos courses en grande surface, et on s'offusque beaucoup moins du fait qu'on n'échange pas avec le vendeur de H&M ou le poissonnier chez lequel on va moins...

Bref, je trouve ça un peu chelou de se montrer condescendant avec les gens simplement parce que pour eux, aller acheter un livre est une corvée.
Eh bien moi je trouve que c'est condescendant de dire qu'aller acheter un bouquin en librairie = aller faire ses courses alors qu'aller dans un festival = meilleur truc au monde.

Quant au mythe du vendeur de la FNAC qui n'y connaît pas grand chose ce n'est pas un mythe. C'est une technique de management du personnel. Les vendeurs en FNAC tournent sur les rayons pour ne PAS être spécialisés et facilement remplaçables. Ce sont des techniques que je ne cautionne pas. Comme je ne cautionne pas les techniques d'Amazon en matière de vente, de concurrence déloyale et de traitement de son personnel.

Ps : et la librairie en tant que lieu d'échanges, je ne sais pas... conseils en librairies, book-club, dédicaces (ça marche pour tous les magasins culturels ou peu s'en faut). Donc comparer ça à la bouffe ou aux fringues non définitivement non.
 
lenjomineuse;4399887 a dit :
Je ne vois pas en quoi c'est différent, parfois on va acheter des livres parce qu'on en besoin notamment pour les études comme on va acheter des yaourts parce qu'on en a besoin et d'autres fois on va acheter des livres-plaisirs comme on peut aller acheter des produits alimentaires plaisirs.

Aller à la librairie c'est un plaisir mais aussi une corvée, quand j'achète un livre en fouinant au hasard, j'ai horreur qu'un vendeur vienne me déranger, j'achète à l'instinct, j'ai horreur qu'on me conseille si j'ai éventuellement besoin d'un renseignement, j'irais le demander. Cela dit quand j'ai envie d'acheter un livre sans avoir de titre en tête, et que je passe du coté de ma librairie, j'y vais ne serait-ce que parce que j'aime pouvoir toucher et feuilleter les livres pour faire mon choix.


Je ne reviens pas sur les difficultés de transport, et de temps que je rencontrais ,habitant à la campagne, lorsque que j'allais (avant de passer sur amazon pour ce type d'achat) chez mon libraire pour un livre précis et qu'il ne l'avait pas. Ce n'est pas une question du tout, tout de suite, c'est juste que logistiquement parlant ça me compliquait énormément la vie. Au final, même si je dois payer des fdp, je continuerai à commander pour amazon, parce que de toute manière au final je gagnes toujours de l'argent et/ou du temps pour ce type d'achat.
Non, définitivement non. Placer la bouffe sur le même niveau qu'un cd ou un livre, c'est faire entrer les produits culturels dans le domaine de la consommation pure. Je me nourris parce que j'en ai besoin, c'est trivial. Les bouquins... 'fin je me prive parfois de certains aliments pour être sûre que je pourrais acheter un livre à la fin du mois. Pas parce que c'est l'acte d'achat qui m'intéresse mais parce que tel auteur sort son nouveau roman et que je veux pouvoir participer (dans la mesure de mes maigres moyens) à rémunérer cet auteur.

Je ne parlais d'un vendeur qui te colle au cul mais de quelqu'un qui s'y connaît, qui connaît mes goûts et qui peut me répondre. Pas quelqu'un qui va se gratter la tête avant de me proposer le dernier twilight. Quelqu'un de suffisamment calé pour avoir du stock (un peu de tout) et pas seulement les "GROS TRUCS QUI MARCHENT".

J'ai habité en campagne, je connais très bien le problème. Mais de plus en plus de librairies font de la vente en ligne sans qu'on aille donner de l'argent à amazon.
 
caldra;4399780 a dit :
@Zgu  Tu me fais rire :) Tu n'es pas une pauvre consommatrice, personne ne t'oblige a commander chez Amazon.
Si Amazon existe c'est parce qu'il repond a un besoin des consommateurs, tout simplement. Ce n'est pas de sa faute. Personne ne nous a donne les cles pour consommer. Les besoins des gens changent en permanence et c'est aux entreprises de s'adapter. Quand Napster ou quand les agences de voyages ont ferme, personne n'est venu pleurer. Quant aux disquaires, qui utilisent encore des CDs ? Dans ce cas, remettons aussi au gout du jour les VHS et les cassettes audios tant que nous y sommes.
D'ailleurs, certains disquaires se sont recycles dans le vinyl qui reste a la mode, et ont une clientele specifique pour ca. Tout est une question d'adaptation.
Bèh moi j'ai tendance à penser l'inverse, que ce sont les "grands" qui prennent des décisions pour nous, mettent en place un système et nous consommateurs on suit le mouvement. On ne s'est pas levé un matin en se disant ce serait quand même mieux si je pouvais commander sur internet.
Les disquaires qui se sont mis aux vinyles d'accord mais à mon avis ils en pâtissent aussi, mais résistent comme ils peuvent.
Mais je pense qu'il y a une certaine prise de conscience et qu'on va revenir aux anciennes méthodes. Ca manque de chaleur humaine tout ça :lol:
(et j'achète toujours des cds moi :shifty:  )
 
iris-silver-mist;4399923 a dit :
Les personnes qui aiment la cuisine pourrait te rétorquer que la nourriture n'est pas simplement un besoin trivial.

As-tu déjà constaté à quel point les marges bénéficiaires qui sont reversées à l'auteur sont faibles sur un roman qui porte son nom ? En achetant un livre tu rémunères à peine son auteur. Marc-Edouard Nabe en discutait d'ailleurs de ce sujet sur le plateau de Ce Soir ou Jamais en pestant contre les intermédiaires qui se faisaient de l'argent sur ce qu'il avait finalement écrit lui-même.

On achète un roman, une musique, des brocolis... L'acte de l'achat qui mène à la consommation puis à la destruction ou non du bien ne diffère pas. Il n'y a que la culture française qui veut que l'on sacralise encore les livres, et les couvertures laides que l'on se farcie la plupart du temps en sont une des conséquences : un bouquin sérieux, sacralisé doit savoir afficher une mine sobre.
Les gens qui aiment la cuisine devront reconnaître qu'il s'agit d'un besoin biologique comme celui de déféquer. Si je pouvais m'en passer, je le ferai mais je dois (comme tout le monde) y consacrer une part substantielle de mon budget. Le livre (ou le cd, oui j'en achète encore) a dès lors un caractère plus exceptionnel. Mais ça c'est probablement parce que je suis pauvre...

Je connais assez bien le système de l'édition. Je ne dis pas qu'il est idéal ou qu'il ne faudrait pas le réformer. J'ai vraiment la haine contre certaines maisons d'édition et leurs pratiques pour le moins discutables. Mais d'autre part, oui un bouquin ça met à contribution plus que l'auteur et donc ils doivent être rémunérés (un éditeur + un traducteur éventuel + la personne qui dessine la couverture). Imprimer un bouquin coûte cher (je squeeze la campagne de pub qui ne concerne qu'une minorité d'usines à gazs).

Pour autant, le numérique ou la vente en ligne n'a pas changé les choses. Une seule maison d'édition a revu le pourcentage de ses auteurs à la hausse en passant au numérique qui supprimait pourtant une partie des intermédiaires.

Je ne veux pas ajouter à ça une consommation par une entreprise comme Amazon.

Quant à la tronche des couvertures, je ne saurais dire, je n'achète pas de bouquins sérieux (pendant mes années fac, la promo s'arrangeait pour que personne n'ait à acheter le livre mais l'empruntait à la BU). Je fais partie de cette tranche de la population qui lit des mauvais genre français et étrangers (où la qualité des couvertures s'est améliorée bien qu'on trouve encore des trucs de très très mauvais goûts).

Ps : mais oui je pense que je fais partie de cette tranche de la population qui ne met pas tout sur le même pied d'égalité et qui considère qu'acheter un verre ça n'a rien à avoir avec le fait d'ajouter un livre à ma bibliothèque.
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes