J'ai été amie avec une fille qui me rabaissait constamment.. au début on s'entendait bien, sympa et tout. Et au fur et à mesure, c'était les reproches (le fait que je sois mince et pas elle, que j'ai de meilleures notes...), les rumeurs dans mon dos, faire en sorte que je ne côtoie pas d'autres gens qu'elle, etc...

Cette dévalorisation constante, de me faire culpabiliser alors que c'était elle qui avait clairement un problème; mais en même temps ces propos pour que je reste avec elle et ai besoin de lui plaire à tout prix, que je fasse tout pour elle, etc...

Punaise ça craint les gens comme ça :erf:
Ils doivent être bien malheureux non? (parce que l'article parle du côté de la victime surtout - ce que je comprends tout à fait, faut les fuir ces gens là - mais de leur point de vue à eux?)
 
  • Big up !
Reactions : Pau La and ithiliell
littlerudy;3996106 a dit :
J'ai été amie avec une fille qui me rabaissait constamment.. au début on s'entendait bien, sympa et tout. Et au fur et à mesure, c'était les reproches (le fait que je sois mince et pas elle, que j'ai de meilleures notes...), les rumeurs dans mon dos, faire en sorte que je ne côtoie pas d'autres gens qu'elle, etc...

Cette dévalorisation constante, de me faire culpabiliser alors que c'était elle qui avait clairement un problème; mais en même temps ces propos pour que je reste avec elle et ai besoin de lui plaire à tout prix, que je fasse tout pour elle, etc...

Punaise ça craint les gens comme ça :erf:
Ils doivent être bien malheureux non? (parce que l'article parle du côté de la victime surtout - ce que je comprends tout à fait, faut les fuir ces gens là - mais de leur point de vue à eux?)
Oui, la question est tout aussi intéressante… À vrai dire, j'ai essayé de contacter des pervers narcissiques pour les faire témoigner, mais sans succès.

Sur certains forums sur la toile, des internautes se demandent spontanément s'ils sont pervers narcissiques ou non, parce qu'ils ont bien conscience de leur terrible tendance à enfermer l'être aimé, lui en vouloir lorsque celui-ci voit d'autres personnes, etc… Ces internautes ont l'air de vouloir sortir de ce cercle infernal, qui blesse leurs victimes comme il les blesse eux-mêmes.

Mais j'ai discuté avec des psychologues qui m'ont expliqué que ces témoignages n'émanaient sûrement pas de "vrais" pervers narcissiques (mais plutôt de gens très possessifs qui ont peu confiance en eux) dans la mesure où "vouloir cesser de dominer l'autre" est impossible pour un véritable pervers narcissique. En fait, le vrai pervers narcissique n'a pas forcément conscience qu'il blesse l'autre, en revanche le manipuler est un objectif avéré.

Compliqué !
 
  • Big up !
Reactions : Coco.lalie
Toute cette description, plus ce que j'ai pu ailleurs me fait penser que peut-être que l'une des mes plus proches amis en est une. Bien sûr, je ne me lance pas dans le diagnostic, et je n'arrive pas encore à prendre assez de recul, je pense.



Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
laystary;3996133 a dit :
littlerudy;3996106 a dit :
J'ai été amie avec une fille qui me rabaissait constamment.. au début on s'entendait bien, sympa et tout. Et au fur et à mesure, c'était les reproches (le fait que je sois mince et pas elle, que j'ai de meilleures notes...), les rumeurs dans mon dos, faire en sorte que je ne côtoie pas d'autres gens qu'elle, etc...

Cette dévalorisation constante, de me faire culpabiliser alors que c'était elle qui avait clairement un problème; mais en même temps ces propos pour que je reste avec elle et ai besoin de lui plaire à tout prix, que je fasse tout pour elle, etc...

Punaise ça craint les gens comme ça :erf:
Ils doivent être bien malheureux non? (parce que l'article parle du côté de la victime surtout - ce que je comprends tout à fait, faut les fuir ces gens là - mais de leur point de vue à eux?)
Oui, la question est tout aussi intéressante… À vrai dire, j'ai essayé de contacter des pervers narcissiques pour les faire témoigner, mais sans succès.

Sur certains forums sur la toile, des internautes se demandent spontanément s'ils sont pervers narcissiques ou non, parce qu'ils ont bien conscience de leur terrible tendance à enfermer l'être aimé, lui en vouloir lorsque celui-ci voit d'autres personnes, etc… Ces internautes ont l'air de vouloir sortir de ce cercle infernal, qui blesse leurs victimes comme il les blesse eux-mêmes.

Mais j'ai discuté avec des psychologues qui m'ont expliqué que ces témoignages n'émanaient sûrement pas de "vrais" pervers narcissiques (mais plutôt de gens très possessifs qui ont peu confiance en eux) dans la mesure où "vouloir cesser de dominer l'autre" est impossible pour un véritable pervers narcissique. En fait, le vrai pervers narcissique n'a pas forcément conscience qu'il blesse l'autre, en revanche le manipuler est un objectif avéré.

Compliqué !
Je vois. D'où l'impossibilité d'avoir de témoignages de pervers narcissiques en fait.:ko:
 
J'ai fréquenté un pervers narcissique, c'était mon copain à l'époque, et en plus il est devenu violent. C'était un enfer, j'ai du faire 600 Km pour le fuir et comme le dit très justement l'article, j'étais un "cadavre psychologique" quand je suis partie.

C'est difficile à expliquer mais c'est vraiment ça, on se sent mort (mais faut dire qu'il régnait vraiment une ambiance morbide où la mort me pendait au nez), mais aussi "vide", c'est comme s'il avait pris toute ma substance.
Ça a pris très longtemps pour me reconstruire, 7 ans après, j'en vois encore certaines séquelles (et j'ai pourtant vu plusieurs psy depuis pourtant).

Les gens que nous côtoyions à l'époque (je l'ai rencontré par des amis communs) pensent toujours que c'est moi qui l'ai lâchement laissé tomber et que c'est lui la victime.
Il était vraiment un gourou pour tous ses amis.

Je crois qu'à différents niveaux il y a beaucoup de gens comme ça, et si on les laisse faire et qu'ils ne rencontrent pas de résistance ils peuvent laisser s'exprimer les parts les plus sombres d'eux mêmes.


Mais si ça peut en rassurer certaines : je me suis souvent sentie faible d'avoir "perdu" contre lui. Mais contrairement à ce qu'on m'a dit, c'est à dire que ce genre de personne vous choisit PARCE QUE vous êtes faible. Je crois qu'au contraire ce genre de personne vous choisit parce que vous êtes forts, parce que vous n'allez pas vous plaindre au moindre problème, parce que vous allez essayer de régler les conflits par vous même, parce que vous avez la capacité de vous remettre en question. Je crois que justement, ils choisissent plutôt le genre de personne "qui encaisse", qui prend beaucoup de choses sur leurs épaules. Enfin je dis peut-être ça pour me rassurer mais je pense quand même que c'est assez vrai.

En tout cas, si vous en connaissez un, fuyez.
 
2 à 3 pourcents de la population... Mon Dieu. Et moi qui me croyait seule.

J'ai vécu avec un PN pendant 20 ans - PN, pour mon plus grand malheur, doué d'une intelligence remarquable.

Voyons, à première vue, les premiers éléments qui me reviennent à l'esprit...
-Mise sur écoute des téléphones
-Enquête auprès de mes amis pour tout savoir
-Cadeau d'une imprimante qui ne marchait déjà pas quand il l'a acheté, mais c'était ma faute et je devrais être reconnaissante et avoir honte
-"Tu vois ce cadeau que tu rêves d'avoir depuis 5 ans? Je l'ai acheté pour ton anniversaire, mais comme ton comportement me déplait, tu vas le brûler toi-même."
- Commentaires malsains vis-à-vis de ma puberté, attouchements
-Mise en place d'une alarme dont il était le seul à connaitre le code pour m'empêcher de sortir de la maison
- Provocation d'une rupture avec mon copain de l'époque, "que tu ne méritais pas, de toutes façons"

Bref, j'en passe énormément, en 20 ans j'ai accumulé assez d'exemples pour faire halluciner n'importe qui.

Par contre, le conseil est bon: l'indifférence (que je feignais, soit, mais que je feignais très bien) l'a toujours déstabilisé... Et foutu complètement en rogne. Peut-être pour ça qu'il me haïssait tant.

VRAI conseil: FUYEZ. Ces gens-là ne changent jamais. Ils finiront par vous tuer... Même sans vous toucher.
 
Personnellement c'est mon père qui en est un, très beau spécimen, il mériterait d'être soumis à des analyses psychologiques poussées !
Je vais la faire courte pour vous raconter tout ça : mon père connaît ma mère depuis qu'ils sont ados, elle se souvient qu'il lui disait "t'es à moi" mais bien sûr elle trouvait ça mignon. Ils se sont mariés, ont eu deux filles (moi et ma soeur), et quelque part mon père n'a pas vraiment caché qu'il aurait préféré des garçons. Il rabaissait constamment ma mère, et nous prenait à parti ma soeur et moi en la critiquant "pour rire" - donc nous ça nous faisait rire gentiment. Puis ça a commencé à se dégrader, pour des raisons professionnelles il est parti à l'autre bout du monde, et quand on le voyait il s'en fichait un peu de nous, mais toujours en étant très très strict (rien n'était jamais suffisant quoi). Clairement il jouait à la victime comme quoi ma mère réussissait professionnellement mieux que lui, qu'elle lui faisait de l'ombre ou je ne sais quoi... et du jour au lendemain il nous a dit qu'il ne voulait plus nous voir, qu'il allait faire sa vie avec une nana (plus jeune) qui a un petit garçon, et voilà depuis 2 ans, plus de nouvelles de lui, on ne l'a jamais revu. Evidemment ma mère a fait une dépression pendant 1 an, elle était totalement possédée par l'image de ce type qui l'avait tant séduite et dont elle est éperdument amoureuse, alors que ma soeur et moi sommes plutôt dans l'optique "bon débarras, il ne nous aimait pas de toute façon". Bref voilà très bizarre comme comportement. Toujours à faire culpabiliser les autres. Vraiment dans la manipulation. Et surtout une capacité incroyable à n'éprouver AUCUN sentiment.
Se rendre compte de la vraie nature de quelqu'un au bout de 20 ans (35 ans pour ma mère), ça fait un sacré choc. On a beaucoup de mal à s'en remettre. Mais avec du recul on s'explique mieux tous ses traits de caractère qui nous paraissaient "habituels" à l'époque, on se dit que la personne est comme ça (distante, stricte, insensible) et on ne cherche pas plus loin. Je tiens aussi à préciser qu'il n'a pas eu une enfance très "heureuse", dans le sens où il était assez rejeté par ses parents. Mais en tout cas je vous le dis, si je le recroise un jour, je sortirai mon M16 (comme dans Tomb Raider).
 
Dernière édition :
littlerudy;3996106 a dit :
J'ai été amie avec une fille qui me rabaissait constamment.. au début on s'entendait bien, sympa et tout. Et au fur et à mesure, c'était les reproches (le fait que je sois mince et pas elle, que j'ai de meilleures notes...), les rumeurs dans mon dos, faire en sorte que je ne côtoie pas d'autres gens qu'elle, etc...

Cette dévalorisation constante, de me faire culpabiliser alors que c'était elle qui avait clairement un problème; mais en même temps ces propos pour que je reste avec elle et ai besoin de lui plaire à tout prix, que je fasse tout pour elle, etc...

Punaise ça craint les gens comme ça :erf:
Ils doivent être bien malheureux non? (parce que l'article parle du côté de la victime surtout - ce que je comprends tout à fait, faut les fuir ces gens là - mais de leur point de vue à eux?)
Ces gens-là ne ressentent rien. RIEN. C'est la raison pour laquelle ils sont si dangereux, ils sont prêts à tout pour parvenir à leur fin. Ils feront tout pour t'inspirer la compassion, la pitié, mais à l'intérieur tout n'est que perfidie et sournoiserie. C'est pour ça que la seule solution est la FUITE.
 
Comme les 2 mad'z du dessus, mon père est un beau PN...    Un putain de séducteur capable de se faire aimer de n'importe qui, se mettant en scène constamment, toujours réponse à tout, la science infuse... de quoi te faire passer pour la dernière des connes facilement.
Ce n'était jamais sa faute, JAMAIS, aujourd'hui encore il me reproche des choses vieilles de plus de 10 ans...
En plus de ça il est maniaco-dépressif et en a usé à mort, j'ai toujours été gentille avec lui quand mes soeurs l'ignoraient (par égoisme, pas parce qu'elles avaient compris que c'était un PN).
Il ment, déforme tout, ajuste son discours en fonction de la situation, nous disait quoi dire et ne pas dire à mes soeurs et moi....
J'ai 21 ans aujourd'hui et je vis désormais avec ma tante depuis presque 2 ans, et j'ai l'impression de revivre, moi qui était vide, sans énergie, dégoutée de tout, qui me voyait finir dans un trou, à la rue ou je ne sais ou encore...
Sans ma tante je n'aurais jamais rien vu.
Elle ne me l'a pas dit tout de suite (je ne l'aurai surement pas cru), mais la distance m'a fait remarqué que quelque chose n'allait pas avec lui (il ne m'appellait que quand il avait quelque chose à me demander, trouvait le moyen de rendre nos rares appels insupportables, je finissais souvent en larmes...).
Je me suis rendue compte récemment que c'était un PN. J'ai en même temps réalisé une chose qui m'a fait beaucoup de mal : aucun de mes parents ne me sera jamais fiable (je ne parle plus à ma mère depuis presque 10 ans, je la soupçonne d'etre une PN aussi... fin ça c'est une autre histoire).
Mais je fais des études qui me plaisent, je prépare mon BAFA qui m'aide beaucoup à trouver une confiance et une estime de moi que je n'avais jamais eu, j'ai une meilleure hygiène de vie, et je sais que ma tante m'aidera du mieux qu'elle pourra...
En parlant des cours, je suis actuellement dans la même classe d'une fille que je soupçonne d'etre une PN... c'est une ex-amie à moi, j'ai réussi à couper les ponts mais elle essaye de me "récupérer"...
Si vous êtes obligés de les supporter, la seule solution est l'ignorance. Quoi qu'ils fassent, quoi qu'ils disent, ignorer les, tout ce que vous dites ou faites est susceptible d'etre retourné contre vous.

Ca fait du bien de vider son sac :) je voulais aussi dire merci pour cette article... je me sens moins seule et n'ai pas l'impression d'être folle et de tout inventer (ce que les PN veulent nous amener à penser...)

Je conseille également un livre : Le harcèlement moral de Marie-France Hirigoyen, qui m'aide à mieux comprendre cette pathologie et surtout à mieux l'affronter
 
[...]
Disparu !
[...]

Faites gaffe à ne jamais vous laisser entrainer dans des rapports pareils, parce que c'est exactement ça, ça rend vide, creu. Je sais pas si on s'en sort un jour après avoir vécu ça, je me demande, mais si ça vous arrive faites vous aider, ça ne sera que mieux.
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes