Sophia Aram tacle les opposants au droit à l'avortement libre et gratuit

11 Février 2012
4 861
23 544
5 204
31
Le Mans
lafastodblog.wordpress.com
Pourquoi assimiler la religion à ce type de cas ? Tu parles plutôt de classes sociales défavorisé qui provoquent des amalgames par mauvaise compréhension d'une doctrine.
La position religieuse est clairement contre l'avortement.

La position religieuse est clairement contre l'avortement, oui.
Mais quid la pression d'un entourage religieux sur une personne ?

Ce que je vois, dans cet exemple, c'est une fille qui se retrouve à avoir un enfant et donc des relations sexuelles hors mariage, ce qui est interdit par sa religion. Si elle le fait quand même, elle sera non seulement confrontée à sa propre """déviance""" par rapport à la religion, mais aussi au jugement de son entourage, probablement de la même religion qu'elle. Dans ce cas, sa ""déviance"" sera jetée en pâture et débattue par tous ceux qui veulent s'en donner à coeur joie pour juger son "impureté".

En d'autres termes, si elle choisit d'en arriver au point de vouloir se faire avorter pour retomber ensuite enceinte après le mariage, ça n'est pas son désir d'enfant qui est en jeu, c'est bien la pression exercée par ses pairs, pression qui est forte au point qu'elle décide, en lousedé de mettre un terme à sa grossesse pour ne pas avoir à affronter le regard des autres sur le fait qu'elle soit enceinte hors mariage. C'est quand même un acte super fort qui démontre bien une peur énorme : elle est prête à aller contre sa religion, pour se préserver du jugement de tous ceux qui la pratiquent avec plus de ferveur qu'elle.

Donc oui, je pense que dans ce cas, on peut blâmer la religion pour l'avortement, simplement parce que : pas de religion = pas de jugement sur un enfant hors mariage = grossesse qu'elle aurait pu mener à terme.

(C'est un peu HS, mais pour moi, ça fait un gros parallèle avec toutes celles qui se font recoudre l'hymen pour pouvoir prouver leur virginité au mariage, qui est aussi un bon exemple de pression exercée par l'entourage religieux.)
 
31 Août 2012
542
2 666
1 774
La position religieuse est clairement contre l'avortement, oui.
Mais quid la pression d'un entourage religieux sur une personne ?

Ce que je vois, dans cet exemple, c'est une fille qui se retrouve à avoir un enfant et donc des relations sexuelles hors mariage, ce qui est interdit par sa religion. Si elle le fait quand même, elle sera non seulement confrontée à sa propre """déviance""" par rapport à la religion, mais aussi au jugement de son entourage, probablement de la même religion qu'elle. Dans ce cas, sa ""déviance"" sera jetée en pâture et débattue par tous ceux qui veulent s'en donner à coeur joie pour juger son "impureté".

En d'autres termes, si elle choisit d'en arriver au point de vouloir se faire avorter pour retomber ensuite enceinte après le mariage, ça n'est pas son désir d'enfant qui est en jeu, c'est bien la pression exercée par ses pairs, pression qui est forte au point qu'elle décide, en lousedé de mettre un terme à sa grossesse pour ne pas avoir à affronter le regard des autres sur le fait qu'elle soit enceinte hors mariage. C'est quand même un acte super fort qui démontre bien une peur énorme : elle est prête à aller contre sa religion, pour se préserver du jugement de tous ceux qui la pratiquent avec plus de ferveur qu'elle.

Donc oui, je pense que dans ce cas, on peut blâmer la religion pour l'avortement, simplement parce que : pas de religion = pas de jugement sur un enfant hors mariage = grossesse qu'elle aurait pu mener à terme.

(C'est un peu HS, mais pour moi, ça fait un gros parallèle avec toutes celles qui se font recoudre l'hymen pour pouvoir prouver leur virginité au mariage, qui est aussi un bon exemple de pression exercée par l'entourage religieux.)

C'est exactement l'effet que ça m'a fait. Je voyais une jeune femme très gentille qui avait l'air un peu triste et perdue avec une grande croix catholique. J'aurais pas pu écrire ça avec de meilleurs mots. Ce qui m'a posé problème c'est que je pense pas que son choix ait vraiment été le sien, même si c'est que mon impression. Et là ça devient grave.
Et puis bon, d'habitude c'est pas vraiment les assos LGBT qui font chier avec le sexe hors-mariage donc je vois vraiment pas d'autre coupable que la religion, ou du moins une certaine idée réac de la religion
 
12 Octobre 2014
2 530
13 414
4 664
je n'ai jamais entendu personne réclamer un délai de réflexion pour arrêter sa contraception afin de concevoir. Ça n'aurait aucun sens, donc pourquoi garder cette mesure pour l'IVG ?

C'est pas faux.
Après, du point de vue du médecin, comme il/elle va faire une intervention un peu lourde qui aura des conséquences non seulement sur la santé mais aussi sur d'autres plans et pour la vie (psychologiques notamment; je connais des femmes qui ont regretté leur avortement et qui ne s'en sont pas vraiment remises), je suppose que les médecins veulent au moins s'assurer que la patiente est en pleine possession de ses moyens et sait ce qu'elle fait, car ce sont quand-même eux qui vont faire l'opération et je peux aussi comprendre qu'un médecin se sente coupable si la patiente a regretté son geste (même si on est d'accord, au fond c'est pas sa vie ni son problème).
Je ne veux pas spécialement me faire l'avocate du diable, mais j'essaie juste de comprendre les deux parties.

Après, ce qui me gêne ce n'est pas tant le délai de réflexion en lui même car je peux comprendre dans une certaine mesure, mais ce qui est dangereux (et infantilisant), c'est le fait que ça soit obligatoire, car l'ivg se joue sur seulement 12 semaines et là, chaque jour compte. Aussi, le fait de rendre un délai de réflexion obligatoire, à mes yeux c'est ça qui est infantilisant (et le comportement des médecins).

Le délai de réflexion est à inclure dans le cadre du consentement éclairé du patient, et se retrouve pour tous les actes un peu lourds qui ont des conséquences à long terme également sur d'autres aspects que la santé (psychologie, juridique, etc...).
Par exemple, pour la stérilisation (femmes et hommes) ainsi que pour les chirurgies esthétiques (circoncision médicale, se faire refaire certaines parties du corps, même se faire opérer des yeux pour ne plus porter de lunettes - ce qui a été mon cas et où on m'avait aussi demandé un délai de réflexion).

Comme dit, je pense que ce qui fait que le délai de réflexion est infantilisant est surtout du au fait qu'il soit obligatoire, et aussi que c'est très lié aux comportements individuels du personnel médical.
Si les médecins se comportaient convenablement et que ce délai de réflexion était facultatif (du genre juste se renseigner pour savoir si la personne y a réfléchi un minimum), je pense que ça ne poserait pas de problème...
Le problème à mes yeux, c'est pas tant ce délai que la mentalité des médecins qui ne font pas leur boulot...
C'est parce qu'il y a toute cette pression autour de l'enfantement que ce délai (obligatoire qui plus est) paraît infantilisant : car on voit bien arriver les réactions moralisatrices derrière.

une gynéco m'a même refusé l'implant au motif que si j'oubliais ma pilule, je n'étais pas assez responsable pour avoir des relations sexuelles

Ah oui quand-même O_o Fallait oser! J'avais pas encore lu une chose pareille. Ca fait peur...
J'espère que tu as pu trouver quelqu’un de mieux depuis, du coup...
 
Dernière édition :

Lis

20 Janvier 2015
1 156
6 492
1 174
35
atelierdelis.wix.com
Après, du point de vue du médecin, comme il/elle va faire une intervention un peu lourde qui aura des conséquences non seulement sur la santé mais aussi sur d'autres plans et pour la vie (psychologiques notamment; je connais des femmes qui ont regretté leur avortement et qui ne s'en sont pas vraiment remises), je suppose que les médecins veulent au moins s'assurer que la patiente est en pleine possession de ses moyens et sait ce qu'elle fait, car ce sont quand-même eux qui vont faire l'opération et je peux aussi comprendre qu'un médecin se sente coupable si la patiente a regretté son geste (même si on est d'accord, au fond c'est pas sa vie ni son problème).
Je ne veux pas spécialement me faire l'avocate du diable, mais j'essaie juste de comprendre les deux parties.

Si des femmes regrettent leurs avortements j'en suis très peinée... J'en connais... C'est extrêmement triste... Malheureusement, leur regrets sont souvent dus à la pression d'un homme qui les a poussé à avorter, alors qu'elles ne le souhaitaient pas... Une femme qui souhaite mener sa grossesse à terme alors que son conjoint ne le veux pas est extrêmement mal vue. Un médecin, dans les conditions actuelles, ne pourra jamais s'assurer qu'une personne avorte de son propre chef... Ce n'est pas le délais de réflexion qui changera cela, mais seulement un réel droit pour tout les humains de disposer de leur corps en entièrement et librement.

Je tiens à préciser que l'avortement n'est pas une intervention lourde. Par contre la grossesse elle est un véritable chamboulement pour le corps, et l'accouchement peut réellement se révéler dangereux (sans compter les séquelles physiques). En France 75 à 80 personnes meurent en couche chaque années http://www.senat.fr/questions/base/2010/qSEQ10040888S.html. On a tendance à oublier les conséquences d'une grossesse sur le corps humain...
 
12 Octobre 2014
2 530
13 414
4 664
@Lis : c'est vrai aussi.
Après, quand je parle d'opération un peu lourde, il est évident que l'accouchement est beaucoup plus dangereux, et tu fais bien de préciser les statistiques de mortes en couche. Mais je voulais dire qu'il s'agit d'une opération qui est un peu plus lourde que la pose d'un DIU ou d'un implant, et que c'est un acte définitif, et que les conséquences d'une intervention (notamment les regrets des patientes) pouvaient faire peur à certains médecins. C'était dans ce sens que je voulais le dire...
Par contre, je suis tout à fait d'accord avec toi, il y a une grande hypocrisie dans le fait que les médecins en général se moquent bien de savoir si la femme a regretté de faire naître son enfant alors qu'elle n'était pas partante pour ça et qu'elle a cédé sous la pression nataliste, et ça c'est pas normal, c'est le résultat de la pensée nataliste qui pèse sur les femmes...

Récemment, est passé au info le scandale des sites qui arrivent à mieux se faire référencer que les sites du gouvernement par rapport à l'avortement. Une journaliste à testé leur "service" et en a fait le bilan. Je trouve terrifiant ce genre de site. C'est de la maltraitance faites aux femmes. Youpie, trop bien, celle là on l'a tellement fait culpabiliser qu'elle va poursuivre sa grossesse et avoir un enfant non désiré. Sa vie après ? On s'en fout, on a sauvé le bébé.

Juste pour info : je vois très bien de quel site tu parles, il s'agit de www.ivg.net
Je tenais à le préciser, ça me semble important qu'on avertisse les personnes de quels sites sont à éviter.
 
Dernière édition :
24 Mai 2013
1 757
7 557
5 184
@Lis , ah non je connais quelqu'un qui regrette juste son avortement. Ils n'avaient pas les moyens de l'avoir, se trouvaient trop jeunes, pas près, lui pas loi d'elle géographiquement. Donc murement réfléchi mais très regretté. (et pas poussé par lui)

Sinon
En fait, les pro-vie, ou le clergé, qui trouvent que le faible est l'enfant, ne voient effectivement que la grossesse. Parce que si on regarde la naissance et l'après au final, en refusant l'avortement, ils ne protègent pas le bébé/l'enfant né, suite au non avortement. (de là à dire qu'au final ce sont eux qui sont à blâmer ...)
 

Lis

20 Janvier 2015
1 156
6 492
1 174
35
atelierdelis.wix.com
@titelilie Je disais que les cas de regrets étaient souvent dus à une pression masculine, lorsqu'une femme souhaitait mener sa grossesse à terme mais que le partenaire lui ne le voulait pas. Je ne disais pas bien sur, que tout les cas de regrets se passaient ainsi, mais que cela arrivaient souvent.
Pour le cas dont tu parles, il semblerait que ce ne soit pas l'avortement qui soit regretté mais plutôt la situation dans laquelle ils étaient qui les a empêchée de vivre comme ils l'auraient entendus. Cela n'enlève rien à la difficulté du choix qu'ils ont dus faire, mais ne mets pas en cause l'avortement en lui même.

@jorda Je ne sais pas s'il est pertinent de poser la question de l'avortement sur son point de vue "définitif". D'une part parce que énormément d'acte médicaux sont définitifs (Presque toutes les opérations effectuées dans le milieu médical ont un caractère définitif) et d'autre part parce que mener une grossesse à terme est un acte bien plus définitif qu'avorter. Comme dit plus haut, on ne demande pas aux femme un délais de réflexion de 7 jours avant de décider d'être enceinte (cela parait insensé), alors que c'est un acte extrêmement important, lourd de responsabilités et de conséquences.
 
30 Octobre 2013
386
2 487
4 794
@Verte00 moi non plus je n'ai pas pu la voir sur Madmoizelle, je l'ai retrouvée en cherchant dans un moteur de recherche (ou en passant par le site de France Inter, je sais déjà plus...)
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes