Évidemment l'extrême-droite a sauté sur l'occasion pour se réapproprier le débat et parler de ce sujet brûlant que les bien-pensants n'osent pas aborder : l'islam et l'immigration :stare::stare::stare:

Perso je ne pense pas que la violence n'existe pas dans les établissements les plus favorisés. Elle est différente, plus insidieuse, elle ne se manifeste pas de la même manière. Mais elle existe.
 
J'ai été scolarisé dans des milieux sociaux très différents et la violence est présente, seule sa forme diffère

J'ai travaillé dans le milieu hospitalier et la violence est similaire. Le milieu social joue un rôle mais, j'ai surtout le sentiment que les services publics sont perçus comme acquis et que la violence envers le personnel est tolérable. On oublie que derrière "l'uniforme" il y a un être humain.

La hiérarchie ne soutient pas forcément le personnel mais, il est peut être aussi temps d'arrêter de minimiser les responsabilités des usagers
 
En tant que prof j'exprime tout mon soutien à cette collègue victime de menace sur son lieu de travail. J'imagine très bien le traumatisme qu'elle a vécu et espère qu'elle va s'en sortir.
J'ai été insultée gravement par un élève il y a quelques années, et la proviseure a eu le culot de lui dire "moi je vous trouve charmant" à la fin de la confrontation. Il a quand même eu 7 jours d'exclusion, mais c'est bien moi qui ai demandé à le confronter.
J'adore mon métier. Mais je sais qu'aucun prof n'est à l'abri de ces dérapages, surtout les femmes, et que le soutien de la hiérarchie peut parfois manquer.
En revanche, ce problème ne date pas d'hier. Je ne comprends pas pourquoi les politiques font semblant de se réveiller maintenant, surtout si c'est pour proposer toujours plus de mesures sécuritaires potentiellement liberticides (caméras de surveillance, portiques de sécurité...). Et effectivement, l'extrême droite fait de la récup', comme d'hab.
 
On parle de la violence envers les profs, mais c’est peut être un soucis de violence tous court, non ? J’ai été/suis proche de beaucoup d’élèves perturbateurs/violents et en général c’est leur comportement en société (quand leur parents ne sont pas là). Ce sont des gens qui insultent, frappent voire harcèlent facilement, et qui ne réservaient pas d’exception pour les profs. Malheureusement, ceux-ci étaient plus souvent que d’autres dans la situation de les contrarier.

Donc plus que le fait que des profs se fassent menacer de la sorte, c’est l’idée que la violence soit si répandue chez les jeunes qui m’inquiète.

Edit : Désolée, c’est HS par rapport au hashtag, je n’ai pas fais suffisamment attention
 

skippy01

Peau lisse partout, justice nulle-part.
Il n'y a décidément plus rien qui va dans la société. Ce serait un vrai miracle si tout ça ne dégénère pas en guerre civile.
 
Je me demande si le système de gestion de la discipline qu'on trouve aux états-unis pourrait être appliqué ici.
En gros, ils considèrent que les profs n'ont pas à s'en occuper: si un élève pose problème, ils n'ont qu'à appuyer sur un bouton et quelqu'un de la vie scolaire vient récupérer l'élève pour lui expliquer le problème, et éventuellement le sanctionner. Alors certes l'élève en question rate une partie du cours, mais est-ce qu'un élève qui met le bordel, tient tête à la prof voire la menace avait vraiment l'intention de travailler?
 
En tant qu'ancienne professeur, j'ai senti de vieux remugles de maltraitance d'enseignant dans cet article. J'ai passé mes deux années de stage dans un lycée et un collège "corrects", mais où les élèves pouvaient quand même se montrer... et bien... quelque peu désagréables. Je vous passerai les détails sordides, mais ça ne s'est pas franchement bien passé et les rapports avec la hiérarchie étaient assez mous (manque de soutien de la part du CPE / des directeurs. Avec mes 4é qui tapaient des pieds en cours / faisaient cliquer leurs stylos en même temps, le directeur-adjoint était intervenu mais ça n'avait rien donné de concluant. Une humiliation finale m'a fait démissionner)

Enfin... d'un côté, c'est rassurant (pour le coup, c'est un peu égoïste. Je me sens moins seule face à l'échec) de voir que tous les professeurs passent par ce type d'échec ; mais c'est également effarant : il y a un vrai travail à faire là-dessus et les professeurs ne sont pas suffisament formés pour affronter ce type de problèmes... Quand on sort de MASTER MEEF, sans être passé par la filière Sciences de l'Education, c'est une vraie galère et on manque d'élèments pour résoudre les conflits en classe : il faudrait que l'ESPE soit plus efficace à ce niveau-là. Quand on est un jeune professeur, on ne connaît pas tout de suite l'ampleur de ce qui va être affronté (surtout quand on appartient à un profil assez idéaliste. J'ai commencé mon premier stage en me voyant comme le GTO).

Bref, encore aujourd'hui, j'ai des amis qui sont professeurs et qui me racontent leurs expériences. A part pour ceux qui sont dans des filières spécialisés (type ES. Les profs d'éco s'en tirent plutôt bien), il existe une véritable détresse et je suis bien contente d'avoir quitté ce milieu délétère qui a assassiné une bonne partie de la confiance que j'avais en moi.

Toutefois, j'espère que #pasdevague sera réellement pris en compte et que ça ne va pas simplement... se retrouver étouffé, oublié quelque part...

Bon courage aux profs' qui fréquentent le forum !
 
Je lis tout ça au milieu de mes révision pour le CAPES et heu... pffff ! Allez on respire et on y croit.

J'ai attendu d'avoir 30 ans pour penser à devenir prof parce que déjà en tant qu'élève je ne supportais pas la violence et l'injustice faite aux profs, le manque de considération et de sanctions. Ma prof de français au collège habitait près de chez moi et plusieurs fois elle avait eu ses fenêtres cassées et sa maison tagguée.
Et n'en déplaise au FN, les élèves en question étaient bien français.
Et les sanctions plutôt légères.

Par contre, dans mon lycée public et élitiste de centre-ville, c'était très différent... sans doute parce que la plupart des élèves accordaient de l'importance à leurs résultats et avaient des projets.
 
Je ne sais pas si on trouve exactement la même violence dans des collèges et lycées style Henri IV.
Si on s'en réfère à Gossip Girl, les élèves peuvent être de sacré fouinasses, mais en plus fourbes héhéhé. C'était la minute nulle.

Il n'y a décidément plus rien qui va dans la société. Ce serait un vrai miracle si tout ça ne dégénère pas en guerre civile.
J'ai pas du tout envie d'amoindrir l'horreur que vit, de manière générale, le corps professoral, mais aussi celui de la santé, mais j'ai un peu de mal à comprendre ce message car ça fait des MILLENAIRES que ça dure. C'est juste qu'aujourd'hui, on en prend particulièrement conscience car c'est très médiatisé par, ben les médias, mais aussi et surtout ceux qui perpètrent les actes.

Partons, un peu (beaucoup), plus loin : tant qu'il sera de la nature de l'être humain de vouloir se faire mousser en se montrant plus puissants que les autres, à priori on aura des difficultés de cet ordre. Je suis consultante en urbanisme, et même dans ce milieux de bisounours t'as des connards qui s'affirment en écrasant les autres. Dans la mesure où le plus important, c'est quelque part d'avoir le dernier mot et de pouvoir en tirer le mérite, toute manière de pouvoir dominer l'autre sera la bonne... Et je suis certaine d'en avoir déjà fait usage une fois dans ma vie, pour clore cette parenthèse.

Pour revenir au sujet ... Je trouve la réaction du gouvernement à base de répression et de solution batarde complètement débile : on peut faire acte de violence avec seulement ses poings, ce n'est pas installer des portiques à l'entrée des collèges qui va améliorer les mentalités. :facepalm:
 
  • Big up !
Reactions : Kaylie

skippy01

Peau lisse partout, justice nulle-part.
@StellaMars Ça dure peut-être depuis des millénaires, sauf que ça n'a pas toujours atteint de tels sommets de violence, et pas toujours dans un contexte de banalisation de cette dernière et une montée des extrémismes.

Je pense qu'un des responsables est également le laxisme du traitement de la violence en ligne. Comment veux-tu apprendre le civisme si tu peux détruire la vie de qui tu veux dans l'impunité la plus totale ?
 
  • Big up !
Reactions : elisabellissima

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes