Tes études vs Tes parents.

Alors, moi je n'ai jamais vraiment eu de problèmes avec mes parents.
Je suis Belge donc mon parcours n'est pas le même que le vôtre, autant le dire toute suite=p
Quand j'étais en primaire, je ramenais de très bonnes notes (genre jamais en dessous de 17/20). Mes parents étaient un peu derrière moi dans le sens où, chaque soir en rentrant de l'école, j'avais le droit à + ou - 30 minutes de "pause" pour mon gouter et pour jouer un peu/regarder la télé, puis direction devoir! Après, une fois qu'ils étaient faits c'était bon ;-)
Ensuite, en 1ère secondaire, bon bulletin (à peu près 15-16 partout) sauf en religion ou j'avais un 11. Là, cata, mais ma mère ne s'est pas fachée sur moi, elle a essayé de comprendre. Je lui ai expliqué que le prof c'était un idiot mais bon, ce genre d'excuse ne marche pas alors elle a été le voir à la réunion de parents. Je crois que je n'avais jamais été aussi contente que le jour où elle est revenue de cette réunion en disant "tu sais quoi, t'avais raison, ce prof c'est un idiot!"=p
Donc voilà, tout au long de mes secondaires je n'ai jamais eu de problèmes même si mes points baissaient au fur et à mesure des années. Tant que j'avais la moyenne et que je passais, elle me laissait tranquille ;-)
Bon, maintenant faut pas croire qu'elle en avait rien à faire que je ne travaille pas énormément; c'est juste qu'entre temps ma soeur est entrée en secondaire... Ma soeur, non seulement elle ne travaille pas en cours, mais en plus elle a un très mauvais comportement. Par exemple, elle a déjà eu des retenue parce qu'elle a insulté son prof, parce qu'elle est partie en pleins milieu du cours, parce qu'elle a séché, ou, plus récemment, parce qu'elle a balancé un pot de peinture pleint par la fenêtre de sa classe de dessin.
Donc voilà, ma mère elle est d'accord avec le fait qu'on est pas obligatoirement bon en tout mais le mauvais comportement elle n'accepte pas. Du coup j'ai déjà eu recourt à diverses maneuvres pour montrer un mauvais bulletin : il suffit de le montrer après celui de ma soeur et il paraîtra bon ;-)

Alors, après les secondaires (j'avais fait latin/math), je ne savais pas du tout quoi faire. Je m'étais dit que l'idée d'être prof me plaisait assez bien et que, comme j'aimais le latin, pourquoi ne pas faire ça? Je me suis donc engagée à l'unif en langues et littératures anciennes. Mes parents étaient parfaitement d'accord, j'aurais pu faire n'importe quoi que c'était bon ;-) Mais là, le drame. Je n'aime pas, ça ne me convient pas. J'ai arrêté vers le mois de mars/avril et j'ai regardé quoi faire d'autre. Mes parents ont eu un peu de mal à digérer les 835€ "gaspillés" mais pas trop de soucis (à part mon père qui m'a répété plusieurs fois des allusions au fait que je foutais rien de mes journées et que j'allais finir caissière au GB)
J'ai décidé d'aller en Haute Ecole pour faire prof d'histoire. Seulement voilà, pour faire histoire, il faut aussi faire géo et sciences sociales (que je déteste). Sur le coup j'ai pas fait attention à ça et j'y suis allée.
Depuis janvier je sais que je ne veux pas faire ça et que je dois changer. Je n'ai osé l'annoncer à mes parents que très récemment (lundi passé) parce que je savais qu'ils allaient mal réagir (ce qu'ils ont fait).
Les 2 points qui les embêtent : 1) l'argent gaspillé, 2) je change ENCORE.
Perso, le fait que j'ai aussi longement hésité à leur dire c'était pas seulement parce que j'avais peur de leur réaction, c'était aussi parce que jme sentais trop mal à l'idée de leur demander de payer 800€ l'an prochain alors que j'ai passé 2 ans pour rien. J'ai d'ailleurs proposé de rembourser mais bon, ils ne veulent pas.
Finalement, à part sur le coup où ma mère a pas eu bon et où mon père m'a vraiment fait ch*er sur le fait que j'arrêtais encore, que je devais assumer mes choix, et des allusions genre "et ton copain, il arrête aussi l'an prochain? Et l'année d'après, tu comptes encore refaire autre chose?,..." ils ont avalé la chose. Par contre j'ai pas intérêt à rater l'année prochaine=p

Mais malgré ça, je suis très contente d'avoir eu mes parents (même si moi j'essayerai de ne pas faire culpabiliser mes enfants en leur disant qu'ils ont raté 2 ans de leur vie pour rien s'ils se rendent compte qu'ils ne font pas ce qu'ils veulent). Ils sont vraiment super gentils (j'en ai d'ailleurs honteusement profité quelques fois, j'avoue :shifty:), ils acceptent que j'habite chez moi une semaine sur 2 avec mon copain et l'autre chez lui sans soucis, ils payent pour mes études et j'ai un assez bon argent de poche. Je ne leur en veux pas du tout pour leur colère de cette année. Je sais qu'ils ont notamment été pris au dépourvu étant donné que je n'avais jamais laissé entendre que je n'aimais pas ce que je faisais et puis pour l'argent perdu je suis d'accord avec eux. Sinon, je sais qu'ils ne veulent que mon bien et veulent aussi que je fasse ce que j'aime. Ils essayent simplement de voir si ce que je choisis cette année est réel ou bien si j'ai juste pris ça un peu vite fait comme les 2 années précédentes; donc évidemment que je comprend qu'ils ne me lacheront vraiment que quand je passerai en 2ème ;-)
Bref, j'aime mes parents!=D:cupidon:

PS : J'espère que ce n'est pas trop décousu ;-) et sorry pour le roman! EDIT : et les fautes d'orthographes, il est un peu tard=p
 
Nevez;3243329 a dit :
J'ai des parents formidables et très investis dans mes études. Ils connaissent bien les voies que j'ai choisies, sont au courant de tout, je leur en parle super souvent.

On ne s'est jamais vraiment pris la tête pour ça, à part à deux périodes : les révisions du bac, et mon année d'hypokhâgne. Parce qu'ils me voyaient en train de faire tout sauf bosser, et ça a clashé quelque fois. Mais ça va bien mieux depuis que je ne suis plus à la maison ! De toute façon le principe général chez moi c'est "Tant que tu as des bonnes notes, fais ce que tu veux".

J'ai toujours été première de la classe mais je peux vraiment les remercier de m'avoir soutenue à chaque choix que j'ai fait, comme de m'avoir aidé à travailler quand j'en avais besoin.
A la fin du collège, quand j'ai décidé d'aller dans un lycée loin de chez moi, ils ont été d'accord. A la fin de la seconde, quand j'ai décidé de passer en Littéraire alors que j'étais première en maths / physique / SVT, ils m'y ont encouragé. En Terminale, lorsque j'ai changé l'ordre de mes voeux quelques semaines avant la fermeture du site, ils ont approuvé. Quand j'ai décidé, à la fin de ma première année de ma prépa, d'aller dans un autre établissement alors que j'étais bien classée dans celui où j'étais, ils m'ont aidé à faire les démarches et à m'installer à l'internat. Quand j'ai passé les concours des écoles de commerce, ils ont financé et validé le projet.

Et surtout, surtout, quand j'ai choisi d'aller dans une école alors que j'en avais eu une autre mieux classée, ils m'ont fait confiance ...

Ils s'en sont pris plein la gueule aussi, parce que mon parcours n'a pas été forcément conventionnel ni au goût de la bien-pensance de notre petite ville de campagne (quoi, un bac L, quel gâchis ! quoi, partir en école de commerce, scandale, elle vient de L ! quoi, refuser cette école, mais c'est impensable, etc, etc, etc) . Mais ils m'ont toujours défendue, soutenue et su expliquer pourquoi je faisais ça.

Vraiment, je leur serai éternellement reconnaissante.

Mon parcours ressemble au tien : BAC L, Prépa L (spé anglais) et école de commerce. Mes parents m'ont toujours soutenue, tant psychologiquement que financièrement. Tant que je travaille ils sont là pour moi. Merci Papa Maman <3
 
Disons que mon père ne m'as ni soutenu ni gâcher la vie par rapport à mess choix. Mon pére n'est pas quelqu'un de très intellectuel, il à arrêté l'école en 6éme pour travailler avec ses parents et à fini ouvrier dans le chimique. Donc quand je lui parle de cours il comprend pas, et c'est pareil pour le fait que je préfère travailler dans ce qui me passionne.
Coté note mon pére à toujours été trés sévère, je me devait d'avoir une moyenne en béton. Au début ce n'était pas un problème car j'étais en pension et donc le travail y était trés soutenu. Puis bon comme tout le monde au collége, j'ai découvert "la vie" je ne voyais pas l'interêt de me donner à fond alors que j'avais la moyenne en glandant. Et puis mon pére étant incapable de comprendre mes cours m'a laisser me débrouiller toute seule pour tout ce qui concernait les cours, mon éducation et tout ça. A la fin du collége, j'étais vraiment passioné de mode et je suis donc parti en bac pro mode. Et finalement grâce à la nullité de la formation j'ai découvert ce que je voulais faire plus tard : illustratrice jeunesse. Mon pére à pas vraiment compris ce que c'était et donc la seule chose qu'il à trouver à me dire c'est "Et tu vas gagner beaucoup d'argent là dedans ?" alors là j'ai du lui expliquer que non mais que c'était ma passion.
J'ai finalement décidé de faire une MANAA l'année prochaine.
Etant donné que je dois me débrouiller financièrement pour mes études, et tout ce qui va avec, on estime tout les deux que c'est à moi de décider et puis il s'en fiche un peu.
 
Alors c'est un peu particulier avec mes parents de ce coté là,
vu que ils sont divorcés et que je vis avec mon père.
Mon papa m'a toujours soutenu dans mes choix quoi qu'il arrive même dans l'année "sabbatique" et ma quête de la bonne orientation.Il considère que c'est assez difficile de trouver sa voie et après une année passé entre Bac/Concours Sciences Po , il m'a accordé une année dite "joker".
Et il est aussi heureux que moi de mon choix enfin réfléchi pour septembre et me soutient complétement financièrement pour que je n'ai à me soucier de rien.( & je l'en remercirai à vie).

Ma mére par contre ne croit pas en mes capacités et ça depuis la terminale, elle m'a déconseillé le concours Sc Po parce que elle me voyait plus en BTS alors que tous mes profs avaient foi en moi pour le concours.Elle ne comprend pas le choix de la licence AES et surtout de la FAC qui reste pour elle un univers de débauche ,non pas de travail intensif et de bonne réussite possible.
 
Oh mais j'avais pas vu ce topic. Il est intéressant. :happy:

Ma mère m'a toujours soutenue, et je l'en remercie, et j'espère qu'elle me pardonnera d'avoir un parcours chaotique.
Quand j'ai arrêté l'école au milieu de la 2de, quand je me suis inscrite au CNED pour un BEP et ensuite le BAC, et quand j'ai décidé de faire médecine, elle a toujours été là.
Quand elle était jeune, ses parents l'ont poussés à faire des études qu'elle n'a pas DU TOUT aimé. Alors je pense qu'elle ne veux pas que ça se reproduise pour ses enfants.

Quant à mon père (ah mon père... y'aurait tellement de chose à dire sur lui...), il est parti de rien, il a fait une école d'ingénieur, et aujourd'hui il a un très bon taf. Donc les études pour lui, c'est la vie.
Il ne m'a jamais vraiment soutenu, et il fallait que je ramène des bonnes notes à la maison, POINT. J'étais donc la meilleure de ma classe, pendant fort longtemps, et puis vain le temps où on se laisse aller, où tout ce qui compte ce sont nos amis et où l'école on en a pas grand chose à carré... J'ai ramené mes première mauvais notes et je me faisais littéralement engueuler à chaque fois.
Et, à partir du moment où j'ai quitté l'école, il en a eu plus rien à fiche de ce que je faisais. Il était totalement contre le fait que j'arrête le lycée et que j'aille au CNED, parce que ça sucks et que le cned c'est pas l'école de toute façon (dixit lui même).
Donc maintenant, il s'en fout. Il m'aide financièrement (merci à lui pour ça, sinon j'aurais pas de studio) mais il ne prends pas de mes nouvelles, il ne me demande pas comment se passent mes études, ce que je vais faire etc.
Quelque part, ça me dérange pas tellement, au moins je l'ai pas sur le dos. Mais ça me gêne terriblement de dépendre de lui financièrement.
 
Moi mon père a toujours voulu que je fasse médecine. Il arrête pas de dire "mais va en médecine, c'est bien d'être médecin, tu gagnes bien ta vie."
Sauf que moi soigner des gens, c'est vraiment pas mon truc...
Après quand j'ai voulu aller dans la communication ou le marketing, ma mère n'a jamais vraiment approuvé... Elle dit que je suis trop timide. Et surtout elle veut que je continue dans le scientifique pour ne pas gâcher mon bac Scientifique...
Sinon dans ma famille (tantes, oncles, grands-parents...) c'est à celui qui fera les études les plus prestigieuses, c'est une course quoi. Ca m'saoule un peu. :erf:
 
Il y en a beaucoup qui possèdent un bac +5 et qui finissent au chômage.. si tu n'aimes pas médecine, il ne vaut mieux pas continuer dans cette branche. (Moi j'aurais aimé mais je n'aurais pas supporter voir des patients mourir alors je me suis tourné vers autre chose :))

Si tu aimes le marketing et que tu es timide, lance-toi quand même ! Ça se travail la timidité ! :)
 
Merci de tes conseils. Non je ne suis pas du tout en médecine... Pour l'instant je suis en première année de licence Biologie/Chimie.

Pour le marketing, c'est vrai qu'il ne faut pas être timide, c'est un peu un monde de requin où il faut écraser les autres pour réussir car c'est un secteur hyper bouché. Et ce n'est pas du tout dans mon caractère... C'est pour ça que ma mère ne m'encourage pas à aller dans cette voie.

Néanmoins, j'ai vu qu'après une licence en biologie et/ou chimie, on pouvait aller en master marketing en cosmétologie et/ou pharmacologie. Donc on verra bien par la suite. C'est sur que si mon année ne me plait pas, je me réorienterai l'année prochaine vers le marketing/communication. :)
 
Je pense que j'ai des parents en or. <3
Depuis toute petite, mes parents ont été derrière moi pour mes études, mais en me laissant tout de même un peu de liberté. Par exemple, ma mère faisait très attention à ce que j'ai des bonnes notes à l'école, mais n'était pas systématiquement derrière moi à contrôler mes devoirs car elle me faisait confiance.
Pour ce qui a été du choix de mon lycée, il m'ont aussi laissé choisir, en m'aidant et me conseillant. J'ai toujours pu choisir les options que je voulais. Par exemple, lorsqu'en seconde je leur ai parlé de prendre option Japonais, pour ensuite faire une première L, il était tout à fait d'accord. Même si la série L n'ouvre pas toutes les portes, ils trouvaient que le plus important soit que je fasse quelque chose qui me plaise.
Mais là où ils ont vraiment assuré c'est cette année. Classe de terminale finie, bac en poche, je ne sais pas vers où me diriger. Je leur ai parlé de mon envie d'aller étudier à l'étranger, apprendre l'anglais pendant un an. Après avoir été un peu sur la réserve au début (normal, ils s'inquiètent pour leur petite fille, ne veulent pas la voir partir dans un pays étranger), ils m'ont très vite encouragé, aidé à faire toutes les démarches et bien entendu, soutenus financièrement.
Je leurs suis énormément reconnaissante ! :)
 
Mes parents assurent, j'ai rien à redire.
En troisième/seconde j'avais décidé de ne plus rien faire. A côté de ça, j'adorais lire, je passais mon temps au CDI à lire des grands classiques ou des livres sur les vieux films. En seconde ma prof de français était assez affreuse et ça me décevait, c'était une matière que j'aimais à la base. On m'a proposé de redoubler en seconde, pour que je puisse ensuite aller en L et j'ai accepté. Mes parents m'ont soutenue et ils ont été parfaits, ils ne m'ont pas fait la morale, ils m'ont encouragée. En première/terminale j'étais dans les trois meilleurs de la classe, j'étais hyper motivée, ravie d'être en L.
Après le lycée j'ai fait une Licence d'Histoire de l'art et c'était les plus belles années de ma vie, d'un point de vue scolaire. C'était passionnant, j'y repense encore avec nostalgie. Mes parents étaient ravis de me voir dans un parcours qui m'épanouissait. Maintenant je suis en Master de Critique d'art, je rédige mon mémoire et je suis heureuse. Eux le sont pour moi aussi.
Ils ont aussi soutenu mon frère qui a eu une Licence de Bio, puis une Licence de Philo et enfin un Master de Philo.
Mes parents sont ravis de voir qu'on a aimé nos études tous les deux. Et puis bon, moi c'est mon père qui m'a sensibilisée à l'art et au cinéma quand j'étais gamine, donc c'est plutôt bien que je fasse des études d'art. A côté de ça, je travaille chaque année à côté des cours, dont ils savent que je suis une bosseuse aussi dans la "vraie vie". Mes parents n'ont pas fait d'études de folie (mon père a arrêté en quatrième après avoir redoublé deux fois et ma mère a fait un bac de secrétariat, un truc comme ça), et pourtant ils nous soutiennent vraiment mon frère et moi.
Par contre mon ex avait qui je suis restée quatre ans ne savait même pas ce que j'étudiais, il ne captait rien à tout ça et n'en avait rien à foutre parce que, je cite "Dans la vie t'as rien d'autre que tes études ...". :facepalm:
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes