Je suis à moitié tunisienne et j'habite en Tunisie depuis 7 ans, donc je me permets de venir mettre mon grain de sel :P
Il faut savoir que même ici, la plupart des gens et des femmes réprouvent les actions des Femen. Bien sûr personne n'a demandé à ce que Amina soit séquestrée comme elle l'a été, par sa famille très religieuse de surcroit. Mais pour la grande majorité des gens, la majorité "silencieuse" comme on dit, autrement dit la quasi-totalité de la population si on exclut les salafistes, son action n'a servi à rien.
La lutte pour les droits des femmes en Tunisie a été entamée depuis bien longtemps et a été gagnée, ou en tout cas en grande partie. Bourguiba (premier président tunisien après l'indépendance et prédécesseur de Ben Ali) a imposé que les femmes soient instruites, qu'elles aient de plus en plus de droits, qu'elles travaillent librement, s'inspirant d'ailleurs d'Ataturk et mettant de côté la religion. Du coup, même aujourd'hui, les droits des femmes sont encore largement respectées, même si on veut nous faire croire que l'islamisation du pays est en train de les remettre en question. La journée de la femme l'été dernier par exemple, a rassemblé énormément de monde et les actions ont été impressionnantes. D'autre part, de nombreuses femmes sont très présentes dans la vie politique et dans les partis notamment (à part celui qui est au pouvoir peut-être). Après, c'est vrai qu'il y a de plus en plus de femmes voilées voire niquabées, souvent à cause d'une pression sociale importante dans des quartiers défavorisées. Mais les lois n'ont pas changés. Et en parallèle, il y a énormément de femmes qui résistent et qui luttent contre cette tendance.
Maintenant, pour ce qui est de la pudeur, c'est vrai que c'est très important pour les Tunisiens, mais ça, ça ne date pas d'hier, et ce n'est absolument pas une question d'islamisation. C'est une question de tradition, d'habitude, de culture. Après, c'est peut-être con, mais c'est comme ça. D'ailleurs, selon les circonstances, on acceptera qu'une fille soit très peu vêtue ou pas (Je parle notamment des mariages et des fêtes, les Tunisiennes ont tendance à être habillées de manière très légère. Mais après, les robes ont un style très traditionnel quand même, ça ne ressemble pas du tout à ce qu'on peut voir en France).
Du coup, pour énormément de Tunisiennes, les actions d'Amina ont été très mal perçues (et je m'inclus dans ce nombre). En fait je ne comprends pas pourquoi elle a agit comme ça. Pour changer les mentalités ? Jamais ce genre d'action n'a été dans la mentalité tunisienne et je ne pense pas qu'elles le seront un jour. C'est un pays où les femmes ont largement leur place, mais pas de la même façon qu'en Occident, simplement. Les féministes tunisiennes sont très actives et luttent tous les jours, non pas pour leurs droits, mais plutôt pour ceux de femmes qui sont oppressées par leurs maris dans des milieux défavorisés (je parle notamment des Femmes Démocrates, pour celles qui veulent se renseigner). Le problème c'est que ces femmes ne se reconnaissent absolument pas dans les actions d'Amina. Leurs soucis sont plus économiques qu'autre chose.
Après, je pense aussi que 4 mois de prison, c'est beaucoup trop (surtout qu'on a des problèmes plus importants à régler). Mais bon, je conçois très bien que cette forme de contestation "importée" ai pu déplaire à beaucoup de Tunisiens/Tunisiennes. Et puis qu'elles aient pu apparaître en sefsari personnellement me révolte. C'est une tenue avec une symbolique très forte... En plus, si elles veulent vraiment réaliser leurs actions contestataires, qu'elles l'assument jusqu'au bout et ne cherchent pas à se faire "pardonner" auprès de l'opinion publique.
 
clodwiga;4183105 a dit :
Montrer ou non son corps n'a au contraire rien d'universel. C'est un marqueur historique et culturel évident. La manière de s'habiller et de percevoir le corps est un marqueur d'identité.

Vous ne pouvez pas militer et réclamer des droits sans même avoir conscience de l'immense variation des cultures. Ce qui peut être pertinent à un endroit et une époque donnée ne le sera pas forcément ailleurs. Refuser de s'informer, c'est simplement mépriser l'autre.

Je dis pas le contraire, mais dans ce cas moi aussi je me rhabille parce que dans ma culture, si je me fais violer alors que je portais une jupe je serais largement jugée coupable ou tout du moins responsable. Et il n'y a pas que des variations interculturelles mais aussi intraculturelles. Pour une personne donnée je peux être très bien habillée mais si je porte du rouge à lèvres rouges ça fait pute.

Sauf que si on s'attache à ce genre de choses pour lutter pour des droits justement on ira jamais nulle part. Le but ce n'est pas de contenter la société ou la culture (qui peut être nocive pour toi même) mais d'accéder à quelque chose de plus absolu.

Donc je me suis un peu mal exprimée, ce n'est peut être pas le fait de se dévoiler qui est universel, mais dans l'absolu à la naissance, ton corps est tien il t'appartient, et tu peux en disposer comme tu veux (donc te dévoiler si tu le souhaite sans que ce soit pour un tiers).

Remettre en question la culture ou les traditions ce n'est pas forcément un manque de respect dans la mesure où cette culture tolère l'oppression d'une partie de la population. Si on ne remettait jamais en question la culture alors en France non plus on n'aurait jamais obtenu les droits qu'on a en tant que femme. On aurait pas le droit de vote et on ne pourrait pas travailler sans avoir l'autorisation de notre mari.

En plus faut arrêter avec cet argument du prétendu clivage, qui évidemment existe, mais s'estompe quand même pas mal. Sinon Amina n'aurait jamais montré des photos de ses seins sur internet. Les jeunes ont internet et la TV là bas et il y a des femmes qui luttent pour leurs droits.

Sincèrement, je ne comprends pas que ça ce soit remis en question.
J'ai l'impression qu'on sort quand même beaucoup d'arguments auxquels on ne réfléchirait même pas d'habitude.
 
Dernière édition :
vanities;4182835 a dit :
L'action menée par les Femen à Tunis me pose problème ( mais attention je condamne fermement le fait qu'elles soient emprisonnées ).

Issue d'un pays """voisin""", je sais très bien que ce genre d'action, à savoir exposer ses seins en public n'aura aucun impact positif. Dans les pays arabo-musulmans, la pudeur, est fortement inscrite dans la société. Que l'on soit d'accord ou non avec ce principe, il est essentiel de respecter ce dernier. En France, on prône bien la laicité, qui oblige aujourd'hui par exemple, de ne pas porter le voile dans les écoles publiques. Et bien , que l'on soit d'accord ou non, on respecte bien ce principe.

En fait, à travers cette action, aux yeux du peuple tunisien, elles décrédibilisent la lutte pour les droits des femmes.

Je suis entièrement d'accord avec toi, ainsi qu'avec ce qu'a dit @saharienne. 
Je suis française, donc avec une culture occidentale  (je ne suis donc pas forcément bon juge de la vision tunisienne de l'évènement), mais je trouve ça assez incroyable que les Femen puissent espérer un quelconque résultat (autre que renforcer la non-prise au sérieux de la cause des femmes) en Tunisie (ou tout autre pays à la culture assez éloignée de la culture occidentale en ce domaine).

Un peu dans le même esprit que la Déclaration des Droits de l'Homme remise en cause, par les pays d'Asie notamment, qui ne se retrouvent pas dans les valeurs occidentales mises en avant, je trouve que les Femen font montre d'un aveuglement culturel.
Je ne suis déjà pas du tout favorable à l'action des Femen en Europe car je trouve qu'elles desservent la cause des femmes en la rendant "superficielle", mais là, c'est encore pire. Elles discréditent le féminisme aux yeux du patriarcat traditionaliste (bon ça Ok, c'est pas dur, ils cherchent n'importe quel prétexte), mais aussi aux yeux des femmes tunisiennes qui ont des valeurs différentes à faire passer et accepter.
Alors soit, @Catapult dira qu'elles ont manifesté pour la libération d'une Femen Tunisienne. Ok. Mais 1 Femen, qui a en plus agit via internet, et non sur la place publique (ce qui pourrait vouloir dire, en extrapolant, qu'elle-même est consciente que la société Tunisienne n'est pas adaptée à ce genre d'action en "live", et donc s'adressait tout autant à la communauté internationale qu'aux Tunisiens??).

Bref, tout ça pour dire que, au-delà de la peine de prison a priori excessive (mais là encore, on ne sait pas ce qui est prévu dans la loi Tunisienne pour "attentat à la pudeur"), je trouve que l'action de ces 3 Femen n'est pas des plus stratégique. Les femmes tunisiennes en général, et les féministes en particulier, ont leurs propres valeurs à défendre, des valeurs qui respectent ce qu'elles estiment nécessaire de respecter. Et ce n'est pas occidentaux, même empreint de bons sentiments, d'imposer leur vision du droit des femmes. Ca me fait un peu trop penser à une bonne vision néo-coloniale/paternaliste de l'occidental qui sait mieux que tout le monde ce qui est mieux pour tout le monde...
 
Je commencerai par dire que Je suis Tunisienne, et que je suis à Paris pour les études.
À Paris Plages, le maillot de bain est autorisé mais le monokini est strictement défendu et assimilé à une exhibition sexuelle. On peut lire en 2012 que « toute tenue qui laisserait entrevoir les parties génitales ou la poitrine constitue une exhibition sexuelle, punissable d'un an d'emprisonnement », voire 3 750 € et deux mois d'emprisonnement « si votre attitude est équivoque et que l'on vous soupçonne de racolage passif », contrairement aux plages littorales où le monokini est courant . Cette déclaration de la préfecture de police s'appuie sur son interprétation de l'article 222-32 du Code pénal, mais n'est pas partagée par les tribunaux, qui restent juges. Le tribunal correctionnel estime « qu’en France, dans l’état actuel de nos mœurs, le spectacle d’une femme s’exhibant la poitrine entièrement nue dans les rues d’une ville, même à proximité d’une plage, est de nature à provoquer le scandale et à offenser la pudeur du plus grand nombre ».'
Pourquoi elles ne vont pas manifester aux Etats Unis par exemple? La situation de la femme n'est pas mieux qu'en Tunisie, commençons par l’égalité des salaires homme-femme (qui soit dit en passant égale en Tunisie), les viols qui y sont banalisés  , la violence envers les femmes et j'en passe! Elles savent qu'aux USA elles risquent la Prison (sauf à NYC), donc c'est beaucoup mieux d'aller en Tunisie avec une attitude impérialiste et colonialiste en se disant que jamais des Tunisiens n'oseraient jamais les mettre en prison , et que si c'est le cas le monde criera au scandale: des Tunisiens salafistes mettent de jeunes européennes en prison!... Sauf que la loi , c'est la loi, Tunisien ou pas...
 
linchen;4183120 a dit :
vanities;4182835 a dit :
Et ce n'est pas occidentaux, même empreint de bons sentiments, d'imposer leur vision du droit des femmes. Ca me fait un peu trop penser à une bonne vision néo-coloniale/paternaliste de l'occidental qui sait mieux que tout le monde ce qui est mieux pour tout le monde...
Je comprends bien ce que tu dis mais j'aimerais éclaircir quelques points par exemple quand tu dis qu'elles essaient d'imposer leur vision du droit des femmes. Qu'est-ce que c'est alors la vision "tunisienne" du droit des femmes si ce n'est pas disposer de son corps?

Ensuite quand tu dis que c'est néo-colonialiste, faut pas non plus exagérer c'est une fausse équivalence. C'est comme si tu disais que le Klu Klux Klan c'est comme Martin Luther King. Les Femen ont peut-être un comportement en décalage avec ce qu'on peut voir en Tunisie, mais pour autant elles n'ont pas un comportement d’oppression vis à vis de qui que ce soit, elles essaie d'obtenir des droits et de libérer une personne.

C'est en ça que je ne comprends vraiment pas qu'on les traite comme des staliniennes...


Edit : non mais après je comprends un peu l'idée "d'invasion de l'étranger" mais je trouve quand même les réactions exagérées (en tout cas je trouve ça hypocrite qu'on les lynche complètement alors que quand le gouvernement envoie nos troupes pour du pétrole/des armes personne ne condamne l'armée aussi fermement et de façon aussi décomplexée).
 
Dernière édition :
destynova;4183118 a dit :
Je dis pas le contraire, mais dans ce cas moi aussi je me rhabille parce que dans ma culture, si je me fais violer alors que je portais une jupe je serais largement jugée coupable ou tout du moins responsable. Et il n'y a pas que des variations interculturelles mais aussi intraculturelles. Pour une personne donnée je peux être très bien habillée mais si je porte du rouge à lèvres rouges ça fait pute.

Sauf que si on s'attache à ce genre de choses pour lutter pour des droits justement on ira jamais nulle part. Le but ce n'est pas de contenter la société ou la culture (qui peut être nocive pour toi même) mais d'accéder à quelque chose de plus absolu.

Donc je me suis un peu mal exprimée, ce n'est peut être pas le fait de se dévoiler qui est universel, mais dans l'absolu à la naissance, ton corps est tien il t'appartient, et tu peux en disposer comme tu veux (donc te dévoiler si tu le souhaite sans que ce soit pour un tiers).

Remettre en question la culture ou les traditions ce n'est pas forcément un manque de respect dans la mesure où cette culture tolère l'oppression d'une partie de la population. Si on ne remettait jamais en question la culture alors en France non plus on n'aurait jamais obtenu les droits qu'on a en tant que femme. On aurait pas le droit de vote et on ne pourrait pas travailler sans avoir l'autorisation de notre mari.

En plus faut arrêter avec cet argument du prétendu clivage, qui évidemment existe, mais s'estompe quand même pas mal. Sinon Amina n'aurait jamais montré des photos de ses seins sur internet. Les jeunes ont internet et la TV là bas et il y a des femmes qui luttent pour leurs droits.

Sincèrement, je ne comprends pas que ça ce soit remis en question.
J'ai l'impression qu'on sort quand même beaucoup d'arguments auxquels on ne réfléchirait même pas d'habitude.


Vous n'avez visiblement pas conscience de la relativité des points de vue (je conçoit qu'elle soit difficile à appréhender), mais l'universel, concernant les questions de mœurs et de société, ça n'existe pas.

Si en occident, où les principes de libertés individuelles sont très ancrés depuis une époque assez ancienne (on  estime en général leur apparition aux XVe-XVIe siècle), le fait même de se poser la question de la possession de son corps n'est absolument pas pertinente dans beaucoup de cultures, que ce soit pour les hommes comme pour les femmes. Le contexte intellectuel, social et culturel est fondamentalement différent, et ne sont pas forcément perçus comme oppressifs.

C'est de la confrontation entre un idéal individuel et communautaire que naît parfois le conflit, de là, il n'y a pas de raison que chaque culture et ses représentants ne trouvent eux-même leurs propre solutions.
 
@destynova: attention hein! oui ça me scandalise qu'on puisse faire 4 mois de prisons pour avoir montré ses seins dans la rue et oui ça me scandalise les mouvements haineux en france contre les Femens.
OUI dans mon monde idéale une femme pourrait se balader sein nue si elle le désire sans risque, sans que ça gène quiconque. Mais actuellement se baser uniquement là dessus pour revendiquer les droits "généraux" de la femme ça me semble être une mauvaise méthode. En France peut être moins (et encore).
C'est une image de "marque", une image forte, mais une image qui efface les revendications derrières. Alors si en France les gens n'arrivent pas à voir autre chose que "nichon" je vois pas du tout ce qu'elles espéraient en Tunisie. Désolée. :sweatdrop:

Et ensuite quand je parle des droits de l'homme je pense à l'homme "être humain". Evidemment. Et non je saute pas de joie quand on va taper sur des peuples pour qu'ils s'adaptent à notre bonne vision des droits de l'homme. Oui ça me fait de la peine de voir certains droits bafoués. mais d'une façon général je pense que plus on arrêtera de se mêler de la vie des autres et mieux ils se porteront. On est quand même dans un pays qui a difficilement voté le mariage gay en 2013 tu vas voir que d'ici quelques années on ira faire la moral aux pays qui ne l'acceptent pas. S'engager dans des causes humanitaire, c'est possible, et on peut le faire de façon plus saine qu'en allant remuer la merde dans un pays où le peuple fait ce qu'il peut. Bref j'ai tout le respect du monde pour les médecins sans frontière, pour les gens qui vont apprendre à des enfants à lire dans des pays défavoriser, aux gens qui vont aider à stériliser et vacciner les chiens errants... Là c'est une façon d'aider et s'engager là où les gens ont besoin. Mais se balader sein nue dans un pays qui n'est pas le notre, pour défendre une fille qui est emprisonné pour l'avoir fait elle, et en plus à 3? C'est vraiment vouloir jouer les martyrs.
 
Pour moi le relativisme culturel s'arrête là où l'oppression commence.
Tu auras beau me dire que l'esclavagisme c'est ta culture, je m'en fou, je suis contre l'esclavagisme. Pareil pour le sexisme l'homophobie où le racisme.
Je pense que le respect de l'intégrité de la personne humaine est supérieure au respect d'une culture.

Après je comprends qu'avec le passé colonial (que je condamne) ce puisse être perçu comme "encore ces blancs qui viennent nous paternaliser". Même si je ne pense pas que ce soit ça dans le cas des Femen.

Et je pense que si l'on regarde comment ça s'est passé dans d'autre pays, par exemple l'Iran, on voit qu'une prise de pouvoir théocratique post-révolutionnaire n'apporte rien de bon.
C'est d'ailleurs intéressant de voir comment les ayatollahs s'y sont pris pour réussir à mener une politique misogyne dans un Iran plutôt libéral pour les femmes à l'époque.
Quand ils ont voulu forcer les femmes à porter le voile, il y a eu d'énormes manifestations. Des hommes et des femmes.
Les religieux ont d'abord dit que les femmes qui ne voulaient pas porter le voile étaient toutes des prostituées. Mais ça ne les a pas découragées, et elles étaient tellement nombreuse, que l'argument était ridicule. Ils en ont ensuite jeté un grand nombre en prison, mais quand elles sont sortis elles ont recommencer à militer.
La réthorique du pouvoir théocratique qui a finalement marché, c'est celle de l'impérialisme. Le pouvoir a eu l'idée de taxer la lutte contre le port du voile et pour les droits des femmes d'impérialisme. Et c'est à ce moment là que les hommes de gauche Iraniens ont commencé à se désolidariser des femmes en leur disant "quand même juste un voile si c'est pour lutter contre l'impérialisme". Et voilà c'est à ce moment là que les religieux ont gagner la partie.
Et la plupart des Iranien(ne)s s'en mordent les doigts.

C'est d'ailleurs l'ayatollah Khomeini qui a aussi eu l'idée de lancer le terme d'Islamophobie pour lutter contre tout ceux qui s'opposaient à la dictature théocratique.

Bien sûr en Tunisie, les religieux ne vont pas retirer tout les droits de la population et en particulier des femmes, d'un seul coup. Ils grignoteront petit à petit, pour éviter une trop forte mobilisation.
Les religions Chrétienne Juive et Musulmane, sont fondamentalement patriarcales, au service des hommes. Les dictatures théocratiques sont les pires pour les femmes, et si la population Tunisienne et les féministe du monde entier solidaire ne se manifestent pas maintenant, alors il ne sera peut être plus jamais temps de le faire.

Et c'est bien pour décourager ce soutient que les peines ont été si fortes. Les conservateurs ont clairement marqué leur opposition.
Mais le pire c'est si les progressistes au nom de l'islamophobie et de l'impérialisme (le discours de la dictature théocratique Iranienne qui a comme on l'a vu fait ses preuve) condamne aussi ces actions, alors vous êtes déjà entrain de perdre. Parce que ce ne sont pas les conservateurs musulmans qui vont se battre pour les droits des femmes.
 
destynova;4183169 a dit :
linchen;4183120 a dit :
vanities;4182835 a dit :
Et ce n'est pas occidentaux, même empreint de bons sentiments, d'imposer leur vision du droit des femmes. Ca me fait un peu trop penser à une bonne vision néo-coloniale/paternaliste de l'occidental qui sait mieux que tout le monde ce qui est mieux pour tout le monde...
Je comprends bien ce que tu dis mais j'aimerais éclaircir quelques points par exemple quand tu dis qu'elles essaient d'imposer leur vision du droit des femmes. Qu'est-ce que c'est alors la vision "tunisienne" du droit des femmes si ce n'est pas disposer de son corps?

Ensuite quand tu dis que c'est néo-colonialiste, faut pas non plus exagérer c'est une fausse équivalence. C'est comme si tu disais que le Klu Klux Klan c'est comme Martin Luther King. Les Femen ont peut-être un comportement en décalage avec ce qu'on peut voir en Tunisie, mais pour autant elles n'ont pas un comportement d’oppression vis à vis de qui que ce soit, elles essaie d'obtenir des droits et de libérer une personne.

C'est en ça que je ne comprends vraiment pas qu'on les traite comme des staliniennes...


Edit : non mais après je comprends un peu l'idée "d'invasion de l'étranger" mais je trouve quand même les réactions exagérées (en tout cas je trouve ça hypocrite qu'on les lynche complètement alors que quand le gouvernement envoie nos troupes pour du pétrole/des armes personne ne condamne l'armée aussi fermement et de façon aussi décomplexée).
Mais qui dit disposer de son corps, dit aussi pouvoir choisir de ne pas le montrer. Et si les femmes tunisiennes ont une vision du droit des femmes qui s'intègre de façon harmonieuse et respectueuse à l'Islam (et vice et versa), alors la question de se montrer à poil en public ou pas ne se pose pas vraiment.
Disposer de son corps, c'est plutôt, à mon sens, refuser d'être "victime-mais-tu-l'as-bien-cherché" d'agressions sexuelles, verbales, psychologique, etc. de la part d'hommes qui ne respectent pas ton corps.

Bien que je ne saisisse pas vraiment le rapprochement KKK/M.L. King, le colonialisme ce n'est pas uniquement une question d'oppression. Dans les faits, effectivement, ça s'est soldé par une domination occidentales dans les colonies, mais la pensée de base (hypocrite) c'est de montrer "aux bons sauvages" ce qu'est la civilisation, par ce que nous on sait mieux. Et je trouve que l'action des Femen fait un peu "on va vous montrer ce que c'est que le féminisme, parce que nous on sait mieux, et on s'en fou de votre culture parce qu'elle est de base pas féministe". Ce qui n'empêche pas que le but de leur mission est tout à leur honneur. C'est bien évidemment primordial de manifester pour la libération d'une femme indument emprisonnée. Je dit juste que, Femen ou pas Femen, elles auraient pu s'adapter à situation du pays pour éviter de jeter de l'huile sur le feu et discréditer la cause des femmes. Les Femen sont très médiatisées, et pour les gens mal intentionnés, il est très facile de faire des amalgames. Imagine après une jeune fille tunisienne qui veut s'engager dans la cause féministe, et tout ce qu'on lui renvoie à la figure c'est que les féministes c'est que des folles qui montrent leurs seins à la TV pour s'exhiber (attention, je dit pas que je pense les Femen folles)... Je trouve que c'est pas rendre service.

Et quand tu dis que personne ne condamne aussi fermement l'action du gouvernement quand il envoie l'armée dans des pays étrangers, je ne suis pas d'accord. La thématique du "néo-colonialisme" est toujours en toile de fond quand par exemple la France envoie des hommes pour prêter main forte en Afrique. Dans les journaux, il y en a toujours un qui se pose la question de la limite entre "aider un peuple à se démocratiser" et "ingérence". Et il y a toujours des gens qui manifestent pour le retrait des troupes trucs du pays machin, etc.
C'est juste que là, c'est un article sur les Femen, alors on parle des Femen...
 
Le relativisme culturel, et son courant anthropologique, le culturalisme, inclue tout à fait le sentiment d'oppression ou non.
Remettre les choses en contexte permettent de mieux comprendre le monde. Vous même, vous vous révoltez parceque vous vivez dans un contexte où ces situations sont considérées comme révoltantes.
Prendre conscience de ce relativisme et cesser de voir de l'universel permet de voir les choses de façon moins binaires et conflictuelles.

L'exemple de l'esclavage que vous citez est à ce titre très parlant. Un système esclavagiste est un système total, si bien qu'un ancien esclave peut à son tour devenir un esclavagiste. On connait le cas au XVIIIe siècle d'anciens esclaves des Antilles affranchis qui sont revenus en Afrique de l'ouest pour prendre part au système de la traite.

Je trouve par ailleurs votre interprétation des monothéismes particulièrement tranchés : ce ne sont que des textes, la façon de les mettre en pratique au niveau cultuel et social est extrêmement variée compte tenu de leur diffusion auprès de populations extrêmement différentes.
On ne peut en aucun cas attribuer aux religions une volonté d'oppression patriarcales, elles ne sont que le produit d'une certaine époque et qu'un outils que les différentes populations et autorités locales interprètent selon le contexte.

Les mœurs et modes de vie sont prééxistants et s'adaptent aux religions : on remarquera par exemple que le christianisme ne pratique pas la circoncision, alors qu'il est issu d'un contexte juif, mais cette pratique n'a pas pu s'implanter en Occident, qui ne la pratiquait pas. de fait, le christianisme s'est réformé en raison de son implantation géographique.

Concernant la question du droit des femmes dans les pays arabes, il faut bien prendre conscience que comme partout ailleurs les cultures ne sont pas immobiles, et que l'opposition tradition/modernité est artificielle. Comme partout les gens reçoivent des influences de l'extérieure ou connaissent des mouvements de replis nationalistes. Concernant leur façon de vivre, les choses changeront d'elle-même ou pas, mais on ne peut pas forcer les gens artificiellement à se trouver oppressés et et revendiquer des libertés.
 
rainbowarrior;4183308 a dit :
Mais le pire c'est si les progressistes au nom de l'islamophobie et de l'impérialisme (le discours de la dictature théocratique Iranienne qui a comme on l'a vu fait ses preuve) condamne aussi ces actions, alors vous êtes déjà entrain de perdre. Parce que ce ne sont pas les conservateurs musulmans qui vont se battre pour les droits des femmes.

Le problème n'est pas de condamner ce genre d'actions, simplement de les trouver inutile. En Tunisie le droit des femmes est très défendu (cf. mon message un peu plus haut), un des leitmotiv de la politique de Bourguiba était de défendre le droit des femmes et aujourd'hui en Tunisie, s'il y a bien une chose que personne ne veut voir changer, c'est ça.
Les islamistes ont été sévèrement réprimés pendant des années en Tunisie, aujourd'hui ils sont libres et ils ont le droit comme tous de faire entendre leur voix. Les salutistes ne représentent qu'une petite partie d'entre eux et ce ne sont sûrement pas eux qui vont changer une politique qui date de 56 et qui est ancrée dans l'esprit de tous les Tunisiens. Alors peut-être que le parti au pouvoir tente de mener une politique en grignotant petit à petit des droits et en s'inspirant du modèle Erdogan, mais comme on l'a vu très récemment en Turquie, aucun peuple n'est dupe, et je pense que la Tunisie ne reculera devant rien pour défendre le droit des femmes - puisqu'encore une fois, c'était une mesure chère à Bourguiba, qui est pour 99% des Tunisiens le père et fondateur de la Tunisie actuelle :)
 
khadoushka;4183561 a dit :
rainbowarrior;4183308 a dit :
Mais le pire c'est si les progressistes au nom de l'islamophobie et de l'impérialisme (le discours de la dictature théocratique Iranienne qui a comme on l'a vu fait ses preuve) condamne aussi ces actions, alors vous êtes déjà entrain de perdre. Parce que ce ne sont pas les conservateurs musulmans qui vont se battre pour les droits des femmes.

Le problème n'est pas de condamner ce genre d'actions, simplement de les trouver inutile. En Tunisie le droit des femmes est très défendu (cf. mon message un peu plus haut), un des leitmotiv de la politique de Bourguiba était de défendre le droit des femmes et aujourd'hui en Tunisie, s'il y a bien une chose que personne ne veut voir changer, c'est ça.
Les islamistes ont été sévèrement réprimés pendant des années en Tunisie, aujourd'hui ils sont libres et ils ont le droit comme tous de faire entendre leur voix. Les salutistes ne représentent qu'une petite partie d'entre eux et ce ne sont sûrement pas eux qui vont changer une politique qui date de 56 et qui est ancrée dans l'esprit de tous les Tunisiens. Alors peut-être que le parti au pouvoir tente de mener une politique en grignotant petit à petit des droits et en s'inspirant du modèle Erdogan, mais comme on l'a vu très récemment en Turquie, aucun peuple n'est dupe, et je pense que la Tunisie ne reculera devant rien pour défendre le droit des femmes - puisqu'encore une fois, c'était une mesure chère à Bourguiba, qui est pour 99% des Tunisiens le père et fondateur de la Tunisie actuelle :)


J'espère vraiment que tu as raison. Enfin je suis de tout coeur avec vous et j'espère que vous ne lâcherez rien.
Surtout que je viens d'entendre la condamnation à 2ans de prison ferme d'un rappeur Tunisien. 2ans de prison ferme pour un texte de chanson, 4mois de prison ferme pour une action pacifique, et du sursis pour ceux qui avaient attaqué l'ambassade américaine, émeutes qui avaient causées 4 morts, ça ne me dit rien qui vaille.

Pour Clodwiga " Concernant leur façon de vivre, les choses changeront d'elle-même ou pas, mais on ne peut pas forcer les gens artificiellement à se trouver oppressés et et revendiquer des libertés." Oui effectivement, et particulièrement dans l'oppression Patriarcale qui est la plus naturalisée. Théoriser que l'on est victime d'une oppression n'est jamais facile. Ce que les opprimés peuvent percevoir c'est leur propre souffrance, et d'autres catégories de population qui ne la subisse pas, ou moins.

Pour l'esclavage bien sûr, et je n'ai jamais dit le contraire, il est même arrivé que des esclaves devenu libre veuillent retourner en esclavage chez leur maître. ça ne m'empêche pas de penser que l'esclavage est un mal en soi.

Votre posture relativiste est celle qui se tient le mieux y compris au niveau physique, mathématique, philosophique etc. Mais je pense que le relativisme est une perfection théorique et une catastrophe pratique.
Qui peut laisser conduire les pires exactions.

Pour moi mon lien patriote ou national, est inférieur au lien que je peux ressentir avec toutes les femmes victimes d'oppression sexiste, que ce soit en France en Inde au Vénezuela ou en Tunisie.

Cette citation de Virginia Woolf représente assez bien mon point de vue:

"As a woman I have no country. As a woman I want no country. As a woman, my country is the whole world."

Tu peux aussi voir cet article:

http://www.adequations.org/spip.php?article363

"Dans le monde, les femmes effectuent les 2/3 du nombre d’heures de travail et produisent plus de la moitié des aliments, mais elles ne gagnent que 10 % du revenu total, possèdent moins de 2 % des terres, reçoivent moins de 5 % des prêts bancaires. Dans les régions les plus pauvres et de forte émigration, jusqu’à 70 % des femmes travaillent dans l’agriculture.

Les femmes effectuent la majeure partie du travail domestique et de soins non comptabilisé dans l’économie. En Afrique subsaharienne, elles passent 40 milliards d’heures par an à l’approvisionnement en eau de la famille, ce qui équivaut à une année entière de travail de toute la population active de la France.

Les femmes constituent 70 % des 1,2 milliard de personnes vivant avec moins de 1 dollar/jour. L’égalité salariale n’existe dans aucun pays. Ainsi, dans l’Union européenne, les femmes gagnent en moyenne 17 % de moins que les hommes. Partout le chômage, la précarité, le travail non qualifié et à temps partiel touchent en premier lieu les femmes. Dans le secteur formel, en moyenne 1 homme sur 8 occupe un poste de haute direction, pour une femme sur 40."

Alors oui on peut relativement penser que si les femmes ne se sentent pas oppressés, nous n'avons pas à agir. Mais moi ce n'est pas mon point de vue. Peut être qu'il se tient moins anthropologiquement ou philosophiquement que le tiens. Mais on les opprime parce qu'elles sont femmes, ce que je suis aussi,et je ressens une solidarité.
Après l'aide apportée peut parfois être contre-productive, comme ça à l'air de l'être ici pour les Femens. Mais encore une fois elles ne sont pas venus au hasard, mais pour soutenir Amina. Et je pense que partout dans les principaux pôles mondiaux,en Orient, Occident extreme Orient, Amérique du Sud le poids que fait poser le patriarcat sur le corps des femmes est insupportable. Que ce soit en le voilant ou en le dévoilant. Et c'est pour ça que des femmes qui décident d'elles même d'agir avec leur corps pour leur libération, ne me semble jamais faire quelque chose d'inutile.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes