Je m'épile quand j'ai le temps, quand j'ai l'envie mais tout de même, j'aime mieux les jambes sans poils (et les entrejambe taillée au cordeau). A y réfléchir ce sentiment n'est pas que du à la société mais surtout à la différence de pilosité entre le haut et le bas du corps. Je crois que les poils au jambes ne me choqueraient pas s'il étaient associés à une pilosité des bras, fesses, dos etc. Que l'ensemble soit harmonieux.
 

Dame de lotus

Chicons au gratin, et toi ?
@Mlle Esculape

Je pense que ce qui est complexant, c'est que quand quelqu'un dit "je me suis libérée de la pression sociale en arrêtant de me raser les poils" (ou whatever), il est possible qu'autrui entende plutôt "si elle s'est libérée de la pression sociale, c'est que moi j'y suis soumise". Et c'est complexant, parce que personne n'a envie d'admettre qu'il est soumis à quelque chose (c'est différent de ce qu'entendent celles qui gardent leurs poils, mais ça reste quelque chose de pas évident à porter en soi comme sentiment)... D'où l'importance du message, pour que ce qui transparaisse c'est "chacun fait ce qu'il veut" et pas "toi tu es soumise et moi pas". Question de communication et de forme j'pense, pour qu'une pression n'en remplace pas une autre, pour que le message soit "chacun fait ce qu'il veut" et pas "si tu le fais pas c'est que t'as pas réussi à te libérer de la pression sociale". Enfin j'sais pas, disons que moi je le vois comme ça :cretin:
 
Intéressant comme vidéo ! J'aime bien le passage où elle évoque l'influence des chanteuses et autres qui assument leurs poils et leur badasserie sexy !

Par contre, si c'est vrai que l'épilation contemporaine en Occident a effectivement été relancée et imposée par l'industrie cosmétique, l'histoire de cette pratique est bien plus ancienne et plus complexe que ça, il ne faudrait pas croire que c'est seulement une invention patriarco-capitaliste des temps modernes.:lunette:

Un autre truc m'a fait tiquer : dans les témoignages de filles qui ont décidé de ne plus s'épiler, le rôle du petit copain est très souvent mis en avant, comme si on avait besoin de la "permission" de son mec pour faire ce qu'on a envie de son corps. :hesite: J'exagère bien sûr, et je comprends qu'au niveau individuel, c'est plus facile de prendre cette décision en se sentant soutenue, mais j'ai l'impression que parfois, sans le rôle déclencheur du petit copain tricophile, ces filles n'auraient jamais sauté le pas. C'est pour ça que j'ai adoré la façon dont Léa Castor a raconté avoir géré le problème avec son ex ! 8)
 
Je vais être un peu mauvaise, mais je trouve carrément abusé de dire que l'essor (relatif) de femmes qui ne s'épilent plus est complexant pour celles qui choisissent de s'épiler :/ /QUOTE]

Je vais me permettre de répondre parce que ca m'est arrivé de complexer face à des femmes qui ne s'empilent pas.

Je discutais avec une femme qui a choisi de ne plus s'épiler. Je lui disais que je trouvais ça extrêmement courageux. Elle m'a tenu un "discours pédagogique" dans le sens où elle souhaitait m'expliquer que l'épilation était une norme imposée aux femmes et que malgré mon discours l'epilation n'est pas vraiment mon choix. Elle insistait sur le fait que les poils c'est pas dégueulasse.
SAUF que je lis madmoizelle et d'autres publications : je suis au courant. Je ne fais pas partie des femmes non sensibilisées à la question.
Je fais partie de ces filles "qui ont le cul entre deux chaises" dans le sens où oui je sais que mes poils sont naturels et que je ne devais pas les enlever (lutte contre le patriarcaca) mais non je préfère les épiler quand même.



J'ai essayé de lui expliquer que simplement j'essaie de lâcher du leste sur mes poils mais que je ne les aime pas. Au bout d'un moment je préfère les enlever et je me sens mieux.



Elle m'a indiqué qu'elle n'allait plus à la plage en maillot de bain car les remarques sont trop agressives.
Et à ce moment j'ai eu un peu honte. Je me suis dit "je préfère m'epiler et aller à la plage tranquille".

Et c'est complexant de se dire : j'accepte une norme que l'on m'impose alors que je devrais sans doute la combattre tout ça parce que c'est plus facile.

Je complexe de ne pas réussir à m'en foutre.
Et parfois je ressens certaines vidéos "pro-poil" comme un message "toutes a poil" . Je me dis : whouaaaah elle est vachement chouette cette nana. Elle vit super bien avec ces poils c'est trop cool.

Mais oui ça me fait complexer un peu parce que tout simplement je n'y arrive pas.



Je sais pas si je suis très claire mais j'espère avoir pu éclairer certaines sur cet étrange phénomène.
 
J'ai entendu parler de cette instagrameuse la semaine dernière, et alors que j'étais en train de bosser avec un collègue à son écran, son voisin l'interpelle et lui dit "Regarde ça. C'est dommage ! Imagine, tu te rencardes avec cette petite meuf et au lit tu te retrouves avec un footballeur. [Insérer ici un rire gras]" C'est pourtant pas un mec que j'aurais qualifié de sexiste, il est très ouvert sur plein de choses mais... Bref, j'ai préféré ne rien dire, ça n'était pas l'endroit, mais j'ai trouvé ça hallucinant et déplacé.
Chacun fait ce qu'il veut avec ses poils !
 
Un autre truc m'a fait tiquer : dans les témoignages de filles qui ont décidé de ne plus s'épiler, le rôle du petit copain est très souvent mis en avant, comme si on avait besoin de la "permission" de son mec pour faire ce qu'on a envie de son corps. :hesite:
Je pense que de nombreuses filles veulent insister sur le fait que ça n'a jamais gené leur partenaire justement parce que l'épilation est souvent associée à la séduction et à la sexualité (entre autres). Par exemple dans les magazines féminins habituels, on lit souvent des trucs comme :"les bons côtés du célibat : plus besoins de s'épiler !" Et on va souvent dire à une fille qui ne s'épile pas : "mais ton mec il en pense quoi/mais t'as pas peur de jamais te trouver de mec ?"
(Mais je suis d'accord pour dire que c'est nul quand même)
 
Dernière édition :
il est possible qu'autrui entende plutôt "si elle s'est libérée de la pression sociale, c'est que moi j'y suis soumise". Et c'est complexant, parce que personne n'a envie d'admettre qu'il est soumis à quelque chose
Si la personne qui se sens soumise s'épile contre son gré, et non par choix personnel, le sentiment est peut-être normal non ? Je pense qu'il est au contraire libérateur de reconnaitre qu'on est soumise, qu'on a effectivement peur du regard des autres, qu'on est pas toutes dotées d'un moral d'acier, il n'y a rien de mal à être humaine !
Le fait de se dire "oui, je voudrais m'épiler mais je n'ose pas à cause du regard des autres, oui les paroles des gens me touchent, même celles des inconnus", je trouve ça très grand.
C'est sur qu'en refusant d'admettre qu'on a des faiblesses, on complexe. Mais avoir peur du regard des autres, de l'image qu'on renvoie en société, est-ce vraiment une faiblesse ?
Le choix de raser/arracher ses poils pour éviter les embrouilles est un choix qui se respecte, au même titre que celui de les garder (en même temps c'est le mien, encore heureux que je respecte mon propre choix :cretin:) Je crois que le tout c'est de tolérer la diversité de choix que les uns et les autres peuvent faire, se rebeller, ou adhérer aux idéaux de beauté à la lettre, point de honte, nos choix sont légitimes quels qu'ils soient (dans la limite du raisonnable bien sur, mais là je m'aventure en terre philosophique et c'est un autre sujet de savoir ce qu'est la raison, et ce qu'est un choix raisonnable!)
 
C'est curieux, on retrouve toujours ce genre de phénomène :

La société crée une "norme quelconque", cette norme s'installe au fur et à mesure dans les moeurs, elle devient rapidement oppressante pour une partie de la population ou est clairement et directement oppressante envers une population. Certain-e-s s'en défont, se rebellent, luttent contre, et les autres qui étaient dans la norme se sentent jugés par ces "rebelles".

- Poids : il est convenu par les créateurs de mode que les vêtements sont plus mis en valeurs sur des personnes minces (c'est pas moi qui le pensent, hein). Les mannequins qui défilent deviennent de plus en plus minces. Les consommateurs-trices voient leur perception de la beauté et de leur beauté modifiée. Certain-e-s vont dans le sens de la norme (la majorité se forme) : par choix et goût personnel, par soumission aux jugements de la société (fat-shaming), parce que leur corps correspond déjà à cette esthétique... Mais d'autres le subissent, le refusent (et sont une minorité). Parmi ces gens-là, apparaissent le skinny-shaming et le body-positivisme. Et là, retour de feu, les gens qui vont dans le sens de la norme se sentent jugés, oppressés...:facepalm: .

- Racisme : les gens de couleur autre que blanche sont jugés différents, inférieurs et infériorisables, faibles, exploitables, etc (j'en manque beaucoup, bref). S'installe tout un système oppressif (le mot est TRES TRES faible). Les oppressé-e-s finissent par gagner de hautes luttes quelques droits (plus ou moins selon les pays, les cultures, il y a encore beaucoup de chemin à faire). Et là, retour de feu encore, certain-e-s des personnes qui étaient, volontairement ou non, du côté des opprimant-e-s se mettent à parler de racisme anti-blanc... :facepalm: (EDIT : correction !!! j'ai dit l'inverse de ce que je voulais dire :halp:, c'est mieux là)

- Féminisme : il est "convenu" que la femme est inférieure à l'homme (binarité, bonjour au passage). Tout un système est créé pour maintenir cette infériorité. Des femmes luttent pour obtenir LES MÊMES DROITS que les hommes. Et là, cris d'orfraies, apparition du "sexisme anti-homme"... :facepalm:

- Etc.

POURQUOI ?! Pourquoi ceux et celles qui sont bien confortablement dans la majorité, dans la norme, ont toujours cette réaction puérile de contre-attaque ? Je trouve que c''est de l'orgueil mal placé, un orgueil qui les empêche de voir dans quelle position confortable iels sont ? C'est une victimisation éhontée.
Parmi les gens qui subissent ces oppressions, je crois sincèrement, que très très peu sont ceux et celles qui veulent installer un système oppressif inverse. Je pense que la majorité des gens d'un côté comme de l'autre veut juste vivre sa vie tranquillement. Apparemment, il semble difficile d'admettre que cela soit partager...

Certain-e-s semblent oublier que :
- La liberté des un-e-s s'arrête où celle des autres commence.
- Ne fais pas à autrui ce que tu n'aimerais pas qu'on te fasse.
La réciprocité des droits, c'est quelque chose que certain-e-s ont du mal à comprendre, admettre et appliquer.

Du coup, le "cette fille qui laisse pousser ces poils me juge et donc m'oppresse" c'est d'une telle bêtise.

Bref, tout ça pour dire que j'hallucine de ce phénomène généralisé.

EDIT : ou plutôt c'est une hallucination collective : "oh mon dieu on va perdre des droits !!!"
 
Dernière édition :
@Gringo : Tiens c'est "marrant", j'ai beau être velue de partout (hirsutisme oblige), les jambes, le pubis, et les aisselles je m'en tamponne l'oreille avec une patte de gnou, par contre tout le reste j'ai énormément de mal ! Enfin, c'est certainement dû à ma vision de la féminité (qui est de moi à moi, les autres définissent bien entendu leur féminité comme iels veulent :happy:) qui ne colle pas avec ces zones """"anormalement""" pileuses chez moi.
 
@Gringo moi qui ait des poils partout (mais alors vraiment partout, le seul endroit où il y en a pas ça doit être mon cou ... et encore :lol:) je pourrais pas laisser mes poils de jambes tranquillement en friche, même si ça paraîtrait équilibré.
J'avais jamais pensé à ça comme avantage à avoir des poils partout en tout cas:yawn:
 
  • Big up !
Reactions : Tante Clara

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes