Comment vous planquez vous dans vos écrits?

Sujet dans 'Forum Ecriture' lancé par petiteaï, le 28 mars 2015.

  1. petiteaï

    petiteaï
    Expand Collapse
    Loin, mais pas trop

    Bonsoir les Mads! :pedo:

    Tout est dans la question! Quand j'écris c'est à cœur ouvert, du coup je fais rarement lire mes productions parce que cela me met à nu, mais j'ai des amis qui savent très bien se camoufler tout en gardant une vraie justesse et fidélité à leur manière de faire. Je pense que ce serai une belle progression de mon côté.

    Mais je ne vois pas comment faire. Comment cela se passe de votre côté? Avez vous des idées? :fleur:
     
  2. MinetteA

    MinetteA
    Expand Collapse
    Miaou.

    Ecrire un texte dont le personnage principal réagirait à son environnement d'une manière tout à fait opposée à la tienne me semble être un bon exercice pour débuter.
    Après, tout dépend de ce que tu recherches dans l'écriture. Si tu souhaites faire passer un message à tes lecteurs, c'est plus difficile de se "détacher" émotionnellement de ton oeuvre.
     
    Sprinkle Tiger a BigUpé ce message
  3. petiteaï

    petiteaï
    Expand Collapse
    Loin, mais pas trop

    Merci pour cette idée d'exercice@MinetteA ! :top:

    Quand j'écris j'ai tendance à me laisser porter, ça part d'un coup de tête et c'est vrai que si mon texte à une forme d'objectif je ne sais en revanche pas écrire "à froid" en me disant je vais faire ça et ça.

    Mais je ne sais pas vraiment comment font les autres. Comment parviens tu à te "détacher"? :)
     
  4. Sprinkle Tiger

    Sprinkle Tiger
    Expand Collapse
    .

    Hello ! Je me permets de m'incruster parmi vous ! J'ai un peu le même soucis que toi, @petiteaï ! J'adore écrire, et de plus, quand j'écris, c'est assez impulsif, ce qui fait qu'en contrepartie, je peux très bien ne pas écrire pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Je sais qu'il faut se forcer à écrire de manière régulière pour s'habituer mais parfois, j'ai du mal, ça ne vient tout simplement pas...
    Pour ce qui est de se planquer dans ses écrits, moi, j'ai tendance à disséminer certains de mes traits de caractère dans chacun de mes personnages tout en essayant de leur créer leurs propres personnalités. Je ne sais pas si c'est la bonne chose à faire, par contre.
     
    petiteaï a BigUpé ce message
  5. petiteaï

    petiteaï
    Expand Collapse
    Loin, mais pas trop

    @Sprinkle Tiger merci pour ton astuce! :) Du coup tu as de l'affinité avec eux... ! Avant je séparait la personnalité d'un individu donné en plusieurs personnages cela me faisait des êtres un peu complets, équilibrés dans leur rapport à l'éthique ainsi que sur d'autres plans mais il arrive que la relation avec ces personnes de la vraie vie se passe mal et là pour reprendre le gout d'écrire ensuite c'est compliqué. C'est comme si tout ce que j'avais fait jusqu'ici avait été vain.
    J'aimerai avoir une sorte de recul face à mes personnages... Enfin je ne sais pas trop. Trouver la bonne distance avec eux pour que ça ne soit pas embêtant par la suite. Cette situation m'avait vraiment passé l'envie d'écrire. ;)
     
  6. Ursinae

    Ursinae
    Expand Collapse
    Je suis désolée pour ce que je t'ai dit quand j'avais faim.

    Pour répondre au post initial, je n'ai pas encore trouvé de technique. C'est un vrai problème. Outre le fait que je n'ai pas de style, et que mes productions sont franchement médiocres (c'est assumé), j'ai beaucoup plus de facilité dans le dessin à cacher justement ce que je ne veux pas montrer de moi. Les mots sont beaucoup plus explicites à mon sens.

    Récemment j'en ai eu tellement marre de faire tourner mes textes autour de mon nombril, même quand je tentais quelques subterfuges, que j'ai déjà commencé par écrire à la 3e. Et j'essaye d'avoir des personnages masculins évoluant dans un environnement différent du mien. Malheureusement ils gardent quelque chose de mon esprit et pour moi ça transparaît déja trop. J'aurais aussi peur dans le cas inverse, que le lecteur pense que je pense comme mon perso principal. Si je rédigeais à la première personne l'histoire d'un fachiste fier de l'être, je ne voudrais pas que l'on m'attribue ses idées.
    Sartre a pu le faire dans l'Enfance d'un chef car tout le monde savait qu'il en était à l'opposé idéologiquement. Sur le net en tant qu'anonyme, ce n'est pas pareil pour les écrivains en herbe.
     
    petiteaï a BigUpé ce message
  7. MademoiselleNormale

    MademoiselleNormale
    Expand Collapse
    Tout va bien :)

    Salut! Pour répondre, j'ai pas la technique miracle et je pense que personne ne l'a mais étant donné qu'il y a un certain nombre de personnages dans mon récit je mets un peu de moi dans chacun d'entre eux. Que se soit les pensées les plus sombres comme les plus utopiques je les faits passer à travers plein de personnages différents :)
    Et puis au fur et à mesure les personnages deviennent des personnes à par entière Cest comme s'ils agissaient tous seuls et que moi je regardais.
    Après s'il y a quelque chose que tu tiens réellement à faire passer fais le passer avec tes mots comme des tas d'auteurs des lumières l'ont fait :)
     
Chargement...