Critiques masculines

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par Gia_Juliet, le 12 mai 2017.

  1. Gia_Juliet

    Gia_Juliet
    Expand Collapse
    [I]" A woman blushes to hear what she is not afraid of doing. "[/I]

    Bonjour à tou-te-s!

    Je crée ce topic dans le but d'avoir des retours de toute personne ayant eu une ou plusieurs relation(s) ou histoire(s) avec des hommes.
    Je cherche à connaître et comprendre les critiques qu'ils ont pu vous formuler ou vous partager envers ce qu'ils jugent eux être des injustices, des oppressions ou des incompréhensions qui les touchent EUX profondément. Et dont nous n'avons pas forcément conscience.
    C'est un peu comme leur topic, avec leur parole mais décrite (décryptée?) par vous, par nous. ^^
    Il fait suite au topic sur la charge mentale et à la lecture des différentes éducations reçues par chacun de nos partenaires, donc qui influent sur leurs comportements.

    Ceci une démarche perso à la base, pour compléter mon féminisme à moi. Toute personne est libre d'y participer et d'y écrire ce qu'elle veut de positif et de négatif sur le sujet évidemment. :)
     
    Ruban, jorda, Lunafey et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  2. Gia_Juliet

    Gia_Juliet
    Expand Collapse
    [I]" A woman blushes to hear what she is not afraid of doing. "[/I]

    @Lord Griffith Et qu'est-ce qu'il en dit, il pense que c'est dû à quoi? Que c'est de sa faute entièrement?
     
    Lord Griffith a BigUpé ce message
  3. Gia_Juliet

    Gia_Juliet
    Expand Collapse
    [I]" A woman blushes to hear what she is not afraid of doing. "[/I]

    Comment ça se fait qu'on ait les mêmes? ^^
    Il n'est pas (plus) timide, mais quand il n'a pas envie de parler en société il ne parle pas, à l'aise, il ne se force pas (il se limitera à des conversations polies mais très simples alors qu'il peut (a)mener des discussions folles facilement). Pareil pour les news, il n'est pas expansif, mon père c'est pareil, mon frère et tout un tas d'amis aussi sont ainsi. C'est toujours moi qui suis demandeuse, et pour lui rien ne vaut de "se prendre la tête" si on n'est pas confrontés à un sujet précis et problématiques nous-mêmes.
    Pour la drague ça dépend, mais de manière générale il ne drague pas non plus et ne "voit rien" --', en tout cas de ce que j'ai pu constater, sauf si une femme est devant lui, qu'elle rougit, est gênée ou fait clairement du rentre-dedans.
    Il n'est pas dans les standards (bien que bourré de charme pour moi, et d'autres) et pareil, il part comme "défaitiste" et comme il n'est pas relou bah voilà. Il a eu plusieurs relations hein, mais je pense qu'il aurait pu en avoir beaucoup plus en réalité.
    Et il n'a fait qu'une fois le premier pas pour une fille ^^ (ce n'était pas pour moi! XD), avec qui il est sorti quelques mois, sinon ce sont toujours les filles qui sont venues le voir directement ou par le biais d'amies.

    Pourquoi sans se connaître ils ont le même moule? ^^
     
    #4 Gia_Juliet, 15 mai 2017
    Dernière édition: 15 mai 2017
  4. Lunafey

    Lunafey
    Expand Collapse
    Une communauté qui empêche le dialogue, les points de vues alternatifs et la critique est une communauté malade.

    On va les appeler Un, Deux, et Trois :cretin:

    Tous étaient complexés par leur apparence. C'était un peu plus important chez Un qui se sentait obligé de faire des exercices tous les jours, en parti parce qu'il était en surpoids dans son enfance et qu'il ne veut plus jamais revivre ça.
    Un avait aussi de gros complexes et a priori sexuels. Un homme ça doit coucher, coucher souvent, et être dominant tu comprends. Ce qui est une des raisons qui font que notre relation est devenue violente. Ne pas coucher n'était pas acceptable et encore moins l'assumer publiquement...

    Deux était complexé par sa maigreur mais sans plus. Il voulait aussi être quelqu'un d'autre, quelqu'un le plus différent de lui possible (il avait même pensé à se travestir, voir être opéré, mais uniquement pour être radicalement différent, pas parce qu'il se sentait mal à l'aise dans son identité, c'était une démarche assez unique), ce qu'il explique d'après ses propres dires parce qu'il a de lourdes pathologies psy qui font qu'il a fait des choses graves et qu'il a une image de lui qu'il déteste et qu'il veut être quelqu'un d'autre, n'importe qui mais pas lui.
    A par ça, il n'est pas très touché par son éducation genrée et se fiche un peu des injonctions masculines. C'est plutôt des complexes personnels.

    Trois est très très complexé par son apparence. Il est très maigre (un IMC de 15) malgré sa nutrition trop riche, et il ne supporte pas qu'on en parle. Mais en même temps... dès qu'il a l'impression de prendre un tout petit peu de poids, il panique. Il ne veut pas être maigre, mais il a peur de changer quand même ^^ En plus de ça, il est sensible aux injonctions à la virilité, même s'il se moque des garçons qui y obéissent plus que lui. En fait il trouve ça ridicule mais ne peut pas s'empêcher d'y être sensible aussi.
    Par contre, c'est pas tant une question de beauté comme nous. C'est une question de force. Être "pas beau" c'est pas hyper important pour lui, le plus important c'est qu'il a l'air "faible".

    Mais l'injonction masculine qui les touche tous les trois et qui est extrêmement importante dans leur quotidien : c'est l'injonction a ne pas partager leurs sentiments. Ne pas dire quand on va mal, ne pas pleurer, ne pas souffrir, ne pas s'excuser, ne pas paraître faible. Ça c'est vraiment très implanté dans leurs têtes, et même s'ils s'en rendent compte c'est très dur pour eux d'aller contre. Surtout Trois (qui en plus a un passif qui explique encore plus cette tendance). Du coup quand il va mal, il prend sur lui, encore et encore et encore et refuse d'en parler, jusqu'à ce qu'il explose et que ce soit la colère qu'il laisse exprimer (la colère c'est pas faible tu vois). Et même quand la tristesse réussit à passer, le lendemain faut pas en reparler et il a honte.
    Ça c'est vraiment un truc très fort et pesant chez les hommes que j'ai rencontré chez tous mes copains et la majorité de mes amis :sad: C'est une des raisons majeures du fait que les hommes sont le plus haut pourcentage statistique des suicides accomplis.
    Certaines femmes n'aiment pas non plus se montrer "faibles" (moi par exemple), mais nous si on se laisse aller, personne ne nous punira pour ça parce qu'on s'attend socialement à ce qu'une femme exprime ses sentiments. Par contre eux, la moindre larme, la moindre posture de fragilité, et c'est toute leur virilité qui est remise en question et un harcèlement très sévère peut commencer juste sur ça. Aucune pitié ne leur sera accordée. Un, Deux, et Trois m'ont tous fait des témoignages dans ce sens, et j'ai été témoin de certains en direct, y compris de la part de femmes. Comment on peut espérer qu'ils soient épanouis si on ne les laisse jamais être fragiles ? Et surtout... comment on peut espérer qu'ils ne trouvent pas en la violence leur seul exutoire. Ça c'est vraiment un truc que j'ai constaté chez tous : si t'es triste, frappe. Frappe un truc, frappe quelqu'un, hurle, casse des objets, insulte... défoule toi de manière virile et ne. pleure. pas. C'est tellement toxique...
    Par exemple Trois souffre très clairement d'alexithymie sévère maintenant. Il est incapable de comprendre les émotions qu'il ressent et de les exprimer. Vraiment incapable. Il sait pas faire la différence entre la colère, la tristesse, l'amertume, l'anxiété, la honte... il sait juste faire la différence entre "positif" et "négatif", et ne peut même pas le dire à voix haute. Et il était pas comme ça avant, c'est venu peu à peu à l'adolescence à force de se fermer. C'est vraiment terrible. En ce moment il va mieux, mais à une période il avait régulièrement des pensées suicidaires et je ne pouvais rien faire : il refusait complètement de parler, d'admettre qu'il allait mal, il était couvert de honte et de ce sentiment qu'il "faut" être au dessus, être fort.
    On en a discuté un jour et il m'a dit texto : "je me trouve plus fort que toi parce que moi je pleure jamais et je sais ignorer les problèmes" :sad: Je lui ai dit que "moi je me trouve plus forte que toi, parce que je n'ai pas peur de faire face aux problèmes et à ce que je ressens". Il a dit qu'il n'avait jamais vu les choses sous cet angle.
    C'est quand même dingue...

    Voilà, moi c'est cette grosse injonction, mortelle, que je retiens de mes discussions avec des hommes :)
     
    Coracobrowchialis, Faolán, AStarShinesBright et 14 autres ont BigUpé ce message.
  5. Gia_Juliet

    Gia_Juliet
    Expand Collapse
    [I]" A woman blushes to hear what she is not afraid of doing. "[/I]

    Pour rebondir sur ton post @Lunafey , mon copain, il a fallu qu'il vive la maladie et le décès de sa mère pour enfin se laisser aller, exprimer librement ses émotions tout de suite et sans fard, à 25 ans. Parce qu'il a pris conscience que les émotions, les sentiments sont propres à chacun et ne sont pas ceux que la Société veut qu'ils soient. Ca ne fonctionne plus ainsi. Ca a exacerbé sa sensibilité, et je l'ai vu pleurer à l'aise devant des films pas niais mais tristes par exemple, ce qu'il s'interdisait avant, et même lui dit que c'est mieux ainsi, et pas grave. Que ça fait du bien aussi.
    Ca l'a amené à se dévoiler un peu plus (pas trop non plus, il ne faut pas déconner! ^^) mais plus facilement et mieux, de manière plus claire. Il a pris beaucoup de recul vis à vis des gens, de situations pros et amicales aussi. Il prend son temps pour tout et envoie valser de plus en plus les injonctions, ce qu'il voit comme un frein à son/notre bien-être.
    Au même moment il avait entamé une reconversion pro, dans une région à l'opposé de la sienne, et je pense que tout ces mécanismes cumulés ont conforté ses envies de changements radicaux.
    Ca l'a fait mûrir énormément et osé entreprendre plus (et pour ses soeurs c'est pareil, elles le disent aussi). C'est juste dommage que ça arrive "à cause" de cet événement, que cela "seul" ait débloqué tout ça.

    Sincèrement, je ne vais pas m'en plaindre, je le trouve plus serein et apaisé dans la vie de tous les jours.
    Et il attend moins de temps avant de parler de qqch qui le perturbe, même s'il aime encore et toujours trouver des solutions seul à ses problèmes (alors qu'il cherche à m'aider tout de suite pour les miens. --').
     
    Daredevil., Lunafey et Lord Griffith ont BigUpé ce message.
  6. Lunafey

    Lunafey
    Expand Collapse
    Une communauté qui empêche le dialogue, les points de vues alternatifs et la critique est une communauté malade.

    Ah oui tiens j'ai oublié mais ça aussi ils me l'ont fait (Un et Trois) :d D'après les explications de Trois, c'est pour la même raison que le reste : demander de l'aide c'est pour les faibles, en gros (c'est pas tant qu'il le pense, il sera le premier à conseiller à quelqu'un de voir un psy, mais pour lui c'est non, il a honte. Un peu comme on peut dire à une amie "t'inquiètes du regard des autres t'es très bien !" mais être incapable de s'appliquer se principe à soi-même) :/
     
    Daredevil., jorda, Gia_Juliet et 2 autres ont BigUpé ce message.
  7. Sildan

    Sildan
    Expand Collapse
    Fait surface occasionnellement.

    C'est un très beau post que ce post !
    Compléter le féminisme, c'est exactement ça, j'ai toujours pensé que le féminisme était bancal si on oubliait de libérer aussi les hommes.

    @Lunafey : en plein dans le mile, je dirais que tu as mis le doigt sur la plus terrible injonction qui est faite aux hommes : soit fort et tais-toi.
    Ne pleure jamais, ne faiblis jamais. Tu as dis le mot : c'est tellement toxique...

    J'ajoute ma petite pierre : les débardeurs.
    Ouais, je sais c'est une broutille, mais voilà, il fait chaud, une femme met un débardeur, quelque soit le milieu, c'est juste normal, voire même joli.
    Mais un gars, à moins d'être en vacances ou de bosser dans le bâtiment (et encore, je connais des boîtes de BTP où on exige des manches aux tee-shirts), ça va être mal vu : ça va de "il roule des mécaniques" à "c'est sale" en passant par "ce n'est pas correct", autant de stupidités qui interdisent, je pense, à l'homme d'être beau.
    Une fois habillé "correctement", l'homme ressemble à un rectangle.

    Parce qu'il ne faut suuuuurtout pas toucher à l'ordre des choses :
    aux femmes la beauté, la douceur,
    aux hommes la force, l'intelligence, et que je ne voie personne essayer de gruger !:slap:

    Parce que comme tu dis Lunafey : "aucune pitié ne leur sera accordée"
    La société est très virulente et très cruelle dès que quelqu'un ose s'affirmer en dehors de ses codes, et si moi ça me saoule de me prendre des remarques (ou des regards outrés) quand je garde mes poils sous les bras, j'imagine que ça les saoule aussi de pas être "autorisés" à mettre un débardeur par 40 degrés à l'ombre sous peine de regards en biais.

    Bon voilà c'était ma toute petite pierre,
    Même si c'est pas aussi terrible que l'interdiction de pleurer, je crois que c'est quand même une petite injustice.
     
    Beatles_Jude, Liza Radley, Daredevil. et 3 autres ont BigUpé ce message.
  8. jorda

    jorda
    Expand Collapse

    Je trouve terrible cette idée que beaucoup d'hommes ont de la faiblesse.... et toxique en effet....
    Mon meilleur ami est à des années lumières de cette pensée, mais il paie un prix extrêmement élevé vu qu'il est quasiment seul et que je suis l'une de ses rares contacts...
     
  9. Reglisse-menthe16

    Reglisse-menthe16
    Expand Collapse

    Pour les combis, j'avais discuté avec un technicien EdF (Engie?) qui relevait les compteurs ou les changeait à une époque, de l'obligation de les porter. Le bonhomme dégoulinait de sueur parce qu'il faisait hyper chaud, ça tapait sec, mais me racontait que c'était un ordre, une obligation, de garder une combi manches longues sous peine de sanction.

    La combi a surtout un aspect de sécurité, surtout avec l'électricité c'est pas bien beau si tu n'en porte pas et que tu as un accident (définitivement défiguré, brûlures , éclats de divers matériaux tout ca ...)
     
    Daredevil., Rocksteady et Endless ont BigUpé ce message.
  10. Daredevil.

    Daredevil.
    Expand Collapse
    I should be an archer because all my aros ace

    Vous me faites penser que la dernière fois, un de mes profs (homme) m'a reproché de porter des shorts et que lui il était habillé "pour travailler), càd chemise pantalon, quelque soit le temps. Je trouve ça dingue d'être autant enfermé dans des dress codes stupides et pas pratique du tout ! :oo:
    Genre pour lui c'est comme ça et puis c'est tout, pas la moindre petite remise en question. :dunno:
     
    AStarShinesBright, Pau La, Beatles_Jude et 2 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...