J'ai recruté des donateurs pour une association — Témoignages

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 3 décembre 2015.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

  2. Patriarcaca

    Patriarcaca
    Expand Collapse
    L'autre troll, ambassadrousse, les 12.

    Mais cette pub est à gerber. Elle est drôle, mais à gerber. En sketch du Palmashow ça aurait été parfait, mais pas en incitation au don quoi.
    De toute façon je suis toujours hyper mal à l'aise quand les gens en kway m'accostent dans la rue. Je finis jamais un mois sans découvert, je me sens tellement jugée quand je dis non que je stresse rien qu'à l'idée qu'on me demande.
     
    #2 Patriarcaca, 3 décembre 2015
    Dernière édition: 3 décembre 2015
    Cucurucu, Mamy Chouette, SomaB et 13 autres ont BigUpé ce message.
  3. If*

    If*
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    J'ai été un peu déçue le jour où j'ai appris que les recruteurs ne sont pas des bénévoles faisant partie des associations mais sont des employés et font ce job pour plusieurs associations. Après rationnellement je le comprends, mais naïvement pour moi c'était forcément des bénévoles. :red:

    En général je trouve que les personnes qui font ce boulot sont plutôt agréables et je ne pensais pas que les gens se permettent des réflexions aussi odieuses que celles que l'on peut lire dans les témoignages ! :goth: Par contre, j'ai eu une fois une fille à qui j'ai répondu que je ne pouvais pas donner plus parce que je donnais déjà à une autre association. Elle m'a demandé combien je donnais et m'a dit que je devrais diviser par deux mon don pour donner la moitié à l'association pour laquelle elle recrutait... J'avais trouvé ça vraiment pas terrible comme attitude. :erf:
     
    Pommedapigranny, Muwglyk, Lullabye et 3 autres ont BigUpé ce message.
  4. MarieLouise

    MarieLouise
    Expand Collapse

    Je ne donne jamais dans la rue, parce que je trouve ça nul de donner sur une asso sans me renseigner un minimum sur leur action. En plus, j'aime pas trop la logique de défiscalisation du don, qui détourne la finalité du geste, et donne aux plus riches les moyens d'influencer les causes qui leurs sembles plus profitables que d'autres.

    Du coup, je me suis faite une liste de critères personnels et subjectifs pour donner, avec des critères comme : petite asso, un combat peu visible ou mal reconnu (typiquement vegan - prison), politique d'indépendance financière (notamment avec les subventions),... Je choisis 5 assos à peu près, et je donne une grosse somme d'un coup, en suivant leur actu tout au long de l'année.

    Du coup je suis un peu la fille souriante qui dit juste non, parce que j'ai pas envie de faire perdre son temps au donateur :)
     
    OpiumDiary, Parker Hale, Eros Thanatos et 2 autres ont BigUpé ce message.
  5. Alexandra David-Néel

    Alexandra David-Néel
    Expand Collapse
    Dompteuse de donuts chocolat-noisette

    Le don accepte à tous le monde ????
    Désolé, mais pour beaucoup d'association, c'est minimum 7 euros par mois. A un période, 7euros par mois était mon budget MAXIMUM pour manger pendant 1 semaine.
    Je préfère les dons ponctuelles "ah, mais non, nous n'avons pas le droit..."..... Ah non mais faut savoir ce que vous voulez parfois aussi :shifty:
     
    Muwglyk, Mamy Chouette, Lullabye et 5 autres ont BigUpé ce message.
  6. Scail

    Scail
    Expand Collapse
    Que le superbe canard de Moldavie améliore tes cheveux avec sa lumière sacrée.

    Je n'ai jamais accepté les requetes des "recruteurs" parce que l'engagement c'est pas un concept qui me botte. Donner 5€ tous les mois non, je veux donner ce que je veux et quand je veux. Ca m'empeche pas de donner 20€ de temps en temps à une assoc et je préfère ça que de devoir me dire "ce mois ci j'ai -5 euros parce que j'ai fait un abonnement à une cause". J'aurais clairement l'impression d'etre obligée et du coup ça me plait pas. Alors j'ai toujours dis non que je préférais faire des ponctuels. On me lache pas la grappe quand même et ça fini par m'énerver quoi. Surtout une fois je sais pas je suis tombée sur un recruteur assez "rentre-dedans" il m'a demandé à qui je donnais comme assoc j'ai répondu "une assoc pour la protection/droit/aide aux animaux" et le gars s'est limite insurgé que c'était pas pour les humains quoi alors merci mais ça m'a vacciné de ce genre de démarche quoi ...
     
    Pommedapigranny, Mamy Chouette, Lullabye et 5 autres ont BigUpé ce message.
  7. Pink Fluffy Unicorn

    Pink Fluffy Unicorn
    Expand Collapse
    Dancing on rainbows

    C'est l'unique raison pour laquelle je ne donne pas aux recruteurs dans la rue : je refuse que mon don soit utilisé pour payer des tickets resto aux recruteurs. Je comprends l'idée, je comprends la nécessité d'avoir des recruteurs dans la rue ; mais je n'adhère pas à cette logique. Que les recruteurs soient payés, soit, pourquoi pas, je peux comprendre l'idée. Mais que ce boulot (qui est fait bénévolement par d'autres), qui a des visées humanitaires, fasse l'objet de bonifications et autres avantages façon grosse boîte capitaliste, ça me les brise sévère. Si je donne 5€, je veux que ces 5€ soient utiles à la cause pour laquelle j'ai donné. Si je donne à Action contre la Faim, je veux que mon don serve à nourrir les personnes qui en ont réellement besoin, dans des situations de crises humanitaires et autres, je n'ai pas envie qu'ils servent à payer le McDo du recruteur via les tickets resto.
    Enfin cette pensée s'inscrit dans un cadre général que je n'apprécie guère, le rapprochement entre le fonctionnement des ONG et le fonctionnement privé.
     
    Muwglyk, Mamy Chouette, OpiumDiary et 10 autres ont BigUpé ce message.
  8. Polly Maggoo

    Polly Maggoo
    Expand Collapse
    .

    On avait déjà eu un mini débat à ce sujet sur Madmoizelle il y a longtemps. Une madmoizelle avait expliqué que certes les recruteurs étaient très pushy, mais c'est la façon la plus efficace de récupérer des dons car peu de gens en prendraient l'initiative tout seul. Mais je reste sur ma position: les recruteurs utilisent des techniques que je désapprouve, ce sont des commerciaux et nous sommes des prospects, leur approche est travaillée de façon à ce qu'ils aient un argument pour chacun de nos refus jusqu'à ce qu'on craque (ce que la madmoizelle dont je me rappelle avait un peu détaillé). Je suis prête à échanger avec un membre, bénévole ou non, d'une asso qui vient à moi dans le but de me convertir en donatrice, mais pas de ces conditions de manipulation psychologiques/commerciales que je déteste. J'ai bien compris que c'était efficace, que c'était pour la bonne cause, et qu'ils perdraient du temps à nous convaincre avec une argumentation plus honnête et respectueuse, mais je pense qu'il y a d'autres solutions qui nuiraient moins à leur image.
    Je donne de mon côté, même si je sais qu'une partie des dons finance ces recrutements avec lesquels je ne suis pas d'accord, mais au moins je n'y participe pas.
     
    Cucurucu, N., Muwglyk et 14 autres ont BigUpé ce message.
  9. CrystalEnki

    CrystalEnki
    Expand Collapse

    @Alexandra David-Néel J'ai exactement le même problème que toi. Pas plus tard qu'hier je me suis fait accoster par un gars de AIDES et j'étais prête à donner et là le mec me dit : "Par contre c'est un engagement par mois mais ça va, la somme minimale n'est pas très élevé, c'est 10€." WTF ? 10€ minimum par mois pas très élevé ? Est ce que les grandes associations ont la moindre idée de ce que peut être le budget d'un étudiant ?

    Je donne toujours pendant les campagnes du secours populaire ou de la banque alimentaire parce que c'est ponctuel mais je ne comprendrais jamais qui a eu l'idée du 10€/mois minimum. Les associations qui utilisent ce système doivent perdre beaucoup de dons à mon avis.
     
    Muwglyk, Mamy Chouette, OpiumDiary et 8 autres ont BigUpé ce message.
  10. adita

    adita
    Expand Collapse
    Dans le game en claquettes

    J'avoue que je ne souscrirais jamais à un don (automatique prélevé chaque mois en plus) dans la rue. Pour moi le don c'est quelque chose de personnel et c'est un engagement surtout, du coup tu te renseignes un peu sur l'asso à laquelle tu vas donner, comment elle fonctionne etc. Chose qu'il est difficile de vraiment entrevoir lorsque tu te fais aborder dans la rue. Pour le coup je trouve la campagne très mal faite :ninja:

    Sinon je n'hésite jamais à m'arrêter et à dire en souriant que je ne peux pas, mais j'avoue que j'ai souvent du mal avec les recruteurs que je croise. Déjà le fait de me faire aborder uniquement par des garçons me gène... Et ensuite j'ai pas eu l'impression qu'ils avaient beaucoup de tacts, ni qu'ils étaient bien formés...
    Une fois j'expliquais gentiment à un recruteur que je donnais déjà pour la recherche médicale et il m'a sorti: "Mais vous voulez pas donner pour un truc utile plutôt ? Dont on voit les effets à court terme?" Comment lui dire... :lunette:
    Pour la culpabilisation j'ai quand même l'impression d'être souvent tombée dans ce genre de cas, vous savez les recruteurs "étudiants comme toi" mais qui donnent "80€ par mois et c'est bon ça passe". Bah non désolé 80€ par mois c'est énorme et c'est pas parce que toi tu as juste eu à rogner sur ton budget café pour le faire que moi c'est possible, on a pas tous les moyen d'avoir ne serait-ce qu'un "budget café".
    Une autre fois, mais ce n'était pas la première, un mec de AIDES m'a littéralement raconté n'importe quoi... Comme a leurs habitudes il s'est mis à me sortir son discours super super vite, mais il racontais n'importe quoi, comme quoi grâce à leur asso les malades pouvaient bénéficier de la CMU-c et ne pas payer leurs soins. Bah désolé mais non quoi, la CMU-c c'est sous condition de ressource, pas de "maladie". En même temps il ignorai aussi totalement le concept de ALD (Affection longue durée), dont les séropositifs sont bénéficiaires.
    Ça m'a complétement calmé et pour le coup je me suis dis que si ça se trouve on me servait la même soupe en me parlant d'autres assos, et que je ne m'en rendais pas compte parce que là je n'y connaissais rien.
    Et pour le coup en lisant l'article je comprends mieux, pour les organismes où le recruteur doit s'autoformer sur l'association. Clairement y'en a qui ont eu la flemme de lire les prospectus :lunette: Je comprends que la rentabilité prime mais savoir répondre à des questions sur son asso, c'est quand même au moins aussi important que de savoir comment réagir à "j'ai pas d'argent".
     
    Muwglyk, OpiumDiary, Lullabye et 5 autres ont BigUpé ce message.
  11. Ivich

    Ivich
    Expand Collapse

    Quand j'ai vu l'appel à témoins, j'étais pressée de lire les témoignages des recruteurs et recruteuses parce que je fais partie de ces méchantes personnes qui en ont juste marre d'être interpellées et arrêtées en allant à la fac ou au boulot.

    J'ai toujours su rester polie et au départ, encore jeune et timide, je n'osais pas rembarrer mon interlocuteur et passais du temps à l'écouter et à discuter, maintenant c'est juste "Bonjour mais désolée je n'ai pas le temps" et ce n'est pas la campagne culpabilisante ci-dessus qui me fera changer d'avis.

    Pour les madz qui ont bien voulu témoigner - et je les en remercie - pour ma part voilà pourquoi je n'ai jamais accepté de souscrire à un don mensuel dans la rue et pourquoi je ne le ferai jamais : si je veux donner c'est à l'association de MON choix qui ME correspond, parce que JE l'ai décidé, que je me suis renseignée, et je n'ai donc nullement besoin d'être stoppée en pleine rue. Pour revenir sur la campagne complètement c*nne de Médecins du Monde, il faut savoir que je donne un dixième de mon salaire à deux associations par des dons mensuels et à d'autres pour des urgences plus ponctuellement donc. Même lorsque j'étais étudiante et que j'avais une situation plus compliquée je donnais quasiment la même chose donc clairement le coup du "Ohlala c'est pas gentil de pas donner dans la rue, quel égoïsme", ça me fait doucement rigoler, vraiment.

    On est en 2015, les gens peuvent s'informer et je serais à 200% favorable si ces mêmes assos se contentaient d'installer un stand dans la rue avec des affiches, des tracts, avec des bénévoles/salariés pour le tenir à qui les éventuels futurs donateurs pourraient parler si le stand et les affiches les interpellent. Je pense que donner à une association est une décision personnelle qui n'a d'intérêt que si elle vient de soi et pas parce qu'on a cédé après 15 min de discours pour se débarrasser d'un recruteur, c'est mon avis. Pour les associations que je soutiens financièrement, j'ai aussi eu l'occasion de participer bénévolement à des collectes alimentaires dans des supermarchés, le plus intrusif que j'ai fait c'est tendre la main pour distribuer un bout de papier expliquant l'action que je défendais, les gens sont libres de prendre ce papier, de s'informer et de donner.

    Ensuite, je suis désolée mais ça n'a rien d'anodin de donner son RIB à quelqu'un dans la rue. Une fois, il y a plusieurs années, j'ai été stoppée dans la rue par un recruteur et je suis bien restée 20 min à discuter avec lui. J'étais sensible à son action mais j'ai été très claire : non je donnerai pas mon RIB ici et maintenant. Bien sûr, il m'a bien tenu la jambe 10 min de plus à m'expliquer qu'il n'y avait aucun risque. Je lui ai donc proposé un compromis : je lui ai demandé si via le site internet de l'association (très connue) il y avait la possibilité de faire un don en ligne que je ferai en rentrant. Le gars, il m'a soutenu mordicus que l'association ne fonctionnait pas comme ça et que les dons étaient fait grâce à ce genre de recrutement. Ne souhaitant résolument pas donner mon RIB, j'ai fini par arrêter l'échange et suis partie sans rien donner. Une fois rentrée chez moi je suis tout de même aller sur le site de l'association et ô surprise : bien sûr qu'on peut faire un don en ligne ! Alors pour le coup les méthodes employées m'ont tellement dégoûtée que je n'ai rien donné à cette asso mais à une autre dans le même domaine.

    Puis voilà je pense que c'est clairement pas agréable d'être interpellé plus ou moins finement dans la rue, d'être même carrément arrêté parce qu'un gars se pose devant toi en ouvrant grand les bras, vraiment certains devraient respecter un peu plus l'espace personnel de chacun.

    Et comme certaines j'ai appris dans cet article que les recruteurs sont salariés et non bénévoles et ça change clairement la donne je trouve. Ce n'est pas que je trouve qu'une association ne devrait avoir que des bénévoles, le travail entrepris étant tellement énorme ça se comprend, mais du coup je comprends mieux l'insistance, voire la lourdeur, de certain-e-s recruteur-euse-s, si à la fin de la journée ils doivent avoir récupéré trois donateurs, je comprends mieux leurs méthodes discutables...

    Donc pour ma part ça sera toujours "Bonjour mais désolée je n'ai pas le temps" et je ne culpabiliserai pas le moins du monde !
     
    Mamy Chouette, Muwglyk, SomaB et 6 autres ont BigUpé ce message.
  12. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    Je trouve les conditions de travail des recruteurs vraiment pas terribles voire carrément scandaleuses. Dans certaines boîtes, ça fonctionne comme un call-center sauf que EN PLUS des objectifs intenables, des managers oppressifs et des gens désagréables, il faut rester debout toute la journée quelle que soit la météo. Et les gens désagréables peuvent devenir des gens dangereux en plus. Moi aussi ça m'agace de me faire accoster et je dis toujours non car je donne aux assos que je choisis après mûre réflexion, pas après 15mn de blabla de la part d'une personne qui si ça se trouve me raconte n'importe quoi parce qu'elle est là pour le taff et ne connaît pas vraiment l'asso. Mais j'en voudrais jamais aux recruteurs eux-mêmes. Simplement, la logique capitaliste appliquée à la solidarité ça risque pas de donner quoi que ce soit de bien agréable.

    Quant à la pub médecin du monde, je la trouve marrante en tant que sketch mais hyper culpabilisante en tant que campagne. On peut donner sans passer par un recruteur et certaines personnes n'ont réellement pas les moyens. La pauvreté n'est pas une vue de l'esprit, même en France.
     
    Cucurucu, Mamy Chouette, Muwglyk et 7 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...