Je ne comprends pas

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par Hawley, le 24 janvier 2014.

  1. Madthilde

    Madthilde
    Expand Collapse
    Schtroumpfette contrachiante

    Heu, je pense que soit tu me confonds avec quelqu'un d'autre, soit il s'agit d'un raccourcis. Je n'ai aucun problème avec la redistribution en général, ou les comportements "punitfs" quand ils sont justifiés.
     
    Asilentio et Cépamoi ont BigUpé.
    ----- Publicité -----
  2. Cépamoi

    Cépamoi
    Expand Collapse
    Absente en ce moment

    Désolée :ninja: Avec qui j'ai confondu :hesite: ?
    Quand même, je n'aurais pas cru que tu étais dans la mouvance "la loi, oui, mais seulement quand c'est ce que je pense " :yawn: (ce n'est pas du tout un tacle :happy: On se fait une idée des gens quand on les lit et c'est bien de se rappeler que ce n'est jamais qu'une idée :happy: )
     
  3. Gabelote

    Gabelote
    Expand Collapse
    Momentanément en pause

    Je comprend plutôt le "il ne l'a pas volé" comme un "il aurait pu légitimement se douter que son comportement n'allait pas remporter l'adhésion de tous et qu'il y avait une probabilité assez élevée qu'un comportement punitif réponde à son incivilité". Du coup, plutôt un "il faut pas s'étonner si ça arrive".
    Après c'est un constat par rapport à notre société actuelle, pas un idéal de société qui me satisferait.
     
    Asilentio, PrincessMey, Elliana et 3 autres ont BigUpé ce message.
  4. Madthilde

    Madthilde
    Expand Collapse
    Schtroumpfette contrachiante

    Je ne suis pas du tout dans la mouvance "la loi appliquée seulement quand cela m'arrange", mais je considère que les lois sont une officialisation très incomplète des relations humaines, qui servent de garde-fou pour les actes importants mais qui ne se substituent pas aux interactions au jour le jour.
    Nous navigons dans une réalité où l'immense majorité de nos comportements sont une conséquence des normes et non des lois (par exemple, il n'y a pas de lois pour ne pas lâcher un pet en plein milieu d'un groupe, mais très peu de gens le font de manière décomplexée), et où l'intervention de la loi, étant pesante et chronophage, ne se fait pas pour les accrochages triviaux. Je considère donc qu'une incivilité en retour d'une autre incivilité est une réaction normale qui permet de maintenir les comportements anti-sociaux sous contrôle sans avoir besoin de mettre un policier derrière chaque personne. Pour moi, la loi sert à contrôler quand ces comportements dépassent justement le cadre de ce qui est gérable par la pression sociale.
     
    Aqua, just_in_case, Asilentio et 6 autres ont BigUpé ce message.
  5. Cépamoi

    Cépamoi
    Expand Collapse
    Absente en ce moment

    @Madthilde
    C'est très intéressant :hesite: Comment on fait quand on n'a pas la même vision des incivilités ou qu'on a une vision différente de la hiérarchie entre deux incivilités ?
    Où est la ligne entre une incivilité et un acte volontairement malveillant qui franchit la ligne rouge? Comment on définit qu'une incivilité qui répond à une incivilité ne reste que cela?
    (Je préfère répéter que je n'ai pas d'avis et que ces questions me sont venues en te lisant sans présupposés sur la bonne réponse :happy: )
     
  6. Gabelote

    Gabelote
    Expand Collapse
    Momentanément en pause

    @Cépamoi ben c'est une question d'estimation personnelle (c'est super éclairant je sais :cretin:) majoritairement.
    Reprenons l'exemple de tonton Alain qui se gare sur deux places dans le parking. Selon l'estimation personnelle qu'on a de son incivilité on va :
    - passer son chemin et se garer ailleurs
    - gêner le gêneur de manière impersonnelle (comme avec ma Twingo) sans porter atteinte à ses droits
    - interpeller le gêneur (le faire entrer dans une relation interpersonnelle) : bonjour cher monsieur, vous êtes mal garé... tout ça tout ça. Là on est déjà dans un haut degré d'incivilité, parce qu'on considère que c'est une incivilité qui mérite de s'impliquer personnellement.
    - gêner le gêneur en portant atteinte à son droit de circulation (en gros, se garer de manière à l'empêcher de
    etc. Chacun va réagir d'une manière qu'ielle trouve proportionné à l'incivilité en question.

    Après, je dirais qu'il y a des lignes rouges assez communément partagées : l'enjeu financier, la réputation, la sécurité des personnes. Mais c'est pas non plus une règle universelle.
     
    _Cocotte_, Asilentio et Cépamoi ont BigUpé ce message.
  7. Cépamoi

    Cépamoi
    Expand Collapse
    Absente en ce moment

    @Gabelote
    Mais l'enjeu financier pour tonton Alain à qui on raye sa voiture, on ne le connaît pas :hesite:
    Et si tonton Alain, puisque c'est personnel, réagit à cette incivilité en mettant un coup de batte de baseball dans ta voiture, ça se passe comment ? (Je ne parle pas d'agresser le conducteur, je parle de péter le par brise).
    C'est individuel ok mais l'individuel est construit (on ne réagira pas pareil selon son genre, son milieu social).
    Du coup, ca fait des frontières floues et comme la ligne rouge en ce cas est floue aussi puisqu'on est dans la réaction individuelle, ca peut vite être le far west.
    Ce qui ne sera qu'une réaction de défense pour l'un peut être vécu comme un drame financier, une agression de sa personne pour l'autre.
    Je ne vois pas comment ça peut fonctionner. Parce que machin a dépassé une ligne, je fais pareil et? A partir de quel moment on juge une réaction valable? Socialement, on fait comment?
    C'est un peu le même phénomène pour les incivilités sur la route :hesite:
     
  8. Grumpy Bunny

    Grumpy Bunny
    Expand Collapse
    "Il est bien plus difficile de se juger soi-même que de juger autrui" Saint Ex

    @Cépamoi
    Après on reste dans des interactions entre humains et je suis d’accord avec @Gabelote on ne peux pas tout légiférer. Du coup il faut aussi accepter la subjectivité des gens et de ne pas toujours être dans la mesure où la justesse/justice parfaite. C’est pas cool, mais chaque personne a des raisons/des biais/ une culture/ un passé différent qui vont faire que les réactions des gens ne sont pas prévisibles. La loi est la pour parer aux débordements (violences, mise en danger, agression,... etc) mais ensuite ça fait partie du job de chacun de poser ses propres limites et de savoir ce qui vaut le coup et ce qu’on laisse couler j’imagine.
     
    Gabelote, Endless, Asilentio et 2 autres ont BigUpé ce message.
  9. Cleos

    Cleos
    Expand Collapse

    Assez fière d'avoir fait de mon tonton Alain une petite célébrité :yawn:
     
    Kaeloolagrenouille, Lilou la licorne, Gabelote et 16 autres ont BigUpé ce message.
  10. Cépamoi

    Cépamoi
    Expand Collapse
    Absente en ce moment

    @Grumpy Bunny
    Je n'ai pas parlé de légiférer :happy: Mes questions portent justement sur notre subjectivité dans la collectivité.
    Ces choses qui semblent aller de soi (une incivilité) ne vont pas de soi en fait :hesite:
    La société, c'est plus qu'une somme d'individualités et le groupe a une existence autonome par rapport aux individus qui le composent. C'est ça qui m'intéresse :hesite:
    Comment on fait pour réagir avec subjectivité sur une incivilité en intégrant l'autre subjectivité et que ça fonctionne :hesite: ?

    Edit:
    Par contre, n'oublions pas que le centre de notre code civil est la protection de la propriété. Donc, il y a aussi d'éventuelles conséquences légales :hesite: C'est ta partie sur la loi qui protège des agressions et tout qui m'y fait penser.

    @Cleos
    Tu vas dire à tonton Alain qu'il est devenu une célébrité :yawn: ?
     
    Asilentio, Cleos et Grumpy Bunny ont BigUpé ce message.
  11. Grumpy Bunny

    Grumpy Bunny
    Expand Collapse
    "Il est bien plus difficile de se juger soi-même que de juger autrui" Saint Ex

    @Cépamoi
    Justement je voulais dire que en dehors de la loi, (ce qui relève de l’incivilite) c’est aussi soumis au jugement de chacun. Et je me demande si c’est si grave ? Ouai ça fait vraiment chier quand tonton Alain se gare comme une bouse parce qu’il estime que sa voiture a plus d’importance que l’acces Aux places des autres. Mais c’est difficile de savoir à qui on a affaire quand on décide de “sanctionner” un tel comportement... je me suis déjà retrouvée garée comme une merde parce que la voiture à côté empiétais sur mon espace, sauf qu’une fois partie c’est ma caisse qui est garée en vrac. Ma sœur a déjà du empiéter sur deux places quand elle doit sortir avec ses enfants parce que parfois y’a un poteau ou quoi et que sortir le siège auto/ la poussette/ le siège roulant ect ba c’est pas possible. A chacun de voir à quel point on juge de l’importance de l’incivilite dans nos vies et de l’impact que ca a sur nos libertés pour avoir la réaction appropriée...
    je sens que je suis pas claire mais ce que je sais de dire c’est que avoir une réaction mesurée et juste de la part des gens ne sera pas possible, c’est trop aléatoire pour pouvoir jauger de ce que serait la bonne réaction (souvent on a pas tous les éléments, on interprète beaucoup et on réagit sous le coup de l’emotion) donc il faut accepter que en vivant en communauté, on peut gêner et faire chier les gens ou que certaine sont personnes peuvent se sentir heurtées par nos actes sans que ça soit volontaire...?
     
    Gabelote, Asilentio, Madeleineandtea et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  12. Cépamoi

    Cépamoi
    Expand Collapse
    Absente en ce moment

    @Gabelote
    C'est rigolo quand même :rire: Tout à l'heure, tu croyais que je parlais de loi et là, tu me parles sous differentes formes de bien et de mal (justice, bonne réaction...). En fait, quand je demande comment ça peut fonctionner, je ne me base pas sur ça. Je ne parle pas de "bonne" reaction. C'est plutôt fonctionner au sens on se débrouille seuls, ca ne dégénère pas.

    J'entends bien qu'on ne peut pas être sûr mais quand on regarde bien, sur la route, on y arrive quand même. On arrive globalement à s'adapter sans conséquences néfastes de manière systématique (machin m'a doublé par ma droite, je le double et je fais l'escargot, ou je freine ou je ne fais rien..).
    Quand on ne roule pas (qu'on est garé ou qu'on se gare), ça semble être différent. Le pourquoi m'intéresse.
    Pourquoi tu pars de ces présupposés de bien et de mal sinon :happy: ?
     
    #10128 Cépamoi, 8 février 2019
    Dernière édition: 8 février 2019