La Critique Engagée

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par Pinceau_, le 7 septembre 2014.

  1. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    Bonjour !

    Je propose un nouveau topic tout beau tout chaud pour faire des critiques engagées de livres, films, séries...

    Vous avez vu ou lu quelque chose, et vous avez envie d'en parler d'un point de vue féministe, anti-raciste, végétariste... ?
    Vous avez envie de déconseiller très fort une oeuvre pour ses propos homophobes, transphobes, misogynes..., ou au contraire vous voulez crier votre amour pour une oeuvre qui fait preuve d'égalité entre les sexes, les genres, les origines, les classes... C'est ici !

    Vous vous demandez si telle oeuvre peut être rangée dans la catégorie "féministe" ? On peut en discuter !

    Bref, un joyeux mix de toutes nos super Veilles Permanentes qui fait la part belle à la Culture !

    :rainbow:
     
  2. Betty Blue

    Betty Blue
    Expand Collapse
    Work in progress

    Aaaah je vais pouvoir parler d'une pièce que j'ai vue récemment et qui enchante les critiques: Conversation avec ma mère. Les comédiens sont grandioses, rien à dire là-dessus.

    Par contre pour le reste… Le texte met en scène le tête à tête entre une vieille dame et son fils , la jeune cinquantaine, qui rencontre des problème conjugaux et vient de se faire licencier. Qui a été renvoyé? Les employés les mieux payés, dont fait partie ce charmant monsieur. Messieurs-dames, quelques larmes s'il-vous-plait pour les riches qui se font licencier (et remplacer par des plombiers polonais). La vieille dame avoue qu'elle a un amant: un pauvre anarco-retraité. Suite à un quiproquo le fils croit comprendre qu'il est éboueur: horreur évidemment. Réponse de la mère: tous les métiers sont dignes, en tout cas tout homme qui travaille est digne. (Quant à ceux qui ne travaillent pas, sont-ils dignes, sont-ce même des hommes, on sait pas).

    Evidemment la mère ne supporte ni sa belle-fille, ni la mère de cette dernière (qui le lui rendent bien). La maitresse supposée de son mari en prend également pour son grade. Les seuls qui en sortent indemnes sont le mari, à qui elle a (bien sûr) sacrifié sa vie malgré ses infidélités, son fils (le pauvre, "à force de vivre avec (sa) femme, il est devenu comme elle", c'est-à-dire vénal et égoïste) et le petit-fils qui danse le tango à merveille ("il faut être un homme pour bien danser le tango"). La petite-fille a elle des troubles alimentaires et a pris 10 kilos.

    Rien de bien grave au fond. Mais toujours cette misogynie ordinaire, des personnages masculins sublimés et des personnages féminins méprisés, à l'exception de la mère (toutes des salopes sauf ma mère), ce mépris à peine déguisé des pauvres et des petites gens, de ceux qui se trouvent hors système.
     
    petitegazelle et Maia Chawwah ont BigUpé.
  3. maw maw

    maw maw
    Expand Collapse
    v.v. qui a gardé son déguisement 

    J'ai commencé à regarder la série Outlander suite à l'article sur Madz qui m'avait donné bien envie et qui soulignait le coté un peu féministe. Et en effet je trouve que de ce coté là cette série se défend bien.
    (J'ai mis quelques trucs en spoiler par précaution mais c'est pas des spoilers de ouf qui vont vous gâcher la série)

    Claire est un chouette personnage de femme forte et indépendante qui en a dans le ciboulot et sa relation avec son mari a l'air équilibrée.
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     La plupart des personnages de pouvoir sont masculins parce que l'époque mais les deux-trois personnages secondaires féminins ont des personnalités assez diverses et pas trop clichés
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     Je trouve aussi que la situation des femmes à l'époque est très bien montrée.

    Par contre je commence à m'interroger sur l'utilisation du viol comme ressort scénaristique un peu facile pour mettre l'héroïne en difficultés et valoriser un personnage masculin.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    C'est comme des Game of Thrones (ou là c'est quand même beaucoup plus grave que dans Outlander) : les violences sexuelles sont trèèès facilement utilisées par les scénaristes et on a un peu envie de leur dire "oui bon creusez vous un peu la tête pour trouver des rebondissements moins éculés et qui développent vraiment vos perso féminins au lieu de les présenter en éternelles victimes" mais en même temps on est dans un univers où c'est un danger quotidien pour les femmes donc y a une certaine logique.
    Du coup je sais pas trop quoi en penser sur ce point :dunno:
     
  4. -poule-

    -poule-
    Expand Collapse
    from beneath you, it devours

    Un recueil de nouvelles de science fiction d'Ursula Le Guin, qui est féministe, et qui présente tout un tas d'univers où elle montre des structures sociales très différentes du modèle patriarcal en termes de genre, c'est assez rigolo et rafraîchissant.

    Ça s'appelle "L'anniversaire du monde". Et il n'y a pas trop de vaisseaux spatiaux et de conquêtes de planètes, c'est plus une présentation de modèles de civilisation, j'ai bien aimé. Attention, la couverture est un peu kitsch, comme souvent avec la S-F :)
     
    Selinde a BigUpé ce message
  5. La fée néante

    La fée néante
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    Hier soir j'ai vu "La revanche d'une blonde". Je l'avais pas revu depuis super longtemps, et je me souvenais surtout d'un film qui disait qu'être jolie, blonde, accro au fringue et pointilleuse sur son physique n'empêche pas d'être maligne, intelligente, bosseuse. J'avais aimé le fait qu'au final l'intrigue amoureuse du début soit totalement zappé ensuite. Par contre je me souvenais pas de la caricature horrible du féminisme dans ce film. :oo:

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    En dépit de pas mal d'éléments cools, comme pas mal de films avec un message correct, pour faire du chiffre, j'imagine que se coller le mot FEMINISTE sur le front c'est pas une stratégie efficace. Donc on casse les féministes avec un perso dont on peut se moquer allégrement.

    P'tain, c'est si difficile que ça de s'assumer féministe ? C'est si dur que ça de trouver des vannes/personnages rigolos sans pour autant assoir une/des domination/s ?!
     
    PousseMoussue, Maia Chawwah et MorganeGirly ont BigUpé ce message.
  6. La fée néante

    La fée néante
    Expand Collapse
    Si tu savais...

     Ca se lit vite comme bouquin ? Parce que ça a l'air bien cool, mais en ce moment j'ai pas le temps/la motivation pour des lectures super prenantes et longues. J'aurais plus besoin d'un truc qui me change de mes longues journées de recherches en bibliothèque :rotate:
     
  7. -poule-

    -poule-
    Expand Collapse
    from beneath you, it devours

    @La fée néante   : ben ce sont des nouvelles, alors les nouvelles se lisent vite. Puis ça peut se lire en plusieurs fois, moi c'est ce que j'ai fait, j'ai lu nouvelle par nouvelle, en alternant avec d'autres trucs, et c'est vraiment cool ;) Et justement, je me tapais des articles et des ouvrages de recherche, hop une nouvelle, etc... :)
     
    #7 -poule-, 8 septembre 2014
    Dernière édition par un modérateur: 8 septembre 2014
  8. La fée néante

    La fée néante
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    Génial ! Pile ce qu'il me faut ! Merci pour la référence :d
     
  9. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    J'ai regardé, il y a longtemps, The Vampire Diaries réalisée par Julie Plec. Cette série est tirée des livres de LJ Smith qui ne seront pas évoqué ici car je ne les ait jamais lu. J'ai toujours été étonnée de voir que cette série est présentée comme une version récente de Buffy alors que je n'ai jamais vu autant de sexisme voir même de racisme parfois. Ce seront les points essentiels que je soulignerais, je ne m'étendrais pas sur les incohérences ou les scénarios de mauvaise qualité. Je me suis arrêtée vers la saison 4, donc je pense que je peux largement faire une critique sur les points noir de cette série.

    Synopsis: Elena Gilbert est une adolescente de 17 ans, belle et populaire, qui étudie au lycée de Mystic Falls en Virginie. Elle et son frère, Jeremy, 15 ans, vivent avec leur tante Jenna Sommers, depuis la mort de leurs parents dans un accident de voiture quatre mois auparavant. Elena trouve du réconfort dans son journal intime et peut compter sur ses deux meilleures amies, Bonnie Bennett et Caroline Forbes.

    Lors de la rentrée, elle croise et tombe immédiatement sous le charme de Stefan Salvatore, un nouvel arrivant mystérieux, puis rencontre le frère aîné « diabolique » de celui-ci, Damon. Elle ne tarde pas à découvrir leur secret : ce sont des vampires…

    L
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Je m'arrête là, car souligner la misogynie de cette série prendrait pas moins d'une dizaine de page.

    Pourquoi est-ce important de le dire ? Car les jeunes sont très influencés par les médias et quand ils sont en construction, ils cherchent ou sont influencés par des modèles. Il est assez effrayant que de voir selon certains sondage américains que beaucoup de fille considère Damon comme un homme idéal.

    Pour finir, voici une vidéo intéressante sur TVD et la culture du viol qui a fait du bruit sur les réseaux sociaux et qui expliquent mieux que moi certains points soulevés



    Un jour on devrait faire un classement des séries les plus sexiste, je suis sûre que TVD sera dans les premiers avec peut être Gossip Girl.
     
    Selinde et Rho! ont BigUpé.
  10. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    Je viens de terminer la deuxième saison de Mistresses (US), et je trouve cette série vraiment sympa et peu sexiste.

    J'en avais déjà parlé sur la VPS mais je refais le topo ici. :happy:

    On suit donc 4 nanas (avocate, propriétaire-gérante d'un magasin de déco, organisatrice de fête et psychiatre) et surtout leurs relations amoureuses compliquées.

    En fait ce que j'ai aimé dans cette série, c'est que y'a pas vraiment de clichés, enfin du moins je n'en ai pas ressenti. Niveau adultères, il y en a pour tous les goûts (femme qui trompe, mec qui trompe), l'une des héroïnes est métisse, l'autre asiatique, les deux autres (des soeurs) américaines. Elles font des métiers variés et sont bonnes dans leur job respectif.

    L'une des filles a une attitude particulièrement féministe, c'est toujours la première à remonter le moral de ses copines qui culpabilisent en mode "EH ! t'es une grande fille ! si tu as fait ça, personne ne peut te juger !" etc.

    Ou un exemple de réplique :
    L'une qui dit "Oh là là, avec tout ce que j'ai fait (coucheries à droite à gauche), c'est sûr, l'Univers veut me punir !"
    Et l'autre : "AH NON ! Si l'Univers te punit, alors l'Univers est un trou du cul sexiste !!!" :rire:

    Je ne m'attendais vraiment pas à ce que cette série se montre si peu sexiste (c'est complètement dans la veine de Desperate Housewives...), mais finalement c'est une série légère, "girly" MAIS qui ne prend pas les femmes pour des grosses nouilles infoutues de faire quoique ce soit.

    Il y a aussi un personnage intéressant (insupportable :lunette: mais intéressant) qui joue énormément de son charme pour avoir une promotion (jusqu'à faire des choses franchement abusées, le personnage est une vraie garce !), mais elle explique par ci par là pourquoi elle agit comme ça, et puis elle finit aussi par comprendre que ce n'est pas la meilleure façon de faire pour évoluer dans le milieu pro.

    Si d'autres madz ont suivi cette série ça me ferait plaisir de lire vos avis !
     
  11. Gwen Paine

    Gwen Paine
    Expand Collapse

    @Pinceau_ Ah ? quand j'ai entendu parler de cette série, j'me suis dit que justement ça allait être la soupe aux clichés... Bon je sais pas si je prendrais le temps de la regarder mais contente de m'être trompée :d
     
  12. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    Oui, en fait j'ai regardé parallèlement Mistresses et Devious Maids, et bizarrement : Devious Maids est affreusement sexiste, classiste, bourré de clichés, mais la série m'a beaucoup plus accrochée (c'est drôle et léger, j'avais envie de ça à ce moment-là) même si par moments j'avais envie de hurler et de casser mon écran :lol: alors que Mistresses est plus dans la """réalité""", plus sobre, avec des réactions assez réalistes, je trouve. J'ai mis plus de temps à vraiment accrocher. :dunno: (:red:)
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. Gia_Juliet
    Réponses :
    27
    Affichages:
    3081
  2. Clothus
    Réponses :
    3
    Affichages:
    463
  3. Radkie
    Réponses :
    27
    Affichages:
    1814
  4. AncienneMembre_23
    Réponses :
    6
    Affichages:
    2220
  5. Glouns
    Réponses :
    3
    Affichages:
    2353