Non, J.K. Rowling ne « gâche » pas Harry Potter avec ses nouvelles anecdotes

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lucie Kosmala, le 6 juillet 2017.

  1. Lucie Kosmala

    Lucie Kosmala
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

  2. liseul

    liseul
    Expand Collapse

    Rien n'oblige les gens à lire ces anecdotes, j'adore Harry Potter mais je n'ai pas forcément envie d'en savoir plus, je suis contente là où je me suis arrêtée dans l'histoire donc je ne lis pas les anecdotes mais je ne trouve absolument pas que ça gâche l'histoire, c'est plutôt génial, chacun à le choix de continuer ou non son voyage dans le monde d'Harry Potter :)
     
    Kmarlou, yuyunaâ, Mellana et 6 autres ont BigUpé ce message.
  3. Babitty Lapina

    Babitty Lapina
    Expand Collapse
    Éleveuse de rêves naissants

    Je ne pense pas non plus que les anecdotes gâchent Harry Potter. On peut faire le choix de les accepter ou non. Moi généralement j'accepte tout, sauf ce qui va à l'encontre des livres ou de l'image que je me suis faite de l'univers. :happy:
     
    Blumeen, Cornélie, Kmarlou et 2 autres ont BigUpé ce message.
  4. Aconiti

    Aconiti
    Expand Collapse
    Ne me citez pas :)

    Il y a quelques anecdotes qui sont clairement du marketing quand même.
    Annoncer que Dumbledore est gay sans jamais l'écrire clairement dans son livre c'est du queerbaiting (sous entendre ou dire après coup qu'un personnage d'une oeuvre est queer sans jamais l'écrire de manière évidente pour attirer un public LGBT)
    Annoncer qu'elle n'a "jamais spécifiée" qu'Hermione était blanche c'est AUSSI surfer sur le "progressisme". C'est parce qu'elle ne dit jamais la couleur de peau d'Hermione que le personnage EST blanc. Si vous relisez l'oeuvre les personnages racisés sont toujours décrit par leur origine/couleur de peau. (après s'approprier le personnage d'Hermione et en faire une fille noire parce qu'il y a un parallèle entre sa situation de fille de moldu et le racisme et la négrophobie je trouve ça très pertinent)
     
  5. Dora l'Urbexploratrice

    Dora l'Urbexploratrice
    Expand Collapse
    Ukuléliste amateur, photographe tout pareil, en particulier l'Urbex, un passe temps devenu une passion.

    il y a tellement de théories dans cet univers, la moitié je n'y aurais même pas penser a vrai dire ...
    Je suis du même avis que vous, chacun choisi de connaitre les nouvelles anecdotes ou de les ignorer, cela ne gâche en rien l’univers HP.
    Pour ceux qui souhaite, une petite vidéo sur 5 théories sur Harry :

     
    J_Serpentine, Shadowsofthenight et Kounette ont BigUpé ce message.
  6. Léona B.

    Léona B.
    Expand Collapse
    Prout prout ... me voilà ! :)

    @Aconiti Je suis tout à fait d'accord avec toi, on a tendance à dire que JK Rowling avait disséminé des indices de tout ça dans les livres, alors qu'elle avait imaginé Hermione blanche depuis le début et qu'elle ne s'était sans doute pas posé la question de la sexualité de Dumbledore.
    Ç’aurait sans doute été plus honnête de sa part de dire qu'elle n'y avait pas pensé.
     
    Gytha-Ogg, Chocapiix, whitejimmy et 5 autres ont BigUpé ce message.
  7. AsphodèleSauvage

    AsphodèleSauvage
    Expand Collapse

    @Aconiti. Je ne suis pas d'accord, navrée :) Sur Dumbledore par exemple. Certes, il n'est jamais précisé ouvertement qu'il était gay. Néanmoins qui lit la saga avec attention peut trouver des indices qui ne trompent pas. Avant même de lire cette interview-là, j'avais déjà compris que Dumbledore avait vraisemblablement un béguin monstre pour Grindelwald. Il explique à Harry que Grindelwald le fascinait au point qu'il le suivait aveuglément, sans plus questionner ses idées. Dumbledore a négligé sa famille, ses amis sur l'autel de son amitié/fascination pour Grindelwald. Dans sa lettre publiée par Rita Skeeter, il écrit ceci : "Ce fut ton erreur à Durmstrang ! Mais je ne m'en plains pas, car si tu n'avais pas été renvoyé, nous ne nous serions jamais rencontrés." Il apparaît aussi que Dumbledore craignait d'affronter Grindelwald et repoussait l'échéance, certes car il avait peur de découvrir qui d'eux deux avait tué Ariana, mais aussi parce qu'affronter un ancien amour est toujours une dure épreuve... Dans le livre, même si c'est dans le sous-entendu, ça apparaît assez clair ! Donc je ne pense pas que ce soit inventé à la dernière minute dans le plus pur style "fan-service". De plus, une anecdote raconte que dans le script originel du film 6, les scénaristes avaient prévu que Dumbledore parle à Harry d'une jeune fille qu'il avait aimée... et JK Rowling a écrit en marge "Impossible. Dumbledore est gay !"
    Pour ce qui est des personnages de couleur désignés par leur origine/couleur de peau... faux. Le seul personnage décrit comme étant noir dans les livres, c'est Kinsgley Shacklebolt. Aucun autre n'est précisément décrit comme étant noir (pas même Lee Jordan ou Dean Thomas, noirs dans les films) alors que Poudlard ne peut être peuplé que de Blancs ! Ce n'est juste pas précisé. De la même façon, on devine que Parvati et Padma Patil sont Indiennes grâce à leurs noms, mais en réalité, elles pourraient être Hindoues, Sikhs, Pakistanaises... Ce n'est pas précisé. Idem pour Cho Chang. On ne sait qu'elle est Asiatique que par son nom.
    JK n'a dit que Hermione n'avait jamais été définie comme étant blanche qu'en défense à une accusation bien précise : Hermione n'est pas Noire dans les livres. Ce qui était une façon comme une autre de dire qu'Hermione ne pouvait pas être noire, c'était inconcevable. JK n'a pas dit qu'elle voyait Hermione noire quand elle écrivait. Elle a juste prouvé à ceux qui questionnaient la légitimité de la comédienne (de façon plutôt insultante) que, techniquement, non, une Hermione Noire n'allait pas contre le canon ! :)
    Néanmoins, ton point de vue est intéressant :)
     
    Chocapiix, Gazpacho, Kaalyn et 24 autres ont BigUpé ce message.
  8. Nochbert le dragon

    Nochbert le dragon
    Expand Collapse
    En vrai je suis un canard mais j'ai le droit de rêver.

    @AsphodèleSauvage le problème c'est qu'on ne peut pas considérer ça comme de la représentation. Les personnes LGBTQ+ sont habituées au sous-texte, il y en a toujours eu, ça n'a rien de progressif. Une vraie représentation LGBTQ+ est explicite sinon elle ne vaut rien. Sinon les personnes qui ne veulent pas considérer les personnages comme queer pourront toujours nier. Quand rien n'est précisé le modèle hétérosexuel est le défaut. C'est pareil pour la représentation des personnes racisées.
    Je ne veux pas accuser l'auteure de ressortir ça après coup par pur esprit marketing. Mais je ne lui lancerais pas de fleurs non plus. Dans le meilleur des cas ça donne l'impression qu'elle s'est dit "oups, les personnes pas blanches ou hétéro ça existe aussi, bon ben peut-être que c'est bien de dire ci ça et ça."
     
    Chocapiix, whitejimmy, Cornélie et 13 autres ont BigUpé ce message.
  9. Aconiti

    Aconiti
    Expand Collapse
    Ne me citez pas :)

    @AsphodèleSauvage
    Tu as définit ce qu'est le queerbaiting dans ton post en disant que ce n'était pas du queerbaiting, je ne sais pas quoi ajouter de plus.....:)

    De même, si tu arrives à deviner que Cho Chang est asiatique parce qu'elle s'appelle Cho Chang et que les soeur Patil sont indiennes parce qu'elles s'appellent Patil c'est bien que les personnages sont explicitement décrit comme non-blanc. :)
    Je peux aussi te retourner l'exemple de Dean THomas et Lee Jordan, j'ai commencé à lire les film après avoir vu le premier film donc j'imagine les personnages noirs mais ma sœur qui a commencé avant les a toujours imaginé blancs, parce qu'elle est blanche et qu'ils n'étaient pas décrit comme des personnages noirs. Parce que dans un monde ou "la neutralité" est socialement représenté par la blanchité c'est comme ça qu'on fonctionne (et ça doit changer) et c'est trop facile de venir dire après coup "je n'ai jamais imaginé le personnage comme étant blanc" (parce c'est ce qu'elle a dit mot pour mot).

    J'entends tes arguments mais encore faut-il que tu ne te contredises pas.
     
    Chocapiix, whitejimmy, Blumeen et 9 autres ont BigUpé ce message.
  10. Kaus Australis

    Kaus Australis
    Expand Collapse
    Stupéfiant.

    Pour Hermione elle a raison quand elle dit qu'elle n'est pas forcément blanche.
    Mais elle aurait tort de dire qu'elle ne l'a pas imaginé blanche, elle l'est sur les couvertures des bouquins qu'elle a elle-même validés, elle a écrit qu'elle rentrait de vacances bronzée...
    Je pense qu'il y a un quiproquo là dessus, bien sûr qu'Hermione peut être noire, mais elle serait malhonnête d'affirmer qu'elle n'avait rien prévu du tout.

    Pour Dumbledore c'est possible d'envisager son homosexualité ou au moins bisexualité à travers son histoire avec Grün-machin-le-nazi, c'était pas explicite mais ça m'a pas surprise de savoir qu'elle le prévoyait de le faire homo.
     
    Maia Chawwah, Chocapiix, Anableps et 14 autres ont BigUpé ce message.
  11. Nochbert le dragon

    Nochbert le dragon
    Expand Collapse
    En vrai je suis un canard mais j'ai le droit de rêver.

    Cho Chang, il me semble avoir entendu que c'est même pas un vrai nom dans le sens où Cho et Chang sont tous les deux des noms de famille chinois. :lunette: On repassera en terme de représentation. (!! à prendre avec des pincettes quand même, je n'ai pas de source)

    Enfin il ne suffit pas de donner de la représentation, encore faut-il qu'elle soir accurate et positive. J'ai du mal à voir où est la représentation positive avec Dumbledore gay. C'est un amour à sens unique, tragique, malsain, il n'est jamais montré heureux avec quelqu'un... Bof quoi. :lunette:
     
    Etoile d-araignée, whitejimmy, Cornélie et 4 autres ont BigUpé ce message.
  12. TrustMe I'm a (al)chemist

    TrustMe I'm a (al)chemist
    Expand Collapse
    \ ( ^_^ ) /

    Je vais jeter un pavé dans la mare : un-e auteur-e n'a aucun devoir de représentativité.
    C'est en tant que phénomène généralisé qu'il faut penser la question de la représentativité.
    Ca n'a pas de sens sinon.
    Les gens, réels ou non, sont tous uniques et tous ont le droit d'être représentés (même les "communs", les "bizarres", les "bons", les "méchants"...). Vouloir représenter toujours un type "accurate" et "positive" comme tu l'as dit @Nochbert le dragon, c'est certes faire un pas pour l'amélioration de la vie en société (en vrai c'est cool, je ne dis pas le contraire) mais aussi faire un pas en arrière pour la libre expressions des auteur-e-s.
     
    Gazpacho, PetitePaille, MaoP et 13 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...