« Osez le masculisme », le groupe sexiste de Sciences Po Bordeaux

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 5 février 2013.

  1. M-arinette

    M-arinette
    Expand Collapse
    Dessine! :)  

    Je suis bien contente que ce sujet fasse un petit scandale... Malheureusement c'est épuisant de voir les polémiques qui s'ensuivent, montrant toute la tolérance que l'on peut avoir envers le sexisme: comme l'on déja dit plusieurs madmoizelles, l'humour à bon dos! quelle magnifique porte de sortie! d'une part cela permet de se dédouaner, d'autre part ça permet de coller l'étiquette bien antipathique de "sans humour" sur le front des personnes qui réagissent. Je devrais penser à utiliser ça la prochaine fois que je sors une horreur...
     
  2. renny

    renny
    Expand Collapse
    Du balai.

    Question vu que tu sembles t'y connaitre: pourquoi la Femme est devenue dans bien des cultures à travers le monde un sous-humain?

    Sinon je dirai, pour rebondir sur ton propos, que le problème vient à la fois des mentalités ET des aptitudes physiques(je n'emploie pas le mot "force" volontairement).

    Sinon, je note une propension à la victimisation des femmes, et malgré nos velléités d'égalité, nous surfons aussi sur cet écueil, pourquoi?
     
  3. renny

    renny
    Expand Collapse
    Du balai.

    Je rebondis sur le fait que je n'ai pas vécu l'esclavage. Pour certaines personnes noires, spécialement aux states, ne pas l'avoir vécu ne rend pas la chose plus "risible". Il est question d'héritage, de mémoire, un peu comme les féministes qui reagissent sur les choses qu'elles meme n'ont pas connu.
     
  4. SallyVonHolle

    SallyVonHolle
    Expand Collapse
    Psychedelic Mind

    N'étant pas antrhopologue, ni historienne, je ne pourrais pas me poser en spécialiste, mais selon moi et ce que j'ai pu lire et en discuter avec des connaissances, ce modèle patriarcal a du naître quand l'homme a compris que sans lui, la femme ne pouvait se reproduire, et que ceci était du à son bon vouloir, et non à une force divine quelconque (ça doit remonter aux premiers peuples agriculteurs, qui ont pu observer les animaux copuler en toute sympathie). Avant ça, on retrouvait beaucoup de représentations féminines divines fortes, voire centrales, en somme des "déesses mères".
    J'en mettrai pas ma main à couper, mais selon quelques lectures de ci de là, ça me sembe logique.

    Sinon pour la victimisation des femmes, je pense pas que mettre le doigt sur le fait qu'il y a de trop grosses inégalités et un non-respect de la femme soit une victimisation. La victimisation, c'est si on s'appitoyait sur notre sort sans rien faire en attendant. OR que fait-on en ce moment ?! Nous débattons de tout ça, des associations se forment et existent pour faire avancer les choses, des femmes témoignent à visage découvert des souffrances qu'elles ont pu endurer, pour moi c'est du courage, pas de la victimisation :)
     
  5. Plumetis

    Plumetis
    Expand Collapse

    Les thèmes "développés" par ces mecs sont en fait masculinistes (le terme existe). Patrick Jean en parle très bien dans son documentaire "La Domination Masculine" car il s'est fait passer pour l'un d'eux et en a rencontrés au Canada.

    A visionner : leur vision des hommes et des femmes (regarder la vidéo : "les hommes et les femmes très différents")
    http://www.ladominationmasculine.net/themes/42-masculinisme.html
    Leur vision de l'éducation des enfants
    http://vimeo.com/6797283
    Une interview d'Yvon Dallaire, un de leurs principaux théoriciens, sur l'éjaculation précoce : ça envoie du lourd ! http://vimeo.com/6791540#at=0
     
    #41 Plumetis, 5 février 2013
    Dernière édition: 5 février 2013
  6. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    @sallyvonholle : je suis totalement d'accord avec toi.

    Quand je me dis "non, je ne devrais pas porter de jupe parce que...", c'est de l'auto slut shaming. C'est de l'auto censure parce que la société actuelle fait que non, je me dis que porter une jupe pour sortir en sachant que je rentre en métro, ce n'est pas une bonne idée. Donc oui, le sexisme vient tant des hommes que des femmes, mais s'attaque tout de même principalement aux femmes...

    Car même si je trouve que les hommes devraient eux aussi se sentir insultés quand on les compare à des animaux incapables de réprimer leurs pulsions (genre "non les filles ne mettez pas de jupe, vous risquez de vous faire violer par nous, hommes non civilisés et vivant comme des animaux incapables de retenir nos envie de rut") là dessus je trouve que @le-hasard a mis vraiment le doigt sur le pourquoi les hommes ne sentent pas victimes de sexisme alors qu'ils en sont aussi (en moindre mesure) victimes : tout simplement parce qu'ils sont déjà au "sommet" de l'évolution (la femme étant juste en dessous), donc quelque part ils s'en foutent de ce qu'on peut penser........ Ils savent que c'est eux qui mènent le monde, alors ça les fait "doucement rire" de voir un site comme adopte un mec "hihi regardez les filles s'amusent à faire genre on est inférieurs elles sont trop meugnonnes"
     
  7. M-arinette

    M-arinette
    Expand Collapse
    Dessine! :)  

    C'est exactement à ça que m'a fait penser l'affaire! Il ne manquerait plus que ce genre de pensée se développe par chez nous, qui plus est chez les jeunes et les générations à venir!!! :gonk: ... Et bizarrement quelque chose me dit que ça prendrait très bien en France...
     
  8. Stardust42

    Stardust42
    Expand Collapse

    Oui, entièrement d'accord avec toi, surtout la partie "dialogue" m'a fait rire :')
     
  9. Ma_thilde

    Ma_thilde
    Expand Collapse
    Keep Calm and Love On. 

    Tiens encore des gros bouffons, qui compensent leurs petites bites en étant méprisant.

    Un jour les femmes seront considérées comme les déesses quelles sont.
     
  10. Stardust42

    Stardust42
    Expand Collapse

    Oui, c'est vrai que c'est pas très malin ce qu'ils ont fait.

    Bon, moi ça me fait rire mais bon, après on a pas tous le même humour, et puis comme tu dit, venant de quelqu'un qu'on connaît ça marche mieux! N'empêche que c'est exactement le genre de blagues dégueulasses que j'fait. M'enfin bon, venant de mecs, forcément, on prend ça mal. Venant d'une fille, ça serait passé comme une lettre à la poste. C'est comme si un blanc disait à un noir: "Oh négro, t'as trop prit le soleil" ou autre BDM.
     
  11. Deutsche G.

    Deutsche G.
    Expand Collapse
    I don't give a shit

    C'est pas drôle pour toi et pour certaines personnes (je vais être la dixième à citer le "on peut rire de tout mais pas avec tout le monde"). Les blagues sur les chatons morts ne font pas spécialement rire les personnes qui viennent de perdre leur chat, les blagues sur la Shoah ne font pas rire ceux qui ont passé leur vie dans un camp de concentration, les blagues sexistes ne font pas rire les femmes qui ne font pas ce qu'elles voudraient faire parce qu'elles sont des femmes, etc, on peut toujours trouver des personnes qu'un certain humour ne fera pas rire. Je ne pense pas que quelque chose qui se veut humoristique ne soit pas objectivement pas drôle (l'inverse est également vrai).

    De toutes façons, je pense que lorsqu'on parle de dédramatiser un drame, on parle de dédramatiser l'ambiance. Lorsqu'on est victime directe de quoi que ce soit, il est évident que rien ne dédramatise vraiment la situation.

    Il y a autre chose qui me gêne un peu à la lecture de certains messages, c'est que j'ai l'impression que certaines pensent que les membres de ce groupe n'ont pas le droit de ne pas avoir eu de la jugeotte parce qu'ils sont à Sciences Po. Déjà, Sciences Po Bordeaux, c'est pas Sciences Po Paris, et puis élite de la nation ou pas, ça arrive à tout le monde de faire des trucs stupides et pas judicieux, espérons juste que ça leur serve de leçon.

    Edit : désolée si certaines voulaient me citer, j'ai posté le message en double par erreur alors j'en ai supprimé un des deux.
     
    #47 Deutsche G., 5 février 2013
    Dernière édition: 5 février 2013
  12. Lux[Anne]

    Lux[Anne]
    Expand Collapse
    Bouffeuse de livres

    J'arrive un peu en retard mais il me semble qu'avant l'émergence des trois grandes religions monothéistes, on avait de nombreuses cultures en Europe centrées autour de divinités féminines. On peut imaginer que c'est aussi le cas dans le reste du monde.

    Il ne faut pas remonter à la préhistoire pour voir où les hommes ont "pris le dessus". Un exemple : en Egypte, une femme pouvait être pharaon ou grand prêtre (chose qu'on ne trouve plus du tout de nos jours...), voir choisir son mari. Et elles avaient le tampon ! (en papyrus oui oui).

    Donc bon la situation des femmes s'est largement dégradé avec les religions du livre, qui se sont étendues à tout la planète. Non les femmes ne sont pas vulnérables par un état de nature, mais parce qu'on les en convainc (vivement les cours d'auto-défense...)
     
Chargement...