Un jeune de 13 ans armé d'une carabine en france

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Hyperbole, le 17 novembre 2009.

  1. Hyperbole

    Hyperbole
    Expand Collapse
    Pas de Valse

    Je crois que vous en avez entendu parler , je résume :
    A Beauvais , aujourd'hui, un jeune de 13 ans s'est pointé au collège armé d'une carabine pour"tué ses professeur" et a heureusement laissé tombé en voyant les forçe de l'ordre prévenue par le directeur et ses parents. Et donc il y a eu aucun bléssé [Dieu merci].

    J'ai halluciné quand j'ai su que en france on pouvait nous la faire à la Colombine. Et le pire de-dans ce que je suis dans ce fameux lycée .....
    Je vous raconte pas la grosse angoisse d'aujourd'hui.
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Il l'a eue dans la maison de ses parents d'après ce que j'ai compris. Il a pris le fusil et 25 cartouches. Il avait annoncé ce qui allait se passer, et comptait se tuer en ayant mentionné dans son blog "aujourd'hui c'est mon dernier jour de vie" (ou quelque chose dans ce genre).

    Il semble que c'était un élève normal, passionné de jeux vidéos, et qui aurait "juste" connu quelques difficultés d'ordre scolaire.

    Les parents se sont affolés après avoir découvert la disparition de l'arme et des cartouches, ils ont appelé la police. Les forces de l'ordre ont entouré le bâtiment et l'adolescent s'est résigné en voyant ça. Il a fait demi-tour et a jeté l'arme dans un champ si je me souviens bien... Il n'y a donc eu "aucun risque" à partir du moment où la police était là (mais ça aurait pu tourner au massacre c'est clair). Puis s'ensuite tout ce qu'on sait.

    Ce qui me laisse perplexe et dingue... c'est que 13 ans, c'est quand même terriblement jeune pour en arriver à de tels extrêmes.
     
  3. Bulle mousseuse

    Bulle mousseuse
    Expand Collapse
    *Pouf*

    (A 13 ans, je demandais encore des peluches pour Noël :shifty: )

    "Tuer ses professeurs" .... Ouah.. J'ai hate de voir le résultat à 18 ans...
     
  4. Marie Obrigada

    Marie Obrigada
    Expand Collapse
    en construction...

    A 10 ans je voulais me suicider, donc 13 pour être très très mal dans sa peau et influencé par les jeux vidéos sans se rendre compte du côté irrémédiable et extrêmement violent de la mort dans la vie réelle cela me semble possible. Cela témoigne malheureusement d'une triste évolution de notre société.
     
  5. Cygnus

    Cygnus
    Expand Collapse
    Sous-marin

    Ce qui me choque le plus dans cette histoire, c'est le fait que le fusil et les cartouches aient pu être accessibles à l'adolescent. Ce n'est pas précisé, mais soit la cachette était connue de toute la famille, soit il a réussi à tout trouver. Il y avait donc un gros problème de securité là-dessus.
    Quoiqu'il en soit, ça pose forcément le problème des armes à la maison et du danger vis-à-vis des enfants, et même du danger tout court si quelqun a une idée qui lui passe par la tête et veut la mettre à execution.

    Encore une fois l'amalgame est rapidement fait avec l'influence des jeux vidéos... et du rap "agressif". S'il suffisait de ces deux raisons pour avoir envie de tuer et le transposer dans la réalité, ce serait bien simple. Il faut voir le contexte tout autour, l'environnement, l'ambiance familiale et l'histoire familiale, les relations amicales du jeune, sa scolarité et surtout ses problèmes d'ordre psychologique...


    Cela soulève aussi le problème de la pression scolaire. J'ai lu sur internet que c'était un collège avec une forte pression de réussite... Les raisons qui ont soit-disant poussé la tentative de meurtre, entre autres surement, sont que le gosse avait un peu degringolé au niveau de ses résultats et redoutait la réunion parents/profs. Je trouve ces raisons tristes.
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Alors en pensant à ça, je retiens avant tout que ce jeune avait le suicide comme but premier (surtout qu'il l'avait mentionné explicitement), et que la prévision du massacre ce devait être annexe, et pour "marquer le coup".
    C'est vrai que c'est une triste évolution de la société... Les "enfants" (ou jeunes) devraient avoir une vie d'enfant, et pas être poussés à ressentir un tel mal-être dont on ne s'aperçoit qu'au dernier moment.
    Ca me fait mal coeur quelque part.
     
  7. Tite pastèque

    Tite pastèque
    Expand Collapse
    GameuZ en puissance

    Je suis profondément attristé qu'un gamin de 13 ans puisse penser à en arriver là.

    Après, il jouait aux jeux vidéos, j'aurais tendance à dire : et alors ? C'est parce que l'on joue à des jeux violents qu'on doit reproduire la chose ? C'est un amalgame bien facile je trouve.
     
  8. Marie Obrigada

    Marie Obrigada
    Expand Collapse
    en construction...

    Juste pour corriger, parce que je vois qu'à chaud, je n'ai pas été très claire : je ne pense pas que l'on puisse incriminer les jeux vidéos, même si je pense tout de même que certains jeux, films, les infos, etc. conribuent à banaliser la violence et à la rendre "irréelle", pas grave...
     
  9. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je suis assez d'accord avec Tristana et j'ajouterai autre chose :
    On précise qu'il a affiché son plan sur son blog, sur internet. Il y a aussi la dimension du "spectacle" a prendre en compte, ce n'est pas un hasard s'il a affiché cela de façon théâtrale sur son blog. Il cherchait a afficher publiquement sa force.

    Ca me rappelle Elephant tout ça ... ^^

    TIte pastèque : Là je ne comprends pas bien ton commentaire, justement, on dénonce le fait que l'enfant ait pu, peut-être, vouloir reproduire dans la réalité ce qu'il faisait dans les jeux vidéos. Mais bon pour moi ce n'est pas si "simple", c'est juste que sur les jeux vidéos, on perd toute notion de crime, de vie, de mort, de sang, de douleur. Tuer, ça devient une action mécanique aussi simple et sans conséquence grave que de cliquer sur "lecture" pour lancer la musique. Donc, justement, nous sommes d'accord, sauf que toi tu dis Et alors, comme si tu écartais que ça ait pu avoir une influence. L'influence c'est justement qu'avec une représentation de la réalité pourtant virtuelle, on fait facilement l'amalgame entre réalité et jeux vidéo, surtout lorsqu'on est un enfant et que l'on a pas connu la mort, le deuil, l'agression, la peur (la véritable, celle d'être tué soi-même).
    C'est donc tout a fait compréhensible que l'enfant fasse cet amalgame.
     
  10. Marie Obrigada

    Marie Obrigada
    Expand Collapse
    en construction...

    Encore une fois, quelqu'un (crumble-abricot) vient d'expliquer beaucoup mieux que moi ce que je veux dire. :)
     
  11. Tite pastèque

    Tite pastèque
    Expand Collapse
    GameuZ en puissance

    Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis. Un jeune enfant est très facilement influençable, et prendra pour argent contant ce qu'il voit (expérience de celle qui voulait se transformer en Sailor Moon étant enfant ^^). Je dénonce simplement la diabolisation presque systématique des jeux vidéos (petit clin d'oeil à Famille de France).
     
  12. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Mais le problème c'est qu'ici la diabolisation est tout a fait légitime ^^. (Ce que tu dis est sûrement vrai dans le fond mais ne s'applique pas si bien ici, ici il ne s'agit pas de diabolisation mais d'explication. Après je n'ai pas lu comment les médias reprenaient l'info.)

    Sinon j'ai lu qu'il faisait aussi de la musique, et que sur son blog il annonçait qu'il allait donc passer "son dernier jour de vie", en discutant du fait que sa musique n'était pas reconnue comme elle devrait l'être. Bref, on ajoute aux soucis de l'inconscience des parents, de l'influence des jeux vidéos, de la pression scolaire... le manque de reconnaissance. Manque qui se fait de plus en plus ressentir parce que le virtuel, entre autre, donne l'impression d'être ouvert sur le monde. Donc, proportionnellement, plus le nombre de spectateur est important, plus la reconnaissance devrait l'être. Il s'attendait peut-être a être une star, attente qu'il n'aurait peut-être même pas envisagé si son cercle social était limité a sa famille et ses amis.
     
Chargement...