Veille permanente Bioéthique

Sujet dans 'Veilles permanentes' lancé par Fa Mulan, le 22 septembre 2017.

  1. Fa Mulan

    Fa Mulan
    Expand Collapse

    Bonjour ! :hello:

    Voilà, j'aurais voulu vous proposer d'échanger à propos de l'éthique dans le domaine de la science et de la recherche médicale.
    Un certain nombre de débats liés à des problèmes moraux sont régulièrement lancés en parallèle de l'avance de la recherche en médecine, génétique, biologie etc. Jusqu'où peut-on aller au nom de la science et comment concilier recherche et respect de l'être humain ?

    Je pense notamment au sujet qui m'a donné envie de créer ce topic : l'annonce en début d'année de Sergio Canavero de transplanter une tête humaine en décembre 2017. Cela suscite l'incompréhension et l'indignation, autant pour des raisons éthiques (si cela fonctionnait, quelle serait la vie de cet homme ? Vivre avec la "mémoire corporelle" d'un autre ? N'est-ce pas également jouer contre la nature ?) et scientifiques (s'il est possible de sectionner puis "recoller" de la moelle épinière, qu'en est-il des millions de patients tétraplégiques ?).

    Aux dernière nouvelles, ce projet est toujours prévu. L'année dernière, une tête de singe vivant a été greffée "avec succès" sur le corps vivant d'un autre singe. Ce succès a permis à l'animal d'être "maintenu en vie" durant les 20h suivant l'intervention. une "victoire pour l'humanité" selon Sergio Canavero...
    On peut à partir de là se poser énormément de questions éthiques, autant sur les expérimentations déjà menées que sur celles à venir.


    Autres pistes de discussion : le clonage, la cryonie (aujourd'hui, des centaines de morts réfrigérés "attendent" de revenir à la vie...), les bébés-médicaments, la manipulation d'embryons......
     
    woux, LadyNightstalker, AKapoue et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  2. Khyra

    Khyra
    Expand Collapse

    Je ne comprends pas le truc de la greffe de la tête humaine sur un autre corps. :hesite: Ce chirurgien veut transplanter la tête d'un homme Y mort sur le corps d'un homme X mort lui aussi ? Pour reprendre ce que tu as dit "Vivre avec la "mémoire corporelle" d'un autre", ça sous-entend (pour moi comme j'ai dû mal à comprendre, je me trompe peut-être) que l'homme dont la tête va être greffé sera encore vivant au moment de l'opération mais comment on peut vivre en ayant la tête coupée ? :halp: Je sais que la mort de l'organisme ne se fait pas en une seconde, paf et c'est fini mais greffer une tête, ça doit être long à faire.

    D'ailleurs, en parlant de mémoire corporelle, je vous conseille la trilogie dystopique de Neal Shusterman : Les fragmentés, c'est de la fiction mais ça pose pleins de questions intéressantes sur l'éthique.

    Sinon, je pense que je vais suivre cette veille, les sujets sont très intéressants.
     
    Little Moi-Même, Shadowsofthenight, Pau La et 2 autres ont BigUpé ce message.
  3. Fa Mulan

    Fa Mulan
    Expand Collapse

    Alors en fait, le "donneur" de la tête est bien vivant. C'est un volontaire souffrant de la maladie de Werdnig Hoffmann. Le "donneur" du corps sera un homme en état de mort cérébrale mais dont le corps sera maintenu en fonctionnement jusqu'à la greffe.
    Ils vont donc, comme tu dis, "couper la tête" du volontaire, pour ensuite la "coller" avec du polyéthylène glycol (qui permettrait d'aider à ressouder la moelle épinière). Ils devront bien sûr également rattacher les muscles et les vaisseaux sanguins.
    Pour "conserver" au mieux l'état du cerveau pendant l'opération (qui est prévue pour durer 36h), il est prévu, entre autres, de refroidir la tête (mais je ne retrouve plus les chiffres exacts en terme de température).

    En cas de réussite, Ce serait donc un individu avec le cerveau et la mémoire (ainsi que la voix) d'un homme A et le corps et l'ADN d'un homme B.
    Sans parler des risques de rejets de la part de la tête comme de la part du corps, on peut penser au fait pour le cerveau d'accepter d'avoir le corps d'un autre. Après une greffe d'organe ou de membre, certains patients se sont suicidés car ils n'arrivaient pas à accepter la réalité. Alors un corps complet...
     
    Shadowsofthenight, Pau La, Allitché et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  4. Pau La

    Pau La
    Expand Collapse

    Super sujet ! :)

    J'avais déjà vu cette histoire de greffe de tête de singe, mais à l'époque comme aujourd'hui j'ai du mal à ne pas trouver ça absurde. Il faudra que je me renseigne quand même sur les applications possibles, mais j'avoue que je n'arrive pas trop à conceptualiser le truc.

    Ça doit être une opération extrêmement complexe (il y a quand même beaucoup de choses à "rattacher" entre le cou et le corps), donc qui dit complexité dit coût élevé, donc très peu de potentiels bénéficiaires de cette opération.
    De plus, comment se procurer le corps greffé ? Faudra-t-il demander à la famille du mort ou que le défunt aie signé un papier d'autorisation d'utilisation de son corps ? Ça va être compliqué.

    Bon je vais aller me renseigner avant de dire des bêtises, mais cette histoire me perturbe grandement :dunno:
     
    Little Moi-Même a BigUpé ce message
  5. Little Moi-Même

    Little Moi-Même
    Expand Collapse
    Veux changer le monde

    C'est intéressant comme sujet. J'ai lu quelques trucs la dessus.

    J'avoue que mon post ne sera pas très utile et riche. Je ne sais pas trop quoi en penser. De prime abord, j'avais trouvé l'idée étrange et malaisante, déjà parce que ça me parait bien compliqué comme opération, surtout parce que finalement je n'aimerais pas avoir le corps d'un autre. Mais, moi c'est moi et j'imagine bien qu'il doit exister des gens qui eux en ont la nécessité.

    Pour être franche (on va me trouver étrange), mais les questions éthiques soulevées par certains articles me laisse de marbre. J'explique.
    On parle de la problématique de la reproduction (les gamètes du corps n'étant pas celle de la tête). Ça me met mal à l'aise parce que pour le coup je ne vois pas où est le problème à avoir un enfant qui n'est pas de son "sang", surtout si on accepte d'avoir le corps d'un autre. Donc bon. On parle aussi de "et si un riche multi-milliardaire souhaite changer de corps sur un coup de tête? Comment l'en empêcher?" et... En fait, je ne pense pas que ce soit à un comité d'éthique de "babysitter" les gens et d'intervenir sur les envies des gens concernant leur propre corps. Je pense que le devoir d'un comité d'éthique et de protéger et de limiter les actes potentiellement "nuisibles". Donc peut être de mettre en place un système de consentement et de non consentement à donner son corps et ses gamètes (tout comme pour les organes), de poser des lois strictes sur l'obtention des corps (non, on ne va pas tuer le voisin pour lui prendre son corps non), ce genre de choses. En fait, si des lois sur l'obtention des corps, le don des corps, l'accord des personnes qui donnent leur corps, leur gamètes, les cas particuliers (ceux qui ont un accidents, la place de l'avis de la famille ect) sont mise en place, derrière le riche multi-milliardaire fait bien "ce qu'il veut" de son corps ou de sa tête quoi. Et c'est déjà le cas aujourd'hui avec la chirurgie esthétique, le don d'organes. Si on met en place ce même type de choses, d'étude de consentement, en vrai, pourquoi pas?
     
Chargement...