Prostitution is not the problem. It's the symptom. Poverty is the problem.

Tant qu'il y aura de la pauvreté, des, factures à payer, un taux de chômage élevé, il y aura des putes. C'est vraiment aussi simple que ça.

Concernant les chiffres énoncés au dessus. Au lieu de débattre sur leur véracité, je vais faire une analogie.
Les employés dans les abattoirs ont un taux de stress post traumatique très très élevé. Les employés dans les abattoirs sont souvent des personnes racisees qui n'ont pas d'autres alternatives ou des personnes qui n'ont pas fait d'études supérieures. Ce travail est peu gratifiant, traumatisant et très peu payé (ce qui peut être le cas pour la prostitution ou le travail du sexe). Et la consommation de produits d'origine animale de toutes les personnes sur ce topic encouragent l'augmentation de l'offre et donc l'exploitation de ces personnes (qui sont en grande majorité des hommes - et ça a tout à avoir avec la construction de la virilite mais bref) . Cependant, (la nuance est importante), sans ce travail extremement horrible dont les conséquences psychologiques sont désastreuses, ces personnes ne pourraient pas subsister à leurs besoins, nourrir leur famille, garder un toit sur leur têtes.

Les clients participent à un marché ou des femmes pour la plupart sans (meilleures) alternatives vendent des services sexuels mais ces femmes ont aussi besoin de cette activité pour vivre

Ces personnes qui exercent la prostitution ne vont pas arrêter de le faire. Elles vont juste continuer à manquer d'argent et à avoir du mal à payer leurs factures. Et je ne parle pas de putes exploitées dans des réseaux (quoique même dans ce cas là, c'est plus complexe que ça en l'air, parfois), je parle des femmes ordinaires, dont les abolitionnistes nient l'existence qui ne rentrent pas dans les clichés de la pute qui a émigré en France via un réseau et la pute aisée qui gagne 7500€ par mois comme je l'ai déjà vu écrit. Le travail du sexe en général sera toujours une alternative dans le coin de la tête des femmes en proie à la précarité parce qu'il y aura de la demande pour ça et pour encore un très très, très long moment.

Donc peut être que de la manière que la viande in vitro va rendre les abattoirs obsolètes, les poupées réalistes vont rendre la prostitution des femmes moins importante mais j'en doute très très très fortement. Et pour cette raison, je pense que l'abolitionnisme est complètement irréaliste en plus de mettre en danger les putes souhaitant survivre ou faire une carrière dans la puterie ou dans le travail du sexe (en voulant ironiquement les protéger) .

Aujourd'hui, je précise que la solution proposée est un parcours de sortie de la prostitution ou une pute célibataire gagnerait environ 350€ par mois en aides de l'état. C'est le tarif d'une à deux heures environ ou d'une poignée de passes sans avoir à rendre de comptes à personnes ou d'avoir l'impression de mendier. Donc, oui, les putes, sont là pour rester en fait. Et bien que j'aime beaucoup Andrea Dworkin par exemple, tous ces discours féministes radicaux n'y changeront rien.
 
Prostitution is not the problem. It's the symptom. Poverty is the problem.

Tant qu'il y aura de la pauvreté, des, factures à payer, un taux de chômage élevé, il y aura des putes. C'est vraiment aussi simple que ça.

J'ai aussi envie de dire : Patriarchy is the problem :coiffe:
Ce n'est pas qu'une question de pauvreté. Sinon, les hommes se prostitueraient quasiment autant que les femmes (ou en tout cas, ils seraient beaucoup plus nombreux à se lancer là-dedans).
 
@Chat-au-Chocolat

Mais en quoi ce serait un problème si entrer dans l'industrie du sexe n'était pas motivé par la nécessité et la précarité mais par le désir d'être une pute ou une travailleuse du sexe ? Et serait-ce toujours un problème à cause de la disparité de genre chez les tds même si on aurait des femmes qui le font sans coercition et pression financière ?

Les rôles et stéréotypes genrés supportent cette structure societale patriarcale. Les femmes ont un rapport au sexe différent que les hommes (majoritairement) à cause de ça, le sexe tel qu'on le pratique, le consomme virtuellement est centre sur le plaisir masculin. Proposer des prestations sexuelles en tout genre n'a rien à voir avec le sexisme en soit et tout avec la nécessité de travailler contre de l'argent pour vivre. Même en imaginant que la société change radicalement sur la question du genre, on peut très facilement imaginer que le travail du sexe persiste dans une société capitaliste ou les influences patriarcales auront été anhilees et que des hommes (contraints eux aussi) dont les services soient destinés au femmes soient de plus en plus nombreux surtout si la pauvrete et l'écart entre riches et pauvres augmente. Bref, qu'il y ait un réajustement dans l'industrie du sexe. Donc pour moi, le cœur du problème, c'est la pauvreté parce que c'est la raison pour laquelle il y a des travailleuses du sexe contraintes a exercer cette activité (ce qui est le seul problème pour moi). Et plus globalement, ce système capitaliste.

Mais en soit, je pense qu'il y aura toujours du travail du sexe même sans pauvreté ou sexisme mais sous une forme différente. Il n'y aura juste plus d'exploitation et ca devrait être le plus important selon moi.
 

Ivy.

wavybone
@AFRO INSOLENTE Je suis d’accord quand tu dis que proposer des prestations sexuelles en échange d’argent a pour unique but de gagner sa vie, mais ça repose bien sur un système sexiste. Si une personne décide de se prostituer c’est parce qu’elle sait qu’elle va gagner de l’argent, et cet argent est là parce qu’il y a une demande, qui vient très majoritairement des hommes. Et si cette demande vient très majoritairement des hommes, c’est parce qu’elle repose sur du sexisme et plus exactement sur l’idée que la femme est un objet sexuel. Donc au final, l’aspect économique (pour les TDS) ne peut exister que parce que l’aspect sexiste (client) est présent, la prostitution est en quelque sorte une branche du patriarcat.

Pour que ce soit plus clair, parce que j’ai pas l’impression d’être hyper compréhensible XD :
sexisme -> femme = objet sexuel -> économie avec l’idée que la femme est un objet sexuel -> une femme peut gagner sa vie en se prostituant. La pauvreté fait partie du problème, mais n'en est pas la source.

Du coup, si le sexisme n’existait pas, je ne sais pas si on peut dire que la prostitution existerait. C’est vraiment quelque-chose d’avant tout fait pour le plaisir masculin, pas pour permettre aux femmes de gagner leur vie, c'est juste que ce deuxième aspect se nourrit du premier.
 
Dernière édition :
ce qui me gène avec le courant "pro-protitution"c'est qu'ils essaye de banaliser cette pratique alors qu'elle peu être traumatisante pour un certains nombre de personne .J'ai jamais vu de témoignage de "claire 30ans a claquer la porte de son taff de PDG pour exercer son métier de rêve:la prostitution".En plus y a quand même un truc:des hommes qui sont prêt a payer pour une relation sexuelle alors que aujourd'hui t'a plein d'appli pour le faire gratuitement(genre tinder et l'appli des fruit).ça viens quand même interroger quelque chose.de même on sait que les pays qui ont légaliser la prositution sont confronté a de grave problème.Quand je vois des vidéo sur des média principalement regardé par des jeunes ou des prostitué te présente leur activité comme un moyen d'empowerment ,une façon de se sentir plus forte et plus puissante tu te dis qu'il y a un sérieux problème et que le débat est bien plus compliqué que les méchante abolo contre les gentille pro prostitution qui sont des vraie féministe (car oui si t'es abolo tu n'est pas considéré comme féministe)
je précise que je n'ai rien contre les prostitué mon problème c'est les clients
Je pense que le sexe est loiinnnn d’être facile. Sinon il n'aurait pas de "valeur monétaire". Je ne sais qui plus parlait du capitalisme et de la prostitution mais je la rejoins. Et je tends à penser que c'est pareil pour le sexe d'un soir. Les mecs ne sont pas tous des Braddley Cooper ( Brad si tu me lis) et en conséquence il y aura forcement des exclus sur le marché du sexe d'un soir. Etre sur une appli c'est une chose mais s'en servir et communiquer pour arriver à ses fins en est une autre. Il y a un livre d'Eva illouz sur le sujet de l'amour et du capitalisme.

J'ai jamais vu de témoignage de "claire 30ans a claquer la porte de son taff de PDG pour exercer son métier de rêve:la prostitution" par contre tu m'as fait rire ( désolé je suis humour noire)

Oui je ne parle pas de l'article :P
 
@Chat-au-Chocolat Ce que je veux dire c'est que même si on se rapprochait davantage d'une société idéale en terme d'égalité de genre, il y aura toujours un marché pour les prestations sexuelles tarifées ... parce travailler pour vivre sera encore une nécessité et que le capitalisme trouvera un moyen de profiter de cette évolution sociétale (en sachant que les femmes auront logiquement davantage de ressources financières).
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

@Ivy. Je suis d'accord sur le fond ... mais je vois pas en quoi tu réponds à mon message :hesite:

"Du coup, si le sexisme n’existait pas, je ne sais pas si on peut dire que la prostitution existerait. C’est vraiment quelque-chose d’avant tout fait pour le plaisir masculin, pas pour permettre aux femmes de gagner leur vie, c'est juste que ce deuxième aspect se nourrit du premier."

Ces trois dernières phrases sont complètement HS. RIEN A VOIR mais RIEN DU TOUT avec ce que je dis. Je n'ai pas une vision aussi simpliste et naïve (voir ma réponse plus haut).
 

Ivy.

wavybone
@AFRO INSOLENTE tu as dit ça :
Proposer des prestations sexuelles en tout genre n'a rien à voir avec le sexisme en soit et tout avec la nécessité de travailler contre de l'argent pour vivre.

Même en imaginant que la société change radicalement sur la question du genre, on peut très facilement imaginer que le travail du sexe persiste dans une société capitaliste ou les influences patriarcales auront été anhilees et que des hommes (contraints eux aussi) dont les services soient destinés au femmes soient de plus en plus nombreux surtout si la pauvrete et l'écart entre riches et pauvres augmente.

Donc pour moi, le cœur du problème, c'est la pauvreté parce que c'est la raison pour laquelle il y a des travailleuses du sexe contraintes a exercer cette activité (ce qui est le seul problème pour moi).

Mais en soit, je pense qu'il y aura toujours du travail du sexe même sans pauvreté ou sexisme mais sous une forme différente.
D'où mon message qui dit que si, le sexisme est inhérent à la prostitution. Mais avec ta dernière réponse à @Chat-au-Chocolat je comprends ce que tu voulais dire:v:
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes