Les commentaires idiots de ces garçons ne font que prouver à quel point elle a raison et légitimer ses propos. Je préfère limite ça à une sorte de négationnisme en mode "moh non, le sexisme, ça n'existe plus", plein de condescendance. J'ai peut-être tort de penser comme ça, mais je me dis que là, au moins, c'est clair, on sait à qui on a affaire.
En gros, je trouve une réaction violente moins dérangeante, parce que cette réaction prouve qu'elle a raison. C'est là toute la stupidité de cette démarche : au lieu de la démonter, ils lui donnent des preuves de ce qu'elle dit, et d'autant plus de raisons de se battre.

Quant à cette idée :


chloeblueberry;3257079 a dit :
J'ai perdu toute foi en l'humanité.

Quelle que soit la raison ou les personnes derrière ces commentaires, ils sont là, noir sur blanc, et ça me tue.

Et ça serait cool qu'il y ai un élan de solidarité féminine pour faire remonter les "likes" de la vidéo non?
Franchement, je comprends tout à fait. Mais c'est justement cette connerie écrite là, noir sur blanc, et indéniable, qui peut nous pousser à faire changer les choses. On est beaucoup à ne pas se rendre compte que le sexisme est toujours présent, parce qu'il est devenu plus subtil à notre époque, moins ouvert, moins visible. Au moins, là, c'est clair.
Disons qu'au moins, ça nous permet de connaitre nos propres opinions.
Et puis, SURTOUT, tout le monde n'est pas comme ça, heureusement :)
 
Sous représentativité des filles sur internet, dans le espaces "geek" finalement, je propose qu'on fasse toutes un meme sur un sujet féministe et qu'on troll 4chan!
(Bon moi je fais des meme qu'avec des photos de mes camarades de classe mais bon )
 
K

kukaracha

Guest
Bonjour,

Je tiens à compléter cet article, étant moi-même plus ou moins un geek et ayant passé un certain temps sur 4chan à mes heures perdues.

Premier point : la réaction des "/b/tards" comme on les appelle n'est pas nouvelle, et n'a en réalité pas tant à voir avec le féminisme que ça. Les plaisanteries sexistes sont légion sur ce site, tout le monde l'admet. Mais leur sérieux varie, et le plus souvent il n'y a pas grand chose derrière, comme toutes les blagues sur les juifs, les nazis, les polonais ou les américains. Au-delà du "make me a sammich" (qui est parfois très drôle, seulement, on ne peut pas rire de tout avec n'importe qui), on tombe dans l'humour noir qui lui n'est pas sexiste, antisémite, homophobe mais plus simplement... joyeusement maléfique.

Non, le problème réside dans le message d'Anita Sarkeesian, qui a déjà attiré les foudres d'internet auparavant.
Pourquoi? Disons que ce n'est pas seulement une féministe. C'est une personne malhonnête. Face aux critiques portant sur des arguments fallacieux ou autres fixations incongrues dont elle a fait preuve, son choix fut... la censure. Défendre la cause féministe, très bien, mais comment faire sans liberté d'expression? Quelle légitimité lorsque, loin d'utiliser des remarques parfois très simples et censées, cette jeune femme préfère taire sélectivement toute critique? Est-elle sincère dans sa lutte, ou désire-elle seulement recevoir les fleurs du public? Parce que, étrangement, les commentaires sur ses vidéos n'étaient pas fermés, seulement "rigoureusement modérés". Toute remarque laudative recevait un droit de passage immédiat, et tout remarque - y compris quelque chose d'aussi anodin comme "ne pensez-vous pas exagérer un peu?" était supprimé dans la minute.

Tout vient de là. L'agacement s'est transmis d'une personne à l'autre, et une vague de "hate mail" est arrivée. Mais moi, qui étais là lorsque cette histoire a fait surface, puis vous assurer que c'est bien elle qui a commis la première faute.


Ceci dit, elle a raison sur beaucoup de points. Seulement, elle se perd dans ses obsessions.



Ps : 4chan est un endroit très particulier, fascinant parfois. Si vous avez du temps à perdre et le cœur accroché, faites donc un tour sur /b/. Mais ce n'est pas toujours drôle. A vrai dire, c'est le seul endroit ou je trouve des choses que je ne veux à vrai dire pas regarder, quelle que soit ma curiosité. Avis aux cyniques et amateurs d'humour noir.
 
Kukaracha;3283194 a dit :
Au-delà du "make me a sammich" (qui est parfois très drôle, seulement, on ne peut pas rire de tout avec n'importe qui), on tombe dans l'humour noir qui lui n'est pas sexiste, antisémite, homophobe mais plus simplement... joyeusement maléfique.
Oh bah non alors, la traiter de salope, trainée, lesbienne, féminazie, juive, etc, non non, c'est pas DU TOUT sexiste, homophobe, antisémite. Pfiou qu'est-ce qu'on est parano, vraiment, c'est de l'huuumoouuur.

Ca nous fait une belle jambe ça, tient. Va insulter quelqu'un dans la rue (personne que tu ne connais donc pas personnellement hein, comme Anita) de...allez, je sais pas moi, de facho, nègre, PD, etc. On va voir si il va apprécier ton argument "c'est de l'humoouur".

:stare:

Pourquoi? Disons que ce n'est pas seulement une féministe. C'est une personne malhonnête. Face aux critiques portant sur des arguments fallacieux ou autres fixations incongrues dont elle a fait preuve, son choix fut... la censure.
Really ? Vas-y, développe :).

Défendre la cause féministe, très bien, mais comment faire sans liberté d'expression? Quelle légitimité lorsque, loin d'utiliser des remarques parfois très simples et censées, cette jeune femme préfère taire sélectivement toute critique?
Des critiques ? Parce que des insultes tu appelles ça une critique construite, argumentée et respectueuse ? Non, moi j'appelle ça du harcèlement, de la menace, de l'injure, du trollage, etc.
Et je suis désolée, mais je trouve ça légitime de censurer de tels propos !

Tout vient de là. L'agacement s'est transmis d'une personne à l'autre, et une vague de "hate mail" est arrivée. Mais moi, qui étais là lorsque cette histoire a fait surface, puis vous assurer que c'est bien elle qui a commis la première faute.
Oh, c'est drôle, j'étais aussi là quand toute l'histoire a commencé, et bizarrement j'ai d'abord vu des tas et des tas de commentaires ignobles et injurieux avant que ceux-ci soient supprimés (d'ailleurs, les premiers commentaires masqués ne l'étaient pas à cause d'elle mais par le nombre de vote "pouce rouge", et j'en ai distribué un paquet de pouce rouge !!). Va te rafraichir la mémoire en lisant ces commentaires. Tu vois de la censure là ? Non. Alors qui a commencé à faire de la merde ?...

Ceci dit, elle a raison sur beaucoup de points. Seulement, elle se perd dans ses obsessions.
Wooouh, des obsessions ! Serait-elle gravement malade :lunette: ?


Bref, tout ton post pue la mauvaise foi.

Oh, et tient, j'ajoute une phrase que je viens de voir dans les commentaires de la vidéo :

"Oh no, someone wants to analyze something we love! Joining the discussion would involve being mature and intellectual! Time to get angry, get sexist, and send threats!"
Vraiment, grandissez un peu. Vous êtes pathétiques.
 
K

kukaracha

Guest
Bonjour,

Premièrement, l'humour. Je me contenterai de citer Desproges, tout en mentionnant Coluche ou les Inconnus.
Premièrement, peut-on rire de tout ?
Deuxièmement, peut-on rire avec tout le monde ?

À la première question, je répondrai oui sans hésiter, et je répondrai même oui, sans les avoir consultés, pour mes coreligionnaires en subversions radiophoniques, Luis Rego et Claude Villers.
S'il est vrai que l'humour est la politesse du désespoir, s'il est vrai que le rire, sacrilège blasphématoire que les bigots de toutes les chapelles taxent de vulgarité et de mauvais goût, s'il est vrai que ce rire-là peut parfois désacraliser la bêtise, exorciser les chagrins véritables et fustiger les angoisses mortelles, alors, oui, on peut rire de tout, on doit rire de tout. De la guerre, de la misère et de la mort. [...]
Bien sûr, si vous pensez sincèrement que la censure est une voie justifiée, je peux développer mon avis. Sachez cependant que je défends ici le ton et l'objet de cet humour, et non sa forme, qui est très variable.
Deuxièmement, il n'y a pas de "nous", comme il n'y a pas de "vous".
Troisièmement, il semble que l'on se soit mal compris : quand je dis "j'étais là", c'était il y a trois ou quatre ans, lorsque ses vidéos ont commencé à attirer l'attention. Je ne parle pas du tout de sa vidéo sur le jeu, et à vrai dire en tant qu'universitaire je me réjouis de toute discussion sur ce média.


Pour terminer, je veux bien tenter d'analyser une vidéo prise au hasard, de ses débuts puisque c'est la période qui m'intéresse ici.
No Girls Allowed: File Sharing Culture and BitTorrent - YouTube
Mesdames, mesdemoiselles, et les quelques messieurs, tenez-vous bien : le torrent, c'est sexiste!
Oublions le contexte commercial de ces publicités; oublions le profil de 90% des visiteurs; oublions le financement desdits sites de torrent. Car, bien que la grande majorité des récepteurs soient de jeunes mâles hétérosexuels, bien que le profit de ces publicités alimente le site qui vous permet de télécharger, bien que l'unique but de toute publicité soit d'attirer un public ciblé, eh bien... ce n'est pas comme ça qu'il faut s'y prendre. Soyons neutres partout, et n'autorisons que les publicités pour tasses de thé.
Oublions également le fait que ces jeunes femmes ont volontairement posé pour ces photos, oublions que le partage ne peut se résumer à ses simples publicités, oublions que ces publicités sont aussi insultantes envers le public ciblé (tu es un geek? Tu ne peux probablement pas trouver une copine tout seul, alors voici des ukrainiennes très sympa pour toi!).

Outre l'absurdité de s'attaquer à un tel détail en laissant de côté la place de la femme dans les communautés online - le détail devient un problème, le problème devient un détail - on remarque une tendance intéressante dans les commentaires : tout le monde s'aime. Où sont passées les remarques négatives? Comment se fait-il qu'il y ait autant de pouces verts partout? Comment se fait-il qu'un commentaire aussi banal que "tu n’exagères pas un peu?" soit aussitôt effacé? Ça ressemble à une séance de masturbation collective où les rabat-joie ne sont pas conviés.

La question féministe est une question trop complexe et trop importante pour être traitée de cette façon. Pour ma part, je ferai quelques remarques de fond :
1) L'égalité est un leurre, c'est plutôt une question de rôles. Le problème est donc "mon rôle me convient-il, est-il digne à mes yeux?"
2) Les magazines féminins, par exemple, sont sexistes et pourtant appréciés de la gente féminine. Entre la massue publicitaire qui mine l'estime de soi et les exigences abracadabrantesques posées comme norme (sois belle, sois fine, sois une bonne mère et gravis les échelons, tout à la fois), on a du mal à voir l'épanouissement.
3) Un exemple : ma mère est une femme au foyer. Pourtant, elle m'a eu extrêmement jeune, et dût arrêter ses études face à un père qui fuit ses responsabilités. Mais elle s'est battue bec et ongles et a fait face. Aujourd'hui, elle correspond au cliché d'une femme au foyer, et pourtant elle a fait preuve d'une force qui dépasse les rêves d'une midinette qui rêve de poser pour "Jeune et Jolie". Je me considère comme féministe, et je conçois le féminisme comme l'affirmation de la femme comme être fort et indépendant, loin des magazines de modes et de la tradition de la femme-objet. Il y a autant de "féminismes" qu'il y a de féministes sur terre.


Bien à vous.
 
Kukaracha;3284228 a dit :
La question féministe est une question trop complexe et trop importante pour être traitée de cette façon. Pour ma part, je ferai quelques remarques de fond :
1) L'égalité est un leurre, c'est plutôt une question de rôles. Le problème est donc "mon rôle me convient-il, est-il digne à mes yeux?"
2) Les magazines féminins, par exemple, sont sexistes et pourtant appréciés de la gente féminine. Entre la massue publicitaire qui mine l'estime de soi et les exigences abracadabrantesques posées comme norme (sois belle, sois fine, sois une bonne mère et gravis les échelons, tout à la fois), on a du mal à voir l'épanouissement.
3) Un exemple : ma mère est une femme au foyer. Pourtant, elle m'a eu extrêmement jeune, et dût arrêter ses études face à un père qui fuit ses responsabilités. Mais elle s'est battue bec et ongles et a fait face. Aujourd'hui, elle correspond au cliché d'une femme au foyer, et pourtant elle a fait preuve d'une force qui dépasse les rêves d'une midinette qui rêve de poser pour "Jeune et Jolie". Je me considère comme féministe, et je conçois le féminisme comme l'affirmation de la femme comme être fort et indépendant, loin des magazines de modes et de la tradition de la femme-objet. Il y a autant de "féminismes" qu'il y a de féministes sur terre.


Bien à vous.
J'ai lu toute la conversation et sans vouloir jouer les pisse froid tes "remarques de fond" ont quoi comme rapport avec le sujet qui nous occupe? Il n'y a personne ici qui critique les femmes au foyer et tu peux également corriger ta remarque sur les magazines "Les magazines féminins, par exemple, sont sexistes et pourtant appréciés d'une partie de la gente féminine (dont je ne fais pas partie au passage et je ne pense pas être la seule, d'ailleurs ) Et si comme tu dis "La question féministe est une question trop complexe et trop importante pour être traitée de cette façon." comment faut-il la traiter alors? Toi qui est féministe et qui juge ce type d'initiative comme n'étant pas adéquat, est ce que tu as une proposition, une suggestion à faire? Je suis sincèrement contente pour toi si tu as l'impression d'être quelqu'un de progressiste, de féministe malheureusement nous n'en avons pas la même définition.
 
Kukaracha

Dans ce cas la c'est peut être une question de lois aussi, non?
Au delà du féminisme, de nos avis, une femme s'est faite insulter (on peut même qualifier ça de harcèlement) donc pour moi on retombe sur les questions de la fameuse "liberté" d'internet, en vrai dans la rue on accepterait jamais ce genre de choses, mais étrangement sur internet les frontières n'existent plus et ce n'est pas la liberté qui s'exprime mais des rapports de domination brutes.
La censure c'est limiter la liberté d'expression. Je ne suis pas sûre que limiter" l'expression d'une domination" soit de la censure, il y a eu diffamation, insultes etc pour moi on est pas dans le domaine de la censure, les 4channers ne s'expriment pas ils agissent (modification de son compte Wikipédia par exemple), ils ne réagissent pas en créant une chanson ou un meme non ils se rendent coupable d'actes punis par la loi des Hommes.
Et puis tu dis qu'elle est malhonnête parce qu'elle modère ses commentaires? C'est une blague? Et la liberté de modération alors?

"Sachez cependant que je défends ici le ton et l'objet de cet humour, et non sa forme, qui est très variable."
??
Donc modérer ses commentaires c'est malhonnête mais tu défends le fait de calomnier et d'insulter, ou j'ai pas tout compris?
L'humour peut se définir de bien des façons mais d'insulter une personne sur 300 commentaires n'en est pas, et appuyer ça par un argument d'autorité utilisé par 99% de la population en manque d'arguments c'est moyen.
Je ne vois d'humour dans "cunt." "jew" etc
Quand l'humour reprend des stéréotypes c'est de l'ironie et je doute de sa présence dans les commentaires. L'ironie c'est l'humour du pragmatique pas une excuse pour le sexisme-antisémitisme de l'amerloque moyen.
 
Mais, par rapport au tout premier message de @Kukaracha, je ne comprends pas trop pourquoi vous lui tombez dessus. J'ai dit grosso modo la même chose sur 4Chan, et ça n'a pas soulevé une telle vague.

Pour beaucoup, les commentaires sexistes, homophobes, antisémites, racisites et autres, c'est du gros trollage dans les règles de l'art. Et ça marche plutôt bien vu les réactions. Je veux dire, balancer à une féministe qui se publicise avec pas mal de "fan" (enfin de personnes qui regardent et apprécient ses vidéos) "retourne à la cuisine connasse" c'est comme jeter une allumette sur des bidons d'essence et regarder de loin ce qui se passe. Se faire traiter de gros cons, c'est une partie de ce qu'ils recherchent.

Alors oui, c'est un humour complètement pourri et de mauvais goût. Mais c'est totalement assumé et recherché (cf les liens postés plus hauts). Et puis faut pas oublier que c'est l'été, les vacances scolaires, et qu'arrive alors par cargaison tout plein de "summerfags", des ados, avec une idée du trollage et du lulz bien différente de celle des "oldfags".

/b/ n'est pas une communauté, dans le sens où ce serrait un espace virtuel homogène, avec des personnes partageant une vision du monde commune. C'est au contraire très éclectiques, avec des idées parfois complètement contradictoires. Ce que je veux dire, c'est qu'on ne peut pas mêttre tous les /b/tards dans le même panier. Tiens par exemple, pour l'homophobie (ou autre haine visant ce qu'il ya en dehors de l'hétérosexualité). Il y a un nombre incroyable de "gay thread" ou "tranny thread" là, en faisant quelques pages au hasard de/b/, je suis tombée sur 3 de ces thread. Après oui, bien sûr, au milieu de tout ça il y en a qui le pensent vraiment. Et le plus gros "cheval de bataille" de pas mal de 4channer et qui pourrait être une espèce de point commun si on veut en trouver ; c'est la lutte contre la censure; version américaine... Donc avec cette vision (que je ne partage pas hein), eux aussi ont le droit de s'exprimer.

Titiou Lecoq (girls and geeks ») parlant de 4Chan et de l'affaire Kenny Glenn (le tortionnaire de chatons) :
Le détail à ne pas oublier c’est qu’il s’agit de 4chan-là. A savoir les monstres sans coeur venus du tréfonds des égoûts de l’internet pour propager la terreur (et accessoirement la pornographie). Les mêmes mecs qui mettent un point d’honneur à poster des photos pédophiles à longueur de board. Du coup, il devient particulièrement savoureux de voir les médias s’attendrir sur ces Anonymous, convaincus d’avoir affaire à des gens remplis de charité chrétienne. Dans l’article du Nouvel Obs, ils disent même que des « communautés d’internautes outrés se sont formées« . Excellente définition de 4chan, n’est-ce pas ?
D’autant que, selon la méthode habituelle, ont été rendus publics : les numéros de sécu de la famille Glenn, noms, adresse, numéro de téléphone ainsi que le site internet de papa kenny qui a été flingué en deux heures.


[...]

Sauf que 4chan c’est un repère d’intégristes du net, des sortes de génies qui font la culture internet. (L’exemple le plus connu : ils ont inventé les lolcats) Ils se sentent un peu les gardiens d’une certaine netiquette. Et comme, en général, ils touchent sacrément pas mal en informatique, ils se donnent le droit de faire leur justice, selon leurs règles, sur le web (comme là, au sujet de Kenny Glenn). On y trouve donc le meilleur et le pire. Leur idéologie étant celle du Lulz (version haineuse du sympathique LOL).


4chan ou la relativité du mal (Godwin inside) | BienBienBien

(Je ne défends rien du tout, et surtout pas 4Chan et /b/. Je les trouve, comme déjà dit, fascinant, c'est tout. Le "cyberbullying" est une catastrophe pour les victimes).
 
K

kukaracha

Guest
Je sens une certaine agressivité de la part de certaines, je me trompe?
LillyDarma;3284354 a dit :
Car pour "désacraliser la bêtise, exorciser les chagrins véritables et fustiger les angoisses mortelles" il faut y avoir été confronté·e, à la discrimination en question.
Es-tu en train de dire que seul un noir peut se moquer d'un noir, et seul un blanc peut se moquer d'un blanc?

lenjomineuse;3284374 a dit :
Que tu le veuilles ou non la censure a aussi un rôle positif, bien sur exercer la censure c'est marché en permanence sur la corde raide et implique de s'interroger en permanence sur la censure que l'on met en place.
Je suis d'accord. Mais il faut toujours avoir à la cour un bouffon qui peut s'en donner à coeur joie. Chaque système sain doit avoir ses exceptions.

Gogoplata;3284391 a dit :
J'ai lu toute la conversation et sans vouloir jouer les pisse froid tes "remarques de fond" ont quoi comme rapport avec le sujet qui nous occupe? [...]
Et si comme tu dis "La question féministe est une question trop complexe et trop importante pour être traitée de cette façon." comment faut-il la traiter alors?
Ces "remarques de fond" répondent au dogme adoptée par cette youtubeuse.
Comment traiter la cause féministe? En redéfinissant la femme, en se concentrant sur une égalité des droits et non sur une prétendue égalité culturelle. J'y reviendrai plus tard.

<Rosenrot>;3284416 a dit :
Merci pour ce magnifique combo "c'est de l'humour noir" + Desproges + Coluche que ressortent tous les gens incapables d'assumer les idées qu'ils tentent de faire passer pour de l'humour.
Oh? Pourtant, Coluche a fait campagne pour la présidence, a lancé les Restos du c&#339;ur, alors que Desproges fut un des plus grands agitateurs français de son temps. Que reproches-tu à leur engagement, plus précisément?

<Rosenrot>;3284416 a dit :
Non. Ce n'est pas le torrent en lui-même, ce sont les pubs qui l'accompagnent, donc son financement, etc. C'est effectivement assez sexiste de gagner de l'argent par la traite de femmes (au passage, ton transfert du statut de victime de ces femmes considérées comme de la marchandise vers les pauvres utilisateurs qu'on a l'audace de considérer célibataires est fascinant).
Je t'invite à écrire aux agences de mannequinat pour leur révéler qu'elles sont en réalité des esclavagistes. Tu peux également contacter ces femmes qui sont payées 500&#8364; de l'heure pour les sauver de leur misère.
Mais certaines féministes ne disent-elles pas que la beauté de la femme est une force? Pourquoi un mannequin masculin serait un garçon chanceux et sa contrepartie féminine une pauvre fille?

VII;3284438 a dit :
Et puis tu dis qu'elle est malhonnête parce qu'elle modère ses commentaires? C'est une blague? Et la liberté de modération alors?
Je ne sais pas trop quoi répondre à ça. C'est un peu comme si Monsieur Charest invoquait le "droit de répression".
Il y a modération et modération. Nettoyer les commentaires de toute remarque un tantinet négative est malhonnête et infantile, je ne trouve pas d'autre mot.

VII;3284438 a dit :
L'ironie c'est l'humour du pragmatique pas une excuse pour le sexisme-antisémitisme de l'amerloque moyen.
Ah ben dis-donc, toi tu as le droit d'insulter les américains? Mais ça ne risque pas de les offenser, dis?

LillyDarma;3284354 a dit :
Quant à la censure, quel grand mot ! Ça m'semble parfaitement normal de modérer les commentaires sous ses vidéos ou sur son site. Moi je vire tout ce que je trouve insultant sur mon blog : c'est chez moi ! De la même manière que je n'inviterais pas à la maison quelqu'un·e qui fait des blagues sexistes, je vois pas pourquoi j'aurais à tolérer ça sur le net.
Tout à fait, c'est dans ton droit. Mais si tu réussis à atteindre une certaine notoriété sur la toile, ne t'étonne pas de faire des mécontents.
Mon seul argument à ce sujet est qu'elle s'est elle-même attiré une certaine réputation il y a quelques années de cela au travers de cette attitude puérile.



Maintenant, deux points plus importants :

1) L'égalité des sexes est un leurre, je le répète. Il faut militer pour l'égalité des droits, l'égalité face à la loi. Mais l'égalité culturelle? Quelqu'un veut-il bien m'expliquer comment on peut faire des hommes et des femmes des êtres identiques? Interdire le port de la jupe? La galanterie serait une chose fondamentalement mauvaise? Comment faire pour que les hommes aussi puissent tomber enceints, et avoir des menstruations?
Les hommes ne seront jamais le reflet des femmes, et vice-versa. Ce que nous pouvons faire, c'est nous assurer que chacun a un rôle qui lui convienne et qui soit digne. Rien de plus, rien de moins.

2) Je ne défends pas les commentaires écrits sur ses vidéos, ni le harcèlement dont elle fait l'objet, ni les adolescents pré-pubères qui en sont les auteurs. Mais je défends l'humour noir qui règne sur 4chan et nombre d'autres communautés sur internet, et qu'on ne retrouve par exemple pas sur 9gag.

Illithia;3284592 a dit :
Mais, par rapport au tout premier message de @Kukaracha, je ne comprends pas trop pourquoi vous lui tombez dessus. J'ai dit grosso modo la même chose sur 4Chan, et ça n'a pas soulevé une telle vague.
[...]
(Je ne défends rien du tout, et surtout pas 4Chan et /b/. Je les trouve, comme déjà dit, fascinant, c'est tout. Le "cyberbullying" est une catastrophe pour les victimes).
Merci bien, et moi aussi je assez fasciné par ce milieu. Les mêmes sont devenus un langage, à tel point qu'on peut parler uniquement par images et par blagues, chacune d'entre elles ayant une signification riche et très précise.
Je voudrais aussi revenir sur l'idée que les /b/tards ne pratiquent pas l'autodérision : au contraire, ils se détestent. Ils s'appellent affectueusement "fag", "faggot", "newfag". Ils est courant de commencer une discussion par "OP is a fag" (le premier posteur est une tapette), et de s'autoproclamer "foreveralone" (célibataire sans espoir) ou "betafag" (mâle bêta, en somme un looser soumis). Tout ce que fait 4chan, c'est étendre cette haine à l'extérieur, mais au final ce n'est pas une communauté soudée d'amis.
Pour imager, c'est une famille de délinquants alcooliques qui embêtent les voisins. Ils ne sont pas gentils avec eux, mais ils ne sont pas gentils entre eux non plus.
 
Illithia : mais je sais pas, il y a une différence entre donner des éléments de contexte (ce que tu as fait) et dire "c'est sa faute si elle s'est fait traiter de tous les noms", non ?
 
Illithia;3284592 a dit :
Mais, par rapport au tout premier message de @Kukaracha, je ne comprends pas trop pourquoi vous lui tombez dessus. J'ai dit grosso modo la même chose sur 4Chan, et ça n'a pas soulevé une telle vague.
A la différence que ton opinion de fond est radicalement différente, puisque tu précises même :

Le "cyberbullying" est une catastrophe pour les victimes).
Tandis que Kukaracha défend l'expression de ce harcèlement. Différence majeure.

Ton post précédent était "neutre", tu expliquais un peu le fonctionnement de 4chan. Donc, non, tu n'as pas dit la même chose que Kukaracha.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes