Question (pas si) con Comment être un.e bon.ne allié.e?

@Angel. Lire, apprendre et surtout comprendre la logique derrière ce que tu apprends. En connaissant les mécanismes, tu rebondis plus facilement quand on essaie de te piéger (parce qu'on essaie toujours de te piéger). Et puis etre sure de soi, ça aide et en étant persuadée du bien fondé et de la logique de ce que tu avances c'est plus facile d'avoir confiance en son discours.
Apres, tu te retrouves aussi très souvent face aux mêmes arguments et si tu t'intéresses au sujet tu sauras comment les démonter. On va t'expliquer que la colonisation c'est fini (non, ça s'appelle notamment le Franc CFA)et que l'homophobie n'existe plus en France depuis le mariage pour tous (si, le Refuge a vu une augmentation des appels à l'aide d'homosexuels cette année). Les chiffres c'est cool aussi, c'est normalement objectif une étude, il faut d'ailleurs toujours faire attentions à ses sources. D'abord parce que c'est important d'être sure que c'est sérieux si on on s'en sert et donc qu'on diffuse l'idée mais aussi parce que ton interlocuteur en profitera pour te discréditer.
Et prépare toi à prendre cher si jamais tu dis ou sous entend à ton interlocuteur qu'il est raciste/sexiste/homophobe/transphobe... Même si tu le dis pas, il l'entendra de toute façon et se vexera en mode "Quuuuuoooooiiiii tu dis que je vais voter FN??? Mais comment oses tu???Quand on n'est pas d'accord avec toi on vote forcement FN??"
Et aussi ne pas oublier que tu peux refuser d'argumenter et proposer à ton interlocuteur d'utiliser internet et son cerveau pour réfléchir à ce qu'il dit.
 
@madmoizelle N : Merci beaucoup (et à tout.e.s hein :fleur:) ça m'aide beaucoup (ouais faut que je prenne confiance en moi tout le monde me le dit :slap: à moi) Et pour les sources je me rends compte qu'à force de lire et relire les arguments rentrent de mieux en mieux mais merci beaucoup d'avoir répondu vous êtes adorables désolé.e du dérangement :fleur:.
Merci encore, ça m'aide énormément.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
@Angel. Si ces gens se foutent de ta gueule ils ne méritent pas ton attention. Ignore les, "Je ne suis pas d'accord et libre à toi de croire que je me trompe mais je n'ai ni besoin, ni envie d'en discuter avec toi" (je te fais la version polie mais perso je dis juste "Ferme la et arrete de polluer mon oxygène")

J'ai un peu réfléchi sur le self care et le role de l'allié. Je sais que parfois on a envie de partager sa rage avec les autres mais je me demande jusqu'où un allié peut aller dans cette optique. Quand on est au bout du rouleau (au hasard parce que ce pays devient islamophobe) un allié qui se pointe en mode "J'ai lu ca, c'est horrrrriiiibbbble" je sais pas s'il fait tant de bien que ça. Je suis pas sure non plus que ce soit une bonne idée qu'il ne le fasse pas parce que parfois pour toi c'est trop dur d'en parler mais il faut quand même le dire. Mais je crois qu'il y a un truc sur lequel réfléchir.
Et clairement, un allié digne de ce nom ne poste pas de photos immondes sans prévenir ou ce genre de trucs.
 
Quand on est au bout du rouleau (au hasard parce que ce pays devient islamophobe) un allié qui se pointe en mode "J'ai lu ca, c'est horrrrriiiibbbble" je sais pas s'il fait tant de bien que ça. Je suis pas sure non plus que ce soit une bonne idée qu'il ne le fasse pas parce que parfois pour toi c'est trop dur d'en parler mais il faut quand même le dire.

@madmoizelle N sur ce point-là, je me dis qu'effectivement ce n'est pas aux allié-es de venir chercher du réconfort, ou de quoi partager leur colère, envers les personnes concernées - l'exemple que tu montres de l'allié-e qui débarque en disant "omg c'est horrible" me semble déplacé, effectivement. C'est un peu venir dire "omg la violence dirigée contre vous me peine à moi aussi" et divertir l'attention des personnes qui la subissent pour la rediriger vers soi quand on est soi-même protégé-e de cette violence. (Et c'est différent de la personne alliée qui veut aider en proposant d'écouter les difficultés et les souffrances de la personne concernée.)

Après, il est possible (voire normal en fait) d'avoir de l'empathie, et de trouver horrible et révoltant des actes de racisme et d'islamophobie (pour reprendre ton exemple) et d'autre oppressions, même si on est pas concerné-e. Quand tu sais, tu finis par voir la violence partout, même celle qui n'est pas dirigée vers toi.

Dans ce cas-là, s'il y a besoin d'évacuer sa peine, il vaut mieux se tourner vers d'autres allié-es? Qui seront capables de dire que c'est horrible effectivement, sans que ce soit pesant au quotidien comme pour une personne concernée.
 
@AprilMayJune (d'abord message de service, tu me manques j'ai pas bcp de temps en ce moment mais je pense à toi souvent)
En fait c'est le juste milieu que je cherche. Je suis à terre en ce moment et je n'ai par exemple pas la foi de partager cette histoire de femmes voilées exclues d'un restaurant. Je suis donc reconnaissante à un allié de la partager mais j'ai pas la force de la lire alors je lui en veux aussi un peu.
Au delà de partager sa peine parfois j'aimerais qu'ils se taisent mais c'est pas ce que je veux pour la cause. C'est difficile de trouver le juste milieu.
 
Pour celle.eux qui maitrisent l’anglais, Everyday feminism propose un séminaire sur la blanchité cette semaine. Il faut s’inscrire, et si on ne peut pas regarder en direct, iels nous envoient la vidéo.

Healing from toxic whiteness to better fight for racial justice : You'll learn how to free yourself from toxic whiteness and begin developing an anti-racist white identity.
 
  • Big up !
Reactions : Eclise and Allitché
Je vous lis sur l'expression de ses sentiments par rapport à une oppression, et ça me fait bien écho. A un niveau différent, je me pose souvent la question de si exprimer une forme de soutien à quelqu'un d'inconnu qui n'en demande pas est une forme de violence ou non. Par exemple, une mère à bout dont l'enfant n'a cessé de hurler suite à un caprice refusé et de faire retourner les gens sur son passage dans le supermarché. Hyper envie de lui dire de pas s'inquiéter des autres et que je peux prendre le relai avec le petit si besoin de souffler. Hyper pas envie de lui faire subir une présence supplémentaire qui pourrait lui faire violence. Autre exemple: dans le train, une femme parle avec vigueur au téléphone que non ce n'est plus possible de rester avec tel homme car il la disqualifie tout le temps, la malmène physiquement, qu'il ne participe jamais aux frais, qu'elle veut autre chose pour elle-même etc. A ses propos on a le très fort sentiment qu'elle se défend et se justifie auprès de quelqu'un qui connaît bien l'homme en question et qui veut qu'elle reste avec lui. Hyper envie de lui adresser un geste/mot/mimique qui dirait quelque de chose de soutenant sans être violent, mais alors quoi. Hyper pas envie d'être une violence de plus et une intrusion dans sa vie privée partiellement exposée par le contexte. Dans les deux cas, je n'ai rien fait, dit. On m'a déjà dit la violence que c'était de vivre des situations pénibles et que personne ne signale son empathie, son soutien, mais j'ai aussi en tête la violence qui peut se cacher derrière une expression aussi bien intentionnée soit elle. Bref, sans vraiment être une alliée ou non d'une cause en soi, parfois, juste de soutenir quelqu'un d'inconnu, ça me démange, mais la peur de mal faire l'emporte (je ne parle pas de situations critiques dans l'immédiateté). Si vous avez des idées ou supports pour m'aider à penser à l'attitude à adopter, ça m'intéresse !
 
@abricotte peut-être qu'un simple "ça va ?", ou "bonjour, ça va ?", permet de tendre une perche que l'autre peut saisir ou non, et nous permet de voir si l'autre a envie d'en parler, a envie d'être aidé ou pas. Et après, si il y a une volonté de contact, proposer son aide, ou simplement "est-ce que je peux faire quelque chose pour vous ?", sans plaquer notre propre lecture de la situation mais en laissant l'autre poser les termes.
 
Venez aux manifestations, marches et autres mais faites attention à la place et au temp que vous prenez forcément à quelqu'un d'autre.
Clairement, on voit très peu d'alliés aux manifestations, vraiment peu. Genre très, très peu.
Et quand ils sont là, je remarque que la plupart ne savent pas se comporter. Non, on ne prends pas le micro ou le mégaphone pour hurler "On est tous des enfants d'immigrés" quand on n'est pas enfant d'immigre (et qu'il y en a à peu près 120 autour qui pourraient le dire). Et on le fait encore moins avec des slogans qui reprennent des termes offensants récupérés par les concernés. On ne parle pas aux journalistes sauf pour dire "Vous devriez parler à quelqu'un d'autre, je ne veux pas confisquer la parole". On peut aussi proposer son aide aux organisateurs pour que les concernés puissent "profiter" pleinement de la manifestation et sans s'imposer c'est mieux. Et aussi, on ne provoque pas la police, on ne provoque pas de bagarre et je suis sure qu'on peut se passer du petard réglementaire en manif', parce que les populations qui ont besoin de manifester pour avoir des droits sont souvent les mêmes que celles sur lesquelles la police frappe.
Et écoutez les débats auxquels vous assistez avant de poser une question bête. Je suis desolee mais passé un certain âge il y a des questions bêtes, souvent ce sont celles qui partent de soi parce que être un bon allié c'est d'abord, ne pas partir de soi, prendre du recul (ce qui n'est pas forcément facile mais normalement la conférence ou le débat qui précède sont là pour ça). Par exemple, véridique l'exemple, quand on vient de passer une heure à expliquer la construction de l'islamophobie en France (racisme, colonisation, universalisme républicain...) tu ne peux pas te lever pour demander innocemment "Est ce qu'on ne peut pas dire que l'islamophobie s'explique par la révolution iranienne de 79 plutot que par la colonisation?" Ceci n'est pas une question (spécialité des alliés, poser une question qui n'est finalement qu'une maniere de vouloir imposer son point de vue) et en plus c'est du temps de parole confisquée aux concernés (à la conférence sur l'obsession du voile, les questions ont viré à la discussion entre hommes alors même que la salle etait pleine de femmes qui portent le voile).
Il se passe plein de trucs intéressants ouverts aux alliés pendant lesquelles on peut faire avancer sa propre reflexion (j'ai appris plus de trucs sur ce que c'est d'être une personne trans en France en allant à l'existrans qu'en lisant n'importe quel article) et c'est dommage de pas y voir les soutiens parce que ça veut un peu dire qu'en vrai ils s'en foutent (pour les manifs je respecte le choix de ceux qui sont les cibles parfaites de la police).

Par exemple chers alliés des luttes anti racistes, il y a cette formation ouverte à tous ceux à laquelle vous pouvez vous inscrire par mail.
 
Bonjour bonjour, désolée d'arriver comme ça sur le topic mais j'ai pensé pouvoir trouver des réponses ici.
En fait j''aurais aimé trouver des arguments pour un débat sur le racisme que j'ai avec un ami suite à une "blague" (:stare:) de sa part. Est-ce que c'est quelque chose qui se fait ici ? J'ai déjà amorcé le débat mais je suis plutôt nulle quand il s'agit de verbaliser mes idées et j'ai vraiment pas envie de laisser la conversation comme ça. :goth:
Si mon post ou ma démarche est problématique en quoi que ce soit, surtout dites-le moi :fleur:

Je pense que ce topic est plus approprié :happy:
Tu peux aussi te pencher sur l'étude en question : a-t-elle été réalisé par un institut sérieux, quels étaient les groupes évalués, combien de sujets (nombre adapté pour donner une valeur statistiquement pertinente), méthode statistique utilisée, le résultat est-il statistiquement significatif (intervalle de confiance et valeur-p), si ça se trouve d'un point de vue scientifique c'est juste bullshit.
Aussi, le pousser à réfléchir de l'intention derrière une telle étude : les gens ont-ils rien de mieux à faire ? Pourquoi se pencher sur la taille de pénis des hommes cis noirs ? Est-ce que l'intention serait pas basée sur un stéréotype raciste justement ? A-t-elle été réalisé par des personnes racisées ou ben tiens donc, ce genre de considération n'intéresse que les blancs ?
Creuser du côté de la sexualisation de l'homme noir me paraît pertinent (cf ce post de calliopeonyx qui donne des pistes) et aussi pourquoi un stéréotype raciste positif reste du racisme et entraîne au final des conséquences néfastes pour le groupe visé.
Dans ce cas-ci sexualisation> virilité supérieure à l'homme blanc>homme blanc se sent menacé>discriminations, agressions, meurtres (policier face à un homme noir non-armé)
Ou "les Noirs sont bons au basket/course à pied/etc">on les pousse vers des filières sportives au détriment d'études supérieures> renforcement du stéréotype.
(Reprenez-moi si je dis bêtises)


@Soeur mary clarence Et mais tu sais depuis que j'ai découvert la mysogynoir (qui est fondamentalement un truc que j'ai du mal à comprendre venant d'homme noirs, et cette obsession de la femme blanche en écrasant la femme noire j'ai grave réfléchi pendant des mois sur : pourquoi vous faites de la merde ? :lunette:

Et je crois que la découverte des humilitations des controle au faciès entre autre ça m'a un peu permis d'ouvrir ls yeux.

Je m'explique, Je me surprend à avoir un peu (un petit peu faut pas déconner) de compassion pour eux. Je crois que ce qui différentie les rôle sociaux hommes cis de la femme , c'est que être un homme cis doit se prouver constamment, ce n'est pas suffisant d'être né mâle, il faut prouver que tu es plus fort, plus viril, que ta queue est la plus grande, lutter H24 contre le soupçon "infâmant" d'homosexualté, prouver que tu gagnes de l'argent, prouver que tu es puissant au lit, prouver que tu peux serrer un maximum de femme, prouver que ta femme est super bonne par rapport à celle de ton voisin. Une femme l'ai par défaut parce que ce n'est pas un statut jugé comme valorisant, personne ne demande à une femme de prouver sa féminité,puisque de base c'est pas un statut enviable. Bien sûr elle a des injonctions hein. Mais l'idée n'est pas que son statut de femme est tout le temps mis en soupçon, qu'elle n'est pas "assez femme". J'ai l'impression que pour les hommes c'est une vie de spectacle où tu es jugé constamment par tes pairs masculins. Bon je m'avance il me faudrait l'avis d'homme mais c'est comme ça que je le sens.

Et pour en revenir sur les hommes racisés, l'injonction à la masculinité se double du fait qu'en vivant en occident ils sont encore plus biaisé. Ils ne répondent pas physiquement au standing occidentaux et ils sont même un danger pour les hommes blancs qui voient en eux des rivaux et cherchent constamment à les dévirilisé entre autres en leur refusant des emploi, en les humiliant par les contrôle de police. Ils y a constemment une recherche d'"effeminé les hommes racisé, on le voit très bien pour les asiatiques, les indiens aussi considéré comme peu porter sur le sexe, les hommes arabes pendant toute la période de la colonisation étaient considéré comme éffeminés(cf tous les roman d'explorateurs du 19s ils avaient tous leur serviteur-esclave-sexuel-on-sait-pas-trop arabe), ils sont devenu agressifs à partir du moment où ils se sont mis à se révolter contre les Européens et les expulser de chez eux (cf guerre d'Algérie).

Pour le cas particulier des hommes noirs c'est encore plus complexe... l'homme noir dès le départ dans la culture occidentale étaient vu comme ultra-virile, trop masculin et ça pose un problème dans ce système de pensée : Les hommes blancs qui pourtant se pensent en haut de la hiérarchie admettent en même temps que les hommes noirs sont beaucoup plus virile qu'eux-même sur certain point. L'une des échappatoires est de dire que oui il sont plus virils mais ils le sont comme des animaux et ils avaient l'excuse parfaite pour les utiliser comme bête de somme. Mais dans les faits c'est toujours une concurrence permanente .

Et dans les témoignages des contrôles fait sur les hommes noirs, au delà de la négrophobie, on sent vraiment de la part des policiers cette peur sous-jacente de la soit disante ultravirilité des hommes noirs. On sent vraiment que la noirceur ça les terrorise et qu'il faut absolument les maitriser quitte à les tuer. D'ailleurs vous remarquer qu'il y a rien de plus menaçant qu'un homme noir très foncé, j'ai l'impression qu'on leur impose encore plus qu'aux autre de montrer qu'ils ne sont pas agressifs, qu'ils doivent sourire, faire rire, rassurer quoi.

De ce fait pour les hommes noirs qui vont dans l'assimilation je crois qu'ils en retirent plus d'avantages et de prestiges que les femmes noires.Comme j'ai dis les standards des hommes sont public et les jugements sévère entre ceux qui réussissent et ceux qui échouent. Et une des manière de mieux s'assimiler et d'avoir tout ce que possède les hommes blancs, leur travail, leur richesse,leur mode de vie, et leur femme. Et c'est un in transposable d'un point de vue féminin parce que notre société n'attend pas la même chose d'un homme et d'une femme.

Evidemment quand je dis l'homme noir, l'homme blanc je vous fais confiance c'est pas tous les hommes essentialisés, je parle en terme de concept.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes