Commentaires sur 3 livres de développement personnel qui m’ont vraiment aidée dans la vie

Sylvestrum

Franklin prend son thé chaud
12 Février 2015
6 376
70 660
4 114
Sorry pour le DP je rajoute un truc qui me semble important
@Valentina- tu soulignes un truc super important: Il existe des relations bienveillantes et safes, où la CNV et les pincettes sont superflues. Avec mes amies, je ne réfléchis pas à tout ça. Je sais qu elles sont capable d écouter, et de lire entre les lignes d'un visage de sac...

A mon mec, au quotidien, je peux dire "oh, tu fais chier, arrête ça!"

J ai bcp plus tendance à me raccrocher à ce que j ai appris du procès de la CNV dans les relations plus tendues, ou j ai vécu des trucs durs, ou je n ai pas osé m exprimer pendant longtemps... Ou pour revenir sur des sujets très sensibles, où je sais que moi ou l'autre a des traumatismes
 
5 Août 2021
360
2 845
194
30
Ce que j'ai lu sur le CNV concernait surtout les enfants et la pédagogie. Ça m'a beaucoup plu vu que ça correspond à un besoin que j'avais de réfléchir à la manière parfois "abrupte" avec laquelle les adultes s'adressent aux enfants. Ça me semble important lorsqu'on est régulièrement (ou même ponctuellement) en présence d'enfants d'être capable de leur parler sans finir par les dénigrer ou nier leurs émotions parce-qu'on ressort malgré nous les même phrases qu'on a entendu étant enfant.

Éviter les phrases: Tu + (reproche) ex: "T'es nulle." "T'es méchant" "T'es pas sage" souvent suivi ou précédé par un ordre.

Et utiliser plutôt des phrases comme: Je (émotions, sentation...) lorsque tu fais ça (comportement).
Juste un exemple qui a fonctionné pour moi: "Bichon-d-amour*, j'ai très mal à la tête quand tu fais du bruit en jouant. Est-ce que tu arriverais à jouer sans trop faire de bruit?"

Ça peut paraitre bête mais ça évite le jugement sur l'enfant qui peut conduire finalement à une mauvaise estime de soit. La triste vérité c'est qu'un enfant qui entend trop souvent un même reproche, venant d'adultes, va finir par intérioriser que c'est vrai, qu'il est comme ça, et son comportement va se coller à l'image qu'on lui a donné.

C'est moins parler comme un robot que de réfléchir à la forme et à travailler un peu la formulation.

J'ai trouvé pleins d'astuces qui ne servent pas qu'avec les enfants mais peuvent être utile avec d'autres publics comme éviter de dire "ne fais pas ça" et "remplacer par "fais ça". C'est le même principe que l'éléphant rose. Lorsqu'on nous dit "ne pensez pas à un éléphant rose" on l'imagine tout de même. Et ça permet à la personne en face de savoir ce qu'on veut.
Par exemple "ne crie pas" pour un enfant de 4 ans ça peut paraitre clair mais en réalité ça ne lui dit pas ce qu'il doit faire, il ne va pas forcément penser au fait qu'il peut chuchoter.
J'ai plusieurs souvenirs d'adultes qui disaient "ne crie pas" "ne fais pas de bruit" et où les enfants arrêtaient de bouger ou de parler, littéralement, mais dès qu'ils reprenaient il criaient à nouveau, faisaient du bruit...

Bref, la CNV, je vois ça plus comme un outil, une aide pour avoir une communication efficase que un "prêt-à-penser".

*le prénom a (heureusement!) était changé
 

Sylvestrum

Franklin prend son thé chaud
12 Février 2015
6 376
70 660
4 114
@Ripley. C est pour moi le gros problème des formations en développement personnel sur le lieu de travail. Déjà, ça invite très souvent l'employé à se remettre en question, pas l'entreprise. C'est rarement réaliste et compatible avec le fonctionnement de l'entreprise, et ses contraintes. Et, comme l'employeur a organisé une formation, il a la conscience tranquille, ses employés sont outillés pour régler tous leurs problèmes et s'adapter, il n'y a donc rien à changer. Comme si le développement personnel pouvait compenser un fonctionnement d'entreprise merdique!

Déjà pour moi, si on te dit que la CNV sert à changer les autres, c est mal barré. Ce n est pas du tout l'idée de base de la CNV, pour moi. Mais comme c est un outil de communication, c est très vite tentant de l'employer pour arriver à des résultats.

C'est pour ça que je ne crois pas que l'introduction de la CNV via le travail soit une bonne chose. Parce que le travail, c'est orienté résultat.

L'idée de base en CNV c'est "la relation d'abord, le résultat ensuite". Mais comme un résultat est possible, on a vite fait de ne se concentrer que sur le résultat.

Et comme tu le soulignes, c'est souvent détourné pour en faire juste une facette de la charge mentale. Statistiquement, c'est au final une compétence que les femmes devraient développer pour pallier à la non implication des hommes dans la qualité des relations.

Mon formateur en CNV souligne souvent qu'il est bien navré de voir comme son public est majoritairement féminin. Il essaye de bannir toutes les représentations "cuculs" à base de petits dessins mignons, d animaux, etc... Parce que l'idée que c'est un truc de gonzesse est très répandue. La communication, l'écoute, des trucs de bonnes femmes... :facepalm:

Moi, je suis persuadée qu'une grosse partie de la violence du monde, et en particulier la violence domestique, est liée au fait que les garçons sont invités à ne pas écouter leurs sentiments (je veux dire encore moins que le filles) (de façon générale et statistique). D'où tant de débordement de violence, de non-communication. Et que la paix du foyer est encore vu comme la responsabilité de la femme. La paix, ça ne se fait pas seul, il faut être deux pour la construire...
 
16 Février 2009
1 905
24 302
5 694
Le développement personnel ça m'a beaucoup apporté à certaines époques de ma vie. J'ai notamment consulté une thérapeute assez versée dans ces principes-là, qui a su régler un problème que je traînais depuis 2 ans et qu'aucun autre psychiatre ou psychologue n'avait su traiter.

Ce que je retiens surtout en termes d'enseignements, c'est la notion de respect de soi et de définition de mes propres limites, dont je n'avais pas vraiment conscience jusqu'à ce que je m'intéresse au DP. Je suis aussi plus attentive à mes émotions, je les identifie mieux et je les écoute plus. Pas dans le sens où je les exprime sans réserve, mais dans le sens où je les vois un peu comme un boussole qui me dit si j'ai des besoins à combler, quelles sont mes attentes envers telle ou telle personne, est-ce que c'est quelque chose que je devrais exprimer ou pas, etc.

Comme je suis plus attentive à ce qui se passe en moi, j'ai aussi le sentiment d'avoir plus d'acuité quant à ce que les autres peuvent éprouver et d'être plus sensible aux signaux non-verbaux et plus généralement à ce qui se passe autour de moi.

Niveau communication, tout ça, ça m'aide à mieux m'affirmer. Quand j'ai pas envie de quelque chose, déjà j'en suis consciente et j'arrive mieux à dire "non". J'ai appris qu'on pouvait le faire sans nécessairement heurter la personne en face. Ça peut sembler hyper basique à plein de gens, mais pour moi ça ne l'était pas. Jusqu'à la trentaine, la solution de facilité pour moi, c'était de me taire et de prendre sur moi, quitte à me forcer dans des trucs qui ne me plaisaient pas (voire qui étaient mauvais pour moi) et à nier mes vraies envies.

Les accords tolteques ça m'a aidée aussi. Je n'ai pas lu le bouquin, mais je connais les quatre phrases et moi elles m'ont donné un cadre pour mieux gérer mes relations. Je suis du genre assez anxieux, je psychote beaucoup et j'ai tendance à prêter de mauvaises intentions aux autres par défaut, donc ça m'aide d'avoir des clés pour ne pas rester toute seule à imaginer que telle personne me déteste, telle autre a fait exprès de me snober ou telle autre cherche à me nuire.

Après je sais qu'il y a aussi des dérives. J'en ai été témoin direct et j'y ai été sensibilisée par la zététique (notamment le podcast Méta de choc que j'ai déjà évoqué sur le forum). Du coup j'essaye de conserver ce qui est vraiment opérationnel dans mon quotidien et qui m'a vraiment aidée et je me tiens à distance de l'idéologie et du spirituel. Je pense qu'à partir du moment où on arrive à prendre du recul avec les principes de DP et qu'on n'est pas dans l'exaltation de la découverte, on est à même d'en tirer des bénéfices sans pour autant tomber dans les travers irrationnels et dogmatiques. Par contre c'est clair qu'il faut rester prudent et conserver certains repères/red flags pour pas tomber dans des truc complètement ésotériques et nocifs.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes