Commentaires sur Ça veut dire quoi être croyante et transmettre sa foi à ses enfants en 2022 ?

22 Mai 2015
405
3 841
3 004
@haleyo je ne pense pas qu'on puisse comparer vouloir transmettre sa religion à son enfant et vouloir lui transmettre le goût de la lecture dans le but de le rendre heureux et/ou l'aider dans sa vie. La lecture est un outil important dans la vie et cela peut être démontré de façon objective. La foi dans une religion à ceci de particulier qu'il n'y a absolument rien d'objectif dedans: ni en elle-même, ni en ce qu'elle apporterait de positif.
Si je devais comparer, je dirais que vouloir transmettre sa foi à son enfant parce qu'on croit que ça le rendra heureux équivaut à aimer son travail et croire que son enfant sera heureux plus tard si il fait le même travail que nous... Ça arrive parfois mais ça peut très bien avoir l'effet inverse...
 
2 Juin 2021
400
2 587
304
37
La foi dans une religion à ceci de particulier qu'il n'y a absolument rien d'objectif dedans: ni en elle-même, ni en ce qu'elle apporterait de positif.
Je trouve que ce n'est pas aussi simple que ça, par rapport à l'objectivité.
La spiritualité (et "donc" les religions) ont toujours accompagné l'humanité, elles ont certes des aspects négatifs, mais elles en ont aussi des positifs (rassembler des gens ensemble d'un point de vue collectif, et trouver un sens à la vie d'un point de vue individuel). On peut penser que ça ne sert à rien et que c'est une "erreur", mais il y a des tas de gens qui pensent que c'est tout simplement leur raison de vivre sur terre.
Je trouve ça dur de vouloir nier l'importance de la foi en tant que telle.
Perso je différencie assez la foi de la religion, la première étant pour moi un ressenti profond qui "ne s'explique pas" et mène à penser qu'il y a quelque chose de plus grand que "nous humains", la religion étant pour moi l'ensemble de dogmes, lois, principes édictés par des gens sur base de ce ressenti.
Et quand on ressent cette foi, je crois que toutes les histoires d'objectivité rationnelle passent au second plan.

Encore une fois aussi ça dépend tellement des situations que je trouve difficile d'avoir une position tranchée sur la question de la transmission aux enfants. Quand je vois mes proches protestants éduquer leurs enfants, je vois avant tout une famille ultra aimante et bienveillante, qui ont des enfants parce que "c'est la volonté de Dieu" certes (on peut trouver le raisonnement radical) mais dans le fond les gosses sont juste dans une famille hyper équilibrée, saine et avec une vie sociale riche. La foi des parents est indissociable de leur couple (ils se sont rencontrés au groupe de jeune de l'église), de leurs familles respectives, d'une partie de leur vie sociale....
C'est leur foi qui pousse ces gens à accueillir des réfugiés de tous pays depuis des années (je parle d'un cas précis de gens que je connais hein je dis pas que tous les croyants font ça) et globalement à faire preuve d'une belle solidarité.
Certes ya pas besoin d'être croyant pour être solidaire (me faites pas dire ce que je n'ai pas dit :coiffe:) mais dans leur cas, c'est clairement lié, c'est cette atmosphère liée à leur croyance en dieu qui les poussent à prendre soin des autres.

Ceux qui arrivent à être solidaires concrètement via leurs activités de militantisme ou des raisonnements sociologiques etc, beh c'est bien aussi :dunno: c'est pas le même chemin pour arriver à un résultat similaire, j'ai envie de dire tant mieux ?

Parce que le mal qui est fait ou a été fait "au nom d'un dieu", je pense qu'on sera nombreux.ses à penser que ce n'est pas forcément représentatif de ce qu'est la foi en elle même.

Bref :hesite:
 
21 Avril 2012
337
3 860
4 804
@LadyOscar
Le but de ma comparaison n'était pas de dire que les deux choses étaient équivalentes mais de transposer le raisonnement que j'ai cru comprendre dans le commentaire précédent sur un sujet lié à l'éducation et à la transmission qui soit très concret et commun à tous (on a tous appris à lire). Pour ma part, j'ai rencontré des parents qui voulaient forcer leurs enfants à avoir les mêmes loisirs qu'eux mais jamais le même travail, c'est pour ça que je n'avais pas pensé à cette idée, mais pourquoi pas ?

@Alpha
Merci pour ta réponse, je comprends mieux ton point de vue du coup. Je suis assez d'accord sur l'idée qu'il est très prétentieux et malsain en tant que parents de prétendre connaître l'unique accès au bonheur, quelque soit ce fameux moyen. (Sauf si l'on précise que c'est le seul moyen pour soi, bien sûr)
 
Dernière édition :
5 Décembre 2014
1 535
21 206
4 664
29
c'est cette atmosphère liée à leur croyance en dieu qui les poussent à prendre soin des autres.

Ceux qui arrivent à être solidaires concrètement via leurs activités de militantisme ou des raisonnements sociologiques etc, beh c'est bien aussi :dunno: c'est pas le même chemin pour arriver à un résultat similaire, j'ai envie de dire tant mieux ?
Bon, je suis peut-être biaisée parce que la religion, quelle qu'elle soit, me sort par les yeux (au cas où vous n'auriez pas compris :rire:) mais...eeeeh, je sais pas si c'est pareil. C'est plus très altruiste du coup je trouve, si tout est fait "parce que Dieu l'a dit/demandé". Un peu comme les B.-A. des scouts, littéralement décrites par Scoutopedia (oui oui) comme "une obligation quotidienne" : bien sûr c'est super, vaut mieux les faire parce qu'on s'y sent obligé que de ne pas les faire du tout, mais enfin, les faire simplement par bonté, sans histoire d"obligation" ou de règle à respecter derrière, ce serait encore mieux non ? Enfin ce n'est que mon avis.
Mais voilà, je suis sceptique face aux bonnes actions ou bons comportements faits "pour suivre les préceptes de la religion". Après je suis peut-être aussi conditionnée par les gens de mon village, qui vont faire leur bonne action quand le curé regarde mais qui sont des connards le reste du temps :lol:
Edit : parti trop vite
 
30 Octobre 2017
307
1 819
1 724
@Alpha
Un prof nous avait dit un jour que ceux qui faisaient une bonne action car ça leur plait se font avant tout plaisir à eux-mêmes et il n'y a même aucun mérite à faire cette bonne action puisqu'elle vient naturellement.

Par contre les "vrais" altruistes sont ceux qui se forcent à faire des bonnes actions ou qui les font par devoir car ils luttent contre eux-mêmes pour le bien d'un autre. Ça leur demande un effort et ça n'est pas naturel.

A méditer :rire: mais du coup je ne vois pas d'un mauvais œil quelqu'un qui fait une bonne action par devoir.
 
22 Mai 2015
405
3 841
3 004
Je trouve que ce n'est pas aussi simple que ça, par rapport à l'objectivité.
La spiritualité (et "donc" les religions) ont toujours accompagné l'humanité, elles ont certes des aspects négatifs, mais elles en ont aussi des positifs (rassembler des gens ensemble d'un point de vue collectif, et trouver un sens à la vie d'un point de vue individuel). On peut penser que ça ne sert à rien et que c'est une "erreur", mais il y a des tas de gens qui pensent que c'est tout simplement leur raison de vivre sur terre.
Je trouve ça dur de vouloir nier l'importance de la foi en tant que telle.
Perso je différencie assez la foi de la religion, la première étant pour moi un ressenti profond qui "ne s'explique pas" et mène à penser qu'il y a quelque chose de plus grand que "nous humains", la religion étant pour moi l'ensemble de dogmes, lois, principes édictés par des gens sur base de ce ressenti.
Et quand on ressent cette foi, je crois que toutes les histoires d'objectivité rationnelle passent au second plan.

Encore une fois aussi ça dépend tellement des situations que je trouve difficile d'avoir une position tranchée sur la question de la transmission aux enfants. Quand je vois mes proches protestants éduquer leurs enfants, je vois avant tout une famille ultra aimante et bienveillante, qui ont des enfants parce que "c'est la volonté de Dieu" certes (on peut trouver le raisonnement radical) mais dans le fond les gosses sont juste dans une famille hyper équilibrée, saine et avec une vie sociale riche. La foi des parents est indissociable de leur couple (ils se sont rencontrés au groupe de jeune de l'église), de leurs familles respectives, d'une partie de leur vie sociale....
C'est leur foi qui pousse ces gens à accueillir des réfugiés de tous pays depuis des années (je parle d'un cas précis de gens que je connais hein je dis pas que tous les croyants font ça) et globalement à faire preuve d'une belle solidarité.
Certes ya pas besoin d'être croyant pour être solidaire (me faites pas dire ce que je n'ai pas dit :coiffe:) mais dans leur cas, c'est clairement lié, c'est cette atmosphère liée à leur croyance en dieu qui les poussent à prendre soin des autres.

Ceux qui arrivent à être solidaires concrètement via leurs activités de militantisme ou des raisonnements sociologiques etc, beh c'est bien aussi :dunno: c'est pas le même chemin pour arriver à un résultat similaire, j'ai envie de dire tant mieux ?

Parce que le mal qui est fait ou a été fait "au nom d'un dieu", je pense qu'on sera nombreux.ses à penser que ce n'est pas forcément représentatif de ce qu'est la foi en elle même.

Bref :hesite:
Justement si la foi est à ce point un truc qui a toujours accompagné l'humanité (à noter que l'article traite des religions abrahamiques qui sont des religions très récentes à l'échelle de l'humanité) et "un ressenti profond qui "ne s'explique pas" et mène à penser qu'il y a quelque chose de plus grand que "nous humains" " alors il n'y a pas de raison de vouloir la transmettre, ça se fera tout seul (ou pas) chez les enfants. Le simple fait de voir leurs parents heureux dans leur foi poussera les enfants à s'intéresser naturellement à leurs croyances et à y adhérer d'eux-mêmes s'ils sont enclins à considérer l'existence d'une entité supérieure (ou virer agnostique ou choisir une autre religion si ils croient en une entité supérieure tout en n'appréciant pas les préceptes de la religion de leurs parents).

Sinon je maintiens le côté pas objectif de l'aspect positif de la religion. Ou alors, il me faut des arguments et pas juste des exemples individuels. Du genre a-t-on démontré par des études statistiques sérieuses que les enfants élevés dans la religion (que ce soit pour une en particulier ou peu importe laquelle) par leurs parents étaient plus heureux, plus solidaires, plus empathiques et/ou auraient par la suite une vie plus heureuse que les enfants nés dans une famille athée? Sans cela on ne peut pas affirmer que la foi et/ou la religion et sa transmission est une chose intrinsèquement positive en soi.
(ce qui n'empêche pas qu'à titre individuel des gens puisent/pensent puiser dans leur religion la motivation pour être de "bonnes personnes" et que cela contribuera à l'épanouissement de leurs enfants)
 
Dernière édition :
16 Février 2009
2 225
28 425
5 694
Mais alors, prendre ce ton suffisant et croire que quand on prie, on croit que c'est pour nous attirer des choses positives (et aussi futile qu'une bonne note à un contrôle en maths ...)
Mon but c'était pas de dire que la prière en général avait exclusivement un but utilitaire et intéressé. Par contre à un niveau d'enfant, ben oui, les préoccupations sont ce qu'elles sont et les attentes envers la prière sont souvent bien plus pragmatiques que celles des adultes. Quand j'étais en primaire, avoir des bonnes notes en math c'était un enjeu énorme pour moi. Avec le recul des années et de l'expérience ça peut sembler mineur, mais quand on est petit ça n'est pas "futile". Les évaluations en math c'était typiquement le genre de truc sur lequel j'avais tendance à développer un mode de pensée irrationnel tellement je me sentais dépourvue d'emprise sur la situation.

J'ai pris l'exemple de la note en math, mais j'aurais pu en prendre d'autres. Ce qui me gêne ça n'est pas tant l'attente vis-à-vis de la prière, que d'apprendre aux enfants à s'adresser à une entité invisible dont l'existence est invérifiable, et de les encourager à établir des liens de causalité entre cette prière et ses effets supposés, alors que la coincidence de ces événements peut aussi bien n'être due qu'au hasard. C'est un mode de pensée qui est très commun chez les enfants indépendamment de leur appartenance à un culte et dont ils se détachent en grandissant, à mesure qu'ils prennent conscience que non, leur simple pensée n'a aucun impact sur le monde. Après, c'est une chose de traverser une phase normale de développement, c'en est une autre d'être incité à ce type de raisonnement par son éducation

Pour clore ce post, si tu souhaites poursuivre cet échange, je t'invite à changer de ton. Je ne te répondrai pas si tu continues à t'adresser à moi de cette façon-là.
 
Dernière édition :
5 Décembre 2014
1 535
21 206
4 664
29
@Dragonfena
C'est un point de vue intéressant !
Mais tant qu'il y a un côté récompense, comme si c'était pour "gagner des points" auprès de Dieu ou autre, je n'appellerais pas ça altruisme, puisque c'est intéressé :P (et on est bien d'accord qu'il n'y a pas que les croyants qui font des BA intéressées, évidemment, il y a aussi les Youtubeurs qui se filment en train de donner de l'argent à des SDF :cretin: ; et on est bien d'accord que pas tous les croyants ne sont gentils que de façon intéressée)
 
22 Mai 2015
405
3 841
3 004
@haleyo Pourtant c’est quelque chose d’assez classique au moins dans le concept: « cabinet Trucmuche avocat de père en fils », on parle souvent d’ « une entreprise familiale », etc. Alors bien sur ce n’est pas toujours les parents qui obligent les enfants à suivre leurs traces. Des fois, c’est juste que voir leurs parents épanouis dans telle profession a suffit à faire germer l’idée dans la tête des enfants. Des fois, c’est aussi plutôt une chance pour les enfants qui accèdent directement à une place importante dans la hiérarchie de l’entreprise. Mais des fois cela résulte d’un conditionnement des enfants: depuis tout petits, on leur martèle que leur avenir est tout tracé, toute autre forme de métier est systématiquement dévalorisée devant eux, etc. Et j’ajouterais que le bonheur des enfants n’est pas toujours ce qui motive les parents mais plutôt l’ « identité familiale », la volonté que l’entreprise reste dans la famille, etc.
En version plus soft, il y a aussi les parents qui poussent à un type d'étude (une grande école sans en imposer une en particulier) ou refuse un type de carrière à leurs enfants (pas d’artiste dans la famille) parce qu’ils considèrent que c’est mieux.
In fine, ça pourra être profitable pour certains enfants qui s'épanouiront dans leur carrière par la suite et destructeur pour d’autres qui se retrouveront dans un métier qu’ils n’aiment pas et/ou qui ne leur correspond pas. Le simple fait que quelque chose convienne à un parent ne devrait pas suffire à faire que le parent doive le transmettre derrière.
 
Dernière édition :
16 Février 2009
2 225
28 425
5 694
En lisant les commentaires, je n'ai pas l'impression que les parents athées élèvent leurs enfants en leur expliquant ce que signifie être croyant, en leur disant qu'ils peuvent faire leurs propre choix, en leur donnant un aperçu d'une ou plusieurs religions pour qu'ils puissent choisir, en leur disant que si leurs camarades prient il faut respecter ça, etc. :hesite:
En ce qui me concerne, ça a été le cas ! Il y avait des enfants élevés dans la religion dans mon entourage, je les entendais parler de certains rites, des cadeaux de leur parrain/marraine, de leurs restrictions alimentaires etc. donc forcément ça soulevait des questions chez moi. Mes parents m'ont toujours dit que je n'avais pas de religion parce qu'ils estimaient que c'était une démarche personnelle et qu'ils préféraient me laisser libre de choisir, et dans les faits, quand vers 9/10 ans j'ai parlé de me faire baptiser, ma mère était totalement prête à m'inscrire au catéchisme (sauf que j'avais quand même pas assez la foi pour sacrifier mes mercredis aprem :cretin: ).

Mes parents n'étaient pas forcément en mesure de répondre à toutes mes questions, mais pour compenser ils ont acheté des bouquins pour expliquer la religion aux enfants, dont un (que j'ai toujours) sur les mythologies du monde entier. Et puis j'allais très souvent à la médiathèque, donc l'accès à l'information était de toute façon très facile.
 
2 Juin 2021
400
2 587
304
37
Le simple fait de voir leurs parents heureux dans leur foi poussera les enfants à s'intéresser naturellement à leurs croyances et à y adhérer d'eux-mêmes s'ils sont enclins à considérer l'existence d'une entité supérieure
J'aime bien cet argument :cretin:
Je ne sais pas si on peut comparer notre époque et les époques passées par rapport à ce point là, j'ai l'impression (mais c'est ptêtre qu'une impression) que les générations de nos grands parents croyaient par tradition, là où depuis nos parents et nous il y a de réels choix qui sont faits :hesite: est ce que les générations précédentes croyaient par manque d'autres sujets d'intérêt ? Est ce que le fait qu'on explique l'origine de l'univers et de la vie par la science a permis à un plus grand nombre de ne pas avoir "besoin" de la religion ?
J'ai l'impression que certaines personnes se posent de grandes questions métaphysiques sur le monde (pourquoi est-on sur terre, dans quel but ?) alors que d'autres non (où se satisfont de réponses très prosaïques, très rationnelles).

Pour ton deuxième paragraphe, ce serait intéressant aussi d'avoir des études sur le rapport à l'appartenance à un groupe, si c'est + ou - fort quand on appartient à une religion ou qu'on est athée. :hesite: je pense que cet aspect joue pas mal dans le fait de pratiquer une religion (et de pourquoi les parents ont tendance à transmettre leur religion à leurs enfants). Il me semble que c'est parmi les premiers besoins identifiés par Maslow, le fait de se sentir inclu.e dans un groupe.


Je rejoins tout à fait ton commentaire @Whynaute :nod:
 
  • Big up !
Réactions : LadyOscar

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes