Commentaires sur Gabriel Attal interdit l’abaya à l’école qu’Olivier Véran considère comme une « attaque politique »

23 Mars 2016
2 477
25 312
3 874
39
Belgique
@PetitePaille oui j'ai bien compris que l'école publique était un cas particulier, mais n'empêche que je ne comprends pas.
Porter l'abaya ou même un voile ou une kippa ou un croptop n'est pas du prosélytisme ! Ça n'a pas vocation à convertir les camarades de classe.

Interdire certaines tenues pour des raison de sécurité par exemple: oui l'abaya c'est pas adapté pour faire du sport et ça le paraît cohérent qu'on impose une tenue pour les cours de sports (ex legging ou short + t-shirt). Car courir ou faire de la gym avec une longue jupe,... Voilà

L'abaya et le voile, c'est pas non plus adapté pour suivre un cours de menuiserie (comme toute tenue ample qui risque de devenir dangereuse et de se prendre dans les outils etc)... Tout comme suivre ces mêmes cours de menuiserie en short et croptop c'est pas sécuritaire non plus.

Mais pour apprendre les maths et l'anglais en classe, désolé je vois pas le problème.

C'est purement politique.
 
2 Novembre 2018
154
2 490
1 204
Toujours la même nausée à l’approche de la rentrée avec le réveil des ministres.

Pour ce qui est de l’échelle de mon établissement, il est vrai que cette année, plus d’élèves sont arrivées avec des robes longues en classe, parfois avec une écharpe nouée autour de la tête comme un bandeau. Je n’ai rien noté d’autre. Pas d’élèves qui suivaient moins les cours qu’avant, pas de chute des résultats, pas plus d’irrespect. L’abaya est néanmoins devenu le cheval de bataille de mon chef d’établissement qui nous a demandé d’être très vigilants sur le sujet. (Je soupçonne des consignes du rectorat pour BIEN faire remonter des statistiques.) Sauf que comme le soulève cet article, on reconnaît comment, une abaya ? Concrètement dans mon établissement ça s’est fait à la tête de l’élève. Des élèves ont littéralement été convoquées en plein cours, on a appelé leurs parents et on leur a demandé de rentrer chez elles. Elles ont donc raté des cours pour une robe longue.
Que les choses soient claires : je suis enseignante, pas autre chose. Je suis là pour faire cours à des élèves, très souvent la discipline. Par contre je ne suis pas là pour mesurer la longueur des manches, le tour de taille et la longueur d’une robe. Je suis pas là pour dévisager des élèves et me demander si iels sont de confession musulmane et si la robe longue qu’iels portent est une abaya ou non.

Quant à l’uniforme scolaire, c’est à mourir de rire. Soit ce sera aux parents de les payer et je me demande très franchement QUI, dans mon département qui est le 93, s’attellera à la tâche d’expliquer à des parents qu’ils doivent investir dans des uniformes. Ou alors ce sera subventionné par l’Education Nationale et ce sera juste un nouvel exemple d’argent foutu n’importe où alors que je sais pas, réparer des fuites dans des salles de classe par exemple, c’est peut-être utile. Ou même, peut-être augmenter les fonds sociaux pour que des élèves dénutris, en situation de maltraitance, qui ne mangent pas à la maison et dont les services sociaux n’ont pas le temps de s’occuper, puissent au moins avoir accès à la cantine gratuitement. Ce sont juste des idées en l’air, hein.

Par contre, le dernier paragraphe de l’article m’interpelle quand même. Le gouvernement n’est pas à un pas de les traiter comme des terroristes, je pense qu’il ne faut pas exagérer non plus et que ce type d’exagération rend le tout inutilement grandiloquent et qu’au contraire il faut rester près des faits. (Si on m’avait dit un jour que je sortirais une phrase du style « la façon d’en parler dessert la cause », ahah.)
Cette nouvelle sortie du gouvernement est à mon sens hors sol, une nouvelle fois déconnectée des problèmes qu’on rencontre dans mon type d’établissement, très clairement imbibée de racisme crasse, mais de là à parler d’assimilation de l’abaya au terrorisme… on a au moins encore quelques années devant nous. :cretin:
 
30 Septembre 2019
701
2 567
844
28
imaginez juste la réunion du conseil..
"bon les gas l'école y a rien qui va: un grand nombre d'enfant handicapé n'y a pas le droit et quand ils en ont leur droit sont encore trop souvent bafoué, le harcèlement fait rage, on arrive pas a réduire les inégalités, les profs sont en burn out,le rythme scolaire n'est pas adapté, y a des décrochage scolaire, trop d'enfant sorte du système en ne maitrisant pas les fondamentaux (lire, écrire, compter),les parents qui ont les moyens se barrent dans le privé type montessori and co bref c'est la merde ..on fait quoi?
-je sais,je sais,je sais!!!on va interdire l'abaya et mettre un uniforme!!!
-bonne idée mon reuf ,on va sauver l'école française!"
non mais sérieux?
 
2 Octobre 2020
467
2 330
504
39
@Mellys perso dans mon collège et lycée (y'a plus de 20 ans), on m'a demandé de cacher ma petite croix en quartz (elle faisait 2 cm de long) et que si on la revoyait, je devrais l'enlever si je ne voulais pas de souci... C'était écrit dans le règlement "aucun signe ostentatoire" même si pour moi ce n'était pas un pendentif religieux (je ne me concidere pas comme catholique, le pendentif avait une autre signification perso pour moi)
 
2 Juillet 2023
37
213
39
Cette interdiction de l’abaya vise à répondre à la hausse des signalements d’atteinte à la laïcité qui auraient fortement augmenté depuis l’assassinat du professeur Samuel Paty en 2020 : +120 % entre l’année scolaire 2021-2022 et celle 2022-2023, rapporte FranceInfo.
Je trouverais intéressant d'avoir des explications sur cette statistique étant donné qu'elle est la raison pour laquelle Gabriel Attal – j'ai toujours autant de mal à accepter qu'un tel parvenu soit parvenu à un tel poste – souhaite une interdiction de l'abaya. Est-ce que cette augmentation est due au fait que l'assassinat de Samuel Paty a incité les enseignants à être plus diligents et à signaler ce qu'ils ne signalaient pas auparavant ? Est-ce que des élèves – poussés ou non par leur famille – ont voulu marqué leur opposition à Samuel Paty et aux soutiens posthumes qu'il a reçus en affirmant visiblement leur appartenance à l'Islam ? Dans le premier cas, la décision de Gabriel Attal n'a pas de sens ; dans le deuxième cas, la décision de Gabriel Attal est une réponse très insatisfaisante à un réel problème.
Mais le Conseil français du culte musulman (CFCM) ne reconnaît pas ce vêtement comme religieux.
Ce passage peut sembler décisif mais il ne l'est pas. En réalité, le Conseil français du culte musulman est allé beaucoup plus loin en affirmant (soulignement et gras ajoutés) : « Dans la tradition musulmane, que nous défendons, un vêtement quel qu’il soit n’est pas un signe religieux en soi. Il suffit de parcourir les pays à majorité musulmane pour se rendre compte que les citoyens de ces pays, de toutes confessions, ne sont pas distinguables par les vêtements qu’ils portent » (source ici).

À mon sens, cette déclaration jette le discrédit sur le Conseil français du culte musulman car, enfin, qui peut prétendre que des vêtements comme le niqab ou la burqa ne sont pas des signes religieux ? La crédibilité à accorder au Conseil français du culte musulman sur la question du caractère religieux ou non de l'abaya me semble discutable puisqu'il ne fait aucune distinction entre les vêtements.
De là à traiter explicitement les jeunes filles qui portent une abaya à l’école comme des terroristes, il n’y a qu’un pas.
Je pense qu'on peut faire l'économie d'un sophisme de l'homme de paille, a fortiori quand celui-ci est aussi grossier.
 
26 Décembre 2015
970
5 077
3 254
Lutèce
Allez, c'est parti, je me lance. Avant toute chose, je précise que je suis professeure d'histoire-géographie et d'EMC dans un lycée public.

D'abord il faut distinguer l'effet d'annonce pour occuper le champ médiatique sur un sujet porteur de voix et la réalité. La crise actuelle que traverse l'EN commence à être vue par le grand public : l'échec de la réforme du bac, le poids de Parcoursup sur le moral des élèves, les faibles salaires et surtout le manque d'enseignants et plus largement de personnel. Il n'y aura pas un enseignant devant chaque classe lundi prochain : les concours n'ont pas fait le plein cette année et de toute façon l'hémorragie dans le recrutement est déjà bien installée. Pour éviter une rentrée qui mettrait en évidence le délabrement de l'enseignement que la République apporte au plus grand nombre, le plus simple est d'orienter le sujet sur la religion/la laïcité et en particulier l'islam...Tactique de diversion bien connue...

On a donc cette annonce de G. Attal. Mais si on regarde le dossier de presse (plus bas sur la page) du ministère de l'EN, le terme "abaya" n'apparaît nulle part. L'expression "signe ostensible" apparaît dans le cadre d'un rappel de la loi de 2004. La laïcité occupe 2 pages sur une centaine. Il est surtout question de formation des enseignants sur le sujet et d'un renouvellement des programmes d'EMC (oh, joie le programme actuel en lycée date de la rentrée 2019 et je viens cette semaine, de refaire mes cours... :gonk:). Par ailleurs, à ma connaissance, aucune circulaire ou autre texte réglementaire n'a été pris aujourd'hui ou dans le courant de l'été.

La loi qui demeure en vigueur aujourd'hui est donc celle de 2004 sur le port des signes religieux ostensibles/ ostentatoires. Les élèves peuvent porter des signes religieux discrets (contrairement au personnel qui doit proscrire tout signe religieux visible). La loi est ici [loi 2004]. La jurisprudence du Conseil d’État montre que ce qui fait entre autres le caractère ostentatoire d'un signe même s'il n'est pas considéré comme religieux initialement c'est qu'il est accompagné d'une attitude de revendication. Par exemple, un·e élève qui traînerait à enlever un couvre-chef de nature religieuse après avoir passé le portail de l'établissement et remettrait sa capuche ostensiblement pour le remplacer. Et qui ferait cela régulièrement, qui se présenterait en cours avec la capuche sur la tête...

L'école publique est ainsi le lieu où les usagers sont plus contraints qu'ailleurs en ce qui concerne le port de signes religieux. Cette contrainte est tardive dans l'histoire de l'école publique (les fondateurs de l'école républicaine avaient pour priorité de laïciser les enseignements et le personnel, pas de s'occuper de la tenue des enfants). Elle vise à faire de l'école un endroit où chaque élève reçoit le même enseignement sans risque de discrimination de la part des adultes ou des pairs. La liberté a ici, le temps des horaires de l'établissement et des sorties scolaires, une limite. Cette limite disparaît lorsqu'on part étudier ailleurs que dans un lycée public (les étudiants de BTS, classes prépa en lycée doivent respecter la loi de 2004 même s'ils sont majeurs et ont un statut différents des lycéens).
La loi de 2004 protège et garantit la liberté de conscience des élèves.

Pour le moment c'est donc le cadre de la loi de 2004 avec la jurisprudence que je viens de rappeler qui s' applique. Y aura-t-il une circulaire qui viendra préciser la question de l'abaya ? Et seulement de celle-ci ? En tous cas, s'il y en a une, les juristes du ministère ont intérêt à être des orfèvres pour la rédiger afin qu'elle ne soit pas retoquée en droit... On peut même se demander s'il y en aura une...ou si tout cela n'est qu'une occupation du terrain médiatique.

En ce qui concerne l'abaya, beaucoup d'entre vous ont pointé le piège : qu'est-ce qu'une abaya, qu'est-ce qui n'en est pas ? D'autant plus que j'ai très rarement vu des garçons porter un qamis (une fois en sept ans de métier) alors que j'ai tous les ans entre 2 et 4 filles dans chaque classe qui portent des robes longues...Les garçons seraient bcp moins concernés par une telle interdiction alors que les filles se sentiront injustement visées. Pour les couvre-chefs, ce déséquilibre n'existe pas : les garçons tentent souvent de conserver leur casquette ou leur capuche et des filles portent souvent cette dernière quelle que soit la raison. Quand je demande d'enlever un couvre-chef, je le fais sous ce nom de couvre-chef et les élèves savent pertinemment que garçons et filles sont concernés, que je ne discrimine pas.
Tout le travail avec les élèves sur le sujet consiste à montrer les libertés que procurent la laïcité et que les limites que cette dernière leur pose ont un début et une fin. On enseigne la laïcité en retraçant le contexte historique qui a conduit à la loi de 1905 (donc en partant de la Révolution), en montrant qu'elle concerne toutes les religions (cas du turban sikh entre 2004-2006), qu'elle est bcp plus contraignante pour le personnel... Ça c'est ce qui se fait dans les cours la grande majorité du temps. Il peut y avoir des collègues, des équipes de direction qui choisissent une laïcité de combat et souvent ça se passe moins bien. D'ailleurs c'est cette laïcité de combat que Blanquer privilégiait et qu' Attal reprend avec cette annonce. Parfois j'aimerais faire un bond dans le temps et lire les historiens et sociologue du futur : comment en 2060, analyseront-ils toutes ces années de tensions sur la laïcité, les signes ostensibles, les enseignements réellement donnés et leur position par rapport aux proclamations politiques et aux textes réglementaires existant ?

La question des vêtements à proprement parler est autrement plus délicate que j'ai devant moi des adolescent·es et adolescentes dont le rapport au corps n'est pas toujours simple. Ces jeunes gens testent des modes vestimentaires (l'année scolaire passée, des élèves de seconde tentaient de porter des gants en classe...filles comme garçons. Là j'ai été intraitable : on les enlève parce que la salle est correctement chauffée et qu'on ne peut pas écrire/ réaliser des croquis de géo avec les mains gantées), ne sont pas toujours à l'aise avec leur corps : iels le cachent un jour, le découvrent un autre jour. Iels ne tiennent pas compte de la météo en s'habillant le matin, viennent en débardeur ou t-shirt sous une doudoune et ne veulent pas la retirer en classe quand on leur demande (alors qu'il y a du chauffage) parce que soudainement, iels se sentent un peu décalés ainsi vêtus au milieu des autres qui ont jeté un oeil par la fenêtre ou parce qu'iels ne l'assument plus...

Je penche pour le moment du côté de l'offensive médiatique : on a déjà oublié que les épreuves du bac ont été déplacées en juin, que les notes de spécialité ne compteront plus pour Parcoursup, que le grand oral a déjà un morceau en moins, bref, que la réforme du bac était une horreur qui a fait souffrir les élèves et le personnel...Et le ministre ne sera pas interrogé sur l'intendance : les épreuves auront beau avoir lieu en juin, on ne sait pas encore sur quel programme...Si c'est tout le programme dans ma discipline, le décalage n'aura servi à rien. :gonk::crying::mur:
 
Dernière édition :
15 Novembre 2022
53
276
54
Alors je viens de voir son discours (pas en entier hein) et il a bien parlé de l'abaya et du qamis (timer de la vidéo). Cependant lorsqu'il parle d'interdiction quelques secondes plus tard, il ne parle que de l'abaya, donc je ne comprends pas. J'ai vraiment l'impression qu'il dit "les habits "musulmans" des hommes et des femmes sont problématiques. Par contre on va interdire uniquement celui des femmes." :yawn:

 
15 Novembre 2022
53
276
54
@Polynie
Juste une petite précision vis à vis de la laïcité de combat. Celle-ci n'a pas été inventée par Blanquer mais plutôt reprise par lui. La laïcité de combat s'analyse avant toute chose comme un mouvement d'opposition, principalement de gauche, à l'emprise de la religion catholique sur la société au cours de la 3ème république. Cela même avant la loi de 1905 qui en est en quelque sorte la consécration. Au niveau de l'enseignement, les hussards noirs de la république en sont l'incarnation.

Cela dit, la France en la matière est plutôt une exception, et ce n'est pas hasard si nous sommes aujourd'hui l'un des pays les plus athées au monde. Et personnellement, j'en suis fière, donc voir la paternité de la laïcité de combat attribuée à Blanquer me perturbe.

Toutefois oui, appliquer aujourd'hui cette même recette sur la minorité musulmane de notre pays est une chose compliquée voire impossible car elle n'est absolument pas en position de domination comme a pu l'être le catholicisme à l'époque.
 
30 Septembre 2021
1 790
10 804
1 144
34
@Mayushi Attal a répondu quelque chose qui m'a marquée sur l'abaya. Il a dit, en gros, que les chefs d'établissement sauraient faire la différence. Déjà, c'est sympa pour les CDE qui doivent être ravis d'avoir cette contrainte en plus. Mais en plus, en sous-texte, ça veut dire que le CDE connaîtrait les religions des élèves et en déduirait donc qui porte une abaya et qui une robe longue. Pas foufou, de mon point de vue.

Sinon, @Polynie je rejoins beaucoup ton analyse sur la diversion. La réforme Blanquer est un fiasco complet sur lequel on revient partiellement, mais on réussit à cacher ce camouflet en parlant d'un sujet dont on sait qu'il va faire réagir.
Perso, grosse pensée pour ces profs traités de preneurs d'otages quand ils ont voulu alerter sur les conséquences de la réforme.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes