Commentaires sur Matière scolaire genrée, les mathématiques sont de plus en plus désertées par les filles

15 Août 2017
535
4 028
1 264
23
Le problème, c'est aussi la manière dont c'est enseigné, souvent par des hommes et de manière très sèche. J'étais très bonne en math, car j'avais toujours eu des profs très sympas et encourageant en plus d'avoir des facilités avant de tomber en dernière année de lycée sur un imbécile misogyne frustré qui aimait faire des blagues sur les femmes et leur supposée incapacité à faire des math.
Ben là, je suis en droit, du coup:hello:
 
25 Décembre 2010
286
1 500
4 804
Le problème, c'est aussi la manière dont c'est enseigné, souvent par des hommes et de manière très sèche. J'étais très bonne en math, car j'avais toujours eu des profs très sympas et encourageant en plus d'avoir des facilités avant de tomber en dernière année de lycée sur un imbécile misogyne frustré qui aimait faire des blagues sur les femmes et leur supposée incapacité à faire des math.
Ben là, je suis en droit, du coup:hello:
J'avais un prof de maths en prépa qui disait "regardez, même Soshishi y arrive, cest pas difficile "
Connard
 
27 Août 2022
31
145
29
J'ai écouté M Villani ce matin, et il m'a bien énervée. Le journaliste demande que répondre aux élèves qui sont "dégoutés" du retour des maths (je ne me rappelle plus le terme exact) et lui répond sur le fait que cela doit être accompagné par les enseignants, qu'on ne peut rien faire sans eux. La question a été reposée et il est parti sur l'autocensure des filles. ... La question parlait pourtant des élèves de manière générale, pas des filles.
Bon, il y a quelques mois, quand cette histoire est ressortie, j'ai entendu (pas par lui) que c'était jeune, que les filles se détournaient des maths, mais qu'elles étaient trop jeunes pour savoir qu'elles en auraient besoin, qu'elles allaient le regretter etc. Euh donc, quand les filles choisissent les maths, c'est un choix réfléchi, qui ne pose pas de problème, mais quand elles les abandonnent, c'est par manque de maturité ? Pas très logique, pour des scientifiques.
Je n'étais pas matheuse du tout, (pas eu la moyenne de toute l'année de 3°) et ça ne m'a pas empêché de faire des études supérieures. On accepte qu'un/e élève ne soit pas sportif, pas linguiste, pas littéraire ... mais pas matheux, c'est mal vu ? Si on est nul/le en maths, effectivement, on nous fiche la paix, mais si on est bon/ne, alors là, c'est "ah, c'est dommage, tu pourrais faire mieux" (mieux que littéraire, bien sûr) : est ce qu'on ne pourrait pas laisser les gens choisir leur avenir eux mêmes ?
Parce qu'en fait, en dehors de la question de l'importance ou non des maths, des horaires faits ou non par les profs, des classements internationaux, de la parité affichée etc, qui est tout à fait respectable, ce qui me gêne, c'est qu'on questionne le choix scolaire des filles, pas celui des garçons. Est-ce que nous, nos filles, nos nièces, ont le droit de faire un choix de carrière sans que cela soit jugé ?
 
  • Big up !
Réactions : Amaj
15 Octobre 2022
60
195
34
J'ai eu mon bac L il y a 10 ans, et personnellement j'étais super contente de ne plus avoir de maths en terminale (en première on en avait encore, mais c'était des trucs du style probabilités, compta, etc). Ma classe de L était presque exclusivement composée de filles, et on étaient toutes d'accord que les maths, bof quoi. J'ai toujours trouvé cette matière difficile, et c'était un vrai soulagement d'enfin en finir avec ça. De même pour mes camarades de classes. Du coup je suis assez sceptique sur le fameux "les filles n'aiment pas les maths à cause du patriarcat, blabla". D'après mon expérience, c'était loin d'être la raison. Mon prof de maths en seconde était super cool en plus, et essayait tout le temps de m'aider. Ça ne m'a pas empêché de finir avec un 5/20 pour mon dernier contrôle de l'année.
 
2 Septembre 2015
264
1 438
2 304
35
Je suis globalement d'accord sur le fait qu'il y a de l'auto-censure chez certaines filles pour l'accès à des filières scientifiques particulières, dont les maths.
Ce qui me gêne le plus par contre, c'est que la dernière réforme du lycée a permis de les sortir du tronc commun
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
avec des arguments bancals alors que clairement, la visée de cette réforme est de faire des économies et de gérer la pénurie de profs (qui est particulièrement marquée en maths depuis des années). Alors, un peu facile maintenant de revenir en mode "oh mince, on aurait pas dû, c'est important les maths quand même ! et il nous faut des filles en maths ! "
(le sujet m'énerve profondément, désolée si mon propos n'est pas très clair :shifty: )
 
2 Juin 2021
246
3 531
204
@Hazel_P Mais à aucun moment tu ne te demandais pourquoi ta classe de L était quasi exclusivement composée de filles et pourquoi vous étiez toutes d'accord que les maths c'était bof ? Il y a pas un truc dans les gènes qui fait que les filles n'aiment pas les maths. Donc si ça vient pas de là ça vient forcement de l'environnement / la société.

Si on te répète depuis que tu es toute petite que les maths c'est pas un truc de filles, que quand on parle de maths ou d'activités liées on ne voit que des hommes, que tous les jeux liés aux maths étaient des jeux de garçons... forcement ça joue un rôle. Ca dépasse l'école. Tu prends une activité comme les échecs, la majorité des pratiquant.e.s sont des hommes (85%+) et ça dès le plus jeune âge car on associe les échecs à la logique / aux maths et donc c'est par défaut une activité masculine. Pourtant il n'y pas d'histoire de physique contrairement aux sports traditionnels, on devrait en tout état de cause être proche de la parité.

C'est tous ces éléments mis bout à bout qui font que tu te retrouves en Terminale L avec quasi que des filles dans ta classe et que vous trouviez toutes que les maths, bof. C'est pas juste le cerveau des filles qui serait construit d'une manière à rendre les maths inaccessibles. Et même en Sciences dans le supérieur il y avait la même division, la majorité des filles en SVT/Bio, les garçons en Maths/Physique/Informatique. La nature, les animaux, toussa c'est des trucs de filles bien évidemment, les chiffres, l'informatique, c'est des trucs de garçons... Alors que bon non, une fille qui est excellente en SVT/Bio aurait aussi pu être excellente Maths/Info.

La plupart de ces biais concernant les maths / les sciences sont inconscients, donc même quand tu penses que ce n'est pas une histoire de patriarcat ou que tu es persuadée que c'est ton "libre arbitre" qui t'a poussé dans telle ou telle filière, la réalité est tout autre. On peut être victime de biais à cause de notre environnement sans même s'en rendre compte.

@Penny65

Une des règles de base en communication avec des journalistes c'est de ne pas répondre à la question si ça ne dessert pas ton agenda. Tu acceptes une interview pour faire passer ton message et tes éléments de language, pas pour donner aux journalistes ce qu'iels sont venu.e.s chercher (parfois les deux coincident donc c'est facile). Ca peut t'enerver mais ça montre surtout qu'il sait communiquer, pour le coup ça fonctionne vu qu'on en parle ici. Il a réussit à faire passer son message.
 
Dernière édition :
15 Octobre 2022
60
195
34
@Mayushi En fait, non, je n'ai aucun souvenir des mathématiques présentées en tant que matière "pour les garçons". Comme une matière difficile et rigoureuse, certainement, mais uniquement pour les garçons, non.
Les filles de ma classe étaient toutes beaucoup plus intéressées par l'écriture, la philosophie, les idées plus "abstraites" que les maths, etc.
Je trouve ça un peu problématique de dire qu'on a toutes choisi un bac L à cause du patriarcat ou je ne sais quoi. Pauvres de nous, on a été influencées par la société, qui nous a toutes empêchées de penser par nous mêmes.
 

Camility Jane

pragmatique jusqu'à l'absurde
24 Septembre 2019
405
4 598
754
@Hazel_P Ce n'est pas questionner le choix de carrière. C'est se demander si ce choix est bien libre et éclairé. Si elles ont eu les mêmes opportunités que les garçons.

Et la réponse est non. (Et ça se joue avant la première. Je ne vois pas à quoi ça sert de forcer des gens à faire des maths).

Un exemple de collège pour illustrer le "enseigné par des mecs pour des mecs" : la définition d'un algorithme (une suite d'instructions).
Aux collégiens on dit "c'est comme une recette de cuisine". Et comme exemple illustratif, un prof ayant réfléchi au truc prendra la recette d'un gâteau. Et un prof à l'ancienne prendra l'exemple du portail automatique, parce que c'est bien sérieux.
Mais en tant que fille dans une cour de collège, tu ne peux pas dire que c'était cool et que tu as apprécié si on parle de portail automatique. Donc tu dis que c'était nul. Et à force de le dire ça devient vrai.
Alors que tu peux parler d'un gâteau. Et en parlant tu peux comprendre et progresser et aimer la matière parce que tu as de bonnes notes etc. (Enclencher un cercle vertueux donc)

Par ailleurs il y a réellement des garçons qui ont 12 en seconde dans une matière scientifique et disent je suis fort en xxx et des filles qui ont 16 et disent qu'elles sont nulles. Et c'est moins vrais dans les matières littéraires où les garçons scorent moins puisque peu encouragés à lire et que dans ces matières les profs montent moins facilement haut en notes.
Il y a du taff pour l'éduc nat or dans l'éduc nat il y a beaucoup d'inertie parce que les vieux cons sont indéboulonnables. Bref on est pas rendues.
 
Dernière édition :
27 Août 2022
31
145
29
Pareil, je n'ai jamais eu l'impression que c'était une question de patriarcat. C'est juste que quand le prof expliquait, je comprenais tout, mais que j'étais incapable de le ressortir en contrôle. Alors, oui, j'aurais pu faire un ou des autres métiers si j'avais été matheuse, mais j'ai fait des langues, du droit, et ce n'est pas mal non plus.
Nous aussi, nous étions quasi exclusivement des filles dans ma classe de lycée, mais est-ce parce que nous avions fui les maths ou parce que les garçons fuyaient les matières littéraires ? (nous en avions trois, des garçons, nos "trois z'uniques"!)
Je comprends que les scientifiques trouvent qu'on ne fait jamais assez de maths, de sciences, mais peuvent-ils entendre qu'il y a des personnes que cela ne passionne pas ? des personnes qui peuvent passer des heures sur des bouquins historiques qui causent de la naissance de la chevalerie au 12 ° siècle ou des mythologies viking ou celte ? (c'est un exemple)
Je suis d'une autre génération, et j'ai entendu des choses comme "ah, le tourisme, c'est un beau métier pour une fille", ou "ça ne marche pas à l'école, c'est pas grave, elle se mariera", alors le patriarcat, je connais. Et pourtant, jamais on n'aurait pu me faire faire quelque chose que je n'aurais pas décidé parce que j'étais une fille et pas un garçon. Je refuse de culpabiliser parce que j'aurais tellement intégré le patriarcat que je le reproduirais inconsciemment.
Une anecdote perso : mon fils n'est pas victime du patriarcat, et pourtant il n' a jamais je crois été aussi heureux que quand il a pu lâcher les maths en terminale ...
 
  • Big up !
Réactions : Piperade
15 Octobre 2022
60
195
34
@Camility Jane Personnellement, je n'aime pas faire la cuisine (c'est plus une contrainte qu'autre chose, et ceci malgré le fait que ma mère a bien essayé de m'apprendre et de me faire aimer la cuisine, en vain), donc si on me parle de recette de gâteau, je ne serai pas forcément ravie non plus. L'idée du portail automatique me semble plus cool. (Et d'ailleurs, dire que les filles seraient plus intéressées si les profs utilisaient des comparaisons de cuisine, c'est un peu problématique comme argument, non ?) Mais je n'ai pas souvenir de mes profs utilisant des comparaisons "genrées".
En fait ce qui me pose problème c'est de vouloir nier l'expérience de certaines, sous prétexte qu'on est toutes opprimées par le patriarcat et que par conséquent nos choix ne sont pas vraiment éclairés. Je ne fais que relayer mon expérience personnelle ainsi que celle des filles comme moi qui ont choisi un bac L car elle préféraient les matières enseignées dans la filière littéraire, c'est tout.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes