Commentaires sur Mon meilleur pote est accusé d'agression sexuelle, et ça me fout un sacré coup

M

Membre supprimé 364647

Guest
Je pense que tout le monde a le droit à l'erreur (merci de ne pas prendre cette expression au pied de la lettre, je parle dans le cadre de cet article) et que tourner le dos à un ami dès qu'il fait quelque chose de répréhensible, ce n'est pas aussi simple que ça.
Pour moi, ce qui compte dans cette histoire, c'est plutôt l'état d'esprit du gars.

Je suis d'accord avec toi sur l'idée, on a tous le droit à l'erreur et ce qui va compter le plus c'est l'état d'esprit. J'ai par exemple eu une relation amicale avec une fille qui semblait très propre sur elle. Pourtant, un jour, elle m'a avoué des choses assez glaçantes sur son état d'esprit, qui ont fait que même si elle n'avait concrètement commis aucun délit, je n'ai pas su rester amie avec cette personne. C'est très certainement pareil avec le meilleur pote en question. On ne sait pas ce qu'il a fait, parce que des gestes déplacés, je suis désolée mais ça veut tout et rien dire quand on est complètement extérieur à cette histoire, et ça ne veut pas dire que c'est une agression sexuelle. L'agression sexuelle vient du magazine, pas de la lettre. Comme la réaction du meilleur pote, c'est une réaction rapporté donc l'impression qu'elle renvoie est peut-être fausse, voir incomplète. On ne sait pas. Il n'y a que la personne qui a écrit cette lettre (si elle est réelle) qui peut le savoir en demandant les versions de chacun.
 
5 Août 2021
462
3 806
194
30
Je me retire de la discussion car je devienne fou. Entre celle qui dit que c'est ok de toucher le cul d'une personne juste pcq on a dansé avec elle et une autre qui dit bah que c'est un peu de sa faute elle avait qu'à pas boire aussi...
Alors perso j'ai jamais dit qu'une personne pouvait nous mettre les mains aux fesses parce-qu'on a dansé avec. J'ai dit que ça peut arriver lors d'une danse qu'un gars essaie de descendre sa main plus bas.
C'est traditionnellement admis que la danse peut amener à des rapprochements. Alors si on danse avec quelqu'un et qu'il devient de plus en plus tactile, soit ça nous plait et c'est cool, soit ça nous plait pas et on le manifeste. Clairement de préférence. Parce-que le 'rire gêné' décrit dans l'article ça peut prêter à confusion.

Je suis allée recherché dans l'article car tu m'as fait douté. J'ai cru que j'avais mal lu mais non:
Le beau gosse avec qui tu danses et qui te pelote les fesses malgré tes rires gênés
On parle bien d'un gars avec qui une fille continuerai de danser, en riant, alors qu'il lui pelote les fesses. Un "rire gêné" c'est pas une réaction claire. C'est pas sur que le gars comprenne qu'elle rie parce-qu'elle est gênée. Il peut aussi croire qu'elle rie parce-qu'elle est contente ou timide. Et continuer à danser c'est une forme de consentement.

Faut pas continuer de danser avec un gars s'il nous met une main aux fesses non désirée.

Vous le dites différemment, mais vous tenez exactement le même discours que les personnes qui font du victim-blaming, la différence entre la bonne et la mauvaise victime, qui demandent aux femmes si elles l'avaient pas un peu cherché, et qui font qu'au final, les femmes victimes elles ont hontes et n'osent pas chercher l'aide qu'elles méritent. Ce n'est pas étonnant que la culture du viol et l'impunité des hommes (apparemment on aime pas trop les stats par ici, mais ils sont responsables de plus de 90% des violences sexuelles, déso pas déso si c'est une vérité qui dérange mais les faits sont têtus) et la honte des victimes aient encore de beaux jours devant eux avec ce genre de discours.

Je tiens à rappeler qu'il y a chez les lectrices de Madmoizelle des femmes qui ont subies des violences sexuelles, et j'espère très fort qu'aucune d'entre elle n'a lu ça, surtout celles qui ont plus précisément vécus ce genre de situation.

Shame, shame on you.
Moi ce qui me choque c'est de parler d'agression sexuelle pour tout et n'importe quoi.
Le beau gosse avec qui tu danses et qui te pelote les fesses malgré tes rires gênés
Ça c'est pas une agression sexuelle.

Il y a justement des personnes qui se sont fait violées ou agressées sexuellement. Mettre ça au même niveau qu'une main au fesse à laquelle on n'a pas dit non, ça m'énerve beaucoup. Je trouve que c'est se moquer des victimes et du trauma qu'elles ont vécu que de parler d'agressions sexuelles pour n'importe quoi.


Je ne sais pas quel geste déplacé à eu le gars dans l'article. Ni quelles réactions à eu la fille. Une simple mains posée sur l'épaule, si elle est pas la bienvenue, c'est déjà un geste déplacé.
Clairement il s'est passé quelque chose.

Si c'est juste des gestes déplacés, c'est possible que ce soit un malentendu entre deux personnes ivres qui ont pas réussi à s'exprimer et à se comprendre. Dans ce cas il faut qu'il lui présente des excuses et qu'il essaie de comprendre le moment où il a mal agi pour que ça n'arrive plus.

Maintenant si on interprète "gestes déplacés" par "il l'a coincé contre un mur et il lui a touché les seins" c'est une agression sexuelle et le gars savait ce qu'il faisait.

Désolée de te citer mais j'en ai marre qu'on m'accuse de "victim shaming" alors que mes propos sont lus de travers.

@Alzire Dans mon post je parlais surtout de cet partie de l'article:
Le beau gosse avec qui tu danses et qui te pelote les fesses malgré tes rires gênés
Oui lorsqu'on ne sait pas dire non, ce qui peut arriver, notamment lorsqu'on a été victime d'abus, on aurait intérêt prendre soin de soi et ne pas se mettre dans une situation dans laquelle on sait qu'on pourra pas réagir.
On sait que lorsqu'on danse avec quelqu'un, encore plus en boite de nuit, il est possible qu'il essaie d'être plus tactile. Si déjà là on arrive pas à exprimer notre refus, qu'on ne fasse rien d'autre que rire et continuer à danser, alors il vaut mieux éviter.

Je ne dis pas que c'est ce qui s'est passé dans le cas du gars et de la fille en question. Juste que cette partie de l'article m'a gêné. Ça et le fait qu'on déduise automatiquement que "gestes déplacés" ça signifie "agression sexuelle". Car c'est pas le gars qui aurait cherché à diminuer ses actes en parlant de "gestes déplacés". Là c'est la fille qui parle. Si ce qui s'est passé est en réalité une agression sexuelle il faudrait essayer d'en parler avec elle pour qu'elle en prenne conscience.
 
Dernière édition :
4 Juillet 2018
242
3 828
804
@Bloem Mais tu as l'air de dire qu'en l'absence de réaction claire, c'est ok de continuer à peloter les fesses de l'autre. Mais vraiment pas. Si l'autre n'a pas de réaction claire, continuer, c'est insister, c'est prendre le risque d'être en train de toucher les fesses de quelqu'un sans son consentement - c'est-à-dire précisément d'être en train de commettre une agression sexuelle, je suis désolée.

Même mon mec (donc d'autant plus un inconnu bourré en boîte hein), si je lui touche les fesses et qu'il a juste un petit rire, dont je ne sais pas si c'est du contentement ou de la gêne, je ne vais pas continuer dans le doute. Je vais pas me dire : tiens, il a peut-être envie que je continue ou peut-être pas, dans le doute je vais continuer, allez. Je vais soit arrêter soit chercher à savoir s'il a envie que je continue ou pas. Enfin ça me paraît hallucinant d'entamer ou de continuer une relation sexuelle (y compris juste des caresses) sans être sûr, d'une manière ou d'une autre, que l'autre personne en a envie.
 

Esmé.

Féminazgul
24 Septembre 2014
20 754
243 512
5 354
Ça c'est pas une agression sexuelle.

Si.
C'est le site du service public qui le dit.

"L'agression sexuelle est toute atteinte sexuelle commise avec violence, contrainte, menace ou surprise. Par exemple, des attouchements."


Faut pas continuer de danser avec un gars s'il nous met une main aux fesses non désirée.

Donc tu valides le fait que la victime n'a pas le bon comportement, donc porte une part de responsabilité dans le comportement de l'agresseur. La sidération, ça existe. Les pressions sociales à pas être la reloue, à pas être bizarre, à pas attirer l'attention, la peur des conséquences si on dit non, non seulement ça existe, mais c'est la société dans laquelle on est élevé.es en tant que femmes ou assigné.es femmes. Ca demande un courage monstrueux, de dire non de manière frontale, et d'en assumer les conséquences, et je trouve hallucinant de le nier.

Mais je vois bien qu'on ne sera pas d'accord sur la définition d'une agression sexuelle, ni sur les comportements à adopter pour les éviter.
 

Esmé.

Féminazgul
24 Septembre 2014
20 754
243 512
5 354
@RaccoonJesus

Les articles 222-27 à 222-30 du Code pénal exposent que les agressions sexuelles autres que les viols sont des délits.

L'agression sexuelle est un acte à caractère sexuel sans pénétration commis sur une personne par violence, contrainte, menace, ou surprise. On évoque de la sorte les caresses ou les attouchements à caractère sexuel.

[...]

Enfin, on parle de « surprise » quand la victime n'était pas dans un état normal de conscience ou en état d'alcoolémie voire d'ébriété. La victime n'a pas été en mesure d'émettre un refus clair et explicite et ne s'est pas défendue.


La différence entre une agression (quelqu'un qui m'attrape le bras de manière menaçante) et une agression sexuelle (quelqu'un qui me touche une partie sexualisée du corps), c'est justement la partie du corps qui est touchée, et la manière dont ça porte atteinte à ton intégrité. Je suis pas quelqu'un de spécialement tactile, mais un.e inconnu.e qui m'attrape le bras pendant une discussion, ça va me mettre mal à l'aise. Ca va pas m'agresser, me faire vivre une mise en danger. (et j'entends que ça puisse être différent selon les sensibilités, donc au-delà de la notion pénale, on peut se mettre d'accord pour ne pas toucher les gens sans en avoir discuté avant)

J'ai conscience qu'on s'éloigne du sujet de l'article, où on a globalement peu d'éléments. Le titre dit "agression sexuelle", l'article lui de "gestes déplacés et insistants". Mais faut aussi avoir conscience à quel point on a pas les mots pour parler des agressions sexuelles, à quel point se conscientiser en tant que victime peut être difficile, à quel point aujourd'hui on parle encore de mecs "lourds" quand on devrait dire "harceleur" ou "agresseur".
 
Dernière édition :
20 Octobre 2017
2 061
36 496
2 064
Il y a justement des personnes qui se sont fait violées ou agressées sexuellement. Mettre ça au même niveau qu'une main au fesse à laquelle on n'a pas dit non, ça m'énerve beaucoup. Je trouve que c'est se moquer des victimes et du trauma qu'elles ont vécu que de parler d'agressions sexuelles pour n'importe quoi.

Mais tu es au courant qu'une main aux fesses c'est une agression sexuelle ?
Toucher les parties intimes (seins, fesses )de quelqu'un sans son consentement, c'est littéralement une agression sexuelle. Si tu n'as même pas conscience de ça, c'est inquiétant. Et pardon mais j'ai un peu l'impression de lire un vieux mec de droite ("ah, elles se plaignent alors que pendant ce temps-là des vrais viols sont commis !" :sick:) Sauf que bizarrement, dans la bouche de ces gens-là, il n'y a jamais de "vrai" viol ou de "vraie" agression sexuelle. Il y a toujours une condition qui n'est pas remplie. En gros, c'est une manière plus ou moins subtile de délégitimer les victimes et de déresponsabiliser les agresseurs. Mais y en a marre maintenant de ces discours puants, vraiment, STOP.
 
20 Octobre 2017
2 061
36 496
2 064
@RaccoonJesus

J'ai conscience qu'on s'éloigne du sujet de l'article, où on a globalement peu d'éléments. Le titre dit "agression sexuelle", l'article lui de "gestes déplacés et insistants". Mais faut aussi avoir conscience à quel point on a pas les mots pour parler des agressions sexuelles, à quel point se conscientiser en tant que victime peut être difficile, à quel point aujourd'hui on parle encore de mecs "lourds" quand on devrait dire "harceleur" ou "agresseur".

Je te rejoins totalement. La sémantique est très importante ! Ca fait des décennies qu'on utilise des euphémismes qui n'aident pas du tout à prendre conscience de la réalité des violences sexuelles, et il est temps que ça cesse.
Si le "geste déplacé" en question était une agression sexuelle, alors utilisons le terme d'agression sexuelle !
Si le "gros lourd" était en réalité un agresseur, nommons-le de cette manière !

Il n'y a aucune raison de continuer à utiliser des périphrases pudiques pour parler de violences sexistes et sexuelles. Les mots ont un sens. Il faut nommer les choses clairement. Il y a une citation d'Albert Camus qui dit : "Mal nommer un objet, c'est ajouter au malheur de ce monde". Je trouve que ça s'applique bien ici.
 

Esmé.

Féminazgul
24 Septembre 2014
20 754
243 512
5 354
@Chat-au-Chocolat Tout à fait. Mais il faut aussi prendre en compte la violence pour la victime. Combien on est à avoir réalisé des années après la réalité de ce qu'on avait vécu ? Et quel impact sur nous de nous reconnaitre comme victimes ? C'est à la société toute entière de changer son regard.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
8 Janvier 2015
120
1 452
2 994
@Alzire
Par rapport à ce que tu dis, je trouve ça très intéressant, le côté de l'interprétation d'une réaction.

Par exemple moi, je peux avoir envie de quelque chose mais être trop timide pour oser. Donc par exemple, je suis typiquement le genre de personne à rire de façon gênée quand on va tenter un rapprochement avec moi, mais pas parce que je n'ai pas envie, mais simplement parce que mon cerveau est en mode warning et je sais pas comment réagir.

Ce à quoi on va me répondre : "oui mais ce qui est valable pour toi n'est pas valable pour tout le monde, ne fait pas de ton exemple une généralité".

Ce qui amène le cœur du problème : on interprète souvent les réactions d'une personne en face de soit par rapport à soi-même.

Donc la même réaction peut vouloir dire tout et son contraire chez les autres. (CQFD ;D)

Et c'est là que l'éducation / l'information joue un rôle important.
Si un homme avait conscience que pour certaines personnes / dans certaines situations c'est OK pour elles d'avoir des contacts tactiles parce qu'elles sont dans le même mood et elles sont d'accord, bah c'est cool.
Mais que surtout pour d'autres ça les gêne, elles les vivent mal et donc, ça devient une agression, donc TU T'ARRETES.

Et j'aimerai bien que le pote en question de la madz soit accompagné à déconstruire tout ça et à l'assimiler.
Ce n'est pas parce que lui ça le dérangerai pas que tout le monde est pareil.
Et aussi que la nana a très bien pu vouloir le draguer en effet en début de soirée, mais ne pas du tout kiffer son comportement déplacé et insistant après.
Je peux vouloir flirter avec quelqu'un sans avoir envie qu'il me touche ...
 

icedcoffeee

Karma is the breeze in my hair on the weekend.
6 Janvier 2022
1 804
17 797
1 054
Mais alors, si la personne te tripote le bras, c'est aussi une agression sexuelle ? Sur le site, ils ne mentionne pas de parties du corps en particulier. Ils parlent juste d'atteinte sexuelle mais c'est quoi ça exactement
@RaccoonJesus le site internet n'est pas le code pénal il y'a beaucoup de jurisprudence et elle est en constante évolution et surtout il y'a les faits qui sont différents d'une situation à l'autre ( qui est alcoolisé, les 2 intéressés ? uniquement la demanderesse potentiel victime, témoins, pas de témoins ? etc) . Si une affaire est portée devant le juge c'est lui qui par son appréciation des faits, de la loi, de la jurisprudence en vigueur( = tous les arrêts rendus considérés comme important) qui rendra une décision.

Pour l'instant la une justice n'est pas un logiciel qui dit que tel action (toucher les fesses ) = telle sanction car culpabilité caractérisée automatiquement même si c'est en cours de débat afin d'automatisé les procédures, économiser de l'argent ( moins de magistrat, de greffier etc) mais en contre partie la qualité des décisions rendues sera diminuées puisque aucune réflexion derrière.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes