Considérations philosophiques

2 Juin 2021
412
2 693
304
38
Coucou !

Avant toute chose je ne prends personne pour des cons bien au contraire. Je vois bien que tout mon truc est hyper fouillis et vous lire me permet d'affiner tout ça.
J'aimerais dire aux personnes qui ne supporte pas mon écriture que : personne ne vous oblige à me lire :fleur: vraiment, lire que je "singe" les maths ou autre chose est assez désagréable, bien qu'en soi je n'ai rien avec le fait d'être comparée à un animal aussi intéressant.

Je vais reformuler mon truc sous un angle totalement différent, effectivement les maths couplé à un système arithmétique qui n existe pas n est pas forcément très compréhensible :fleur:

Désolée encore pour toutes les frictions que j'ai créées par mes posts, ça n'était pas le but :fleur:
 

Clèves

Risque psycho-social
12 Mars 2018
1 154
19 923
2 564
30
@Fille du Feu Juste, pour l'utilisation du verbe "singer", ce n'est en rien une manière de te comparer à un singe, c'est un vrai verbe qui existe et qui signifie "imiter de manière caricaturale et/ou maladroite". Peut-être que ce verbe tire son origine dans le rapprochement avec l'animal (et encore je suis même pas sûre, je crois qu'il s'agit d'une expression de cuisine à la base), mais en tout cas l'intention dans le langage courant n'est pas du tout celle-ci.
 
2 Juin 2021
412
2 693
304
38
Membre supprimé #351551 a dit :
Message supprimé
Et est ce qu'il existe un seul objet réel qui, lorsqu'il se multiplie par lui même, reste un seul objet ? Je n'en vois pas, moi, car dans la réalité matérielle les choses s'ajoutent les unes aux autres OU de cognent les unes aux autres. Les mathématiques sont très utiles pour conceptualiser des objets réels, mais ne décrivent pas exactement ce qu'il se passe : 3 pommes multipliées par 3 pommes, ça fait "1 sac de 9 pommes". Le sac, il n'apparaît pas dans les maths traditionnelles. Dans le système calculatoire que j'essaie d'expliquer, mon 3 x 3 donne 1 car à un moment je fais une pause pour observer comment se sont rangées ces pommes. Ce point de vue là, dans notre vie quotidienne on s'en fout : l'important c'est de savoir combien on a de pommes. Mais en physique quantique, il permet d'expliquer pourquoi le photon est là puis disparaît (devient autre chose).

Merci beaucoup pour tes conseils, ils sont effectivement pertinents. Le oulipo je ne connaissais pas mais oui c'est ce que je fais.
Les autres pistes que tu me proposes je ne les connais pas mais je pense effectivement que cela va mettre de l'ordre dans ce que je raconte.

L'épuisement mental / psychologique oui, en effet... c'est pour cela que j'essaie d'en parler car c'est très drainant (comme l'a dit une madz), et épuisant pour moi. Mais chaque retour me permet d'affiner mon truc et d'être de plus en plus claire en moi même et donc ensuite dans ce que je cherche à exprimer.
Heureusement je vois vendredi qqun qui je crois va pouvoir me comprendre (un artiste ingénieur, calé en physique et maths).
 
30 Décembre 2013
1 197
9 470
5 154
@Fille du Feu
J'ai juste quelques remarques, tu te demande à qui tu pourrais présenter ça et tu penses que tu tiens quelque chose.
Mais est ce que tu serais prete à entendre que tout ça ne serait qu'une sorte d'interpretation de ta part qui n'a pas vraiment de valeur autre que celle que tu lui donne (ce qui est déjà cool vu que ça te fait visiblement plaisir de voir des choses de cette façon) ?

Par exemple beaucoup ont pointé que physiquement, chimiquement, mathématiquement, ça n'avais pas vraiment de sens ce que tu as écrit tel quel. C'est aussi un peu mon impression (de mon coté je suis scientifique aussi, j'ai fais une thèse en maths appliquées, j'ai bossé avec de la physique et aujourd'hui je fais de la recherche sur le vivant), mais du coup j'ai du mal à saisir le flux de ta pensée et ce que tu en attends.

En fait, que 3 pommes te donne une compote ne prouve pas que 3=4=1 et ça ne constitue pas vraiment un système calculatoire non plus. Pareil pour ta courbe et ta suite de chiffre (il faudrait surement expliciter d'où vient chaque chose et je ne comprend pas ce que correspond les ordonnées sur ton graph)

Pour la chimie, tu parle de deux potentiels + qui donnent un autre + qui n'est pas forcément égal à la somme mais qui est plus important. Ce n'est pas forcément vrai : parfois la transformation coute de l'energie ce qui fait que l'assemblage de deux elements est moins energetique que les deux séparément.
Pour les ondes, d'autres ont mieux répondu que moi.

Du coup j'ai peut être l'impression que tu aimerai qu'on confirme que ce que tu as vu est la source de quelque chose, tout en étant frustrée que l'on te dise que a priori non, sans forcément avoir quelque chose de mis en forme, et en disant que on peut apporter aux sciences sans être dans le domaine de base et en citant l'Hindou qui avait apporté beaucoup aux mathématiques.
Déjà je suis d'accord que on devrais pouvoir écouter n'importe qui apporter des connaissances aux maths ou aux sciences et qu'il existe parfois des "génies" des sciences qui sortent des choses très interessantes sans avoir eu un cadre de formation classique. Et que c'est probablement arrivé.
Par contre ça ne veut pas dire que par ce que quelque chose semble avoir du sens pour toi que c'est vraiment le cas.
Surement que on peut faire la constatation que une chose en donne plusieurs, tu parle de chimie, de nature ect, avec 1=3, on peut aller plus loin en disant qu'une cellule pouvant se diviser (parfois énormément), on pourrait avoir 1=2=4=n^2
Sauf que ça ne cree pas vraiment un système de calcul nouveau pour autant, et que 1 entité en donne 2 ne veut pas dire 1=2. Au fond, une cellule s'est divisée, mais a utilisé divers composés chimiques pour se "répliquer", donc une cellule n'en a pas magiquement créé une autre de nulle part. De la même façon que l'on peut utiliser un couteau pour en faire un nouveau, on aura quand même utilisé du bois et du métal.

En fait tu as l'air d'avoir un système de pensée qui autovalide tes experiences et ce que tu "ressent", mais c'est compliqué d'interagir avec toi dans le fond car à la fois tu semble avoir une théorie qui explique le "TOUT" mais en même temps beaucoup de fondement de cette théorie semblent un peu "sortir d'un chapeau". A la façon d'une fable mythologique où il semblait clair que une tempête était liée à la colère des dieu, et que si quelque chose semblait encore mystérieux, il y avait toujours une fable à raconter qui pouvait l'expliquer.
Ca ne veut pas dire que c'est faux, juste que de l'exterieur c'est compliqué car il n'y a pas vraiment de possibilité de suivre le fil de ta pensée.

Si tu veux vraiment le partager, il faudrait effectivement plus de structure et plus de démonstrations. Sans ça, cela risque de simplement être quelque chose qui te semble chouette mais qui risque d'être impossible à suivre pour d'autre personnes (ou alors des personnes qui n'ont pas de bases scientifiques et qui pourraient trouver ça aussi sympa, mais qui auraient également trouvé une autre théorie sympa si elle avait été tournée de la même façon)
Peut être que d'autres personnes vont y voir du sens, je ne sais pas, maintenant c'est quand même compliqué de parler de théorie du tout et de nouveau système calculatoire. Personellement je suis aussi artiste (enfin j'ai une fibre artistique quoi), et j'aime bien les contes et fables y compris quand il y a des déformations de la réalité, mais je trouve que présenter le monde comme une interconnexion de plein de choses et de trouver ça chouette, c'est différent que de dire qu'on a une théorie qui unifie plein de choses scientifiques. Pas que l'art et la science sont différentes (j'avais un collègue qui bossait sur la transformation d'ondes neuronales en production artistique qui s'adaptait en direct a la reaction neuronale de la personne qui l'observait, c'était cool), mais on peut difficilement arriver dans un cadre où cela fait des milliers d'années que les sciences se construisent, et affirmer avoir trouver quelque chose de nouveau en partant de supposés scientifiquement sans fondement. Il reste tout de même un cadre de base d'où il faut partir.
 

Alice Ward

Cherche sa propre étoile
13 Août 2019
4 770
70 670
2 404
25
Belgique
Les mathématiques sont très utiles pour conceptualiser des objets réels, mais ne décrivent pas exactement ce qu'il se passe
Ah ouais carrément. Encore une fois quelle modestie d'être aussi catégorique sur des sujets que tu ne maîtrise pas.
Mais en physique quantique, il permet d'expliquer pourquoi le photon est là puis disparaît (devient autre chose).
Bah tiens, je l'attendais la mention de la physique quantique. C'est quand même osé de dire que les maths ne "décrivent pas exactement ce qui se passe" et de parler de physique quantique dans le même post.
Et encore une fois la phrase n'a aucun sens pour moi. Jamais vu de photons qui disparaissent (ils peuvent être absorbés par un atome à la limite mais je ne vois pas le rapport avec ce que tu essaies de démontrer)
 
2 Juin 2021
412
2 693
304
38
je trouve que présenter le monde comme une interconnexion de plein de choses et de trouver ça chouette, c'est différent que de dire qu'on a une théorie qui unifie plein de choses scientifiques.
Oui tu as raison et merci pour ton post, il m'est extrêmement précieux :fleur:

Ce que tu dis est très juste, j'ai l'impression d'avoir compris un truc et comme c'est complexe, j'essaie de raconter une histoire autour qui permet de comprendre l'ensemble, et les liens que je fais ne sont jamais des évidences donc ça donne un truc hyper embrouillé.

Ce que tu dis sur la différence de réaction qui se forme selon le plan utilisé, c'est la que je place mes + ou - l'Infini (en termes de temps) et la différence de si on obtient un résultat en binaire ou en "système calculatoire chelou" (en termes d'échelles). J'essaie de signifier que la différence que tu notes se situes au niveau de la réaction (chimique, physique), et que c'est précisément ce mouvement, cette réaction que j'essaie de conceptualiser (le fait que "rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme" : le rien ou le tout, c'est la matière, le verbe utilisé c'est le "moment", l'instant t où il se passe quelque chose, donc le mouvement qui est en place).

J'ajoute que je ne "réinvente pas la science" : je propose dans mon truc une façon de voir les choses qui permet d'inclure le mouvement ET la matière, et à chacune de mes conclusions ou "découvertes" (aka ce que je découvre au fil de ma réflexion), je retombe sur des conclusions scientifiques pour le coup, cad qui ont déjà été observées, étudiées et analysées par des gens avant moi. Ce qui me permet de penser que ma théorisation de base a du sens dans notre réalité.
Membre supprimé #351551 a dit :
Message supprimé
Ouiiiiii !! Merci !! C'est exactement ça ! L'entropie augmente en permanence, mais sa force et sa "diffractation" varie selon l'échelle de l'observateur (échelle plus ou moins grande, temps plus ou moins long).. et le fond du phénomène c'est Ça, l'entropie permanente !!.. merci énormément ! :bouquet:


Membre supprimé #351551 a dit :
Message supprimé
Oui tout à fait, les équations différentielles sur lesquelles on pose des concepts, sous forme de lettres (e pour énergie, m pour masse, c pour la vitesse de la lumière il me semble), et qui nous permettent ensuite d'utiliser les chiffres pour les faire coller à la réalité que l'on observe. Mes "équations" (gros guillemets car j'ai conscience que ce ne sont pas des équations vérifiées hein) n'ont pas de truc de l'autre côté du égal car elles visent à décrire des phénomènes, et non de la création/disparition de matière. Le égal apparaît à partir du moment où on décide de l'échelle que l'on va utiliser (temps et espace).
Jamais vu de photons qui disparaissent (ils peuvent être absorbés par un atome à la limite mais je ne vois pas le rapport avec ce que tu essaies de démontrer)
 
4 Août 2017
132
847
1 654
44
3 pommes multipliées par 3 pommes, ça fait "1 sac de 9 pommes". Le sac, il n'apparaît pas dans les maths traditionnelles. Dans le système calculatoire que j'essaie d'expliquer, mon 3 x 3 donne 1 car à un moment
J'ai envie de répondre que 3 pommes * 3 pommes ça fait 9 pommes² :lunette:
Maintenant il reste à conceptualiser la notion de "pommes²"

Ce qui semble ressortir des messages, c'est un usage des concepts/signes/opérateurs + et * qui est tellement indéfini et variable selon le contexte qu'on pourrait les remplacer par "schtroumpf".
 
2 Juin 2021
412
2 693
304
38
Donc une expérience qui montre la nature ondulatoire de la lumière, pas de photons qui disparaissent effectivement.
Oui, tout à fait. Qui deviennent une onde si on les laisse se déplacer, et qui sont "points de lumière + ou - clignotants" si on s'amuse à les immobiliser. J'étudie le mouvement qui permet au photon de passer de l'état de particule à l'état d'onde : du singulier à ce que représente la somme des singuliers (l'onde, en l'occurrence). Et cette onde se répercute contre la matière : que se passe-t-il à ce moment là ? Moi je pense qu'une partie de l'onde est absorbée par la matière, et une autre est reflétée vers l'extérieur, selon un certain angle. Je pense également qu'une onde qui en croise une autre crée un "point lumineux" dont l'intensité augmente, en + de matérialiser un certain "plan" (via les droites formés par les angles).
Je pense que lorsque plein d'ondes lumineuses se croisent en un même point, cela crée une réaction énergétique : une étincelle ou quelque chose comme ça. Si elles se croisent en même temps sur un grain de matière déjà existant : pouf, réaction (atomique, chimique, biologique, là ça dépend de l'échelle et de la polarité du mouvement : de l'intérieur vers l'extérieur, ou de l'extérieur vers l'intérieur, avec toutes les répercussions qui sont induites.
A partir de là, on a de l'énergie, de la lumière (donc une vitesse photonique) et de la matière.
A partir de là, j'imbrique les choses les unes après les autres pour obtenir une vision d'ensemble de tout ce qui est (organique comme inorganique) en m'intéressant au mouvement qui se passe entre le "croisement des ondes lumineuses dans la matière" et "la matière qui est obtenue après réaction".
 

Dame de lotus

Chicons au gratin, et toi ?
29 Novembre 2015
6 022
78 701
4 124
@Fille du Feu

Si je puis me permettre, je pense qu'il n'y a pas lieu de "penser" qu'une partie de l'onde est je sais pas trop quoi, ou de "penser" ce qui se passe lorsque des ondes se rencontrent.

Je pense qu'il y a plutôt lieu d'observer, d'étudier, de tirer des conclusions. D'émettre des hypothèses, de les confronter, ce genre de choses (ou, dans ce cas-ci : ouvrir la littérature, tout simplement). Mais "penser" sans plus d'ajout, ça rend directement le raisonnement plutôt bancal quand il ne s'agit pas d'une opinion mais de mécaniques que l'on peut caractériser de façon relativement universelle.

'fin pardon, je veux bien admettre beaucoup de choses et plusieurs vérités, mais j'ai l'impression d'être...je sais pas ? Dans un monde parallèle ? J'ai rarement vu autant de fois "je pense" dans un domaine qui a été étudié et décrit. Qu'on soit critique, ok, même devant des trucs établis. Mais j'ai du mal à concevoir qu'on puisse autant "penser" au lieu d'avoir un raisonnement solide.

Je pense que la société devrait être plus démocratique, je pense que les frites ça me plaît mieux que les crozets, mais je pense pas ce qui se passe quand une onde quelconque rencontre un milieu. J'établis un raisonnement solide (ou pas solide, mais au moins je tente d'établir un raisonnement, quand bien même il aurait des zones d'ombre), ou alors j'admets que ce que je raconte ne vaut rien du tout (et ma foi pourquoi pas).

A nouveau désolée, mais sérieusement ça me paraît lunaire ce qui se passe ici. Personne n'est obligé d'adhérer à la pensée dominante, je suis bien d'accord, on peut jouer avec la pensée, je suis d'accord aussi, mais je pense (!) qu'il faut choisir son camp. Soit on réinvente tout, soit on essaie que ce soit un minimum cohérent avec ce qui existe déjà, mais faire un doux mélange des deux pour valider notre nouvelle interprétation des choses, c'est quand même un jeu dangereux.

Réinventer la pensée, ce n'est pas rêver une nouvelle explication et forcer dans tous les sens pour qu'elle paraisse plausible. Ca, c'est juste vivre dans une réalité parallèle et ignorer le reste. Et je maintiens : c'est un jeu dangereux.

(Accessoirement je capte même plus pourquoi on parle d'ondes, c'est formidable quand même, à quel moment est-ce qu'on est parti.e.s dans cette spirale hallucinante ? Ayons la lucidité d'en sortir, discutons de la définition de la vie mais laissons 42 là où il devrait être, je sais pas, dans les nombres de Lost ou entre 41 et 43)

(Et accessoirement, si je connaissais pas le forum et que je tombais ici en premier lieu, je serais vraiment pas rassurée de la qualité des infos que je pourrais trouver ailleurs)
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes