Ce sujet est dédié aux réactions concernant ce post : Grâce à la mobilisation, le Sénat va examiner la réforme de l’AAH
petition-senat-handicap-allocation-640x400.png

Lire la suite ...
 
Dernière édition par un modérateur :
La règle est simple : si vous êtes trop handicapé pour travailler, vous avez droit à une pension.

Pour calculer cette pension, le revenu du couple est pris en compte.

Je plussoie @Khyra et je rajoute que dans le cadre de la pension d'invalidité les revenus du conjoint ne sont pas pris en compte et le calcul se fait en fonction du salaire (si temps partiel) ou l'ancien salaire.
En gros on est placé en invalidité après un long arrêt maladie/temps partiel thérapeutique et que la reprise du travail n'est plus possible, on ne reçoit plus des indemnités journalières mais une pension et le contrat de travail est normalement adapté en conséquence, si l'employeur y consent... Il y a plusieurs catégories, cat1 par exemple c'est invalidité partielle donc la personne travaille à temps partiel + pension qui complète (un peu, pas tout) . La pension dépends de la branche maladie de la Sécu et est donc versée par la CPAM.

Du coup @hassiba l'intro de l'article est incorrecte dans le sens où l'article parle de l'AAH et pas des pensions en général "quand on est trop handicapé pour travailler" (C'est pas évident de s'y retrouver cela dit, et je parle même pas des modes de calcul :lunette: ).

Cela dit, merci d'avoir abordé le sujet :cupidon: On y croit pour cette pétition ça avance :supermad:
.
 
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Hello merci pour l'information:d
J'ai interrogé une bénéficiaire de l'AAH et des associations qui m'ont expliqué les conditions et les différents cas de figures. Mais un des critères est l'incapacité. Il me semble qu'il y a un taux d'incapacité qui conditionne l'obtention. Et oui effectivement tu peux travailler et bénéficier de l'AAH car c'est une allocation qui complète d'autres ressources.
 
Je plussoie @Khyra et je rajoute que dans le cadre de la pension d'invalidité les revenus du conjoint ne sont pas pris en compte et le calcul se fait en fonction du salaire (si temps partiel) ou l'ancien salaire.
En gros on est placé en invalidité après un long arrêt maladie/temps partiel thérapeutique et que la reprise du travail n'est plus possible, on ne reçoit plus des indemnités journalières mais une pension et le contrat de travail est normalement adapté en conséquence, si l'employeur y consent... Il y a plusieurs catégories, cat1 par exemple c'est invalidité partielle donc la personne travaille à temps partiel + pension qui complète (un peu, pas tout) . La pension dépends de la branche maladie de la Sécu et est donc versée par la CPAM.

Du coup @hassiba l'intro de l'article est incorrecte dans le sens où l'article parle de l'AAH et pas des pensions en général "quand on est trop handicapé pour travailler" (C'est pas évident de s'y retrouver cela dit, et je parle même pas des modes de calcul :lunette: ).

Cela dit, merci d'avoir abordé le sujet :cupidon: On y croit pour cette pétition ça avance :supermad:
.
Ah je comprends le malentendu. J'ai utilisé le terme pension pour éviter un redite du terme allocation mais à aucun moment dans mon esprit en tout cas je parlais de la pension d'invalidité qui sont deux choses bien différentes. Je vais modifier pour plus de clarté et merci pour la remarque :) ! Il faut signer le pétition moi aussi j'y crois ! :)
 
Non mais de toute façon à partir du moment où on demande l´AAH il y a TOUJOURS un temps de latence de plusieurs mois... donc si t'es célibataire t'es bien plus dans la merde qu'en couple.
Et puis ça veut dire quoi cette proposition de loi ? Creuser les inégalités en fait. Si tu es célibataire ou que ton conjoint ne gagne pas grand chose, tu vis sous le seuil de pauvreté , alors que si ton conjoint gagne bien sa vie tu peux carrément vivre dans le luxe. C'est debile. Il faudrait plutôt accorder une aide financière d'urgence aux personnes handicapées qui quittent leur conjoint. Ça me gave les gens qui militent n'importe comment sans savoir de quoi ils parlent. Quant aux personnes handicapées qui réclament cette dissociation, ça m'étonnerait que ce soit celles qui vivent dans la pauvreté, tiens.
 
Il y aura jamais de système parfait, reste que celui en place est le moins pire à mon sens. Déconditionner le fait de vivre en ménage me parait pouvoir créer des inégalités encore plus grandes.
Le principe d'une allocation, des bourses étudiantes, etc., c'est d'être échelonné pour être adapté au mieux à la situation du bénéficiaire. Il y aura toujours des malchanceuses qui seront pile-poil sous le plafond sans rouler sur l'or, mais c'est le problème des allocations sur conditions de revenus. Ca reste quand même le seul système qui permet d'aider davantage que les autres celles qui sont totalement dans la merde.
Moi, en tout cas, célibataire dans mon studio, je serais pas ravie de toucher le même montant qu'une fille en couple qui vient d'emménager dans un 200m2 avec piscine.
(Ou alors, j'ai loupé un truc et ce n'est pas ce qui est revendiqué)
 
  • Big up !
Reactions : FraiseDeGrouchy
@Baba Yaga @EvaEva Vous avez vu les plafonds pour les conditions de ressources? Autant je suis d'accord que Oui donner l'AAH a quelqu'un sont le conjoint gagne extrêmement bien sa vie peut être injuste (et encore... Ça rends très dépendant du conjoint et c'est différent d'être conjoint au foyer de manière choisi) mais là en voyant les plafonds de ressources je vois pas comment on peut dire que l'individualisation de l'AAH n'aiderait que les plus aisés... Ou alors on a pas la même définition de "aisés".
Plus d'AAH quand le conjoint touche plus de 1600€ par mois, c'est à peine au dessus du seuil de pauvreté pour un couple (aux alentours de 1500€). Alors certes l'AAH touché par un célibataire est en dessous du seuil de pauvreté, là ça veut dire que en couple tu fais basculer ton conjoint dans la pauvreté presque, youpi.

Alors je veux bien que les époux restent solidaires mais faudrait revoir les seuils, et quand bien même y'aura toujours ce souci de dépendance/dynamique dangereuse quand un conjoint est entièrement dépendant de l'autre et sans possibilité de prendre facilement cette indépendance (hé oui le handicap ça peut compliquer les choses :lol:). C'est pas un argument pour faire joli et c'est bien moins simple comme solution que l'attribution immédiate en cas de séparation (quid des économies qui donnent les moyens de partir par exemple?)
 
Et puis ça veut dire quoi cette proposition de loi ? Creuser les inégalités en fait. Si tu es célibataire ou que ton conjoint ne gagne pas grand chose, tu vis sous le seuil de pauvreté , alors que si ton conjoint gagne bien sa vie tu peux carrément vivre dans le luxe. C'est debile. Ça me gave les gens qui militent n'importe comment sans savoir de quoi ils parlent. Quant aux personnes handicapées qui réclament cette dissociation, ça m'étonnerait que ce soit celles qui vivent dans la pauvreté, tiens.
Moi, en tout cas, célibataire dans mon studio, je serais pas ravie de toucher le même montant qu'une fille en couple qui vient d'emménager dans un 200m2 avec piscine.
(Ou alors, j'ai loupé un truc et ce n'est pas ce qui est revendiqué)
Ne le prends pas mal, mais oui je pense que tu as loupé un truc.
Tu es en train de caricaturer la revendication des personnes bénéficiaires de l'AAH, dont je fais partie. S'il existe sans doute des personnes en situation de handicap qui emménagent dans un 200m2 avec piscine, elles font assurément partie d'une infinitésimale partie des bénéficiaires de l'AAH. Tu prends en exemple une situation exceptionnelle et rarissime pour contester un projet de loi dont la réalité dans les faits semble t'échapper pour que tu utilises des arguments aussi extrêmes.

Une personne qui a l'AAH reçoit de la CAF 900 euros par mois à taux plein. Ces 900 euros sont une allocation qui compense le fait d'être dans l'impossibilité de travailler, en raison d'un handicap moteur, auditif, visuel ou psychique. Je peux te dire que vivre avec cette somme quand on est un adulte et sans espoir d'amélioration, c'est loin d'être le grand luxe. Je te rappelle qu'on est en-dessous du seuil de pauvreté. J'ai juste de quoi assurer mes dépenses incompressibles.

Dans la situation actuelle, si je me mettais en couple et si mon conjoint gagnait plus de 1600 euros par mois (ce qui est loin d'être la panacée et d'en faire un Jeff Bezos avec palace et piscine chauffée), je n'aurais plus droit à l'AAH. Ce qui veut dire que toute personne en situation de handicap qui se met en couple avec une personne "valide" qui gagne plus de 1600 euros pas mois n'a pas d'autre choix que de lui imposer de l'entretenir. Je devrais donc lui demander de l'argent à chaque fois que j'aurais besoin de faire des achats, y compris ceux qui sont essentiels. Ou bien il faudrait avoir un compte joint, que mon compagnon serait le seul à alimenter. Imagine la honte et la gêne de piocher dans un compte auquel on ne contribue pas, le sentiment d'être un boulet, car cette situation n'est pas choisie.
Ce n'est pas parce qu'une personne handicapée se met en couple qu'elle doit perdre le peu d'indépendance financière qu'elle a.
Et quand bien même le conjoint gagnerait 3000, 4000 euros par mois, c'est SON argent qu'il gagne avec SON travail. Cet argent lui appartient et on ne devrait pas le pénaliser et l'obliger à entretenir son conjoint handicapé. Rendre systématiquement ce dernier dépendant financièrement du conjoint valide, c'est le réduire à rien du tout, c'est l'infantiliser, l'invisibiliser davantage.
Maintenir l'AAH quels que soient les revenus du conjoint "valide", c'est maintenir une DIGNITE qui est essentielle en évitant à la personne en situation de handicap d'être dépendante financièrement alors qu'elle peut déjà l'être sous d'autres aspects (déficience visuelle, auditive, handicap physique, psychique...). Et c'est éviter d'en remettre une couche quand on peut déjà avoir le sentiment d'être un fardeau.
Pour être franche, cela a de quoi dissuader une personne "valide" de se mettre en couple avec une personne handicapée, sachant qu'elle va devoir payer pour deux. Et il y a de quoi dissuader une personne en situation de handicap de se mettre en couple car il va falloir annoncer la couleur, et que l'autre risque de prendre ses jambes à son cou en apprenant qu'il va devoir entretenir une personne qu'il a beau aimer, mais qu'il a le droit de ne pas vouloir prendre totalement en charge financièrement, comme s'il devait avoir un enfant à vie. Cela crée un déséquilibre dans le couple, qui n'a absolument rien à voir dans son statut, son mécanisme et sa psychologie, avec le fait d'être mère/père au foyer par exemple.

Quand tu dis "Moi, en tout cas, célibataire dans mon studio, je serais pas ravie de toucher le même montant qu'une fille en couple qui vient d'emménager dans un 200m2 avec piscine", tu parles du creusage des inégalités comme si l'AAH en couple était un privilège, comme si tu avais le sentiment d'être lésée par rapport à quelqu'un qui aurait plus que toi, en utilisant un exemple qui est complètement en dehors de la réalité. Ce n'est pas cela la situation des personnes qui perçoivent AAH et de leurs conjoints. Je t'invite à te renseigner sur la réalité de leurs conditions de vie, à éviter de t'exprimer sur un sujet aussi grave et important dont tu ne maîtrises pas tous les éléments, car crier à l'injustice sur un sujet qui ne te concerne pas et sur lequel tu sembles avoir une méconnaissance et une absence manifeste de psychologie, c'est injuste, dangereux et particulièrement blessant.
 
Dernière édition :
Wowow, je vois pas où je dis que tous les allocataires sont des privilégiés. Je me permettrais pas. Je prend un exemple volontairement extrême pour montrer que tout le monde n'est pas dans la même situation. Simplement, je ne trouve pas absolument scandaleux que sous conditions de revenus, une personne seule touche davantage qu'une personne qui partage les frais du ménage avec quelqu'un. C'est tout ce que je dis.
La vraie urgence, ça m'a surtout l'air d'augmenter le seuil minimum pour tous.
 
Pour répondre à ceux qui pensent que quand on est en couple, c'est le luxe.

Vous savez que les femmes en situation de handicap sont plus touchées par les violences conjugales en général ? Et du coup, sans ressource, tu pars comment ?

Je suis en situation de handicap physique et mentale (j'ai un lupus, une polyarthrite rhumatoïde et je suis bipolaire). Je n'ai pas demandé l'AAH, de toute façon je n'y aurais pas droit car mon conjoint gagne trop. De plus, personnellement, j'ai trouvé une option de travail en tant qu'infirmière qui me permet de gérer mes handicaps et un travail (ceci dit avec le covid, c'est plus compliqué pour être recruter en tant qu'infirmière de santé au travail car les entreprises que je vise ont gelé leur embauche. Heureusement il y a le chômage)

Mais, si je prends mon expérience de vie, mon ex était toxique, j'ai vécu des violences conjugales avec lui. Si je n'avais pas pu travailler, comme je serais partie ? En sachant que tous le monde n'a pas la chance d'avoir une famille.

De plus, même dans un couple stable, pourquoi devrais t'on dépendre de son conjoint totalement ? L'AAH n'est pas très élevé, et le fait de dépendre totalement de son conjoint installe quand même une dynamique pas top dans un couple. Même si ton conjoint gagne bien, certains soins coûtent chers car pas forcement remboursés (même quand tu es à 100% en ALD comme moi). Un truc tout bête, à cause de mon lupus et mes traitements, ma peau ne supporte pas le soleil et cela peut même me déclencher des poussées de la maladie. Donc je dois utiliser beaucoup de crèmes solaires (en sachant que pour qu'elle soit efficace, il faut user sur un tube de 300ml, au moins 100ml sur le corps, car oui la quantité que l'on met de base à la plage n'est en fait pas du tout la bonne). Un tube ça coute au moins 12 euros pour un indice 50+ (et encore là je prends les marques pas top en terme de composition, qui peuvent aussi jouer sur les maladies auto immunes). Si tu sors 3 fois dans la semaine, tu en uses donc un tube par semaine. Multiplié par le nombre de semaines dans l'année. Je vous laisse faire le calcul...
Aussi perso mes médecins sont en secteur 2 pour la plupart. En comptant que ma consultation est en moyenne de l'ordre de 70 euros. 35 sont remboursées par la CPAM, 20 par la mutuelle. Je vois mon rhumato une fois par mois. Je laisse aussi faire le calcul sur l'année. Plus les rendez vous chez le psychiatre, les rendez vous avec le médecin interne. En vrai ça fait des coûts, beaucoup de coûts. Et je dois donc dépendre des revenues de mon compagnon entièrement. En plus le loyer, la mutuelle, les factures, les loisirs. À deux. En sachant que la moyenne des salaires en France c'est 1600 euros je crois. Mon compagnon gagne un peu plus. J'ai mon chômage actuellement de 700 euros qui aide à couvrir les frais médicaux et à participer un peu au frais du ménage.

Vous croyez vraiment que la plupart des gens handis vivent dans le luxe lol ? Et d'ailleurs pourquoi dois t'on baser une loi sur ceux qui sont le plus privilégiés ? Alors que la majorité des personnes handis sont plutôt dans des situations précaires.

Bref franchement, faut vraiment revoir vos jugements et la réalité du coup de la vie... @Baba Yaga et @E.T
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes