Je comprends Jeremy et je comprends qu'il puisse avoir du mal à comprendre ce qu'est vraiment le harcèlement de rue. Je pense qu'il ne peut pas savoir ce que c'est que de se faire siffler ou alpaguer à tous les coins de rue, même quand on a des cernes jusqu'au menton, un sweat tout taché et un jean dégueulasse ! Il doit sûrement penser que c'est flatteur d'entendre un "wesh mademoiselle, comment t'es trop bonne !" pourtant, ce n'est vraiment pas le cas !

Je dis que je comprends Jeremy car moi même j'en étais arrivée à me demander si dans certains pays il s'agissait vraiment d'harcèlement de rue et non pas de simple "fait culturel" ...

J'espère qu'avec cette réponse Jérémy aura compris la différence entre drague et harcèlement de rue et que même si on sait que tous les hommes ne sont pas des pervers, on n'a pas envie de se faire enquiquiner dans la rue !
 
Je trouve qu'il a une vision assez naïve de ces "interactions" de rue, et que ce que lui voit comme un compliment devient une source presque d'angoisse quand tu as un passé de mauvaises expériences, y compris par des gens hyper insistants qui ont cherché à te retenir ou à te forcer, pour finalement t'insulter violement quand tu réussis à partir.

Il ne doit pas se rendre compte d'à quel point certaines situations peuvent vraiment faire peur et qu'à un moment on veut juste plus prendre le risque. Ce n'est pas tant faire "sa princesse snobinarde" que se protéger d'un potentiel risque.
Je comprends sa frustration de "payer" pour les mauvaises manières des autres, mais tous les gens qui arrêtent dans la rue n'ont pas non plus un petit panneau au dessus de la tête indiquant s'ils sont dangereux ou non. On ne peut pas deviner que lui sera moins agressif que le précédent.
Appliquer le principe de précaution, même si son amour propre en est la victime, me semble le choix le plus raisonnable.
 
Alors moi j'ai fait la même chose mais en inversant les rôles : petit souci en voiture avec mon voyant de frein qui s'allume, je m'arrête dans un Sp..dy (on a le droit de dire la marque ?) et vais dans le bureau. Coup de bol, il n'y avait pas de clients et les trois mécanos chillaient tranquillement.
Je commence par "bonjour messieurs" en les regardant tour à tour, puis dis avec un sourire "wouaou, vous avez tous les trois de magnifiques yeux bleus ! C'est sur casting, l'embauche chez Sp..dy ?". Ils ont éclaté de rire, m'ont demandé quel était mon problème, ont regardé ma voiture, refait le niveau du liquide de frein. "Je vous dois combien ?" "Ben rien madame, mais faites attention à vous, c'est chaud les freins...".
Bon, ok, je suis une da-dame de 51 ans et ma réflexion était d'une part sincère (ils avaient VRAIMENT tous les trois de yeux bleus magnifiques) et d'autre part dénuée de tout sous-entendu tendance cougar ni graveleux. Mais si un jeune homme m'avait fait cette réflexion, sachant qu'il allait me demander mon aide après... comment aurais-je réagi ?
Eh bien c'est très simple : s'il s'était agi de Jérémy, j'aurais ri et aurais probablement ajouté quelque chose comme "c'est très gentil, je me permets alors d'admirer également les vôtres !". S'il s'était agi d'un "blaireau des rues", là... je ne sais pas, les réponses cinglantes me viennent sur le coup. Sachant que j'aurais récolté un "connasse, passeque tu crois qu't'es bonne ?" Euh... oui, et vous aussi, y'a 10 secondes, non ? ok je sors.
Jérémy, un jour peut-être la planète sera peuplée de gens comme vous, et on aura tous le sourire dans la rue parce qu'à un moment ou à un autre on aura reçu un regard ou une parole admiratif-ve. D'ici-là, continuez à aimer vos contemporains et à essayer de les comprendre, certain.e.s doivent certainement vous le rendre, les belles rencontres ne sont pas si exceptionnelles.
 
  • Big up !
Reactions : Lis and bubulle888
Hahaha j'étais pepouze en train de vous lire
- jpeux vous aider?
- nan c'est bon
- je vous offre un verre?
- non plus.
- pourquoi?
J'ai hésité entre le
-parce que t'es moche
- parce que tu memmerdes
- parce que j'ai pas envie
J'ai répondu "jai déjà quelqu'un"
Réponse "et alors?"
MAIS ALORS RIEN CONNARD FOUS MOI LA PAIX!
- alors je n'ai pas envie. Au revoir monsieur.

Putain mais foutez nous la paix!

Ceci etait le coup de gueule du jeudi soir. ON EN A GROS!
 
@elisabellissima je sais pas si c'était vraiment une référence, mais j'ai lu la fin de ton message avec la voix de Perceval et Karadoc dans la tête :rire:
(Serions nous utilisées bon gré mal gré pour arriver sur la faim??)

Mais ton échange est dingue quand même, 3 "non" et il continue ... :facepalm:
 
Un seul moyen de plus se poser de question... Messieurs, prenez part à la cause féministe ! Aidez nous à rendre nos rues plus sûres et peut être enfin que les femmes auront moins peur d’être accostées par des gros lourds ;)

Cet article que je ne découvre que maintenant, je le trouve bien utile. Il y a quelques temps j'en discutais avec un ami qui a un peu le même point de vue que Jeremy, mais tellement buté qu'il était impossible de lui montrer le point de vue d'une femme lambda.
Quand je sors, c'est regards insistants, phrases d'accroches pourries, quand j'ignore et que je marche vite la nouvelle technique c'est "eh mademoiselle t'as fait tomber quelque chose !" pour que je me retourne, et ça va même jusqu’à être collée et parfois poussée de plus en plus près des murs, et quelque fois agrippée sans raisons autre que parce que je suis une femme.
Alors oui, c'est fatiguant, et je me met à être sèche et ignorer les gens une fois la nuit tombée, potentiels gentils garçons comme gros pourris éventuels.
Pourtant, les rares fois ou je me sens en sécurité (au marché, quand je sors bosser dehors, quand je rencontre des amis à des soirées...) je suis la première a sourire, accoster, rigoler, balancer des vannes un peu pourries pour détendre l’atmosphère. Mais savoir que quand je me fais embêter, quand je raconte ce qui s'est passé, les premières phrases c'est "Tu étais habillée comment ? Tu étais maquillée ? Rouge à lèvres voyant ?" (souvent sans méchanceté, généralement c'est ma mère qui ajoute d'une voix fataliste "je sais que c'est injuste ma chérie, mais maintenant c'est comme ça que ça fonctionne, et je ne veux pas qu'il t'arrive quoi que ce soit") bah ça me pousse à me cacher, me renfermer, me protéger, et vraiment ça me fatigue.
Je sais qu'on est pas au bout des injustices. Autant avant j'avais une certaine distance face aux problèmes de société, mais après plusieurs agressions verbales ou physiques et les réactions tout bonnement affreuses et irresponsables des flics (une fois, en portant plainte contre un ex copain qui proliférait sans cesse des menaces et a fini par lever la main sur moi "oh c'est juste un problème de communication dans votre couple. Pas de quoi s'alarmer") et de mon entourage, j'ai plus envie de devoir me justifier et expliquer en quoi "non, l’égalité hommes/femmes n'existe pas." et "oui, le harcèlement de rue est une réalité et non un fantasme collectif des femmes belles 'qui se la jouent' et des imbaisables 'qui ont pas d'humour'" face à des personnes butées.
Par contre, je veux sortir, expliquer à mes amis, ma famille, mon copain et tout ceux qui voudront bien écouter ce que signifie vraiment la lutte féministe. Pourquoi on en a besoin, nous, les femmes, mais AUSSI les hommes. Et je trouve que le témoignage de Jeremy en est un bon exemple.

Je suis désolée je pars un peu dans tout les sens, mais vraiment les mecs, croyez bien que si vous jouez aussi le jeu, si vous aidez le féminisme et combattez les stéréotypes, on vivra tous dans un monde bien meilleur et vous serez vous aussi plus à l'aise.
 
@Kriss de Valnor Waaaw je reste admirative devant ce que tu as su lui sortir! J'aurais bien voulu voir sa tête tiens ^^
Moi je trouve toujours des trucs à dire mais 3h plus tard -_-' alors du coup sur le moment même je me contente de : soit l'ignorer, soit lui jeter un regard mauvais... ce qui ne fonctionne pas toujours :tears:
 
Je trouve qu'il a une vision assez naïve de ces "interactions" de rue

Ou peut-être qu'on lui a trop bourré le crâne comme quoi c'était à lui de prendre l'initiative et qu'il ne sait pas s'y prendre. Et en effet, tant qu'on leur a pas explicitement fait comprendre pourquoi un "compliment" en pleine rue est lourd, ils ne pourront pas le savoir de leur point de vue, et c'est normal vu qu'ils ne sont pas à notre place. Il y a donc un travail en amont à faire dans l'éducation relationnelle et sexuelle.
Ce que j'en dis, c'est en effet que la rue est pas le bon endroit. Un bar/resto, un magasin, bref un lieu qui prête un peu plus à un contexte commun, comme c'est suggéré dans l'article, déjà ça passe un peu mieux, à condition de s'exprimer correctement (le "wesh t'es bonne" n'a jamais marché et ne marchera jamais de toute façon), et ne jamais insister si ça marche pas....
 
Je ne sais pas si ce sujet est encore très actif, mais je souhaitais quand même vous dire merci.
J'ai 18 ans et ce n'est que depuis peu que je commence à vraiment m'intéresser au féminisme. Oui, pas avant. J'essayais de jouer la fille dur qui ne se laisse pas faire contre les garçons, j'essayais de courir aussi vite qu'eux sans vraiment pouvoir le faire, ect... Bref, maintenant c'est passé.
Mais étant donné que ce n'est pas inné dans mon entourage de se battre pour l'égalité homme-femme un bon nombre de choses me paraissait incohérent dans le discours de certaines femmes féministes, dont le harcèlement de rue.
J'avoue à ma grande honte à présent, avoir envier certaines de mes amies à qui on aurait pu dire bonjour dans la rue, leur dire qu'elles étaient jolies, parce que je me sentais mal dans ma peau, ou je cherchais désespérément de l'attention des hommes ou je ne sais quoi.
En réalité, je n'avais pas encore compris pourquoi c'était si mal de parler avec des gens dans la rue, je trouvais dur qu'on s'interdise presque de parler entre les uns les autres, que ça soit toujours pris comme une menace.
Un jour, je marchais dans la rue (oui enfin on s'en doute) avec une amie (qui se fait souvent arrêter dans la rue), quand un vieux bonhomme à fait des bruits de chat ''meooooonw'' pendant quelques minutes. On a rie. Puis on a traverser la rue, une voiture nous à laisser passer au passage piéton et des mecs faisait ''miaou'' avec un regard lubrique. Ils étaient cinq dans la voiture. On a moins rie, et on est partie assez vite.
Un autre jour dans le bus, j'étais seule. Je me suis assise, derrière moi un autre vieux bonhomme était assis. J'ai eu l'audace, OH OUI GRANDE AUDACE d'enlever ma veste. Et j'ai sentie une main, au bout de 10 minutes, contre ma côte, presque contre ma poitrine, de ce vieux bonhomme assis. Je l'ai regardé, interloqué. Il s'est assit comme si de rien était. Il n'a pas continuer. Mais je n'ai rien dit.
Et je viens seulement de réaliser, grâce à votre article, LA PUTAIN DE DIFFÉRENCE, entre un homme qui veut me peloter dans le bus, et le gars avec qui on discute dans la file d'attente, avec le serveur, avec celui qu'on aide à choisir un article dans un supermarché.
Et je vois ceux là, avec qui on peut rire tranquille d'une bien meilleure manière à présent.
MERCI MADEMOIZELLE, tu changes mon monde un peu chaque jour! Bisous
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes