Je me prostitue pour payer mes études

Statut
La discussion n'est pas ouverte à d'autres réponses
27 Juillet 2011
523
662
3 124
LILLE
Une réponse de S. :

"Tout d?abord je voudrais remercier toutes celles qui ont pris le temps de lire ce papier. Ce phénomène n?est pas rare en France mais est souvent mal raconté ou mal interprété. Ça n?a définitivement rien à voir avec ce que M6 peut nous montrer, pas dans ma situation en tous cas. C?est d?ailleurs pourquoi j?ai voulu partager avec vous mon expérience.

Je ne m?attendais pas à tant de commentaires et encore moins à tant de commentaires "positifs". Je suis heureuse si mes mots ont réussi à vous toucher, les vôtres quant à eux m?ont beaucoup ému.

Je voudrais revenir sur certaines petites choses que j?ai pu lire et y apporter une réponse.

Opium. : je comprends ce que tu veux dire mais, aussi bizarre que cela puisse paraitre, je n?aurais pas accepté qu?il me donne de l?argent sans rien en retour. J?aurais du mal à expliquer pourquoi, ou alors ce serait très maladroit mais dans la situation actuelle je « mérite » cet argent. Je l?ai gagné. Je crois que je préfère faire quelque chose jugé comme dégradant plutôt que de devoir quelque chose à quelqu?un et a fortiori quand il s?agit d?un inconnu.

AndTheBeatGoesOn : pour répondre à ta question j?ai de l?affection pour eux. Je connais leur vie, leurs aspirations, leurs peurs. Mais nous ne sommes pas amis non. Ils viennent me voir pour oublier la pression et les tracas du quotidien alors je ne peux pas les accabler avec les miens. A partir du moment où ils frappent à la porte je mets un masque, je souris et ce jusqu?à ce que la porte se ferme. Je ne me laisse jamais aller avec eux, émotionnellement et sexuellement, malgré ce qu?ils pourraient croire. Je considère toujours cette activité comme une contrainte mais j?estime être mieux tombée que beaucoup d?autres alors je ne m?en plains pas.

_lilou_ : tu as raison, je ne suis pas l?image même du bonheur mais je suis plus heureuse maintenant que lorsque j?étais interdit bancaire. Ce n?est pas facile tous les jours mais au final ce que je fais maintenant m?aide à construire mon avenir. Je n?aurais pas pu continuer mes études sans ça. Alors je prends sur moi. Je ne dis pas que c?est bien, comme l?a dit une madmoizelle il est horrible que certaines personnes aient recours à ce genre de pratique dans un pays développé comme la France, mais je m?estime chanceuse.

Caramella : je comprends ta réaction et vraiment elle t?honore. Seulement il ne faut pas oublier que même s?il parait long et détaillé, cet article n?est qu?un condensé des choses que j?ai pu vivre avec mes « clients ». J?ai tenté de résumer nos relations mais ce n?est vraiment pas chose facile. Je ne me sens pas « exploitée » et je ne les considère pas comme des « salauds ». Il n?y a pas que du sexe entre nous, parfois la seule chose qu?on me demande c?est un peu de tendresse et une oreille attentive. J?aurais pu avoir aussi tendance à les considérer comme des ordures si je ne les avais pas vus dans leurs moments de faiblesse.

Voilà, je crois que j?ai fait le tour mais si vous avez d?autres questions j?y répondrais dans la mesure du possible :)
Encore une fois merci pour vos compliments et encouragements, c?est agréable d?enfin partager ça."
 

Malaussène

Revenante
22 Août 2007
3 354
671
5 024
Paris
Merci beaucoup à S., et au site, pour la publication de ce témoignage.

Je me rappelle que, étant jeune étudiante, j'avais suivi une campagne de Sud Etudiants sur la précarité des étudiants, qui abordait justement la question de la prostitution de certain(e)s étudiant(e)s. A l'époque (vers 2005 je crois), on leur avait ri au nez, en disant qu'ils racontaient n'importe quoi, que ce type de situations n'existait pas, ou était si marginal que ça ne valait même pas la peine d'en parler. Bref...

Plusieurs syndicats étudiants (dont l'UNEF, notamment) militent depuis longtemps non seulement pour la revalorisation des aides étudiantes, mais également pour un changement radical de leur mode de calcul, permettant de prendre en compte la situation de l'étudiant lui-même, et non uniquement celle de sa famille (notamment en cas de tensions ou rupture entre l'étudiant et sa famille, comme cela semble être le cas ici). Je crois savoir que le PS notamment a repris l'idée d'une allocation d'autonomie pour les étudiants, dans leur programme pour les présidentielles. Qui sait, peut-être que dans quelques temps, la situation s'arrangera un peu. Je l'espère, en tout cas.
 
14 Août 2008
22
13
2 164
salles sur mer
je trouve ce témoignage très courageux et touchant, même si le fait qu'on puisse en arriver là me met toujours très mal à l'aise.
Cependant je voudrais souligner un point primordial de la prostitution chez les étudiantes, ca reste tout de même très dangereux et on ne le dit pas assez il me semble ici. En effet si S. a eue la chance de tomber sur des hommes doux qui cherchaient uniquement à combler un manque d'affection, que se passera t'il le jour où elle sera confronter à quelqu'un de réellement mal intentionné?
Parce que si certaine personne préfère s'adresser à des étudiantes plutôt qu'à des pro ce n'est surement pas que pour les aider financièrement, mais aussi pour se retrouver face à quelqu'un qui sera plus fragile car beaucoup moins expérimenté voir carrément pas préparer a ce genre de situation, et le jour où un client ne voudra pas la payer mais voudra juste l'utiliser comme ça, pour assouvir des fantasmes plus que tordu qu'est ce qu'elle pourra faire ?
je pense qu'il faut vraiment faire attention et ne pas trop enjoliver la situation car ça reste vraiment dangereux et incertains à mon sens.
voilà je tenais juste a rajouter ce point "sécurité" très présent par ailleurs dans le film "mes chères études". cela dit j'espère que ce genre de situation S. n'y sera jamais confronter et lui souhaite bon courage pour la suite !
 
8 Octobre 2006
1 387
1 262
5 154
Paris
CeNedra;2635493 a dit :
Non, je ne pourrai décidément jamais être d'accord avec ça. J'ai fait Sciences Po en bossant le samedi. Ma cousine a fait sa première année de médecine en bossant à côté sur les marchés. Ca n'est jamais impossible, c'est certes plus ou moins difficile mais ça n'est pas un argument concluant à mes yeux.

Je comprends ton point de vue parce que ce sont des études dures, mais je pense qu'il faut avoir à l'esprit que certaines personnes, pour réussir leurs études, ont besoin de beaucoup travailler, ce qui implique énormément d'heures de travail.
Y'a des gens qui y arrivent en menant tout de front, et chapeau bas, mais j'en connais énormément qui n'auraient jamais pu valider leur année s'ils avaient du "perdre du temps" à bosser à côté.
Peut-être qu'après quand on est vraiment au pied du mur c'est différent, on trouve la force de tout réussir.
 
16 Septembre 2010
13
4
1 054
Amboise
C'est quand même triste d'en arriver là.

Pour ma part je comprend mal la famille qui abonne quelqu'un qui fait des études, on est encore dépendant financièrement (même avoir un soutien moral de la part de sa famille c'est important quand on fait des études). Je peux pas trop juger cette partie vu qu'on ne sait pas ce qui c'est vraiment passé mais bon...
 
6 Août 2010
293
204
1 144
Montréal
CeNedra;2635493 a dit :
mais ça n'est pas un argument concluant à mes yeux.

Et le fait qu'un emploi 10 heures par semaine au smic ne permet pas de vivre ou de rembourser des dettes quand on est trop dans la m... ? Je trouve son argument pas moins valable qu'un autre.

Je remercie l'auteur pour son article, et son intervention par la suite. Je trouve son témoignage très interessant, et d'autant plus quand elle parle de ses clients. Selon moi ce ne sont pas nécessairement des monstres, au contraire. Et elle semble entretenir des rapports tout à fait cordiaux avec eux, malgré la situation.

Une fois de plus, plutôt que de juger (elle aurait pu faire un taf, eux sont des pervers) je trouverai plus interessant d'essayer de comprendre. Comme l'auteure l'explique, son cas, leurs cas (franchement payer pour avoir de l'affection et des rapports sexuels vous croyez vraiment que c'est plaisant ? en arriver là ne doit pas être facile pour eux non plus, même si biensur je ne vais pas les mettre en victime non plus, mais ils savent qu'elle les voit parce qu'ils la paient pour ça...). Voilà c'est ce que je trouve interessant, le fait de ne pas diaboliser ni les uns ni les autres, mais de voir où la vie peut éventuellement mener certaines personnes. Et je comprends quand l'auteur parle "d'affection" car elle connait leurs faiblesses.

Je trouve que c'est un très beau témoignage.
 
24 Juillet 2011
3
1
654
MARSEILLE
Cet article est très touchant et rempli de candeur, de tristesse et de joie. J'ai beaucoup aimé lire cette petite histoire qui ne doit pas être unique car malheureusement de nos jours, la vie est de plus en plus dure et contrairement à ce que certains (es) croient, on n'a pas toujours le choix dans la vie. On comment des erreurs, on regrette, on pleure, on rit, on chante, on vit... C'est ce qui fait que la vie est belle à vivre tout simplement car elle est faite de hauts et de bas, de joie et de tristesse, de vie et de mort...
A 45 ans, je ne vais pas te juger car tu as fait ce que tu devais faire même si c'est sale et dégradant. Tu n'as pas à avoir honte d'avoir donner ton corps à ces messieurs généreux qui cherchaient chez toi la jeunesse, la naïveté, le simplicité. Tu leur a procurés, en plus du plaisir sexuel, le plaisir des yeux, ton sourire, ta timidité de femme-enfant. Tu leur a permis de faire la causette et de partager des conversations qu'ils n'auraient pas eues avec une autre. D'ailleurs, tu le dis si bien, il ne t'ont jamais considérée comme une prostituée mais juste comme une personne à part entière qui leur vendait ses charmes et leur permettait de prendre du plaisir. N'ai pas honte de ce que tu as fait ou de ce que tu continues à faire et surtout ne le dis pas autour de toi car les gens sont tellement méchants et intolérants qu'ils ne comprendraient pas. Certaines personnes pourraient même en être jalouse d'avoir eu le courage de faire "ça" car elles auraient bien aimé faire de même (si si, crois-moi). De plus, ça t'a permis de régler des problèmes financiers ingérables. Garde ce secret pour toi et n'écoute pas les mauvaises langues. Bonne continuation et bonne chance en amour !
icon12.gif
 
27 Mars 2008
57
29
2 194
VEDENE
Je suis complétement d'accord avec toi Cenedra,
Je connais des personnes (amies) qui font ce que font la demoiselle de l'article (en meme temps que leurs études donc) et ce travail leur sert bien plus qu'a payer les factures et à "arrondir" les fins de mois... A la base c'etait vraiment par nécessité, ca ne l'est plus du tout aujourd'hui. C est ca qui est inquiétant.

D'autres part,J'ai lu des choses vraiment dures dans les reactions, "Salauds sans éthique" ca m'a vraiment choqué.
 
25 Septembre 2011
337
202
764
ALBERTVILLE
Témoignage très touchant!

Ayant eu la chance d'avoir mes parents derrière moi pour payer mes études (à Chambéry), je ne peux pas vraiment dire ce que j'aurais fait dans une situation pareille. Enfin, je pense que j'aurais essayé de bosser genre dans un macdo à mi temps, et si cela aurait été ingérable, j'aurais probablement arrêté mes études personnellement, car je préfère ne pas avoir de diplôme et bosser à Macdo pendant des années (pour y avoir bossé un été, c'est chiant mais il y a bien pire) que de me prostituer. Mais je ne porte pas de jugement, car je ne fais qu'imaginer, n'ayant pas été confrontée à cette situation de précarité. Mais je peux comprendre que pour certaines les études soient tellement importantes pour en arriver là...

C'est vrai qu'il est toujours possible de prendre un boulot à temps partiel, même à côté d'études exigeantes, mais je pense que ça devient vite ingérable physiquement et psychologiquement... Et la moitié du Smic par mois quand on a pas nos parents derrière, déjà dans une ville de province c'est quasi ingérable, alors à Paris n'en parlons pas...

Alors, même si j'aurais plutôt fait le choix de sacrifier mes études dans le cas de la madmoizelle, je peux imaginer pourquoi elle a pu en venir à la prostitution. Un choix fait plutôt par volonté inébranlable de poursuivre ses études coûte que coûte, au prix de se prostituer. Mais comme cela a été dit plusieurs fois ici, ce qui me choque vraiment c'est que dans un pays comme la France, ce phénomène prenne de l'ampleur... La prostitution n'est pas quelque chose de normal, même si les hommes avec qui elle "travaille" la respectent... et il n'est pas normal que des personnes refusant de sacrifier leurs études soient obligées de se prostituer! Il faudrait prendre le problème des étudiants précaires à la souche... mais faire du social n'est pas la priorité du gouvernement actuel malheureusement...

En tous cas bon courage la miss, j'espère que tu arriveras à te sortir de là...
 
8 Juin 2007
2 428
5 101
5 244
merci pour ton témoignage, je trouve ça courageux de ta part notamment face aux critiques que tu pourrais recevoir.

Je comprends que tu te sentes mal par rapport à tout ça mais je trouve que tu ne devrais pas parce que tes "clients" te respectent" et surtout parce que voilà tu as besoin d 'argent et qu'à ton avis c'était la seule solution que tu avais.

J'espère que tu pourras sortir de cette situation au plus vite car elle te rend malheureuse.

Prends bien soin de toi
 
17 Décembre 2005
16 332
16 883
8 444
33
CeNedra

Non non, tu n'es pas une arriérée. Personnellement, je suis de ton avis. La vie est faite de choix. Même dans la situation où on a l'impression de ne pas avoir en avoir, on a toujours le choix. Alors, certes, les choix qui s'offrent à nous ne sont pas forcément "positifs" / ne nous arrangent pas, mais, au final, c'est nous-mêmes qui choisissons. Enfin... Je ne sais pas comment expliquer. Pour ce cas-ci, comme tu le dis :

Il y a des gens qui préfèrent vivre dans la précarité plutôt que de se prostituer.
D'autres qui préfèreraient même lâcher leurs précieuses études et trouver un job, quel qu'il soit, plutôt que de se prostituer.
D'autres qui font le choix de se prostituer.

Je rajouterai qu'en dehors de la prostitution elle aurait tout aussi bien pu choisir de se lancer dans le trafic de drogue ou dans tout autre chose.

Et il n'y pas de mauvais ou de bons choix.

(oui, je viens juste pour dire ça. Mais j'ai l'impression que tout ce que je voulais dire a été dit).
 
6 Août 2010
293
204
1 144
Montréal
CeNedra;2635613 a dit :
Bon, je crois que je vais arrêter là car j'ai l'impression de passer pour une vraie arrièrée... Mais là franchement je suis un peu paumée face à certaines réactions...

Non non perso je ne prends pas du tout pour une arriérée rassure toi ! Je comprends tout à fait ton point de vue (pour avoir arrêté mes études faute de moyen financier, et je le paye encore aujourd'hui avec des postes qui ne m'épanouissent pas). Et tous les points de vue sont les bienvenus selon moi, et biensur la prostitution est un "choix", que certaines d'entre nous n'auraient jamais fait. Ce qui justement rend ce témoignage interessant.

Moi je trouve plus regrettable de diaboliser ces hommes. On sait que depuis la nuit des temps certains hommes ont recours à la prostitution, et plutôt que de leur taper dessus en les traitant de pervers, je préfère essayer de comprendre comment on peut en arriver là, qui plus est dans ce cas où les clients de la demoiselle ne cherchent pas des pratiques peu orthodoxes qui ne seraient pas accepter par une petite amie classique, mais qui cherchent "juste" des rapports sexuels et une écoute.
 
Statut
La discussion n'est pas ouverte à d'autres réponses

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes