Et bien cette fille je ne lui trouve absolument rien de spécial. Je pourrais lui reprocher de manquer de personnalité vu qu'elle en change tous les jours. Mais au final non seulement j'm'en fous, mais en plus ça m'arrive et au final cette nana est et sera qui elle a envie d'être !
 
sword;4365973 a dit :
mariecharlotte-2;4365957 a dit :
sword;4365931 a dit :
Une madmoizelle disait plus haut (et de manière très juste ) :

maycomb;4365809 a dit :
C'est marrant parce que justement "Je suis le genre de nana à porter une veste en cuir et des chaussures cloutées en fumant des Gitanes maïs le lundi, à enfiler une petite robe à fleurs et à mettre du blush pour siroter un rosé-pamplemousse le mardi, et à traîner chez moi toute la journée dans un t-shirt troué et plein de taches de coloration sur les épaules le mercredi."

pour moi c'est LE cliché de la meuf qu'on voit partout sur tumblr avec ses docs Liberty ... :cretin:

...Pourquoi vouloir absolument lui coller cette étiquette ? "bon en fait tu ne rentres dans aucune case, donc tu es originale". C'est aussi une case !!! "ah donc tu es "la fille qui se cherche", "la fille qui ne sait pas trop ce qu'elle veut", etc... Elle doit nécessairement être "la fille qui quelque chose" ? C'est possible d'appréhender les gens qu'on ne connait pas sans chercher immédiatement à les mettre dans une ou l'autre case ? (y compris "original·e" ?)
Heu...
Le principe d'une langue, c'est qu'elle est faite d'un nombre de mots fini, qui exprime un ensemble de notions finies. Pour communiquer, on a besoin de nommer ce qui nous entoure, de le désigner.

On a jamais dit que c'était parfait, mais on a rien trouvé de mieux pour communiquer jusqu'à présent.

Donc oui, on met les gens dans des cases. Exemple : tu es un homme ou une femme. Ces mots ne vont pas ? On en trouve des nouveaux, de nouvelles cases : queer, transgenre, transsexuel. Mais le langage n'aime pas le vide : tu ne peux pas rester dans le rien, dans les nimbes.

Donc oui, une personne qui refuse de rentrer dans des cases, ça rentre dans une autre case : excentrique, original, marginal.

Edit : et s'offusquer de l'étroitesse et de l'aspect réducteur desdites cases... C'est un peu enfoncer des portes ouvertes, non ? Enfin à mon sens c'est vraiment le lieu commun ultime : breaking news, le langage est imparfait, réducteur et imprécis.
Les mots servent à décrire la réalité, tout comme les stéréotypes nous servent à appréhender la complexité du monde, et ce n'est pas mal en soi. 

Ce qui est mal, c'est de se baser sur les mots et/sur les stéréotypes dont on dispose pour y caser (littéralement !) la réalité. 

Elle ne dit pas qu'elle "refuse" de rentrer dans des cases. C'est déjà une interprétation là, non ?! ;) 

Pour moi, l'originalité s'assume, se revendique. Tout ce qu'elle dit c'est "je ne rentre dans aucun des "clichés de fille"." Ce n'est pas une revendication, c'est un constat. Elle n'est pas la seule dans ce cas, on est d'accord ?! 

Bah oui, c'est enfoncer des portes ouvertes... Mais faut les enfoncer quotidiennement quand même... 

..."Non, je ne veux pas d'enfants" -> "ah ouais t'es carriériste ?" - "oui enfin bon, tu dis ça maintenant mais tu changeras d'avis" - "c'est parce que tu n'as pas rencontré la bonne personne", ETC. 

Les gens qui ne lâchent pas leurs stéréotypes, même quand ils parlent à une personne qu'ils connaissent "bien", c'est flagrant. Impossible pour eux de concevoir que moi, MOI, je puisse avoir envie de me faire tatouer / me teindre les cheveux en bleu / ne pas me marier-enfants-jamais. (tu ne me connais pas, donc ça ne te choque pas. Si tu me connaissais IRL, si tu m'avais connu depuis plusieurs années, tu serais à minima surprise. Et c'est normal d'être surpris·e dans ce cas-là. Ce n'est pas normal de réagir avec une certaine violence, en affirmant catégoriquement "tu vas le regretter" -"tu changeras d'avis", etc...) 

C'est normal d'utiliser des mots, de réfléchir avec des stéréotypes. Ce n'est pas acceptable de réduire la réalité, les réalités dans leur diversité et leur complexité, à nos représentations du monde simplifiées.
 
En même temps en dehors du vocabulaire les cases sont aussi en quelques sortes nécessaires aux interactions sociales primaires. Je m'explique, sans pour autant considérer qu'une personne se limite à une case les apparences extérieures permettent au moins si on peut dire de se faire une idée de comment on va aborder la personne, après en apprenant à la connaître on va découvrir toutes ses facettes et exploser les cases justement.

D'ailleurs je ne pense pas qu'au fond personne ne soit réellement dans une case ou hors case, on est plutôt tous un ensemble de cases extrêmement variés qui finissent par créer le patchwork qu'est notre personnalité.

Et si des "gens" nous renvoient à une seule case, c'est d'après moi simplement parce qu'ils ne nous connaissent pas où simplement car ils en restent à la surface au lieu de chercher à voir tout ce qui nous compose.
 
Je vous trouve bien dure avec l'auteure de l'article.

Je me suis totalement reconnue (moi aussi, bien sûr), dans son article, mais comme l'a dit @hawley je crois, ce genre de texte peut vraiment aider les jeunes filles qui se cherchent encore.

Vous parlez de condescendance, mais c'est vous que je trouve bien condescendantes (vous = les madz qui ne comprenez pas l'intérêt de l'article et qui dites que cette fille qui se pense originale est au contraire "clichée") car en gros, vous vous êtes trouvées, vous avez mûri, c'est super pour vous, tant mieux, mais il y a une nouvelle génération derrière qui est plus jeune et qui se cherche. Autrement dit, si j'avais lu ce texte entre mes 16 et 20 ans, je pense qu'il m'aurait fait énormément de bien.

Je me souviens effectivement avoir écrit un texte reprenant cette idée, d'être multiple, sur un skyblog, à l'époque... Donc je comprends tout à fait le parallèle. Mais encore une fois, pensez simplement que toutes les madz n'ont pas le même âge, et ce type de texte peut aider à y voir plus clair, à se sentir normale.

Enfin, je n'ai absolument pas trouvé que l'auteure voulait paraître super-originale-han, si loin des clichés "elle", etc, au contraire, en lisant le texte j'ai eu l'impression qu'elle parlait en fait de tout le monde, vous, moi, elle, lui, nous tous. D'ailleurs le texte commence par "et je crois qu'on est beaucoup dans ce cas". Preuve s'il en est qu'elle ne se sent pas seule dans son délire, bien au contraire.

Bref, j'ai beaucoup aimé l'article qui m'a émue, justement car aujourd'hui j'ai parcouru ce chemin, je me sens aussi multiple, comme tout le monde, mais c'est un grand pas que de l'accepter et finalement de soi-même se sortir d'une éventuelle case dans laquelle on se forçait à entrer.
 
H

harryjoe

Guest
@mariecharlotte-2

Ton post est tellement plus parlant (et intéressent... :shifty:) sur le sujet que l'article lui même. :jv:

Je trouve que se que tu as vécu est très différent que se que la Madz explique dans l'article (qui parle plus de s'aimer et accepter les différentes facettes de notre personnalité, aussi opposées soient-elles). Mais ceci n'est que mon point de vue. :lunette:
 
sword;4366085 a dit :
mariecharlotte-2;4366025 a dit :
C'est normal d'utiliser des mots, de réfléchir avec des stéréotypes. Ce n'est pas acceptable de réduire la réalité, les réalités dans leur diversité et leur complexité, à nos représentations du monde simplifiées.
Comment faire ? Comment faire pour "ne pas réduire la réalité" en n'ayant que le langage à notre disposition ? On est obligé de penser avec des mots imparfaits, on n'a rien d'autre pour s'exprimer, réfléchir.

Moi aussi j'aimerais vivre dans le monde platonicien des idées et désigner les choses et les gens par leur essence. En attendant "on fait comme on peut", j'ai envie de dire :lol:

Edit : d'ailleurs désormais je refuse que la rédac emploie le mots "madmoizelles" pour nous désigner, c'est une négation profonde de notre diversité et de notre complexité et cela renvoie à des clichés réducteurs :drama: :cretin:
Mais c'est pas la mer à boire en fait ! :erf:  

Sérieusement, je dis ça sans aucune condescendance. Au quotidien, par exemple, c'est remettre en question nos propres schémas de pensée, pour se reprendre soi-même quand on se laisser aller à suivre nos stéréotypes. 

Et finalement, on le fait déjà sur un grand nombre de sujets !!! Voici quelques stéréotypes qui sont hyper choquants maintenant, mais qui ont longtemps été acceptables ! 

*elle est de mauvaise humeur aujourd'hui* -> elle a ses règles
*elle n'est "toujours pas mariée"* -> c'est une vieille fille 

Evidemment, vu depuis notre prisme social, qui n'est plus le même que celui des années 60, ces stéréotypes là nous semblent extrêmement idiots. (mais pas pour tout le monde encore, n'est-ce pas ?) 

Evidemment, mes exemples sont gros comme des maisons, c'est plus difficile de réinterroger ses représentations "plus subtiles", mais c'est le même mécanisme. Est-ce que la conclusion que je tire se base sur une information objective, ou ai-je extrapolé ? 

En relisant les commentaires, nombreux sont ceux qui extrapolent des revendications d'unicité, d'originalité... quand il n'y a rien de tout ça dans l'article ! Et celles qui disent "le titre m'a induit en erreur" mettent exactement le doigt dessus ! 

Je lis "je ne rentre pas dans une case et je le vis bien", forcément ça oriente ma lecture. 
À moi de ne pas laisser cette orientation prendre le dessus sur ma compréhension, ma propre analyse de l'article. 

(En vérité je ne suis pas une wonderwoman ultralucide, hein. Simplement, j'ai vécu 2 ans à l'étranger dans 2 pays différents, où j'ai dû non seulement apprendre la langue, mais aussi apprendre les réalités différentes auxquels les mêmes mots pouvaient renvoyer. Par exemple : "aller faire des courses". 
Au Canada, "to go grocery shopping" pour la famille moyenne = prendre le van familial, faire 2h de route, faire des provisions pour un mois entier. 
En Italie, "fare le spese" = acheter de quoi cuisiner pour le repas suivant. 

Réalités différentes, contraintes pratiques et cadres culturels différents, la même expression, les mêmes mots renvoyaient à des réalités complètement différentes. Et des anecdotes comme ça, j'en ai de quoi remplir un roman : aller à l'école, se préparer pour sortir, faire un dîner entre amis, etc etc etc... À chaque fois, je devais accepter de lâcher ma propre réalité pour en "apprendre" une nouvelle. Bah j'ai fini par m'habituer, à d'abord appréhender, et à "classifier" ensuite ! ;) )
 
Bonsoir à toutes!

Alors je suis la "madz" responsable de cet article (mea culpa? flagellation en direct?).

J'étais loin de tout ordinateur ces derniers jours et je viens juste de voir la publication et les réactions qu'elle a entrainée.

Tout d'abord j'tiens à dire que le 'titre' initiale était "et toi, t'es combien?"; et qu'il était truffé de gifs marrant (peut être que ca aurait rendu le final moins "sérieux").

Alors non, j'me considère pas du tout comme originale, et non je n'imagine pas que les autres personnes peuplant la planète soient des êtres uni-dimentionelle. Vraiment pas. L'idée c'était plutôt de vous demander à vous, de quelle manière vous viviez ça, si vous aussi parfois devant votre miroir après vous êtes préparer a aller au taff vous aviez envie d'envoyer tout chier pour aller élever des chèvre dans le larzac. C'était peut être tout simplement un article d'une nana qui se demande si elle est 'normale', ou encore 'en train de se chercher'.. Et à lire vos réponses on peut dire que les avis sont partagés.. :)

Sur le coté : "pourquoi cet article?" "elle doit avoir 13 ans.." et "enfoncer des portes ouvertes revient à faire un vol plané":

 Oui, en effet, peut être que pour la plus part des gens cet article n'apporte rien.

Oui, vous avez le droit d'y voir un copié-collé d'un skyblog à pailette. Pas de lézard.

Oui, la porte est ouverte pour beaucoup de monde, et tant mieux. Personnellement j'ai l'impression qu'elle s'ouvre et se ferme constamment.

J'ai 24 ans, et quand je regarde autour de moi j'me dis que ça a encore un sens, la plus part d'entre vous ont du faire plus de chemin que moi comme certaines l'ont soulignés, et c'est bien :).. Peut être tout simplement que j'suis (comme d'autres) à un moment de ma vie ou j'vais devoir de rapprocher d'une vie plus uniforme; et que ça me fait flipper..

Les stéréotypes, les clichés, ça n'existe que dans nos têtes, c'est nous qui y rangeons les gens. Et dire ça, c'est cliché aussi.

Alors cet article, je ne l'ai vraiment pas écris pour changer le monde. Sinon j'aurai poster la recette de l'eau déshydraté.

Dans tous les cas, heureuse de voir les réactions quelles qu'elles soient.. Vraiment :). J'suis un peu tristoune de me rendre compte que j'ai surement été mal comprise sur le fond (désolée si ma ligne directrice n'était pas claire, ou si mon style était un chouilla pourris; j'ai fait S spé math et généralement mon sens de l'humour passe mal auprés des gens).

Désolée à celles et ceux qui ont perdu leurs temps a lire cet article, merci aux autres.

Et surtout merci à ceux qui l'ont pas aimer mais qui ont poussés la discussion dans les tréfonds de l'absurdité du langage..

J'essaierai de faire encore pire si je me voie publié à nouveau ;)

Anade.
 
F

fannyzzz

Guest
Waaah je me sens aussi comme ça, je pensais que c'était plutôt un manque de personnalité :tears: NUUUL QUOI!
Alors qu'en faite...:puppyeyes: C'est COOL d'avoir plein de gens dans ça tête!!! :gnih: Eh ouiiii je suis jamais seule!!!:free: Mouahahaaah!!!
 
Dernière édition :
Comme l'a souligné une Mad'z dans un commentaire, je trouve également que l'ensemble donne l'impression que l'auteure rentre elle-même dans une case (la case des "Je rentre dans toutes les cases"), ce qu'elle cherchait pourtant à éviter.
Bref, ce n'est pas très grave, mais sur le coup je n'ai pas vraiment compris l'intérêt de l'article.
Cela dit, je me sens un peu comme ça aussi, je me comporte, m'habille, me maquille, me coiffe selon mes humeurs et mes envies du moment.
Je suis passée brusquement du blond très clair au brun, et du brun au roux, etc.
Je pense bien que je suis également loin d'être la seule dans ce cas...
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes