Ce sujet est dédié aux réactions concernant ce post : Je suce mon pouce à 24 ans, et je le vis bien merci
IMG_9959.jpg
 
Dernière édition :
Si je peux me permettre, la différence entre une bite et un pouce, c'est qu'une bite ça reste bien au chaud dans son slip en général, alors qu'une doigt ça traine partouuuut ^^

Mon frère en a fait baver à mes parents avec ses tétines, alors quand je suis arrivée ils ont décidé que je n'en aurai pas. Inévitablement, j'ai sucé pour pouce pendant de longues années et ça m'a bien avancé les dents du haut. Vers 10 ans ma grand mère m'a dit "Il serait temps que tu arrêtes, je ne veux plus que tu suces ton pouce à part pour t'endormir si tu en as besoin".
Je ne l'ai plus jamais fait, du coup, sans aucune difficulté. A la place je me ronge les ongles et je souffre :cretin:

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
J'ai sucé mon pouce jusqu'à hyper tard, et moi pour le coup je ne l'ai pas très bien vécu ... Au collège je complexais vachement là dessus, quand j'allais chez dormir chez des copines ect ... Finalement j'ai arrêté sans m'en rendre compte, j'en garde une dentition pas fofolle haha et un pouce plus fin et plus long que l'autre (rapport au fait que l'ai "tiré" et comprimé pendant plus de 15 ans sans répit haha, ça me fait beaucoup marrer ce pouce un peu difforme). Des fois par nostalgie j'essaie de sucer mon pouce et je trouve ça extrêmement bizarre au gout et au niveau de la sensation ... !

Ah, et ma mère était anti tétine, je n'en ai jamais eu et donc à la place j'ai sucé mon pouce biiiien plus longtemps qu'on ne garde une tétine (quoi que j'avais une copine du collège qui avait toujours sa tétine bref) , et ai eu la dentition un peu foutue en l'air, tout ce que ma mère voulait éviter en interdisant la tétine ...

Et je me suis rongée les ongles jusqu'au sang jusqu'à mes 20 ans aussi ...
Sinon tout va bien :lol:
 
Moi ce que je veux comprendre c'est cette histoire de nombril qu'on sort :yawn: J'ai checké le mien du coup et à part un Accio lancé par Dumbledore, McGonagall et Flitwick en même temps, je ne vois pas comment je pourrai le sortir de sa cavité :lunette:

Ahahaha, ça fait partie de mes talents inutiles.

En fait, j'ai un nombril assez basique qui ne sort pas naturellement, mais depuis que je suis toute petite je le sors pour le tripoter. J'imagine que c'est une question de stretching du nombril, et que si j'avais essayé aujourd'hui sans l'avoir fait avant ça n'aurait pas marché !
 
@Oceane : Tu veux dire un nombril comme pour les bébés ? :hesite: Le mien me donne envie de pisser si j'y touche, pouvoir nul :yawn:

édit : d'après wiki j'ai un nombril en forme de dépression. Charmant :yawn:
MDR
Un jour on m'a dit "c'est ouf, quand t'appuie au fond dans ton nombril, ça fait une sensation chelou en haut de l'utérus !"
Spoiler alert : la sensation en question, c'est de la douleur x)
 
@Oceane : Tu veux dire un nombril comme pour les bébés ? :hesite: Le mien me donne envie de pisser si j'y touche, pouvoir nul :yawn:

édit : d'après wiki j'ai un nombril en forme de dépression. Charmant :yawn:

Je ne sais pas ce que tu entends par "un nombril comme pour les bébés", mon nombril est un nombril d'adulte basique, et personnellement ça ne fait ni mal ni envie de faire pipi quand je le sors !
 
39 ans, mariée et maman de 3 enfants (de 13, 10 et 8 ans), un doudou Garfield, vieux, recousu de partout, amicalement surnommé le zombax, impossible à laver (je pense qu’il se désagrégerait dans la machine) et un pouce, long et effilé.

J’ai énormément complexé enfant (à part quelques rares copines autant que ça ne se sache pas), encore plus complexée ado, je dormais sans chez mes ex’s, et donc ne dormait quasi pas...
Et puis un jour j’ai rencontré the one, il n’en a jamais rit, ni a même jamais fait allusion, quand je lui demande il dit que ça fait partie de moi, comme mon rire, mes cheveux ou mes manies.
Aujourd’hui plus de complexe, mes amis le savent, je ne m’en cache pas, cela me détend quand je suis fatiguée ou angoissée.
Deux de mes enfants ont eu une tétine, la dernière à prit le pouce et à arrêté d’elle même cet été.
 
J'ai sucé mon pouce pendant 13 ans. Si je n'avais pas reçu la menace ultime de mon orthodontiste me disant que si je n'arrêtais pas tout de suite de sucer mon pouce elle m'arracherait 2 dents, je le sucerais encore je crois.

J'adorais ça. Je gratouillais l'oreille de mon doudou devant la TV en suçant mon pouce. La vie me parait bien plus fade maintenant que je ne peux plus.

A l'école étant déjà persécutée je savais qu'il ne fallait surtout pas que je me montre ce "petit défaut" en public. Mais une fois isolée je ne pouvais plus m'arrêter.

Ce qui m'a aidée à ne pas être en manque? La clope.. J'ai remplacé une addiction par une autre addiction. J'envisage de reprendre le pouce pour arrêter la clope. :d
 
J'ai sucé mon pouce jusqu'à mes 18/19 ans (j'en ai aujourd'hui 34), par contre j'ai toujours ma peluche/doudou (pour rien au monde je m'en séparerais ! il est trop lié à mon enfance <3). J'ai aussi le palet un peu déformé et mes dents sont légèrement avancées, mais j’ai appris à ne plus complexer pour ça :). Mes parents ont tout essayer pour me faire porter un appareil dentaire : j'ai toujours refusé. Je prends soin de mes dents le plus possible et en vrai, les gens s'en tapent pas mal de mes quenottes :P
 
Je suce mon pouce depuis toujours et ne compte pas arrêter :d
Après j'ai très vite compris que sucer mon pouce en public n'était pas la meilleure chose à faire si je voulais éviter les moqueries, alors je m'en suis toujours tenue à le faire chez moi le soir ou juste pour m'endormir. C'est depuis devenu une nécessité pour m'endormir... Jusqu'à l'arrivée de mon copain actuel, avec lequel je me suis habituée, quand il est là, à tenir une main pour m'endormir, ce qui fut une bonne alternative au pouce :P Aujourd'hui je suce encore mon pouce de temps en temps, quand je suis vraiment fatiguée ou dans la lune, ou quand je ne me sens pas bien.

Concernant les soucis de dents, j'ai eu très peur à de nombreux moments que mes dents tombent car je sentais les 2 incisives légèrement bouger... Le truc PAS RASSURANT DU TOUT. Mais ça va mieux ajd, je me suis fait une auto-médication en essayant de ramener mes dents vers "l'arrière" tous les matins, pour éviter d'avoir des dents trop bizarres haha. Ca a fonctionné, d'une certaine manière... ? Tant mieux, mais c'est clairement pas un exemple à suivre :P

Ma soeur a aussi ce même phénomène, serait-ce génétique... Je me questionne ~
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes