Le jour où tu t'es défendue et où t'as bien géré ta mémé.

  • Initiateur de la discussion AnonymousUser
  • Date de début
Il y a deux trois-trucs qui me sont arrivé comme ça, et générallement si une emmerde doit avoir lieu elle est pour moi T_T

je me rappelle au collège, avoir frappé une fille parce qu'elle avait insulté ma mère et la façon dont elle m'éduquer, je crois lui avoir fait peur puisque maintenant si je la croise dans la rue, elle fait une tête très bizarre :s sur le coup j'étais fière de moi mais après je me suis dit qu'une vanne bien placée aurait marché, mais elle m'en faisait bavé tellement tous les jours,que c'était la goutte d'eau !

un soir d'halloween, avec mes amis, on s'est déguisé et on est parti en centre ville, (enfin d'une ville minuscule hein, donc on été les seuls déguisés) et on croise deux mecs, qui se la pète un peu, et moi j'étais en jupe, et le mec marche face à moi et met sa main devant pour me tripoter le devant. Et là j'ai pas chercher (j'étais super contente que dans ma famille on aime les arts martiaux) j'ai fait une esquive sur son bras et l'ai poussé contre le mur, pas aussi fort que j'aurais voulu, mais assez pour qu'il soit surpris!
il a regardé le sol, en marmonnant des insultes et est parti avec son pote sans demander son reste. j'avoue que j'étais assez fière de l'avoir remis à sa place ^^

et enfin, mon dernier stage, oui je sais il y a un topic sur les stages et j'ai posté dedans, mais cette anecdote a sa place ici.
Mon chef de stage, donnait l'impression de ne pas gérer la pression et voulait tout faire lui même ou me donnait les trucs urgents qu'il ne pouvait pas traiter ou alors je devais faire une première version qu'il corrigeait. On a fait un parternariat avec une asso qui faisait un salon, durant un weekend.
Je suis arrivée le lundi pour bosser, l'ambiance était déja bizarre et il a commencé à me dire des choses pas sympas au tel, arrivée dans son bureau c'était n'importe quoi, il m'a engueulé comme si j'étais son employée et que j'avais pas fait mon taff, que je lui envoyais jamais les bons fichiers, que je faisais jamais ce qu'il me demandait. Alors je me suis défendue bec et ongles, en montant le ton et en pointant du doigt (ça devait être beau à voir ça) et puis il m'a rétorqué, "en plus tu y es allé ce weekend au salon hein, et bien non tu n'y es pas allé je ne t'ai vu" d'un ton plus qu'accusateur.
Et là je me suis vraiment énervée, je l'ai regardé et lui dit "non je ne suis pas allé au salon ce weekend, pourquoi ? parce que je bossais ? pourquoi ? parce que je dois gagner ma vie car étant stagiaire je ne suis pas payée"
du coup il a plus rien dit, a baissé le ton et a essayé de s'excuser;
Faut pas se laisser faire, on est pas des machines !!!

Bravo a toutes les mad qui se laissent pas marcher sur les pieds, et pour celles qui n'ont pas eu l'occasion de le faire, je vous souhaite que quand ça vous arrivera (parce que je pense que ça arrive à tout le monde au moins une fois dans sa vie), vous arriverez à taper du point sur la table ! non mais XD
 
7 Juillet 2010
108
24
1 094
AUBY
Je discutais avec une collègue près d'une passerelle qui la menait à la gare, dans une galerie marchande. Au loin, on aperçoit une bande de mec wesh wesh, on y prête pas attention jusqu'à ce qu'ils passent à notre niveau: j'avais mon sac à l'épaule, et je sais pas, je le sentais partir, je tourne la tête et je vois la main d'un des mecs dessus... Je tire mon sac d'un coup et je lui crie: "Wesh gros tu fais quoi là?!!!"

Il m'a regardé avec des yeux ronds et s'est barré.
Je ne parle pas comme ça habituellement, mais quand je sais que je ne vais pas me faire comprendre en parlant poliment, je me mets au niveau et j'adopte le "langage" des personnes qui m'emmerdent, ces gens là ne s'y attendent pas, ça fait son effet!

Sinon un jour je rentrais chez moi avec une pote, on était avec nos valises, il neigeait. En sortant du métro, on voit un type dans une voiture nous reluquait bizarrement. Il passe une fois, fais le tour, repasse, etc.

Plus on avançait, plus on comprenait que ça sentait pas bon, surtout que ma résidence se trouvait dans un endroit isolé. Et là telle une je ne sais quoi, j'ai commencé à sortir des "instructions" calmement:

"Bon, le temps qu'il refasse le tour, on va arriver vers la première résidence. On va entrer dans la cour en se dirigeant vers le bâtiment, comme ci on y habitait et je vais sortir mes clefs pour que lors de son passage, il pense que l'on va rentrer.
Au moment ou il s'en va pour refaire le tour, on court et on va vers notre résidence, mais le temps qu'il revienne, on aura pas le temps d'aller vers mon bâtiment (y en avait deux) on ira se cacher dans l'entrée du premier près de l'interphone, le temps qu'il passe, et quand il s'en ira refaire le tour on pourra rentrer dans ma résidence."

Bref, bien sur c'est pas mot a mot hein, mais en gros ca a donné ça et c'est ainsi que ca s'est passé. Au moment ou nous étions caché on a pu entendre que la voiture ralentissait, le mec nous cherchait quoi. On a bien couru ce jour là, et avec la neige et les valises, c'était pas top.

Je n'ai pas vraiment "défendu" mais je pense qu'ainsi on a pu éviter bien des choses.

Bon après y en a d'autre, on vit dans un monde de barges, mais j'ai déjà écrit un pavé là, j'vais me calmer lol.
 
21 Novembre 2007
119
62
4 704
Paris
Aujourd'hui je suis allée à la plage, et en passant devant un groupe de jeunes ( italiens ), filles et garçons confondus. J'entends deux d'entre eux me baragouiner quelque chose en chinois ( à cause de mes origines ) avec un sourire moqueur en coin, du moins le genre de truc que tout le monde dit pour se moquer des asiatiques.

C'est pas une nouveauté, on me l'a faite plusieurs fois et à chaque fois, je n'ai jamais réagi. Par peur ou je m'en foutisme, je ne sais pas. Cette fois-ci, ça m'a énervée, j'ai pris mon courage à deux mains et en repassant devant eux, je suis gentiment allée m'expliquer avec eux.
Finalement il s'avère qu'ils me disaient simplement un truc en chinois ( bonjour les généralités -_- ) et j'ai pris ça pour moi.

Du coup, je ne sais pas si j'ai bien fait d'aller mettre les choses au clair car j'étais peut-être en tord ( ou pas.. )
 
4 Avril 2009
2 503
1 900
5 174
Attention, mise en situation.
Pour rappel, je travaille dans un petit supermarché en tant que saisonnière. J'étais à ma caisse mardi matin, un client arrive, peut-être 75 ans, souriant, me lançant "Bonjour Mademoiselle" d'un ton relativement enjoué. Il était accompagné d'une femme, sa femme ou sa fille peut-être. Je scanne ses articles, quand arrive le moment de payer. Il me donne un chèque. Je commence à le passer dans la machine. Et le type me demande "Je vous donne ma carte ?" Moi, ayant un chèque dans les mains, je pense direct à carte d'identité. Je lui réponds que pour cette somme, il est inutile qu'il me donne sa carte, car on ne la demande qu'à partir de 50€. Là je vois qu'il semble se questionner, il avait un air étonné, donc j'ai pensé qu'il avait mal compris, je lui répète, en articulant mieux. Pendant ce temps là, le chèque fait ce qu'il a à faire dans la machine. Et là, j'entends la femme lui parler, et j'entends "carte de fidélité". Donc dans ma tête "ahhhh d'accord, il me parle de sa carte de fidélité, pas d'identité !" Donc, je souris un peu gênée, en lui expliquant mon erreur. Lui me tend sa carte, de fidélité, donc. Je lui réponds que maintenant c'est trop tard, qu'il fallait me la donner avant. Bon, alors peut-être que je suis en tort, j'aurais du la lui demander moi-même avant, ok ok. Mais en même temps, lui, s'il veut me passer sa carte de fidélité, je ne vois pas pourquoi il me demande s'il a besoin de me la donner. Il me la donne et puis c'est tout. Bref ! Et quand je lui annonce que c'est trop tard pour obtenir ses points mais qu'il peut aller à l'accueil avec son ticket de caisse pour les récupérer, le gentil monsieur se transforme en vieux con, et s'exclame "ohhh mais quelle connasse !" Donc évidemment, je reste interloquée, limite bouche bée. Je précise qu'il devait y avoir une dizaine de clients à attendre derrière. J'étais tellement interloquée, que je n'ai pas répondu. Au départ, je ne l'ai pas pris pour moi personnellement. J'ai pensé qu'il insultait les femmes du magasin en général, sachant qu'il n'y a que des femmes aux caisses et à l'accueil. Donc, gentiment j'essaye de lui re-expliquer qu'il peut se rendre à l'accueil. Il grogne "Mais c'est pas possible ça !!! On nous arnaque, blababla" Je récupère le chèque dans la machine, le lui tend pour qu'il le signe. Là, il dit qu'on mériterait qu'il ne le signe pas. Ça m'a démangé, j'ai failli lui dire "Ben écoutez vous pouvez, mais dans ces cas-là on garde le cadis" Il me rend le chèque, et là c'est le drame ! Il me dit "Tenez connasse !" Là, je suis restée sur le cul. Dans ma tête, j'ai du réfléchir 1/2 seconde, et je me suis, "ok là, Gavanza, tu ne peux pas te laisser faire !" Alors je lui balancé en essayant de garder mon calme au possible, "Excusez-moi mais je ne vous permets pas de m'insulter !" Je pense qu'il ne s'attendait pas à ce que je réponde, surtout venant de la part d'une petite jeune. Il a du marmonner un truc, se plaignant encore un peu. J'en ai rajouté une couche "Non mais ça fait deux fois que vous m'insultez de connasse donc excusez-moi mais je ne vous permets de m'insulter !! Je vous ai conseillé de vous rendre à l'accueil pour récupérer vos points, donc je ne vous permets pas de me manquer de respect de cette manière !" (bon, là je vous passe les deux-trois bafouilles et "heu" "ben...") Il s'est éloigné, n'a rien répondu de plus à part marmonner dans sa barbe. Dans l'allée pour sortir du magasin je l'entendais encore "gnagnagna..." Ce qui m'a fait halluciner aussi, c'est que la femme qui l'accompagnait n'a rien dit, ni contre moi, ni contre l'homme, elle est restée totalement neutre, c'était étonnant.
En plus ce con, il n'est même pas allé à l'accueil pour les récupérer ces foutus points. Tout ça pour 16€ quoi ! Ça doit correspondre à 4 ou 5 points... Et puis même, de quel droit il me parle comme ça lui !! La cliente d'après l'a regardé d'un air très méprisant. J'aime bien les clients qui te soutiennent en dédaignant du regard le client relou et qui après se montrent super solidaire avec toi ahah !
Bon, au final, j'étais toute rouge pendant 5 minutes, enragée, et avec les larmes aux yeux, les nerfs qui craquent probablement et la gène aussi, c'est la première fois que ça m'arrive de me faire insulter par un inconnu dans un cadre professionnel et devant une dizaine de personnes toutes aussi inconnues. Je n'avais qu'une envie, c'était d'aller prendre l'air. J'ai été de mauvais poil toute la matinée, mais n'empêche que je suis super fière de moi de lui avoir répondu, sans trop perdre mes moyens, et en restant relativement courtoise.
 
A

AnonymousUser

Guest
L'an dernier un soir où je rentrais d'une soirée arrosée (j'étais pas bourrée, juste un peu joyeuse) des wesh wesh caillera squattaient à l'entrée de ma résidence. Quand je suis arrivée ils m'ont fait chier et m'ont dit que si je voulais rentrer il fallait que je leur file mon sac et mon porte feuille. Je sais pas si c'est l'effet du peu d'alcool dans le sang mais je me suis mise à éclater de rire en disant "nan mais t'es sérieux là?". Alors là le mec il s'est mis a faire le fou fou genre "faut pas que je me tape la honte devant mes potes" et il s'est mis à m'insulter genre "wesh connasse fait pas ta maligne on va te violer et te casser la gueule" blablabla. Ce a quoi j'ai répondu "me violer? Oh bah si tu veux faire une sextape spécialement pour les flics te gène pas hein", étant donné qu'il a pas pigé (il regardait ses potes genre "elle me raconte quoi la teupu là?") j'ai continuer : "regarde derrière toi en haut de la porte, fait coucou à la caméraa!" ce a quoi il a rétorqué un beau "oh putain les mecs on se casse ya big brother" avec une petite menace évidemment "toi si je te recroise t'es foutue" hahaha.

La fameuse caméra ne marchait plus depuis des mois :cretin:
 
17 Septembre 2008
2 068
1 187
4 984
jellynspiration.tumblr.com
Je sortais de boîte et en attendant que tous mes copains éméchés sortent à leur tour, je me suis assise. En face de moi un groupe de wesh wesh, et je voyais bien qu'ils se foutaient de moi. Je me suis levée, ai foncé droit sur eux.
"Tu dis quoi là?" Le mec me répond dans un mélange d'arabe et de wesh qu'il veut poser sa bite sur mon front.
"Bah vas-y mon grand, vas-y pose ta bite sur mon front, j'attends." Le mec s'excite. "Bah vas-y, si t'es si grande gueule! Non mais sérieux! est-ce que tu pense sérieusement qu'un jour une fille va te dire "oh ouiiii vas-yyy!!!" ? Pauvre con va!"
Là le mec m'a poussé, j'ai levé le poing... et heureusement ses potes, moins bourrés et plus intelligents que lui, l'ont mis à l'écart.

Heureusement pour moi d'ailleurs,. Quand j'ai bu je mesure moins les risques, je me crois invincible. Jusque là ça m'a réussi, mais faut que je fasse gaffe.
 
A

AnonymousUser

Guest
Hier soir mon beau-père (sachant qu'il est polonais lui-même) et mon beau-frère me soutenait que les camps d'Auchwitz étaient en Allemagne! ppfff et je leur ai bien prouvé par recherche google que c'est bien en Pologne!
 
2 Décembre 2009
229
143
4 714
Calais
Bon, on ne peut pas dire que je "me" sois défendue, mais disons que j'étais assez fière cet après-midi :
je travaille dans une médiathèque, et quelques ados sont arrivés avec clairement l'envie de mettre le bronx...
C'est pas la première fois,on les connait bien.

Mais là, je leur ai même pas laissé le temps de s'installer, je les ai fait redescendre l'escalier directement, je leur ai tenu tête, je ne me suis pas laissée impressionner.
Ma collègue à l'accueil était en train d'appeler le concierge pour qu'il vienne faire la loi, elle n'a plus eu qu'à raccrocher son téléphone !!

Ca n'a l'air de rien, mais je fais 50kg en comptant les Dc Martens, j'ai jamais eu trop d'assurance ni de confiance en moi, et il y a encore 4 mois je me serais planquée derrière mon ordinateur plutôt que de bouger...
Mon chéri a bien fait de me trainer au judo avec lui !
 
18 Juillet 2010
33
8
1 079
Vitrolles
Ce matin j'allais a mon stage (je suis élève infirmière en stage aux urgences psychiatriques) et la un gros lourd ma sifflé comme un chien en me disant que j'étais charmante et en voulant mon 06 (vive Marseille et les gentleman qui y vivent).

Enfin bref, au début j'ai dit non, puis d'un coup j'ai eu une idée fantastique je lui ai donnée le numéro des urgences psy en lui disant que c'était mon numéro de tel fixe!!!

C'est méchant mais j'aimerai être une mouche pour voir sa tête quand il essaiera de m'appeler!!
En tout cas ca a égayé ma journée.
 
A

AnonymousUser

Guest
J'ai une anecdote, mais c'est pas moi que j'ai défendue (je me suis jamais défendue en fait, j'ai pas trop de cojones)

Il y a longtemps, en soirée, je me suis interposée entre un mec bourré qui tapait sa copine (une amie à moi). Le type (que je connaissais, donc) n'a pas osé me frapper. Il a levé le bras, je lui ai répondu "Essaye, mais moi j'hésiterai pas à porter plainte contre toi". Ça l'a calmé, sur le moment.

Je sais pas combien de temps le manège a duré, il s'éloignait, revenait vers sa copine pour discuter, le ton montait, il refaisait le geste de la frapper, je m'interposais à nouveau... Ça a duré plus d'une heure en tout cas. Personne ne réagissait à part moi, on était avec d'autres potes pourtant, des gens passaient en regardant la scène. Il n'y avait pas de "geste", mais les conversations, les mots étaient très violents. Pour finir, le mec s'est barré, j'ai essayé de convaincre sa copine de ne pas le suivre, mais sans succès.

Sur le moment ça allait. Mais le lendemain, j'ai eu besoin d'en parler à ma mère, et je me suis mise à braire comme un âne. J'ai l'impression d'avoir géré juste à moitié, puisque je n'ai pas su empêcher la fille de rejoindre son mec.
 
7 Avril 2010
1 037
529
1 384
Pareil c'est pas moi mais Homme Fort et Viril (1m85, 60kg...)
Il se déplace en béquilles, et à une soirée un connard l'a fait tomber en se foutant de sa gueule. Il s'est relevé et lui a balancé une béquille dans la tempe puis s'est barré, le mec était par terre sans bouger, on a pas eu de nouvelles, ahem.
Une autre fois mais là il me l'a raconté vu qu'on se connaissait pas encore, il traversait à un passage piéton en fauteuil, un mec a tenté de pas le laisser passer, il s'est levé ("haha surprise je peux marcher!") et lui a balancé le fauteuil sur le capot.
Bon la moral de tout ça c'est que je crois qu'il lui manque une case quand même =D

Moi les seules fois où je me suis défendue (au collège) je me suis pris des droites donc j'ai arrêté!
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes