Que dit ce passage sur la mère ? De qui rit-on dans ce cas-là ? Non pas de la personne homosexuelle qui fait son coming-out, mais de la mère qui réagit mal ; ce n’est pas sur les personnes oppressées qu’on tape, mais sur celles qui ne les acceptent pas. En 2016, un coming out devrait être un non-événement. Donc dans cette sélection de @Jean-Monique , la blague est bien que : le CO n’est ni un cadeau ni un problème, c’est un non-événement ! SAUF si la mère en question est homophobe… Auquel cas, c’est bien elle le dindon de cette farce.
J'arrive après la bataille mais c'est un sujet qui me touche donc j'ai vraiment besoin de réagir, même si je vais essentiellement redire ce qui a déjà été très bien expliqué.

On nous explique cette blague (qui nous a blessé.e.s. donc qu'on n'a pas comprise, évidemment).
Vous tapez sur les personnes qui n'acceptent pas l'homosexualité de leurs enfants. En disant "Haha, un CO à un homophobe, ça va bien le rendre triste !".
Dans quel contexte ça vous paraît acceptable ? Est-ce que vous ne pensez pas que rendre tristes ses parents en plus du fait qu'ils vont nous rejeter c'est une préoccupation très réelle et très douloureuse chez les personnes non-hétéro ? Vous ne faites que les culpabiliser d'autant plus, oui, oui, même si c'est drôle pour d'autres.
Vous mettez la souffrance de l'homophobe au centre, comme cela a déjà été dit, et même si c'est pour s'en moquer ça n'excuse rien. Vous sous-entendez quand même que la personne qui souffre pendant un CO c'est celle qui l'entend, pas celle qui le fait. Vous savez, celle qui le fait, qui subit l'homophobie ordinaire en permanence, qui tremble à l'idée de marcher main dans la main avec la personne qu'elle aime, qui ne sait pas si elle ne va pas se retrouver dehors après ce fameux CO qui va biiiieeeen faire chier sa maman (super consolation, je trouve) ?
Est-ce que vraiment vous ne voyez pas la différence avec le reste ?

Oui, on peut rire de tout. Je peux rire de ma dépression avec mes amis parce que j'en ai besoin pour surmonter ça, parce que je sais qu'ils ne me jugent pas et me comprennent. Je n'en rirais jamais avec quelqu'un dont je ne connais pas la position sur le sujet. Quelqu'un que ça ferait souffrir.

Quand j'ai vu que la rédaction avait répondu je m'attendais honnêtement à des excuses. Et à la place j'ai eu "vous avez mal compris nos intentions, désolée".
Bah non. Je suis toujours blessée. C'est bête, hein ?
C'est pas difficile de s'excuser. De dire "Pardon, on s'était pas rendu compte qu'on pouvait faire souffrir, c'était une blague de mauvais goût". Personne ne vous en aurait voulu parce que ça arrive à tout le monde de faire des blagues oppressives. Mais non.

Edit : J'avais pas vu le message de @Fab, my bad.

J'espère vraiment que vous finirez par éditer l'article.
 
Dernière édition :
Un autre truc qui me fait tiquer, c'est que souvent vous donnez l'impression de choisir quelles réactions sont à prendre en compte et lesquelles ne le sont pas.
:worthy:

Vous êtes cishétéros ? Vous souffrez pas d'homophobie, donc vous allez faire/dire des trucs homophobes, même si c'était pas votre intention, parce que ça vous touche pas donc vous ne comprenez pas que ça perpétue notre oppression à nous.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
@copaulette : si tu ne fais pas consciemment l'effort de ne pas le faire, oui, c'est probable. Ca ne fait pas de toi (ou de toute personne cishet) une mauvaise personne, c'est comme ça. Comme étant blanc.he, malgré mes meilleures intentions je vais dire/faire/penser des conneries racistes des fois. L'important c'est d'écouter les concerné.es, de s'excuser et de pas recommencer.
 
Je me permets d'arriver après la bataille (et je n'ai pas lu la totalité des réponses parce qu'il y a 11 pages et que je doit partir pour une réunion de féministes lesbiennes, chose sans doute beaucoup plus utile et efficace que ce commentaire. Je vais re-dire ce que j'ai dit dans la VPH, en y mettant un peu plus de formes parce que ce que j'ai dit au départ peut sembler cash et très dur.

En fait j'ai vraiment l'impression que cet article essaie de jouer sur plusieurs niveaux en même temps mais qu'il est incompréhensible.Pourquoi ? Parce que je n'arrive pas à voir si ça dit "le pire cadeau du monde c'est le coming-out" ou si ça dit "penser que le coming-out c'est le pire cadeau du monde c'est drôle" ou "faire son coming-out à la fête des mères, c'est drôle" ou encore autre chose. Pourtant je n'ai pas l'impression d'être stupide ni rien, juste que je pense que quelque part, il y a une accumulation de maladresses dans l'expression qui fait que le message n'arrive pas. Du coup, je n'arrive pas à savoir de qui on se moque.

Le principe de ce genre d'humour c'est la connivence avec le lectorat or là, les signaux de connivence ne sont pas là, je n'ai pas réussi à lire un truc qui serait "coucou en fait je me fous de la gueule des homophobes". Je sais que madmoizelle n'aurait pas pour volonté de se moquer des homos qui font leur CO ,et je sens que les termes sont là pour donner cette impression. Mais en même temps, cet article me met mal à l'aise parce qu'il me donne l'impression de se moquer du CO d'une manière qui ne me plaît pas.

De l'article en général, j'en suis sorti en ayant rien compris au message et aux blagues parce que j'ai vu des trucs qui auraient pu prêter à rire tout de suite annulés par d'autres. Par exemple : la crème antirides ça aurait été bien si ça avait été couplé avec d'autres cadeaux qui rappellent la vie chiante qu'on impose aux mères. Si ça avait été listé avec des trucs du genre "un aspirateur, une machine à laver et un manuel de cuisine" j'aurais compris la blague derrière, j'aurais compris qu'on se moque des stéréotypes sur les femmes de plus de 40 ans. Sauf que j'ai du mal à lire le sous-texte encore une fois.

Enfin, pour répondre directement à @Mymy disons de personne qui travaille sur les mots à personne qui travaille sur les mots : l'important n'est pas l'intention de l'auteur. Ce n'est pas ce qui compte, parce qu'en lisant le texte, on n'a pas connaissance de cette intention, étant donné que soit le texte suit cette intention, soit le texte ne la suit pas, mais si le texte ne suit pas l'intention de l'auteur, on ne peut pas la connaître. L'ouragan de commentaires négatifs qui se succèdent devraient vous montrer quand même que l'intention n'a pas du tout été comprise, que le texte est raté quelque part. Et en l'occurrence, ce raté a blessé des gens. Et ça, c'est comme quand on marche sur le pied de quelqu'un : même si on ne pensait pas à mal, cette personne a mal et vous le fait savoir. Et en l'occurence, là, on a pas affaire à trois pelés et un tondu d'extrémistes qui voient le mal partout : des concerné-e-s comme des non-concerné-e-s, des personnes très présentes sur les VP dédiées du forum (et donc en moyenne plus "pointues" dans leur réflexion sur le sujet) comme des gens qui semblent ne pas être à la pointe de la lutte contre l'homophobie... des personnes d'horizons divers sont en train de vous dire "wow, je suis choqué-e". Ce n'est pas une cabale contre vous, ni un lynchage de Jean-Monique (dont la personne en tant que telle m'est indifférente). Si autant de gens disent que vous avez foiré un truc, alors il faut se rendre à l'évidence : vous avez foiré un truc. C'est, je sais pas, logique ?

Voilà. Je suis honnête et j'espère avoir été le moins blessant possible. Je peux comprendre que ça fait mal à l'ego (même si comme tout être ou groupe d'être humain-s c'est difficile à reconnaître) de voir un article autant critiqué, mais franchement, je pense que madmoizelle a plus a gagner à reconnaître son erreur qu'à maintenir une défense d'intention et à se cacher derrière l'humour. C'est pas parce qu'on essaie de faire de l'humour que c'est drôle. Et même d'un point de vue stratégique, soyez un peu honnête deux minutes : à force de se maintenir dans sa position, même quand il y a des trucs dits qui sont limite, on finit par perdre en crédibilité. Franchement, au train où les choses vont, même le grand adorateur de madz que j'ai été est en train de revenir sur ses positions. Pour faire face à la concurrence sur les créneaux de l'inclusivité, je pense que s'excuser une bonne fois pour toutes (même si vous pensez que vous avez à le faire ou pas) c'est beaucoup, beaucoup plus pertinent comme choix.

En bref : Jean-Monique, je pense que ta qualité d'écriture est sincèrement à revoir si tu comptes éviter les fiascos pareils à l'avenir. Et pour le reste de la rédac, mettez-vous deux minutes à jour sur ce qui fait ou non souffrir les différentes catégories qui lisent votre webzine, ça ferait du bien à tout le monde et ça éviterait qu'on aie encore à lire des trucs qui font mal comme ça. Je dis pas ça pour moi (honnêtement je crois qu'après mes années collège je peux tout encaisser) je dis ça pour les madz (et j'en ai vues) qui se sont profondément senties atteintes et qui sont légèrement déçues par l'argument "humour/onvoulaitpasfairemal".
 
@copaulette : si tu ne fais pas consciemment l'effort de ne pas le faire, oui, c'est probable. Ca ne fait pas de toi (ou de toute personne cishet) une mauvaise personne, c'est comme ça. Comme étant blanc.he, malgré mes meilleures intentions je vais dire/faire/penser des conneries racistes des fois. L'important c'est d'écouter les concerné.es, de s'excuser et de pas recommencer.
Oui autant pour moi je n'avais pas pris le temps de réfléchir à la question. Évidemment ma question était bete et le raisonnement était logique. Pardon :fleur:
 
Ben moi j'ai ri et clairement j'ai pas annoncé à mes parents le jour de la fête des mères que j'étais avec une fille parce que je savais que ça se passerai mal
J'ai compris l'article dans le même sens que la rédactrice a voulu le faire je pense
Juste dans le sens que si tu sais que ça va mal se passer ben le pire cadeau ça serait ça juste dans le sens où ça va pourrir l'ambiance tout comme si j'avais annoncé sortir avec un repris de justice.

Et je trouve assez réducteur aussi de se poster en porte parole de la communauté lgbt parce que ça vous a blessé alors que d'autres personnes aussi concernées ne l'ont pas forcement autant pris à coeur.

Notre orientation sexuelle est ce qu'elle est mais je trouve que de plus en plus de gens la mette sur un piédestal où elle devient carrément intouchable et ça renforce le côté différent de ce qu'on est alors que y a pas besoin d'agresser une rédactrice comme ça pour un article mal interprété

bref je regrette un peu que l'homosexualité soit autant clivante ou dénigrée ou sacralisée
où est le juste milieu ?
 
  • Big up !
Reactions : agapanthe7

Tératogène

Je suis faillible, mais je suis capable.
@La chevelue personne ne s'est posté en "porte parole LGBT" ici. Personne. On n'a fait qu'exprimer un ressenti, chacun.e notre tour, et il se trouve que, cishet ou pas, beaucoup de Madz ici ont eu le même.
Le ressenti, parfois, c'est pour dire qu'on a été blessé.e et quand on blesse quelqu'un, en principe, on se remet en question, ou tout du moins, on s'excuse platement.

Mais après tout, @Assam le résume mieux que moi : as-tu lu le débat ? On a le droit de ne pas être d'accord, et personne n'est là pour imposer un ressenti. Ok, ça t'a fait rire. Maintenant ça ne te donne pas le droit de dire aux autres si iels le prennent "à coeur" ou pas.
 
Dernière édition :
Perso cet article ne m'a fait ni chaud ni froid (me blesser via un article, tout comme me faire rire, est un réel challenge :cretin: ).
Je trouve ça bien que tout le monde donne son avis, y compris les personnes qui n'ont pas étés blessées/qui ont rit (et qui, c'est vrai, auront tendance à se taire face à 12 pages de personnes blessée), parce qu'effectivement quand on parle de ressenti il n'y a pas de porte parole ni d'unanimité (je pense que c'est le "les concernées" qui a donné l'impression d'un parole unanime à @La chevelue -et peut-être à d'autres-, il aurait été plus juste de dire "des concernées" histoire d'éviter cet effet) (ça c'est juste pour dire que c'est bien d'avoir le plus d'avis variés possibles sur une situation, pour mieux appréhender sa portée).

Faire une blague qui est mal comprise par quelques personnes, voire qui les blesse, ça arrive toujours, peu importe le type de blague, et c'est la vie on peut pas y faire grand chose puisque la majorité aura saisi le truc. Mais quand c'est la majorité qui ne comprend pas la même chose que ce que voulait dire l'autrice, dans ce cas c'est sûrement que la blague est mal faite et qu'il faut la revoir ! (Ne serait-ce que pour s'améliorer en tant qu'autrice)
Je pense que le plus simple et qui conviendrait à la majorité des gens (membres comme rédac) serait de modifier la blague pour qu'elle soit compréhensible, dans le sens qui était voulu par l'autrice, c'est à dire où il serait claire que la blague se moque de la mère homophobe, tout simplement. D'ailleurs ça m'étonne que ce n'est pas ce qui a été fait tout de suite, ça aurait évité des pages de querelles et ça aurait permis d'éviter de faire du mal à des gens et voir même pourquoi pas, de les faire rire, puisque la blague aurait été mieux faite :dunno:
 
Dernière édition :
@La chevelue : personne ne se pose en porte parole de quoi que ce soit, ce qui est exprimé ici ce sont des ressentis. Des personnes, concerné.e.s ou non (personnellement je ne le suis pas) ont été blessé.e.s, choqué.e.s ou encore touché.e.s par l'article, ce qui, aux yeux de celleux qui s'expriment, pose un problème.

On a pas dit que personne ne pouvait trouver ça drôle, juste beaucoup de genTes ne trouvent pas ça marrant et plutôt blessant.
Tu n'as pas été touchée et tu as ri, tant mieux, mais est-ce que tu peux comprendre que ça ne soit pas le cas de tout le monde, que ça entraine des souffrances chez d'autres et que cette souffrance pourrait être évitée ?

Quand au piedestal je pense qu'il est assez entamé pas l'homophobie ordinaire, voir limite décomplexée qu'on trouve partout de nos jours et pour l'aspect intouchable, je ne vois vraiment pas d'où tu le sors (et je ne comprend pas en quoi il est problématique de souhaiter ne pas être rabaissé.e ou insulté.e en raison de sa sexualité)

Edit : le juste milieu, ce serait de considérer tout simplement que c'est normal et que chacun fait ce qu'il veut de ses fesses. Personne n'ira s'en prendre à une personne parce qu'elle est hétéro, et bien il faudrait que ce soit pareil pour toutes les orientations, c'est pas "sacraliser", juste arrêter de marginaliser.
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes