Bon je vais aller à contre courant... Moi ça me touche quand même ce que fait ce type, même si c'est pas forcément super original au fond et tout ça. Et surtout, même si je suis très peu touchée par cette tendance qu'on a à être plongé dans nos smartphones, parce que j'en ai jamais eu et que je comprends pas grand chose à ça ; la grand mère, c'est moi.
Cela dit y a plein de gens, et des enfants surtout qui, comme le gars le dit, ont grandi là dedans, ne se rendent même plus compte que ce n'est pas naturel. Dans le sens où ils ne remettent même plus en question le fait de vivre à travers l'oeil des autres, d'autres qu'on ne connaît pas et qu'on aura même oublié la seconde suivante, parfois.
Ca me fait penser à un de mes profs qui est un pur génie, et qui disait qu'il pensait que le paradigme d'aujourd'hui c'était de vivre dans ce nouveau social, de ces réseaux sociaux, l'important étant d'être quelqu'un sur internet et pas forcément dans la vraie vie.
Et je pense qu'il est important, même quand on est pas super touché par ça, de se remettre en question une petite fois de temps en temps, le temps de cette vidéo par exemple qui nous donne l'occasion de le faire. Et de se dire "là, je suis sur mon ordi, alors qu'il fait beau, je pourrais aller faire du vélo, mais non, j'ai la flemme parce que je vis dans une forme de fiction" (selon ce qu'on fait bien sûr).
Après l'article dit aussi des choses très vraies, l'internet c'est vraiment super super. Mais je trouve aussi que pour le coup la rédac est super manichéenne, et voit vraiment les choses en noir et blanc et c'est dommage. Peut-être que c'est en réaction à cette vidéo qui se place sous un angle assez tranché lui aussi, ça se comprend. Mais finalement quand la vie est à mille à l'heure au rythme des réseaux sociaux, que tout le monde s'emballe à vitesse grand v, ne faut-il pas frapper fort pour que l'on s'arrête un instant ?
Finalement je trouve ça bien que les gens en fassent un buzz, même si je doute que ça change le monde, ahah. Cela dit si mon ex avait pu regarder cette vidéo, peut-être qu'on se serait mieux entendu sur le sens du "temps rien qu'à nous"... :shifty:
 
Ah oui merci très bon article !
Après ce que je vois aussi dans cette vidéo, c'est que l'auteur n'envisage l'utilisation des smartphones, des réseaux sociaux et tout ça que sous l'angle "adictif". Comme si dès qu'on utilisait internet on y était forcément accro, et que la seule solution ne serait que de ne pas du tout les utiliser... Mais le monde n'est pas tout noir ou tout blanc, mec !
C'est comme tout en fait : tu peux aimer boire de l'alcool en soirée sans être alcoolique, tu peux aimer les séries américaines sans passer toutes tes journées à en regarder, tu peux aimer lire sans y passer toutes tes nuits (moi pour ça c'est pas gagné...), tu peux aimer les jeux vidéo en y jouant que de temps en temps.... etc, etc.
Ca donne donc une vidéo complètement sans nuances : internet h24 ou pas d'internet du tout.
Heureusement que la vraie vie n'est pas comme ça !
 
Pour le coup, je suis assez d'accord avec l'article, mais pas totalement.

J'approuve cette condamnation de la condescendance totale de Gary qui nous apprend la vie "parce qu'on est devenu trop con à cause d'internet, vous comprenez".
Non, je ne pense pas qu'internet me rend débile, ni asociale. J'ai rencontré des tas de gens grâce à des forums en tout genre. Ca m'a permis de réaliser des petits rêves, comme partager des écrits, alors que je ne le ferai JAMAIS avec des gens à côté de moi.

Par contre, j'avoue que parfois, ça m'attriste quand même de voir des gens collés à leurs smartphone toute la journée. Genre dans un repas entre amis, ça me gave. Ca me gave de voir des gens prendre leur bouffe en photo ou parler via Snapchat au lieu de discuter avec moi, qui suit juste en face. Et l'évolution de la technologie, comme les Google Glass, me fait peur. Parce que j'ai vraiment peur que ça finisse en Wall-e : tout le monde devant son écran, sans voir ce qu'il y a derrière.

Je sais que ça fait vieille conne, j'en ai conscience. Et c'est pas vraiment par fermeture d'esprit, mais par réelle inquiétude. Mais du coup, vu que moi, ça me plaît pas, ben j'ai choisi de pas avoir internet sur mon téléphone. Voilà, faut juste faire la part des choses. Les propos de Gary sont bien trop extrêmes (et extrêmements mal dits), mais je reste assez d'accord sur certains points.
 
Dommage que ce soit aussi caricatural, parce que sans dire que "tout était mieux avant" on peut quand même être critique sur l'impact des nouvelles technologies dans nos sociétés. Je ne sais pas s'il est plus positif ou négatif, je pense que ça s'équilibre.

Franchement je pense qu'il confond tout...Je ne suis pas portée sur les réseaux sociaux (j'ai une vingtaine d'amis sur FB, et encore y'a beaucoup la famille), j'ai pas de smartphone, ni de console de jeux, etc...Mais c'est pas pour ça que je vais parler aux gens, je l'ai jamais fait.
Est ce que c'est ma timidité ? Le fait que je vive dans une grande ville ? (on est anonyme, et l'immensité de la ville ajoutée au stress ne facilite pas les rencontres de rue). Je sais pas mais ça n'a rien à voir avec les smartphones et Internet...
 
Personnellement, je n'ai pas pris son message comme une injonction à brûler smartphones et PC, mais plutôt comme une incitation à vivre des tranches de vie (avec le vent dans les cheveux, l'herbe sous les pieds et du soleil dans les yeux, des rires aussi...).

Je ne suis pas accro à mon smartphone et encore moins à facebook mais je dois avouer qu'il n'y a pas si longtemps, mon réflexe quand je m'ennuyais ou que je voulais me détendre c'était souvent de lire un livre par exemple et honnêtement mes lectures se sont raréfiées au profit d'Internet.

Ce n'est pas un mal en soit, et je suis la première à défendre Internet, où j'apprends plein de choses et qui me permet de maintenir le contact avec de vieux amis. Cela dit, j'ai aussi le réflexe de checker mes mails vraiment souvent et c'est parfois lourd, même si ça ne l'est pas autant que le téléphone portable ou smartphone qui "oblige" à être joignable. Il me semble que cela peut devenir un facteur de stress.

En tout cas, je suis toujours étonnée de la facilité et même du plaisir que j'ai à déconnecter lorsque je pars pour un weekend ou plus. C'est un sentiment de liberté en fait. Je crois que - pour moi en tout cas - Internet c'est énorme, mais que je gagnerais à lâcher un peu plus souvent mon PC, derrière lequel j'ai tendance à me réfugier.
 
Comme certaines je trouve que les arguments de l'article sont pour certains aussi caricaturaux que ceux de la vidéo.

Je suis peut être partiale, parce que je n'ai pas de smartphone et je ne suis pas sur les réseaux sociaux, donc j'ai tendance à être assez vite énervée quand les gens les utilisent en ma présence.

Sinon, il a pas tort pour les livres, on n'apprend pas du tout pareil sur wikipédia ou dans un livre, ça a été prouvé, parce qu'on a tendance à considérer internet comme une extension de notre mémoire, donc on ne retient pas (on retient juste où il faut aller pour retrouver l'information).

Il y a aussi un truc pour lequel je suis tout à fait d'accord avec lui et qui n'est pas abordé dans l'article, c'est que la communication en ligne, sur les réseaux sociaux, est très largement utilisée pour l'autopromotion, ce qui n'est pas de la communication.

En gros, quelqu'un qui vient te voir au boulot ou en cours et qui te montres des photos de sa vie géniale ou te raconte tout ce qui lui est arrivé de bien pendant des heures, c'est insupportable parce qu'en fait il s'écoute parler. Sur les réseaux sociaux, c'est toléré, parce que tu peux "répondre" en montrant toi aussi ta vie trop bien. Donc finalement c'est beaucoup de monologues qui se mélangent, mais le pourcentage de véritable dialogue sur le net il est à mon avis très faible (les forums de Mad sont l'un des rares endroits :P)

Par contre, je suis d'accord que le coup de rencontrer la femme de sa vie dans la rue parce qu'on a levé la tête plutôt que de regarder son gps euuuuhh... Ça m'a laissée pantoise.

Bref, je trouve la vidéo cucu à souhait, mais je pense que l'article manque pas mal de sujets de société intéressants dans l'analyse.
 
Madmoizelle pour le coup vous me décevez beaucoup. Autant la vidéo est un peu simplette et caricaturale c'est clair, mais cet article l'est 10 fois plus, en plus d'être bourré de mauvaise foi.

Désolée mais moi je trouve ça triste d'être à 10 à attendre l'arrêt de bus, et d'être 10 personnes vissées sur nos portables à s'ignorer. C'est triste d'être dans le train assis 4h heure à côté de qqn et de même pas lui adresser un bonjour. C'est triste de prendre l'ascenseur tous les jours avec les mêmes personnes et de ne même pas connaître leur nom à la fin de l'année.
Je vais faire ma "vieille conne", mais les seules qui prennent encore la peine de discuter quand elles sont assises à côtés de toi ce sont les vieilles personnes, puisqu'avant l'ère de la 4G les gens faisaient l'effort d'un peu se parler, pas pour refaire le monde ou tomber amoureux hein, mais pour échanger un peu d'humanité, au lieu de carrément s'ignorer les uns les autres. Un bonjour n'a jamais tué personne, même venant de quelqu'un avec qui on aurait pas plus d'affinités que ça dans la vie. Même d'un tonton raciste (mais bon y'a aussi des gens normaux dans les arrêts de bus hein, faudrait arrêter les clichés, merci bien). Maintenant quand tu adresses la parole à ta voisine de bus elle te regarde bizarrement, comme si tu avais un problème. Et puis que dire des personnes qui prennent un café ensemble, d'amis qui passent la soirée entre eux, mais qui en fait ne font que chatter avec d'autres amis absents via facebook ou par sms (pour discuter avec les amis présents lorsqu'ils seront avec ces autres amis bien sûr).
Donc stop la mauvaise foi si vous le voulez bien, arrêtez de vouloir voir le mal partout, cette vidéo permet de prendre un peu de recul par rapport aux comportements que nous avons, et qui sont parfois complètement absurdes, des intentions qui me semblent tout à fait louables.
 
Dernière édition :
C

cactusuar

Guest
Je suis d'accord avec le fait que cette vidéo a un côté très manichéen, mais par certains aspects, je comprends le message que Gary a voulu transmettre.
J'ai eu un portable pendant 2 ans, ça fait 1 an que je m'en suis débarrassé pour diverses raisons, et ça m'a permis de me rendre compte d'un certain nombre de choses dont parle Gary : des personnes qui au lieu de se confronter au monde et au regard des autres, plongeaient la tête sur leur téléphone, et ce à peine arrêté à un passage piéton par exemple.
Quant à l'effet que l'arrêt de l'utilisation d'un téléphone portable a eu sur moi, et bien oui je regarde plus ce qu'il se passe autour de moi, j'ai moins peur de regarder les gens, j'ose affronter le contact humain en demandant mon chemin (après j'ai pas encore rencontré l'homme de ma vie de cette manière :rire:), chose que je ne faisais jamais quand j'avais un téléphone : maintenant, je suis plus connectée au monde réel quand je sors que je ne l'étais auparavant, même si je ne me tape pas la discut' avec les gens que je vois à l'arrêt de bus.
Après je ne remets pas en question les bienfaits d'internet, de la technologie etc... mais je pense qu'il faut savoir trouver un équilibre, et si on regarde le côté positif des choses, cette vidéo, aussi maladroite qu'elle puisse être, peut être l'occasion de se poser des questions sur nous-même et sur notre rapport à toute cette technologie, sans pour autant se sentir moralisé.
Mais je trouve dommage d'arriver et de dire "c'est nul, tout ce que dit ce gars est faux", sans essayer d'observer les choses de son point de vue ni de se remettre en question.

Désolée pour le pavé :paillettes:
 
Je suis de l'avis d'autres madz avant moi: l'article ne fait pas moins dans la caricature que la vidéo.
Par contre, quelqu'un qui parle bien de ce qui pose problème avec les smartphones, c'est Louis CK (et avec humour s'il vous plaît, comme à son habitude):
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Je trouve également cet article caricatural et un peu réac... mais bon la vidéo aussi dans le fond.

Pourtant, le sujet est intéressant !
Et le débat n'est pas plus différent que celui qui a alimenté tout les "gouffres" inter-générationnels. Si notre époque nous offre d'autres moyens technologiques et un autre mode de vie, je n'ai pas pour autant l'impression que les rapports humains ont évolués plus négativement ou plus positivement.

Les gens ne se parlaient pas plus dans la rue il y a 10 ans,  ils ne souriaient pas plus et ne se souciaient pas plus des autres...
L'ironie vis à vis de la vidéo c'est que c'est la mise en abîme du moi au travers d'internet qui nous fait peut-être prendre conscience de l'importance du "vrai", de l'autre, de nos amis, de nos voisins, de ce parfait inconnu en face de nous dans la rue ou à l'autre bout du monde.

Après, la poutre, la paille... tout ça...
Je me dis que tant que les gens véhiculent des idées positives, essayent d'améliorer le monde, essayent de changer ce qui ne fonctionne plus... bah tant mieux Lucette ! On sera des cons, mais des cons heureux.
 
Dernière édition :
Big up pour la vidéo, pas pour l'article.
Il faut vraiment prendre le message de façon générale, Gary ne dit pas : si vous arrêtez d'avoir le nez penché sur vos iphones, vous allez rencontrer l'amour de votre vie.

Bien évidemment, pour moi le message est assez clair et véridique : il faut arrêter de passer autant de temps devant nos écrans, c'est tout ! Parce qu'on passe à côté de notre vie sinon ... je ne parle pas pour tout le monde mais pour beaucoup de monde, je pense.

Et honnêtement, qui n'a pas vécu ce moment où vous êtes avec votre ami(e) qui est en train de textoter alors que vous lui parlez. Il/elle a les yeux rivés sur son écran (avec un peu de chance, il/elle s'excuse), et moi je trouve pas ça très, très gentil ou respectueux. A vrai dire, ça m'insupporte !

Quand au fait de se mettre à parler aux autres dans les lieux communs, j'avoue que ça me démange parfois, par curiosité (non mal-placée) envers l'autre, mais ... j'ai l'impression qu'un poids invisible m'écrase et me dit de l'écraser justement, parce que "ça ne se fait pas" ou plus, qu'on va me prendre pour une folle, une emmerdeuse, une allumeuse ou je ne sais quoi encore.

D'un autre côté, tous les matins/soirs dans les transports en commun, j'aime comme beaucoup me plonger dans un univers réconfortant comme la musique ou la lecture. C'est vrai qu'on se coupe du monde en faisant ça, mais je ne suis pas sûre qu'on n'ait pas envie de parler à autrui. Mais bon, la fatigue, le ras le bol, la morosité de la routine ... ça donne pas envie de faire d'effort desfois.

PS : mon avis ne sera absolument pas objectif mais ... l'accent de Gary <3
 
  • Big up !
Reactions : Grenouillette_

Mymy Haegel

Rédac chef de madmoiZelle
Équipe madmoiZelle
Je vais préciser deux-trois petites choses ! :happy:

En fait mon idée n'était pas de dire que « l'Internet c'est bien, la vraie vie c'est nul », au contraire. Bien sûr que les nouvelles technologies ont leurs limites, et que parfois certaines personnes les utilisent « mal » (tous les comportements assez irrespectueux dont vous parlez : les gens qui répondent à un texto pendant que vous discutez avec eux par exemple). C'est ce que je dis à la fin : bien sûr il faut les étudier, les critiquer, prendre du recul.

Mais ce qui m'a vraiment dérangée dans la vidéo, c'est le ton extrêmement moralisateur de Gary, ce genre de mépris qu'il semble avoir pour toute relation qui n'est pas « en chair et en os ». En effet, je préfère parler en ligne avec mes amis qu'avec un inconnu qui attend le bus. Parce que ce sont mes amis ! Et oui, peut-être que l'inconnu qui attend le bus pourrait devenir mon ami, mais mon but n'est pas de devenir amie avec toutes les personnes cool de la Terre. Je ne vois pas pourquoi je privilégierais une relation naissante et très probablement éphémère avec un inconnu à celle que j'ai déjà, bien solide et concrète, avec des amis, ou même mon copain, auxquels je parle sur Facebook, Twitter etc.

Si Gary n'avait pas été aussi catégorique et aussi tranché dans son discours, il ne m'aurait pas dérangée, et mon article n'aurait pas été aussi tranché en retour. Mais cette façon qu'il a de voir toute relation en ligne comme non existante, insignifiante, m'a vraiment agacée, parce que c'est quelque chose qu'on entend souvent : « Ah mais t'as Instagram, tu fais de la chasse aux likes, tu veux juste qu'on t'aime »... Déjà, je ne vois pas de mal dans le fait de vouloir être apprécié-e, et nier qu'on peut nouer et consolider de vraies relations humaines en ligne, ça m'énerve. Donc quand j'ai vu que tout le monde partageait cette vidéo en mode « Olala c'est trop vrai, les réseaux sociaux pourrissent les rapports humains », ça m'a donné envie de réagir, de donner un autre son de cloche sur la question.

De tous temps, les nouveaux moyens de communication ont eu leurs détracteurs, et encore une fois il est normal à mes yeux de les critiquer, de parler de leurs limites, etc. Mais considérer, comme le fait Gary, que tout ce qui est en ligne est superficiel et faux, par opposition à la « vraie vie » qui permet de se marier avec celui qui demande son chemin dans la rue, je trouve ça limite dangereux. C'est en comprenant les outils et en éduquant les gens, y compris les plus jeunes générations, sur la façon de les utiliser qu'on avancera, pas en les déclarant inutiles et abrutissants.

Au début de la vidéo, Gary parle à la première personne : « J'ai 422 amis et pourtant je me sens seul ». S'il avait continué ainsi je n'aurais pas eu de souci puisqu'il parlerait de sa situation personnelle, de son rapport aux nouvelles technologies. Par contre, quand il déclare que NOUS sommes une générations d'idiots plus bêtes que nos smartphones, que NOUS sommes incapables de nouer et maintenir des relations « dans la vraie vie », là, oui, j'ai un souci, parce que je suis incluse dans ce « nous », et que je ne suis vraiment pas d'accord avec cette vision.

Si mon article est tranché, c'est que la vidéo l'est. À aucun moment je ne veux dire que les nouvelles technologies sont la solution à tout, exemptes de toute critique. Tout comme je ne peux pas « laisser dire » qu'elles sont 100% néfastes dans les rapports sociaux. :fleur:
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes