Je n'ai pas de smartphone, je n'ai même plus de téléphone cette année, je débranche facilement d'internet et je n'ai en général même pas de musique ou de livre quand je prends les transports en commun... Et pourtant je trouve cette vidéo complètement stupide.

Mes amis sont tous des technophiles, mon copain je l'ai rencontré par internet et il est très très souvent sur son pc / smartphone pour ses études et bizarrement j'ai aucun problème de communication avec eux. Quand on fait une soirée, oui on branche une console de jeu pour avoir un truc à faire, comme ça on se pose à 4 avec nos manettes et on discute (du jeu et de plein d'autres choses.) Et personne sort son portable pour aller tchatter sur facebook. Ca, je l'ai vu que dans des soirées à l'ambiance de toute façon pourrie où les gens se faisaient ch***. Et quand on sort dans un bar ou autre, on passe aussi de très bonnes soirées sans textos intempestifs !

L'autre aspect, la rencontre d'inconnus grâce à la spontanéité dans la rue... Désolée mais non. J'ai beau ne pas être timide, je n'aborde pas les gens au hasard dans la rue. Même quand on est à côté dans le train ou à l'arrêt de bus. Je vois juste pas l'intérêt. Ca m'est arrivé de faire une super rencontre dans un aéroport, mais c'était les circonstances qui nous avaient de toute façon obligées à nous parler (avion annulé, fille paumée parce qu'elle ne parlait pas la langue du pays...) La technologie n'a pas grand chose à voir là dedans... Et puis de demander son chemin, je ne le fais plus DU TOUT depuis que certaines personnes ont trouvé fun de faire exprès de m'indiquer la mauvaise direction. J'ai toujours une carte sur moi, ça prendrait moins de place sur un smartphone, c'est tout.

Pour ce qui est du rapport au savoir, je tiens aussi à dire que NON je n'ai JAMAIS fait un copier/coller dans un devoir ! Et oui, je suis capable de lire de longs articles sur internet sans me déconcentrer, et contrairement aux bouquins universitaires qui coutent très chers, on trouve beaucoup de ressources très intéressantes accessibles en ligne gratuitement ! Suffit de savoir où chercher. En plus, un livre n'est pas forcément une source plus sure d'information, cette croyance est vraiment incroyablement nocive pour l'esprit critique des gens. Au moins internet t'oblige à vérifier ce que l'auteur raconte et on a plus facilement accès à des argument contradictoires... J'en ai vu des belles conneries dans des "vrais livres" et les gens se méfient beaucoup moins...

L'article est peut-être un peu rude, mais je comprends, franchement ça me saoule teeeeellement ces discours qui condamnent les NTIC sous prétexte que certains sont complètement dépassés par leur utilisation. En plus comme disait une Madz plus haut, l'isolement social, ça existait IRL bien avant Facebook.
 
J'ai moi aussi été parfois agacée par le côté caricatural de cette vidéo, mais je ne l'ai pas du tout comprise comme une diabolisation de la génération Y. Je l'ai plutôt vue comme une invitation à l'équilibre, à un juste milieu entre "je passe mon temps sur les réseaux sociaux" et "je vis dans les bois".

Je veux dire, c'est vrai qu'il y a certains aspects de la "vie moderne" qui sont agaçants et où je me dis "c'était mieux avant".
Les concerts où la moitié du public filme avec son téléphone portable alors que personne ne regarde plus jamais les vidéos (à la qualité discutable) sur son téléphone après le concert et ferait mieux de profiter du moment présent.
Les récrés au lycée (et pourtant c'était il y a 10 ans, pas de smartphone à l'époque) où j'étais la seule à ne pas être rivée sur mon portable à jouer à Snake et où je me faisais bien chier parmi mes copines.
Le plaisir qu'on a de chercher la réponse à une question pendant des heures, comme un fil rouge de la soirée, sans avoir à brandir de suite son smartphone pour avoir la question et donc tuer ce petit plaisir...
Ne pas avoir à supporter les gens qui écoutent leur musique trop fort (voire sans écouteurs) dans les transports en commun.

Bref pour moi cette vidéo c'est simplement une invitation à tirer profit au mieux de toutes ces technologies mais sans les laisser avoir la priorité sur l'expérience, sur le moment présent, sur les découvertes...
 
  • Big up !
Reactions : Grenouillette_
En dépit des réactions qui sont en accord avec l'article et des précisions apportées, ben... je le trouve pas très bien... "édité"? J'ai cru qu'on allait avoir un article d'analyse, avec un angle personnel comme on peut en avoir parfois sur Madmoizelle certes, mais avec des appuis scientifiques au moins, je sais pas... :dunno:

Là c'est juste une réaction épidermique et un peu agressive, parce que Mymy s'est visiblement sentie agressée par cette vidéo, du coup c'est pas vraiment argumenté, avec des raccourcis et il faut l'avouer, avec un peu de mauvaise foi. Maintenant je remets pas en cause la réaction qu'on peut avoir face à cette vidéo, mais fallait-il vraiment en faire un article et lui donner cette place, cette légitimité ?

Pour moi c'est un poème, un point de vue personnel, où je ne vois à aucun moment mépris, condescendance (mais je vois le ton moralisant, oui, plus que moralisateur d'ailleurs). Le mec porte un message qu'il veut positif, il incite pas à la haine ou à la violence.

Bref, je trouve qu'il aurait été plus intéressant de faire un article avec des informations sur le sujet et des clés pour débattre.
 
  • Big up !
Reactions : Grenouillette_
Je suis en total désaccord avec ce qui peut être écrit dans l'article et dans certains commentaires...
Mais je suis d'accord avec ce que la vidéo dénonce. Je dois être vieux-jeu, sûrement, non ?

N'avez-vous donc jamais été en soirée, ou à un repas, où, à un moment donné, vous vous rendiez compte que tout le monde autour de vous a les yeux rivés sur son écran de téléphone ? C'est frustrant, et courant. Je vis avec un colocataire qui ne peut décoller ses yeux de son téléphone, même pendant un film, un repas ou une discussion. Je connais cette sensation de perte de contact humain...Enfin, bon!

Je ne dénigre pas les hard-users. J'utilise moi-même mon téléphone en public, ça arrive, mais j'évite. Parce que je me dis que je suis susceptible de rater quelque chose, que sais-je. Un rien, trois fois rien, ou quelque chose qui valait la peine d'être vu. C'est une perception de la vie comme elle vient, un peu naïv, et il est normal que tout le monde ne soit pas de cet avis, je conçois parfaitement.

Mais comme @Bl00m l'a dit, cette vidéo fait prendre du recul, et certaines devraient sérieusement songer à le prendre !

Sur ce,.. Big Up a toutes. :jv:
 
  • Big up !
Reactions : Grenouillette_
J'ai envie d'émettre une réponse aux personnes trouvant tristes les personnes aux arrêts de bus fixé sur leur téléphone portable plutôt que de parler.
Le "problème" ne vient pas des smartphones mais d'un mouvement de société appelé "individualisme".

On a étudié le truc en cours, ils ont pas clairement fait le lien, mais personnellement je le vois très bien.

Il y a... On va dire jusqu'aux trente glorieuses, la société (européenne en tout cas) vivait beaucoup dans l'idée du communautarisme, dans le "vivre ensemble".

Le temps évolue et maintenant on se trouve dans l'individualisme (post-moderne kikoo). Même si nos smartphones ne se trouvaient pas dans nos mains, nous n'irions pas dire bonjour à notre voisin de banc. Parce qu'on ne connait pas cette personne et que c'est comme ça qu'on a été élevé. "Ne parle pas aux inconnus"

Effectivement c'est intéressant d'avoir un regard critique sur toute cette technologie qui nous envoie des centaines d'information. En même temps, si c'était pas la, maintenant je serais en train de lire un manga, pas en train de communiquer sur un article, à me faire réfléchir, argumenter, etc. Donc, il y a du positif et du négatif en tout, faut juste savoir en tirer le meilleur.

:banana:
 
Etant une grosse gameuse, je dois dire que cette vidéo m'a franchement fait tiquer. Vers la fin j'ai (comme une bonne partie des madz j'ai cru comprendre) eu un sourire moqueur. On dirait un de ces scénarios de films fraichement sortit d'hollywood qu'on voit sur les écrans. Les choses ne sont pas toutes noires ou toutes blanches pour pouvoir condamner ainsi internet et les réseaux sociaux.

Je suis d'accord que parfois, la technologie nous engloutit. Combien de gars avec qui je joue sont hyper sociables sur les jeux et internet, mais muets comme des carpes IRL - et encore, ça ne concerne qu'une petite partie d'entre eux. J'ai rencontré des gens formidable, qui habitent aux quatres coins de la France, parfois même du monde, avec qui je discute tout le temps de choses parfois sans interet, parfois très sérieuses - comme avec un ami somme toute. Oui oui Gary, on peut avoir des amis sur internet. Même des amis qu'on a jamais rencontré, que peut-être on ne rencontrera jamais. Mais des amis quand même.

Combien de soirée j'ai passé à parler avec eux, je n'en sais rien. Suffisamment pour qu'on s'intéresse tous à la vie IRL les uns des autres, qu'on échange nos ressentis, qu'on se confie. J'ai du mal à expliquer aux gens autour de moi pourquoi je considère des gamers rencontrés sur un jeu comme des amis, comment je peux les aimer autant que de vrais personne bien solides. Moi qui me bats pour changer ces impressions qu'ont les gens que joueurs = associables, ce youtuber m'a assez agacé.

De plus l'un n'empêchant pas l'autre, j'ai une vie sociale IRL bien remplie. Comme quoi, les choses sont surement nettement plus complexes qu'un simple "Internet empêche de se sociabiliser".
 
En fait je trouve que la vidéo s'en prend vraiment aux mauvais endroits en priorité, autant on dénoncerait  avant tout la sur-présence du smartphone en soirée ou avec des amis, là ou ça a tendance à prendre le pas sur les relations avec notre entourage direct, que je pourrais être assez d'accord autant je trouve que concernant les arrêts de bus et la rue, c'est totalement hors sujet.


La rue, les transports, le bus sont des lieux de passage, pas des lieux de sociabilisation dans la société occidentale actuelle, donc smartphone ou pas smartphone, la plupart des gens ne sont pas ouverts ou réceptifs à une discussion dans la rue.  Personnellement autant je vais être dispo pour discuter à une soirée, dans un bar ou pour donner un renseignement, autant quelqu'un commencerait à me parler sans raison particulière dans le bus ou dans la rue, il aurait plus de chance de m'importuner  qu'autre chose, smartphone ou pas smartphone, vu que les trajets sont pour moi un moment de détente où je lis, écoute de la musique et pense à autre chose.
 
chatach;4723510 a dit :
J'ai envie d'émettre une réponse aux personnes trouvant tristes les personnes aux arrêts de bus fixé sur leur téléphone portable plutôt que de parler.
Le "problème" ne vient pas des smartphones mais d'un mouvement de société appelé "individualisme".

On a étudié le truc en cours, ils ont pas clairement fait le lien, mais personnellement je le vois très bien.

Il y a... On va dire jusqu'aux trente glorieuses, la société (européenne en tout cas) vivait beaucoup dans l'idée du communautarisme, dans le "vivre ensemble".

Le temps évolue et maintenant on se trouve dans l'individualisme (post-moderne kikoo). Même si nos smartphones ne se trouvaient pas dans nos mains, nous n'irions pas dire bonjour à notre voisin de banc. Parce qu'on ne connait pas cette personne et que c'est comme ça qu'on a été élevé. "Ne parle pas aux inconnus"

Effectivement c'est intéressant d'avoir un regard critique sur toute cette technologie qui nous envoie des centaines d'information. En même temps, si c'était pas la, maintenant je serais en train de lire un manga, pas en train de communiquer sur un article, à me faire réfléchir, argumenter, etc. Donc, il y a du positif et du négatif en tout, faut juste savoir en tirer le meilleur.

:banana:
Oui évidemment que c'est lié à l'individualisme de la société, je voulais en parler dans mon commentaire mais vu le pavé que j'avais déjà pondu je me suis dis qu'il fallait que je m'arrête. Je ne vais pas revenir sur ton commentaire, avec lequel je suis parfaitement d'accord mais j'en profite pour approfondir ma pensée sur cet article :fleur:.

Donc ok c'est un mouvement sociétal, et je pense que toutes les filles qui ont commenté comme moi en sont bien conscientes et qu'aucune ne voulait dire que "la technologie c'est elle la grosse méchante responsable de tous nos maux". Mais disons que si ce comportement d'isolation par son portable est une conséquence de l’individualisme, ça contribue aussi à le renforcer. Perso je suis pas une grande bavarde mais dans l’ascenseur j'essaye de sortir une phrase ou deux à la personne qui est avec moi (parce que 7 étages à éviter le regard de l'autre c'est ultra-gênant). Si cette personne a son iPod sur les oreilles ou joue à Candy Crush, bah je m'abstiens, le signal est assez clair. Donc c'est une sorte de cercle vicieux : on utilise nos téléphones au lieu de parler aux autres parce qu'on est individualistes, mais le fait de les utiliser nous isole encore plus des autres et renforce notre individualisme. Et dire bonjour à ton voisin dans le train aide à lutter contre cette tendance. Je ne sais pas si je suis claire mais je pense qu'au lieu de dire comme dans l'article "les gens de l'arrêt de bus de toute façon ils m'emmerdent donc arrête avec ta vidéo pourrie de vieux réac, vive les nouvelles technologies qui permettent d'avoir une vie passionnante au lieu de devoir me taper les radotages de la vieille folle de l'étage d'en-dessous" (oui moi aussi je cède à la simplification et au manichéisme ;)), il faudrait peut-être prendre un peu de recul par rapport à notre comportement face aux autres, aux inconnus en général (dont l'usage forcené des nouvelles technologies en est un exemple parmi tant d'autre, mais sûrement le plus fréquent et le plus frappant).
 
mymy;4723426 a dit :
Je vais préciser deux-trois petites choses ! :happy:

En fait mon idée n'était pas de dire que « l'Internet c'est bien, la vraie vie c'est nul », au contraire. Bien sûr que les nouvelles technologies ont leurs limites, et que parfois certaines personnes les utilisent « mal » (tous les comportements assez irrespectueux dont vous parlez : les gens qui répondent à un texto pendant que vous discutez avec eux par exemple). C'est ce que je dis à la fin : bien sûr il faut les étudier, les critiquer, prendre du recul.

Mais ce qui m'a vraiment dérangée dans la vidéo, c'est le ton extrêmement moralisateur de Gary, ce genre de mépris qu'il semble avoir pour toute relation qui n'est pas « en chair et en os ». En effet, je préfère parler en ligne avec mes amis qu'avec un inconnu qui attend le bus. Parce que ce sont mes amis ! Et oui, peut-être que l'inconnu qui attend le bus pourrait devenir mon ami, mais mon but n'est pas de devenir amie avec toutes les personnes cool de la Terre. Je ne vois pas pourquoi je privilégierais une relation naissante et très probablement éphémère avec un inconnu à celle que j'ai déjà, bien solide et concrète, avec des amis, ou même mon copain, auxquels je parle sur Facebook, Twitter etc.
Mais ce qu'à voulu dire Gary, ce n'est pas "Devenez amis avec toutes les personnes de la terre", ni même "ne communiquez plus par le biais d'internet/smartphones avec vos amis, la technologie c'est Satan", loin de la.
Il ne faut pas prendre son "Vous allez rencontrer l'amour au coin de la rue" au pied de la lettre, c'est une image pour illustrer son propos et pour dire que, que vous regardiez ou non, la vie va quand même se dérouler et vous pourriez louper quelque chose.
Je comprends très bien que tu veuille parler avec tes amis sur ton smartphone en attendant le bus, je fais la même.
Mais est ce que tu as vraiment besoin de leur parler à ce moment précis? On est connectés toutes la journée: Au boulot pour celleux qui bossent dans un bureau, on a accès à internet. Quand on rentre chez soi le soir on se connecte sur internet et on discute avec nos amis etc. Alors pourquoi ce besoin compulsif de parler H24 avec nos proches? Parfois on leur envoie même des messages alors qu'on s'est quittés dans la minute / vas se retrouver dans l'heure.
Je comprends bien que c'est agréable mais je pense que le message de Gary (et le mien du coup) c'est : est ce vraiment important de leur parler quand on attends le bus? Est ce vraiment important que ton meilleur pote reçoive le sms "Il y a un vieux qui pue dans le bus lol" ou autre connerie?
Est ce qu'on ne peux pas décrocher 30 sec?
Et j'en suis moi même victime, dès que je vois un "truc" j'ai envie d'en faire part à mes potes, seulement... Ce n'est ni important ni intéressant, alors oui on gagne en "quantité de parole" mais on perds énormément en qualité selon moi.
Pour ce qui est de parler aux inconnus, évidemment que tu ne vas pas rencontrer l'amour de ta vie à l'arrêt de bus ou dans la rue. Ce n'est pas le message de la vidéo.
C'est juste qu'entre la discussion en ligne -même si c'est avec tes amis- et la discussion IRL -même si c'est avec "tonton raciste" (gros cliché que d'autres Madz on souligné d'ailleurs) il y a une différence entre les deux qui s’appelle le contact humain.  Une chose que tu n'as pas avec internet.
Alors oui sur internet, twitter, tu peux trouver des débats géniaux intéressants apprendre des choses etc, mais lever le nez juste 5 minutes à l'arrêt de bus pour ne serais ce que REGARDER les gens à côté (pas forcement leur parler) est ce que c'est si extrémiste et radical que ça ?
Et si on n'aime pas / ne recherche pas le contact humain, ben on le fait pas, pas la peine de se poser la question et voilà!

mymy;4723426 a dit :
Si Gary n'avait pas été aussi catégorique et aussi tranché dans son discours, il ne m'aurait pas dérangée, et mon article n'aurait pas été aussi tranché en retour. Mais cette façon qu'il a de voir toute relation en ligne comme non existante, insignifiante, m'a vraiment agacée, parce que c'est quelque chose qu'on entend souvent : « Ah mais t'as Instagram, tu fais de la chasse aux likes, tu veux juste qu'on t'aime »... Déjà, je ne vois pas de mal dans le fait de vouloir être apprécié-e, et nier qu'on peut nouer et consolider de vraies relations humaines en ligne, ça m'énerve. Donc quand j'ai vu que tout le monde partageait cette vidéo en mode « Olala c'est trop vrai, les réseaux sociaux pourrissent les rapports humains », ça m'a donné envie de réagir, de donner un autre son de cloche sur la question.
Pour le côté radical je pense que c'est le format vidéo qui l'y a un peu obligé, bref.
Ensuite je ne pense pas qu'il dénigre les relations sur internet.
Et pour finir, je ne voit pas non plus le mal dans le fait de vouloir être apprécié-e, mais il y a un moment donné ou il faut arrêter la mauvaise foi quand même. Je ne parle pas d'Instagram car je connais pas, mais ne serait ce que Facebook, c'est, réellement, la chasse aux like. C'est a qui aura la plus belle photo de profil, le plus d'amis, le plus de likes, etc, je connais même des gens qui suppriment leur post si ils n'ont pas reçu assez de like à leur goût. Des selfies en veux tu en voilà, s'aimer oui, s'apprécier oui, connaître ses qualités oui, l'auto masturbation (désolée de la vulgarité mais je ne vois pas d'autres mots) sur ses propres photos de profil ça commence à bien faire quoi.
Mais après c'est pas pour autant que tout le monde fait ça évidemment; on connais tous des gens "raisonnables" qui s'en fiche, et je pense qu'on en fait partie, et c'est pour ça qu'il faut pas prendre pour soi cette vidéo, il faut juste reconnaître que l'écrasante majorité des utilisateurs ne pensent qu'à leur prochaine photo de profil.

mymy;4723426 a dit :
De tous temps, les nouveaux moyens de communication ont eu leurs détracteurs, et encore une fois il est normal à mes yeux de les critiquer, de parler de leurs limites, etc. Mais considérer, comme le fait Gary, que tout ce qui est en ligne est superficiel et faux, par opposition à la « vraie vie » qui permet de se marier avec celui qui demande son chemin dans la rue, je trouve ça limite dangereux. C'est en comprenant les outils et en éduquant les gens, y compris les plus jeunes générations, sur la façon de les utiliser qu'on avancera, pas en les déclarant inutiles et abrutissants.
Entièrement d'accord pour le coup.




Voila ce que j'avais à dire.
Sinon je précise que je ne dénigre pas internet ni les relations qu'on peut commencer avec, loin de la. Je vis avec internet, je ne pourrais m'en passer, je me suis fait de nombreux bons amis avec internet, avec qui je suis très proche et j'en ai rencontré beaucoup aussi. Les relations sont tout aussi "vraies" que dans l'IRL.

Le vrai souci c'est quand on est scotché à son smartphone pour papoter avec un pote mais qu'on a la flemme de passer le voir chez lui alors qu'il habite à 20minutes.
 
Cette vidéo m'a foutu dans une de ces rages. Mais vraiment.
Je déteste ce genre de message passif-agressif, là où quelqu'un dit, en gros "je sais mieux que toi ce que TU dois faire pour être heureux. Tu n'es pas heureux sur ton ordinateur, tu serais bien plus heureux à faire ceci ou cela". Non. Chaque être humain a sa propre façon d'être heureux. Que ce soit quelqu'un de très mobile ou quelqu'un de très sédentaire, si on le fait par choix, on sera toujours plus heureux que si l'on nous force. Evidemment, les nouvelles technologies peuvent apporter du mauvais. Mais je suis énervée par le fait que personne ne voit ce qu'il y a de bien là-dedans. Lorsque j'attends à un arrêt de bus, je suis sur mon portable en fumant une clope et non je ne vais pas taper la discute à mon voisin. Pourquoi ? Je n'en ai simplement pas envie. Et pourquoi suis-jr sur mon portable ? Parce qu'attendre un bus, c'est emmerdant. Il ne se passe pas grand-chose, on doit rester à un point fixe pendant un certain temps alors que notre seule envie est d'aller ailleurs. Alors oui, je passe le temps. Est-ce mal ? Je ne critique pas les gens qui lisent leurs journaux à l'arrêt de bus (et personne ne le fait, d'ailleurs), alors pourquoi me critiquerait-on moi, qui lit exactement le même article, mais sous un format différent ? Ça n'a aucun sens. Autre exemple. Je suis une sorte de réac en ce qui concerne les bouquins et je déteste les Kindle. Du coup, je ne m'en achète pas, c'est simple. Et je ne vais pas aller taper sur la tête des gens qui possèdent des Kindle avec mes éditions de la Pléiade en leur disant qu'ils se ruinent, qu'ils seraient bien mieux à lire un "vrai" bouquin. Parce que je pense qu'il est ridicule et stérile de vouloir imposer une façon de vivre, un bonheur. Je vis avec cette phrase de (je ne sais plus qui) : "Je ne veux pas le bonheur de tout le monde mais le bonheur de chacun". Ce que j'y perçois, c'est encore cette idée de ne pas IMPOSER un bonheur aux gens. Les gens ne seront jamais heureux si on les force à quelque chose, cela doit venir de soi.
Et je n'apprécie pas non plus cette idée de "c'était mieux avant". Avant qui ? Avant quoi ? Prenons un exemple bête et rigolo : l'invention de la roue. C'est cool la roue, ça permet de transporter des trucs, d'aller plus vite et tout. Mais ça a, de fil en aiguille, amené la création des voitures, qui peuvent être rudement pratiques mais aussi dangereuses. Je veux en venir au fait que le monde n'est ni tout noir ni tout blanc et que ce monsieur (qui me méprise allègrement et donc je le méprise en retour) n'a décidé de ne voir qu'une nuance de cet océan de couleurs (pardon).
Tout cela pour arriver à dire que, oui, on peut se dire que la technologie peut-être néfaste. Mais ce qu'on oublie de dire, c'est qu'elle n'est néfaste que si on l'utilise à mauvais escient, comme pour, un peu tout dans notre vie. Par exemple une chaise. Je l'utilise pour m'asseoir, ça me repose, c'est cool, je l'utilise bien. Mais si je commence à casser la face de mon voisin avec, on peut dire que je l'utilise mal effectivement. Est-ce pour autant la chaise qui est néfaste ? Non, c'est la façon dont la personne l'utilise qui est mauvaise. Sauf que ceci amène encore une fois à une réflexion difficile : où comment et où s'arrête la bonne utilisation des nouvelles technologies ? Je n'ai bien évidemment pas la réponse. La seule chose que j'ai à dire c'est que, si les gens l'utilisent d'une telle façon qui les rend heureux, sans faire de mal autour d'eux, personne, mais personne ne peut se permettre un tel mépris envers eux, en leur disant "MON bonheur, MA vie sont meilleurs que les tiens". Parce qu'il n'y a pas de "bonne" ou de "mauvaise" façon de vivre sa vie; Si vous avez envie de voyager avec votre tente sur le dos et de faire l'Amérique du Sud à dos de lama, c'est génial, mais si votre ami préfère rester chez lui à jouer à Diablo III et s'éclater avec ses amis en ligne, c'est génial aussi. Je n'apprécie pas la condescendance avec laquelle on traite ceux qui ne veulent pas vivre la vie que l'on pense la meilleure.
Qui plus est, ce n'est pas le smartphone qui rend bête, c'est la façon dont on l'utilise, une fois de plus. Vous avez tout de même accès à des tonnes d'informations (pas que wikipédia, hein, encore une fois, reste à savoir bien utiliser son matériel :)) après il faut savoir faire le tri et s'y intéresser (c'est surtout là que tout commence). L'idée, c'est de savoir être actif dans ce que l'on fait. Si, pour reprendre l'exemple de Mymy, vous lisez un bouquin très technique sur le Parlement Européen mais que vous le lisez "sans y penser", sans prendre de notes, chercher des références, etc., vous consommez le livre, simplement. Alors que si vous lisez l'article sur Madmoizelle (sur Internet, donc) en vous investissant beaucoup dans la lecture, en allant voir les liens à la fin de l'article, etc., vous en saurez toujours plus sur le Parlement Européen qu'en consommant un livre. Et le contraire est vrai aussi.

Bref c'était décousu et je sais que j'aurais envie de rajouter des choses après mais bon, au moins j'ai exprimé le gros de ma pensée.
 
bl00m;4723233 a dit :
Désolée mais moi je trouve ça triste d'être à 10 à attendre l'arrêt de bus, et d'être 10 personnes vissées sur nos portables à s'ignorer. C'est triste d'être dans le train assis 4h heure à côté de qqn et de même pas lui adresser un bonjour. C'est triste de prendre l'ascenseur tous les jours avec les mêmes personnes et de ne même pas connaître leur nom à la fin de l'année.
Mais, et si l'on aime bien être seul-e, solitaire et qu'on n'a pas envie de parler avec des inconnus ?

Je dis bonjour, je réponds quand on me parle mais quand je suis dans la rue ou les transports en commun, que je pense, je n'ai absolument aucune envie que quelqu'un s'incruste dans ma bulle.

Parce que la plupart du temps, les gens ne cherchent pas à communiquer. Ils ont besoin de parler et me raconter leur vie.

Ca m'arrive de parler avec des gens croisés dans la rue/le métro. Parce qu'il y a eu un déclic, un regard, quelqu'un chose qui nous attiré l'un-e vers l'autre. Mais parfois j'aime être sur Twitter et qu'on me foute la paix.

Et je comprends que certain-es aiment qu'on leur foute la paix tout le temps.

Disons que je comprends les deux points de vue extrêmes proposés ici. Je n'ai pas envie de me ranger d'un côté car j'estime que chacun-e a sa façon de faire.

De la courtoisie, de la politesse, d'accord. Mais faire la conversation ne devrait pas être une obligation.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes