@grenouilleau dénigrer veut dire "noircir", dans le sens "noircir le tableau", pas littéralement "rendre noir".
Je suis d'accord sur le sens précis, rien à dire. Si tu noircis un tableau noir, ok en réalité tu le blanchis à la craie, mais le mot reste "rendre noir" dans l'oreille des gentes. Ok tu peux noircir un tableau blanc en bleu, mais l'idée c'est de voir qu'il y a un rapport qui est fait entre "noir" et "rabaisser".

Mais l'origine du mot (sans contexte raciste ?) c'est un détail par rapport au problème que peut poser le mot aujourd'hui (l'association du noir à une catégorie de personnes ET à côté l'association du noir avec un truc négatif = dire qu'on "dénigre" revient à dire que "noir" c'est pas cool, dans un contexte raciste c'est ennuyant).

J'ai dit "rendre noir" pour que ce soit clair, ce truc là. Comme tu l'as dit (et je suis d'accord), ça veut dire "noircir" à la base, mais de nos jours ça veut dire "s'efforcer de réduire" un truc. En le noircissant, donc.
Du coup j'ai résumé le sens pour essayer de faire comprendre en quoi ça avait été détourné de son sens premier, et en quoi c'était pas cool comme mot, de dire "noircir", avec tout le contexte de racisme.

Bref, tu as raison, et moi j'essaye d'expliquer ce que j'ai compris de "pourquoi dire dénigrer n'est pas respectueux dans le contexte d'une société raciste".
Après je ne fais que dire ce que j'ai entendu de personnes racisées qui se sentaient blessées par le mot, donc en tant que personnes concernées je me suis dis qu'elles devaient savoir mieux que moi si le mot était blessant ou pas.
 
  • Big up !
Reactions : All those Pages
ma mère ne veut jamais me vexer mais dit les choses quand elle n'en peut plus, sa donne un, juste avant de partir au travail un jolie:

"sa te boutine trop, t'a grossie" ou un "t'es enceinte"

Apres elle dit, mais je ne veux pas te faire du mal
 
  • Big up !
Reactions : KtyKonéko
Chez nous c'est la grand-mère de mon mec... Dès qu'elle nous voit, elle nous rappelle constamment qu'on est beaucoup trop maigres, qu'on ne mange pas assez, qu'on mange pas bien, etc...
On est tous les deux des petits, petits gabarits (1m60, 47kg pour moi, 1m65, 55kg pour lui).
Nous sommes végétariens et du coup elle est carrément agressive quand on parle d'alimentation, persuadée qu'on met en danger notre santé (même quand on lui montre nos résultats de prise de sang...) et qu'on fait n'importe quoi. Ca devient un peu fatiguant à la longue, de devoir se justifier et être pris de haut comme une gosse de 10ans.

Il y a un peu une impossibilité de remettre en question ses comportements alimentaires et sa vision du corps, pas forcément d'en changer mais au moins de les adopter en toute conscience, et pas juste parce que "c'est comme ça qu'on a toujours fait"
 

pi.cassoux

« La pluie en featuring dans toutes mes phrases »
Je me retrouve bien dans cet article. J’ai toujours été fine, 1m70 pour 48-50kg. J’ai un estomac de moineau, j’ai les os très fin et j’amasse peu de graisses, ça depuis petite, donc même en pratiquant du sport (en particulier la danse qui a tendance à allonger le muscle plutôt qu’à le gonfler), je reste fine.
Petite et jusqu’à ce qu’on déménage chacune à un bout du pays, ma cousine m’appelait « la grosse », parce qu’elle a toujours mal vécu le fait que je sois plus fine qu’elle, alors qu’elle a pourtant de superbes formes (elle correspond plus aux normes infligées par la société que moi). Ce comportement m’a en quelque sorte rodée à ce qui se passerait avec ma mère.
Elle avait le même corps que moi, élancé, un peu musclé, c’était moi avec 10cm de moins. Puis on a eu un gros accident de voiture et elle a passé 6mois en fauteuil roulant. Plus de danse ou de jardinage pour elle, ses muscles ont fondu, on a habité chez mes grands-parents jusqu’à ce qu’elle puisse se débrouiller en béquilles, donc pas le même régime alimentaire, et elle a commencé à prendre un peu de poids. Puis elle a rencontré quelqu’un chez qui on a vécu et chez qui les repas étaient encore différents, où il fallait finir le plat plutôt que garder les restes, où elle n’était pas vraiment heureuse, et entre son âge qui avançait, l’accident et sa rupture elle est passé de 55 à 75kg environs, pendant que moi je n’avais pas bougé d’un gramme. J’ai quitté la maison pour les études et c’est la que ça a commencé. Elle s’inquiétait que je mange à ma faim, que je maigrisse, puis j’ai eu une mauvaise pilule contraceptive qui m’a fait prendre un peu et elle m’a lancé le fameux « tu es malade? tu es grosse » puis quand j’ai retrouvé mon poids « tu es maigre »... comme j’habitais dans le sud et elle dans le nord on se voyait pas beaucoup, donc j’évitais la question. Et l’an dernier quand elle m’a rendu visite on a fait les magasins, et en sortant de chaque boutique elle faisait la tronche puis elle a fini en pleurant. Et elle a admis qu’elle se reconnaissait pas dans son corps, qu’avant elle était comme moi et que maintenant elle est « comme ça ». Tout ce que j’ai su lui dire c’est que moi je ne la trouvais pas grosse ni moche, et qu’avant de se rendre folle a faire régimes drastiques sur régimes tordus, ce serait peu être pas mal qu’elle essaie d’accepter que son corps n’est pas un ennemi, elle vit avec et lui vit avec elle, que ce n’est pas parce qu’il est imparfait à ses yeux qu’il faut le négliger.
Depuis quelques années elle en prend plus soins, elle ne s’attarde pas sur les vêtements qui ne lui vont pas mais sur ceux dans lesquels elle se sent plus jolie, elle reprend des bains de temps en temps où elle prend soins de ses cheveux, de sa peau, elle se maquille à nouveau, elle a repris goût à la marche, et à Noël elle m’a dit qu’elle avait perdu 5kg, elle a ajouté « cette année mon objectif petit c’est encore 5 et mon objectif grand c’est 10, comme ça si je suis entre les deux je serait pas déçue. Et il faut pas dire « perdre » du poids, parce que perdre c’est un mot de deuil donc on est pessimiste ». Elle m’a dit qu’elle aimait l’époque où elle avait mon corps mais qu’à son âge elle ne pourrait pas l’avoir, qu’il faut qu’elle en ait un qui lui plait et pas qu’elle se compare à moi (je lui ai dit que tant mieux parce que dans 25ans je risquerai pas d’avoir mon corps d’aujourd’hui non plus, on serait deux à regretter la loi de 30ans).
Je suis super fière d’elle et du chemin qu’elle a fait avec son corps, elle sait que j’ai des complexes et que j’ai décidé de m’aimer malgré eux, elle a appris à faire pareil et elle a l’air tellement plus épanouie. « Grosse » ou « maigre » ma mère je l’ai toujours trouvée belle (sauf quand je me faisais engueuler), et plus elle s’aime plus je la trouve belle.
Maintenant elle m’embête beaucoup moins avec mon physique, elle se penche plus sur mes qualités que sur ses inquiétudes ou ses projections, et c’est génial pour moi mais surtout pour elle, elle a 55ans et j’ai l’impression que grâce à tout ça elle se fait une deuxième jeunesse. Et même si j’ai pas envie de vivre les mêmes épreuves, j’espère que j’aurai autant de forces qu’elle pour aimer mon corps quand j’aurai son âge.
 

Illusions

Société des globes oculaires
Je n'ai pas accès à l'article.
C'est vrai que ma mère est obsédée par mon poids comme elle l'est du sien.
Je lui ai expliqué que mon poids était lié à mon syndrome des ovaires polykystiques, que j'avais du mal à en perdre à cause de ça. Depuis le changement de mon traitement hormonal, j'ai perdu un kilo.
C'est vrai qu'elle me fait des réflexions du genre : "tu n'aurais pas un peu grossi ? Je le vois bien" sachant que nous vivons ensemble.
La dernière fois, je lui ai dit que deux personnes extérieures m'avaient dit que j'avais maigri.
En faisant du Pilâtes deux fois par semaine, je fais du muscle.
 
Dernière édition :
J'ai la même mère mais le pire c'est qu'elle me compare toujours à mon poids d'il y a quelques années quand je mangeais plus beaucoup (et je frôlais l'anorexie). Je lui ai dis plusieurs fois en m'énervant mais ça ne l'empêche pas de répéter "tu étais mieux avant" et d'ignorer le fait que je me sens bien dans mon corps ce qui est le plus important :taquin:
 

TennanTen

Ne pas citer mes messages, svp merci :)
Il serai temps que j'arrive à prendre ma mère entre 4 yeux pour lui dire s'arrêter de reposer ses insecurités sur moi.

Parce que de base, je m'en fout de maigrir ou de grossir. Je considère mon alimentation plutôt correcte et je fais du sport (bon là c'est compliqué avec le covid).

Et ses remarques me font juste me prendre la tête pour rien au sujet de la nourriture.
 
Alors moi c'était pas ma mère mais ma grand mère maternelle. C'est la meuf il faut toujours qu'elle fasse des remarques sur les gens gros, que ce soit ses ami.e.s, les inconnus. On est très maigre dans ma famille de ce côté de ma mère et j'aurais pu rester maigrichonne comme ça jusqu'à ce que je développe des TCA au milieu de l'adolescence (boulimie), du coup j'ai commencé à être en léger surpoids.
J'ai eu droit à un festival de réflexions chaque fois que je la revoyais pour les vacances. D'ailleurs dès qu'elle me voyait la première chose dont elle me parlait c'était mon poids, elle regardait aussi tout ce que je mangeais ou dès que je me resservais d'un plat.
Le jour où j'ai vraiment maigri, au point d'être maigre elle m'a dit que j'étais très jolie. Mais en fait osef d'être jolie, à un moment t'arrêtes de passer ton temps à me scruter et à me faire des remarques sur mon corps alors que je te vois qu'une fois par an, tu devrais juste être contente que je te rendes visite, et basta. Et puis je sais pas tu vois une petite fille qui a toujours été mince qui commence du jour au lendemain a manger n'importe quoi et à grossir, il y a deux façon de réagir soit tu ne comprends pas et tu fermes ta gueule soit tu lui demandes ce qui ne va pas. Tu ne la traites pas comme si c'était une grosse neuneu.
Ma mère n'a jamais rien dit, d'après elle, elle disait ça pour mon bien. Effectivement faire remarquer à quelqu'un qui mange qu'il mange c'est très intelligent, bravo. Niveau de pertinence en dessous de zéro.
Résultat je n'aime pas trop ma grand mère, et puis je n'aime pas non plus les gens qui te font des remarques sur le surpoids ou sur l'obésité des autres pour leur bien, je ne crois pas à leur bonne volonté, c'est juste une façon pour eux de contrôler leur propre peur de grossir ou pire pour se sentir supérieur a la personne à qui ils s'adressent parce qu'avec un minimum d'empathie ce genre de remarques tu sais que ça ne sert à rien et que c'est infantilisant.
 
perso, j'ai eu de la chance, ayant été élevé au milieu de 4 frères, je n'ai jamais eu de remarques sur mon poids, j'ai été élevé comme un homme, a couper le bois par ex. Aucune différence entre moi et mes frères, c'est même moi qui en faisait le plus. Par contre, ma mère nous alimentant a base de Mcdo, BN et plats industriels, j'ai été en surpoids, mais même la, rien. C'était plus de l'indifférence qu'autre chose. et pourtant je suis très complexée
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes