Marre de bouffer des hormones : la pilule est en berne en France

23 Juillet 2020
691
8 802
454
31
@Mymy Haegel Je suis surtout choquée en fait, j'accorde du crédit à votre magazine que je consulte quotidiennement depuis des années et pourtant dernièrement je tombe sur des erreurs pareilles, où il suffit de lire rien que le résumé de l'étude ou de googler le nom d'un lieu pour découvrir les problèmes.

Je n'ai littéralement fait que ça, cliquer sur les liens des études, et googler le nom de l'écolieu pour voir où c'était, et c'est comme ça que j'ai vu les différentes erreurs. Du coup oui évidemment je me pose des questions sur le sérieux des personnes qui rédigent et sur la qualité de la relecture et de la validation des articles.

Ma manière de rédiger peut sembler froide ou sèche, je ne suis pas adepte des smileys et je me rends effectivement compte que ce n'est pas forcément adapté à la communication en ligne aujourd'hui, mais ça n'empêche que derrière tu as une lectrice qui se pose des questions sérieuses sur la qualité d'un magazine qu'elle suit depuis très longtemps et les réponses que tu donnes ne sont pas très adaptées non plus. Je le dis sans animosité, sans irrespect ; mais mets-toi à ma place, imagine-toi voir des erreurs si simplement évitables sur un magazine que tu prends au sérieux, imagine-toi en parler sur le forum en étant en effet plutôt sous le choc, et imagine recevoir les réponses que tu m'as données, qui ne répondent pas aux questions sur les articles mais se contentent de dire que je ne suis pas sympa et trop sèche... Ben ça ne participe pas vraiment à réduire mes doutes sur le magazine, j'avoue.
 

Audrey Couppé de Kermadec

Équipe madmoiZelle
1 Septembre 2021
113
99
29
Je suis vraiment surprise que cet article ne parle pas de certains autres facteurs fondamentaux dans le fait que les femmes tentent d'autres types de contraception :

- L'éducation sexuelle, pas forcément meilleure dans les institutions publiques mais à portée de main sur internet. Avec énormément de contenu permettant de connaître les différents types de contraception. Là où il y a encore 20 ans on s'en remettait quasi entièrement à son médecin, aujourd'hui on a plein de sites de références qui nous permettent de réfléchir à quelle contraception nous convient le mieux.

- Grâce à internet aussi on a plus facilement accès à des listes ou recommandations de médecins et sage-femmes qui sont ouverts au type de contraception qui nous intéressent. Même aujourd'hui tous les médecins ne posent pas d'implant ou ne posent pas de stérilet, encore moins aux nullipares, et là où avant on était plutôt bloquées avec notre médecin familial qui pouvait être focalisé sur la pilule seulement, aujourd'hui on peut facilement trouver un médecin qui pourra nous proposer un choix plus divers de contraception.

- Les progrès et recommandations en médecine. C'est récent que les stérilets soient recommandés pour les nullipares ; ça date de 2004 a priori d'après ce pdf de Santé Publique France. Il a fallu que les médecins intègrent ces recommandations, commencent à les mettre en place, que les labo créent de plus petits stérilets, et que la population se défasse de l'idée qu'on ne peut pas avoir de stérilet si on n'a jamais accouché.

Malgré tout ça la pilule reste le moyen de contraceptif le plus répandu. Bien sûr les scandales sanitaires ont joué dans notre utilisation de ce contraceptif, mais on passe à côté d'éléments important si on ignore ces autres facteurs dans la progressive diversité de moyens de contraception.

J'ai trouvé l'article sans nuance, c'est vraiment dommage. Je ne vois pas beaucoup l'intérêt de passer de la vision de "seule la pilule existe" à la diabolisation de ce moyen de contraception, alors qu'il a quand même révolutionné nos vies et qu'il convient toujours à beaucoup de personnes. Aussi l'article mélange un peu tout en titrant "marre de bouffer des hormones" en se consacrant ensuite seulement sur la pilule et un peu sur l'anneau vaginal, sans mentionner l'implant et le DIU hormonal aussi. Encore une fois d'autres facteurs entrent en jeu : la pilule et l'anneau sont une charge mentale, il ne faut pas oublier de les poser, là où ces autres moyens de contraception sont posés une fois et on peut vivre en les oubliant. Ca participe à leur succès progressif. Et on est trèèès sensibilisés à la charge mentale ces dernières années. Et c'est d'ailleurs le facteur numéro 1 mis en avant pour expliquer les changements de contraception dans l'étude, pas la méfiance envers les hormones.

Eeeet c'est là où cet article craint un max. J'aurais dû lire l'étude avant de pondre ce pavé :facepalm:

L'article détourne l'étude. Si vous la lisez vous verrez que l'étude parle de stérilet sans faire de distinction entre stérilet hormonal et stérilet cuivre. Et pourtant l'autrice de cet article fait cette distinction pour accabler la contraception hormonale. L'étude ne met pas du tout en avant que les femmes se méfient des hormones.

Par ailleurs quand l'autrice écrit que les Françaises se jettent sur les stérilets cuivre avec un doublement des ventes mis entre guillemets, il n'y a pas de source ; ça ne provient pas de l'étude en question, on ne sait pas ce qu'elle cite.

Ce n'est pas la première fois que cette rédactrice fait de la désinformation, je vous recommande vivement de vous méfier de ses articles et de checker les études qu'elle dit reporter. C'est vraiment n'importe quoi et c'est incroyable que Madmoizelle publie ça.
Bonjour,

Je ne comprends pas bien vos accusations de désinformation au sujet de l'article. Vous précisez que l'étude "parle de stérilet sans faire de distinction entre stérilet hormonal et stérilet cuivre" et que quand j'écris que "les Françaises se jettent sur les stérilets cuivre avec un doublement des ventes mis entre guillemets, il n'y a pas de source ; ça ne provient pas de l'étude en question, on ne sait pas ce qu'elle cite."

Pourtant, dès le premier paragraphe du premier intertitre de l'étude en question (dont j'ai mis le lien à plusieurs reprises dans l'article), il est écrit noir sur blanc : "les ventes de DIU au cuivre sont en nette progression depuis une dizaine d’années, avec un doublement des ventes sur cette période."

Je n'accable pas la contraception hormonale et je ne suis pas en croisade contre les hormones, seulement l'étude montre que, je cite : "la vente des contraceptifs oraux (progestatifs seuls ou combinés à un estrogène) est en baisse régulière depuis 10 ans" et que "les ventes des anneaux vaginaux (Etoring, Nuvaring) ont diminué depuis dix ans, avec une baisse d’environ 50%".

Quant à ces accusations : "Ce n'est pas la première fois que cette rédactrice fait de la désinformation, je vous recommande vivement de vous méfier de ses articles et de checker les études qu'elle dit reporter. C'est vraiment n'importe quoi et c'est incroyable que Madmoizelle publie ça.", je les trouve particulièrement malveillantes et exagérées.

Dans l'autre article auquel vous faites référence, L'air pollué des bureaux, j'avais simplement émis l'hypothèse que le télétravail pouvait résoudre ce problème puisque l'air de chez soi a le mérite de ne pas être saturé par 20 collègues et ordinateurs. J'ai nuancé l'article en conséquence, même si selon moi, on est loin de la désinformation et c'est loin de mériter d'appeler à la méfiance quant à mon travail...
 

Esmé.

Féminazgul
24 Septembre 2014
17 101
191 546
4 654
Je rejoins beaucoup de choses qui ont été dites au-dessus à propos de la diabolisation de la pilule. C'est un moyen de contraception hormonal, on est d'accord, et comme tous les moyens de contraception, et tous les médicaments, il a ses inconvénients et ses risques.

Mais c'est aussi un médicament utilisé pour plein d'autres choses. Et là dessus, je rejoins beaucoup @Pichignon, à un moment, si on ne prend pas la pilule, on prend d'autres médicaments.

J'ai une endométriose, donc je suis sous pilule en continue. Et même avec ça, je prends régulièrement des anti-douleurs un peu sévères quand ça atteint des pics de douleurs, parce que j'ai tous les jours suffisement mal pour prendre des dolipranes ou de l'ibuprofen. Mais ce sont des médicaments qui, si je les prends trop souvent (et tous les jours, c'est trop souvent), m'abiment l'estomac. Alors il me reste quoi, comme solution ? Vivre dans la douleur au quotidien, dans une société qui reconnait péniblement l'endométriose comme affection longue durée ?

Je suis honn^tement un peu fatiguée par les discours alarmistes sur la pilule. Oui, c'ets un médicament, et oui, le prendre n'est pas sans conséquences. Mais j'ai pas envie de partir en vrille d'angoisse, à devoir choisir entre vivre dans la douleur constante ou avoir un cancer à 40 ans. (et rien qu'en l'écrivant, là, j'ai envie de pleurer et je me concentre pour pas partir en spirale, justement)

Informer sur les différentes contraceptions, les altérnatives, les développement actuel de la situation, oui, c'est hyper intéressant et important. Culpabiliser et faire flipper les personnes qui font le choix de la pilule, quelques soient leurs raisons, c'est plus compliqué à défendre...

(je suis bien consciente d'être sous le coup de l'émotion, mais il me semble important de témoigner de cette émotion, justement. Les mots ont des conséquences, et je vais aller regarder des gifs de chatons, parce que ça y est je spirale)
 
23 Juillet 2020
691
8 802
454
31
@Audrey Couppé de Kermadec Alors en effet du coup au vu de ces infos je retombe sur l'article d'ANSM où il y a cette phrase sur les DIU cuivre mais le soucis se pose dans la rédaction de l'article, car à l'endroit de la citation le dernier lien vers une étude donné est celui vers celle de l'IFOP. Ca donne l'impression que la citation vient de là. Il faudrait remettre le lien vers le bon article parce que c'est pour ça que j'ai cru que la phrase sortait de nulle part, elle n'était pas dans la dernière étude citée.

Par contre dans l'article sur l'air de bureau avant correction il n'était écrit à aucun moment que c'était une hypothèse de votre part que l'air du domicile était moins pollué que celui du bureau. Quand on relaie une étude dire clairement quelle est la distinction entre ce qui sort de l'étude et ce qui sort de notre propre réflexion est important, et ne pas le faire c'est désinformer.
 
Dernière édition :

Audrey Couppé de Kermadec

Équipe madmoiZelle
1 Septembre 2021
113
99
29
Je rejoins beaucoup de choses qui ont été dites au-dessus à propos de la diabolisation de la pilule. C'est un moyen de contraception hormonal, on est d'accord, et comme tous les moyens de contraception, et tous les médicaments, il a ses inconvénients et ses risques.

Mais c'est aussi un médicament utilisé pour plein d'autres choses. Et là dessus, je rejoins beaucoup @Pichignon, à un moment, si on ne prend pas la pilule, on prend d'autres médicaments.

J'ai une endométriose, donc je suis sous pilule en continue. Et même avec ça, je prends régulièrement des anti-douleurs un peu sévères quand ça atteint des pics de douleurs, parce que j'ai tous les jours suffisement mal pour prendre des dolipranes ou de l'ibuprofen. Mais ce sont des médicaments qui, si je les prends trop souvent (et tous les jours, c'est trop souvent), m'abiment l'estomac. Alors il me reste quoi, comme solution ? Vivre dans la douleur au quotidien, dans une société qui reconnait péniblement l'endométriose comme affection longue durée ?

Je suis honn^tement un peu fatiguée par les discours alarmistes sur la pilule. Oui, c'ets un médicament, et oui, le prendre n'est pas sans conséquences. Mais j'ai pas envie de partir en vrille d'angoisse, à devoir choisir entre vivre dans la douleur constante ou avoir un cancer à 40 ans. (et rien qu'en l'écrivant, là, j'ai envie de pleurer et je me concentre pour pas partir en spirale, justement)

Informer sur les différentes contraceptions, les altérnatives, les développement actuel de la situation, oui, c'est hyper intéressant et important. Culpabiliser et faire flipper les personnes qui font le choix de la pilule, quelques soient leurs raisons, c'est plus compliqué à défendre...

(je suis bien consciente d'être sous le coup de l'émotion, mais il me semble important de témoigner de cette émotion, justement. Les mots ont des conséquences, et je vais aller regarder des gifs de chatons, parce que ça y est je spirale)
Bonjour,

L'article ne cherche en aucun cas à culpabiliser qui que ce soit. Je précise que chacun et chacune choisit le moyen de contraception qui lui convient. L'article a pour but d'informer sur les tendances en matière de recours à la contraception et sur l'évolution des pratiques. Le fait de relayer les risques liés à la prise de la pilule (qui sont l'une des raisons pour lesquelles elle est en déclin), n'est en aucun cas une forme d'alarmisme ou de critique quant aux choix de chacun et chacune.

J'ai moi-même longtemps pris la pilule pour des règles très abondantes et douloureuses dès l'âge de 14 ans et ça a littéralement sauvé toute mon adolescence. Donc je suis bien consciente que certaines personnes n'ont pas le choix. Bon courage !
 
18 Septembre 2017
1 472
11 044
1 664
Je ne sais pas si ça a été dit, mais pour celles qui sont passées ou souhaitent passer au DIU, si on n'a pas de contre-indication pour l'ibuprofène, on peut tenter d'en prendre en cure pendant quelques cycles.
Le traitement est simple : ibuprofène (en vente libre en pharmacie) 200 mg (2 cp à 100 mg) toutes les 4 heures pendant les deux ou trois premiers jours des règles.
(recommandé par Martin Winckler)

L'ibuprofène réduit les contractions, donc la douleur.
Ca permet de limiter les risques d'expulsion du DIU aussi, donc.
 
9 Juillet 2014
90
342
2 214
twitter.com
@Kaktus Merci ! C'est corrigé. J'ai hésité pendant l'écriture avant de vraisemblablement faire le mauvais choix. Mais je ne comprends pas alors comment certains hommes se plaignent de "sentir" le DIU pendant le rapport si ce dernier n'est pas dans le vagin mais dans l'utérus ?
@Chat-au-Chocolat Je crois qu'on s'est mal comprises, parce que loin de moi l'idée de sacraliser la pilule en la prônant comme le graal des contraceptifs, ce n'est pas le cas ! Je refuse toute contraception hormonale, donc à partir de ça...
Sur quels motifs certains préservatifs sont-ils remboursés ? Je n'avais pas entendu parler de cela. Et pour la contraception définitive en l'occurrence, je te parlais justement des nullipares qui avaient un désir d'enfant ! Pour eux, impossible de l'envisager avant, comme tu le dis, d'avoir eu le nombre d'enfant désiré. C'est mon cas actuellement, donc le caractère irréversible qui en fait justement un contraceptif de choix est la raison pour laquelle on ne peut pas la choisir comme contraceptif ponctuel.
 

Sylvestrum

Up and down, and that's how energy stays alive
12 Février 2015
4 774
51 061
3 314
moi aussi j'ai pris la pilule pendant 15 ans, et je n'ai arrêté que pour notre projet bébé. Et les avantages et inconvénient que ça représentait pour moi (qui tolérais très bien ma pilule) m'apparaissent après coup

et personnellement je ne diabolise pas cette pilule qui est franchement une option à considérer si on cherche un contraception. Ce que je regrette un peu, c'est qu'on me l'a proposée (on m'a dit qu'il fallait la prendre et je n'ai pas refusé quoi) sans jamais me parler des alternatives (hors préservatifs), ni des potentiels effets indésirables.

Donc en gros, je suis plutôt favorable à la mise en avant des avantages et inconvénients potentiels, et des alternatives. Bref pour de l'information et de l'éducation. Et je l'espère pas que de la part des magasines pour gonzesses
 
30 Novembre 2014
1 494
198 448
4 854
@moldova les fils du stérilet qui servent à le retirer sont dans le vagin, ils sont souple mais si ils sont trop long/trop court, ça peut être senti par ton partenaire

En France une seule marque est remboursé, c'est la marque Eden, il suffit d'une ordonnance et te voilà avec une ordonnance pour un 1an avec autant de préservatif que tu veux.
Le hic : que des préservatifs externes, et pas une gamme de taille folle par contre j'ai eu des échos comme quoi ils étaient vraiment pas mal du tout
 
30 Août 2015
72
591
1 644
31
@Kaktus Merci ! C'est corrigé. J'ai hésité pendant l'écriture avant de vraisemblablement faire le mauvais choix. Mais je ne comprends pas alors comment certains hommes se plaignent de "sentir" le DIU pendant le rapport si ce dernier n'est pas dans le vagin mais dans l'utérus ?
@Chat-au-Chocolat Je crois qu'on s'est mal comprises, parce que loin de moi l'idée de sacraliser la pilule en la prônant comme le graal des contraceptifs, ce n'est pas le cas ! Je refuse toute contraception hormonale, donc à partir de ça...
Sur quels motifs certains préservatifs sont-ils remboursés ? Je n'avais pas entendu parler de cela. Et pour la contraception définitive en l'occurrence, je te parlais justement des nullipares qui avaient un désir d'enfant ! Pour eux, impossible de l'envisager avant, comme tu le dis, d'avoir eu le nombre d'enfant désiré. C'est mon cas actuellement, donc le caractère irréversible qui en fait justement un contraceptif de choix est la raison pour laquelle on ne peut pas la choisir comme contraceptif ponctuel.
Les préservatifs sont remboursés sur prescription médicale, pour tout le monde, avec des ordonnances renouvelables à la demande pour un an (2 marques prises en charge "EDEN" et "sortez couverts")
 
Dernière édition :

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
3 081
39 694
5 664
Je suis très perplexe face à cette diablolisation récente de la pilule (je ne parle pas ici de l'article). Je comprends qu'il était nécessaire non seulement de parler de ses effets secondaires négatifs mais aussi des autres moyens de contraceptions, mais quand je vois des personnes s'écrier "ah non pas d'hormones pour moi", ça me donne l'impression qu'une partie de ce rejet se greffe à la vague actuelle du "le naturel c'est mieux"

Etant hypothyroïdienne, je bouffe des hormones tous les matins, et bien heureusement :lunette:

Je suis bien consciente de la difficulté de bien gérer les prises artificielles d'hormones, et moi même ai finalement très peu pris la pilule au cours de ma vie et ne la prendrai plus (car l'infertilité est la meilleure des contraceptions :lunette:). Et des effets secondaires de la pilule.
Mais ça reste quand même un formidable outil pour que les femmes puissent maitriser leur droits reproductifs
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes