clemessi;4414999 a dit :
@joulic   Alors qu'il y ait des profiteuses je n'envisage meme pas de le nier, mais perso je suis enceinte, j'ai été arrêté dès le deuxième mois, et je trouve que le ton généralisateur de ton post est très gênant.

je ne vois pas comment tu peux t'appuyer 1h30 de transport le matin, autant le soir, des journées où tu es le plus souvent debout, des enfants qui crient quasi en permanence et trois étages à descendre puis remonter 4 fois par jour (j'étais assistante d'un instit), le tout alors que tu vomis entre dix et quinze fois par jour, que tu as des vertiges voir carrément des malaises et que tu souffres d'hypersomnie (en gros en dessous de 15 heures de sommeil par jour je n'étais pas opérationnel merci les hormones).

Après mon cas est extrême, et la plupart des femmes enceintes ou ayant des enfants que je connais ont travaillé jusqu'à leur huitième mois. Mais la suspicion peut être insupportable quand toi même tu dois gérer le fait qu'avant tu étais wonderwoman et que là tu deviens une loque narcoléptique qui passe le peu de temps ou elle est réveillée la tête dans les chiottes...

 Bon après j'ai eu la chance immense de travailler avec un instit et une directrice super, donc j'ai été beaucoup soutenue et je n'en ai pas trop souffert, mais franchement si tu es en congé patho il y a neuf chances sur dix pour que tu n'aies VRAIMENT PAS besoin qu'on vienne en plus te traiter de profiteuse.
Je n'accuse personne hein. Je dis juste que j'en connais beaucoup des "profiteuses" et que malheureusement c'est souvent ces cas-là qui marquent en entreprise.
Après c'est toujours pareil c'est un sale réflexe de retenir les 5% de mal intentionnés, mais leur existence vient polluer la perception de la femme en entreprise.

Est-ce qu'il n'y a que des femmes comme ça ? non. Est-ce la majorité ? même pas.
Mais leur existence amène cette suspicion.

Mon post voulait simplement souligner que malgré les bonnes intentions de la plupart des personnes sur ce forum, la réalité est plus nuancée. Je trouvais juste un peu facile de se contenter de la version "salauds de patrons" alors que j'ai vu aussi les cas extrêmes de l'autre côté, et ça me fait mal de le dire, surtout que je suis pile dans la catégorie "future femme enceinte potentielle / utérus à risque"

De ce que tu décris tu n'as pas à te sentir visée. Mais c'est mon côté poil à gratter, je n'aime pas un débat qui va uniquement dans un seul sens :cretin:
 
nunue;4414054 a dit :
Ce qui me tue c'est que les recruteurs ne demandent pas si par exemple on a l'intention d'être un gros branleur dans les 15 prochaines années ! Un congé maternité c'est 16 semaines c'est pas la mort. Ya des mecs qui ont des arrêts maladie de cette durée et personne ne dit rien (genre un type dans ma boîte qui s'est cassé le pouce). Et pendant le congé mat', on n'est pas payé par la boîte mais par la sécu. Les mecs (ou nanas) qui posent cette question ils ont juste envie de te mettre ton statut de femme dans la tronche et te montrer qu'ils ont bien compris ce que tu étais.
Moi j'ai été embauchée dans ma boîte actuelle et je suis tombée enceinte juste avant d'embaucher, ça ne m'a pas empêchée de faire du bon boulot jusqu'à mon congé et de revenir plus motivée que jamais.
Et comme dit l'auteur du témoignage, ils ne se gênent pas eux pour nous presser comme des citrons et nous rejeter dans la nature une fois qu'ils n'ont plus besoin de nous.
C'est ce que j'allais dire aussi (et c'est pour ça que dans mon précédent poste aussi je prenais l'exemple - quand même un peu exceptionnel - de Marissa Meyer qui a mieux que ses précédents collègues remplis ses fonctions alors qu'elle était enceinte.

Contrairement à une maladie JUSTEMENT une grossesse ça peut se planifier, et contrairement à une maladie, la grossesse n'handicape pas complètement la personne. J'ai bossé dans des boites où des collègues enceinte avec un bon poste organisaient parfaitement leur départ, et répondaient encore au tel après l'accouchement. D'ailleurs, je pense à une en particulier à qui le travail manquait beaucoup, même si elle aimait beaucoup ses enfants, elle ne pouvait pas vivre sans travailler (au contraire même, passer 24h/24 à pouponner ça l'étouffait) et c'est son mari qui a pris le congé paternité.

Donc il faut vraiment arrêter d'utiliser des clichés sur les femmes enceinte comme PRÉTEXTE pour faire payer TOUTES les femmes, enceinte OU NON et les écarter des emplois intéressants ou des embauches.
 
je lis les commentaires... Comment dire... je ne sais pas si c'est dû à mon âge, à mes expériences passées... mais vous les filles qui lui trouvez des excuses à ce recruteur et à ses comparses du même acabit, vous vous rendez-compte à quel point vous avez assimilé les discours du dominant mâle? Vous le justifiez même! Vous connaissez plein de profiteuses? Vous avez déjà essayé de faire la balance avec celles qui en font deux-trois fois plus pour pouvoir justifier que non elles ne sont pas juste un utérus!
Je suis femme, noire, les préjugés racistes, misogynes ou voire carrément le combo des deux j'en ai eu mon compte. Ça a commencé dès l'enfance avec mes parents qui me disaient qu'en tant que noire je devais bosser deux fois plus pour prouver que je valais un blanc, ils disaient à mes frères de ne pas traîner avec les p'tits loulous blancs car en cas de connerie (genre un ballon qui casse une vitre) c'est toujours le noir qui trinque... passage à l'âge adulte, en fait, merde, mes parents ont oublié de me faire remarquer que j'étais une fille et que conducteur de travaux... En vrac extrait de recruteurs : "ah mais c'est un monde d'homme, les enfants vous allez en faire bientôt, ah dans les îles le travail c'est plutôt tranquille..." et j'en passe!
NON ce n'est PAS NORMAL!
Je n'ai jamais trop su répondre à ces questions (en particulier les racistes) quand j'étais jeune (vers mes 25 ans) et j’applaudis la madz qui a su garder son calme et son professionnalisme, moi je suis maintenant fonctionnaire, le seul type de poste où on ne regarde ni ton sexe, ni ta couleur de peau au moment du recrutement. Par manque de combativité, je le reconnais je me suis laissée écraser par le système... J'ai jeté l'éponge, je le regrette, j'ai 40 ans maintenant. tout ce que j'espère maintenant c'est que j'arriverai à éduquer mon petit garçon pour qu'il ne répète pas le machisme ambiant, pour qu'il soit conscient de sa couleur de peau mais sans lui mettre la pression pour qu'il en fasse 3 fois plus. Je vous lis et j'ai la triste impression que la prochaine génération ne nous sauvera pas, et je me dis heureusement que c'est un garçon que j'ai eu (après il ne faudrait pas qu'il se convertisse à l'islam et qu'il soit homo :lol: une seule minorité à la fois c'est plus facilement gérable)
 
Dernière édition :
  • Big up !
Reactions : Manea and Happy_Koala
J'aurais répondu "Pourquoi? Vous cherchez une mère porteuse? Votre femme a essayé une cure d'hormones?" :d

Emploi raté pour emploi raté alors autant y aller franco :)

D'ailleurs, c'est comme ça que j'ai obtenu un emploi un jour. Je savais que je n'avais aucune chance alors j'y suis allée à fond. J'avoue que j'ai été surprise d'être engagée.

J'ai toujours dit que les employeurs sont les fossoyeurs de l'économie. A toujours chercher l'employé parfait (qui n'existe pas vu que personne n'est parfait), le taux de chômage et donc de pauvreté augmentera tellement que les employeurs ne trouveront plus personne pour acheter les produits qu'ils vendent.
 
Dernière édition :
nunue;4414054 a dit :
Ce qui me tue c'est que les recruteurs ne demandent pas si par exemple on a l'intention d'être un gros branleur dans les 15 prochaines années ! Un congé maternité c'est 16 semaines c'est pas la mort. Ya des mecs qui ont des arrêts maladie de cette durée et personne ne dit rien (genre un type dans ma boîte qui s'est cassé le pouce). Et pendant le congé mat', on n'est pas payé par la boîte mais par la sécu. Les mecs (ou nanas) qui posent cette question ils ont juste envie de te mettre ton statut de femme dans la tronche et te montrer qu'ils ont bien compris ce que tu étais.
Moi j'ai été embauchée dans ma boîte actuelle et je suis tombée enceinte juste avant d'embaucher, ça ne m'a pas empêchée de faire du bon boulot jusqu'à mon congé et de revenir plus motivée que jamais.
Et comme dit l'auteur du témoignage, ils ne se gênent pas eux pour nous presser comme des citrons et nous rejeter dans la nature une fois qu'ils n'ont plus besoin de nous.

C'est ce que j'allais dire aussi (et c'est pour ça que dans mon précédent poste aussi je prenais l'exemple - quand même un peu exceptionnel - de Marissa Meyer qui a mieux que ses précédents collègues remplis ses fonctions alors qu'elle était enceinte.
Contrairement à une maladie JUSTEMENT une grossesse ça peut se planifier, et contrairement à une maladie, la grossesse n'handicape pas complètement la personne. J'ai bossé dans des boites où des collègues enceinte avec un bon poste organisaient parfaitement leur départ, et répondaient encore au tel après l'accouchement. D'ailleurs, je pense à une en particulier à qui le travail manquait beaucoup, même si elle aimait beaucoup ses enfants, elle ne pouvait pas vivre sans travailler (au contraire même, passer 24h/24 à pouponner ça l'étouffait) et c'est son mari qui a pris le congé paternité.
Donc il faut vraiment arrêter d'utiliser des clichés sur les femmes enceinte comme PRÉTEXTE pour faire payer TOUTES les femmes, enceinte OU NON et les écarter des emplois intéressants ou des embauches.

@joulic comme ça a été dit, des planqués, des branleurs et des profiteurs, je pense qu'il y en a MASSIVEMENT PLUS (en tout cas plus que les 5% que tu cites) que des femmes qui tombent enceinte pour faire chier le monde (vraiment?...). Cependant personne ne pose la question ou ne va plus les sanctionner qu'une femme enceinte.

Dans cette perspective là il y a beaucoup plus d'hommes que de femmes qui devraient être écartés des postes à responsabilité "parce que ce sont eux qui marquent" (l'assemblée nous en donne des exemples presque tous les jours j'ai envie de dire, où les femmes, enceintes ou non, sont bien plus assidues que les hommes) pourtant ce n'est pas le cas, et c'est même tout un débat que de s'en prendre à eux.

Encore une fois, on est bien plus ici sur un débat de stéréotypes, qui servent de moyen d’oppression gratuitement envers toutes les femmes (bien que beaucoup aient le sentiment que ce soit justifié - c'est le principe d'un stéréotype)
 
Dernière édition :
tapioca;4415004 a dit :
:halp::halp::halp::halp:

Bon bin je vais préparer quelques répliques au cas où on me pose la question en entretien (je suis en recherche d'emploi aussi, dans un poste à responsabilité).

"Oh oui je veux pleiiiin d'enfants, ça vous pose un problème ?"

" Non mais c'est quoi cette question illégale Môsieur ?" *claque la porte*

"Oh bin depuis ma dernière fausse couche je préfère une pause, ne vous inquiétez pas!"

Grrrr
"Aucun risque je n'ai plus de place dans mon congélateur."
 
ryalla;4415156 a dit :
je lis les commentaires... Comment dire... je ne sais pas si c'est dû à mon âge, à mes expériences passées... mais vous les filles qui lui trouvez des excuses à ce recruteur et à ses comparses du même acabit, vous vous rendez-compte à quel point vous avez assimilé les discours du dominant mâle? Vous le justifiez même! Vous connaissez plein de profiteuses? Vous avez déjà essayé de faire la balance avec celles qui en font deux-trois fois plus pour pouvoir justifier que non elles ne sont pas juste un utérus!
Je suis femme, noire, les préjugés raciste, misogyne ou voire carrément le combo des deux j'en ai eu mon compte. Ça a commencé dès l'enfance avec mes parents qui me disaient qu'en tant que noire je devais bosser deux fois plus pour prouver que je valait un blanc, ils disaient à mes frères de ne pas traîner avec les p'tit loulous blancs car en cas de connerie (genre un ballon qui casse une vitre) c'est toujours le noir qui trinque... passage à l'âge adulte, en fait, merde, mes parents ont oublié de me faire remarquer que j'étais une fille et que conducteur de travaux... En vrac extrait de recruteurs : "ah mais c'est un monde d'homme, les enfants vous allez en faire bientôt, ah dans les îles le travail c'est plutôt tranquille..." et j'en passe!
NON ce n'est PAS NORMAL!
Je n'ai jamais trop su répondre à ces questions (en particulier les racistes) quand j'étais jeune (vers mes 25 ans) et j’applaudis la madz qui a su garder son calme et son professionnalisme, moi je suis maintenant fonctionnaire, le seul type de poste où on ne regarde ni ton sexe, ni ta couleur de peau au moment du recrutement. Par manque de combativité, je le reconnais je me suis laissée écraser par le système... J'ai jeté l'éponge, je le regrette, j'ai 40 ans maintenant. tout ce que j'espère maintenant c'est que j'arriverai à éduquer mon petit garçon pour qu'il ne répète pas le machisme ambiant, pour qu'il soit conscient de sa couleur de peau mais sans lui mettre la pression pour qu'il en fasse 3 fois plus. Je vous lis et j'ai la triste impression que la prochaine génération ne nous sauvera pas, et je me dis heureusement que c'est un garçon que j'ai eu (après il ne faudrait pas qu'il se convertisse à l'islam et qu'il soit homo :lol: une seule minorité à la fois c'est plus facilement gérable)
BIG UP! :cheer:

Tu résumes très bien le truc! Je suis perso arabe, musulmane, de banlieue, enfant d'ouvrier (immigré of course) et FEMME. Alors je veux bien qu'on ferme sa gueule sur une remarque sexiste, une fois. Mais vu que j'ai le privilège de pouvoir prendre une remarque sexiste, raciste, islamophobe, etc..., je me dis qu'il ne faut RIEN laisser passer! C'est pour ça que je suggérais à la Madz, qui a été très pro, de donner suite à cela, surtout qu'elle n'a rien à perdre, n'étant pas employée par l'entreprise en question.

A moi aussi, on n'avait oublié de me dire qu'en France, être cadre et femme, c'est pas si simple!!! Et naive que je suis, je ne l'imaginais pas!!

Alors ne lâchons rien, même si il y a des abus. Je reste persuadée qu'ils sont minimes.

:attaque:
 
@Aalia dans la même veine le mieux pour répondre à ce monsieur serait plutôt de dire, "ne vous inquiétez pas il me reste encore de la place dans mon congélateur"
@soshishi tout à fait, ne rien laisser passer!
 
Dernière édition :
emminfrance;4414899 a dit :
J'ai 29 ans, un bac+5, 5 ans d'expérience et ça fait 2 ans que je suis au chômage.
La question d'avoir un enfant se pose clairement lorsque je passe un entretien.
Du coup je fini par me dire qu'il vaut mieux que je fasse un gosse maintenant au chômage plutôt qu'une fois que j'aurais signé un CDI...
C'est très con mais c'est comme ça.
Ah comme je me retrouve dans ton post!
J'ai bientôt 28 ans, je serai bientôt bac+8 et au chômage depuis 2 semaines. Je suis qualifiée, j'ai plein de compétences, de la confiance en moi, des principes, des valeurs auxquelles je tiens, et une grande envie de trouver un boulot qui me plaît.
Malgré tout ça, je suis déjà en train de me préparer psychologiquement à être confrontée à ce genre de questions lors de mes futurs entretiens d'embauche. C'est ça qui est grave. Et j'en suis arrivée à la même réflexion que toi, puis j'ai décidé que faire en enfant en restant au chômage ne me branchait pas.

Mon projet de vie pour l'instant c'est de trouver un emploi. Pas de faire un bébé. Mais si un recruteur me pose la question, j'espère avoir la force de ne pas lui répondre ça (ce serait trop facile pour lui, ce serait jouer son jeu), mais de rester fidèle à mes principes et lui sortir une non-réponse. N'étant pas du tout à l'aise avec le mensonge, je trouverai un autre moyen... J'y réfléchirai.

Merci @maydoline pour ce témoignage, cet article bien écrit ainsi que la discussion très pertinente qu'il a provoqué. :fleur:
 
  • Big up !
Reactions : Happy_Koala
Bonsoir à toutes (et tous peut être ^^)

Je lis MadmoiZelle en sous marin depuis pas mal de temps (on compte en année même) Et cet article m'a donné envie de réagir.

En 2012 j'étais enceinte de mon premier enfant après 5 ans d'ancienneté dans ma boite. J'ai travaillé jusqu'au bout, je n'ai pas même pas voulu prétendre au 15 jours ou 1 mois de pathologie. Je suis revenue après mon congé maternité et mes supérieurs m'ont tout de suite demandé si j'avais trouvé toutes les parades pour parer à tous les imprévus d'avoir un gamin (maladie, nounou absente etc)

Un poste avec un échelon au dessus s'est libéré, on ne me l'a pas proposé. On l'a donné à un homme qu'on m'a demandé de former (car le boulot je l'ai toujours fait, il restait juste à l'officialiser sur le papier)

J'ai été honnête avec mes responsables, avec mon entreprise et même avec la société en ne cherchant pas à profiter de mon état de grossesse et je n'en ai eu que des répercutions très blessantes, me laissant l'amer gout que quoi que je fasse, je reste une femme et non pas une collègue qui a toujours été pro ...
 
maydoline;4411887 a dit :
Ce sujet est dédié aux réactions concernant cette actu : Moi, mes compétences, et... mon utérus — Témoignage.

Merci d'utiliser ce post pour publier vos commentaires et vos avis

Je te conseille fortement de faire part de ton expérience au défenseur des droits ( http://www.defenseurdesdroits.fr ) qui a repris l'activité de la HALDE (haute autorité de lutte contre les discriminations).
Ce que tu as vécu constitue avec certitude une discrimination. Tu n'es peut être pas la seule à avoir subi ce comportement de la part de cette entreprise, et sait-on jamais, peut être que des signalements multiples pourraient mener à une enquête et à une sanction pénale, ou tout du moins à un avertissement.

D'ailleurs, j'invite toutes les madmoizelles qui subissent des discriminations, quelles qu'elles soient, à saisir le défenseur des droits. Car même si cela n'aboutit pas, peut être que le taux de saisine pourra ouvrir les yeux à la société.
 
Je pense qu'une des réponses consiste à lui confier votre plaquette de pilule sur le champs "merci, c'était pénible de devoir y penser tout le temps mais maintenant je vous ai vous. Pardon d'être une femme"
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes