A mes yeux, donner une gifle ne permettait en aucun cas de pouvoir imaginer ce qui allait se passer mais comme dit plus haut, cela reste de la violence. Et cela même si c'est arrivé une seule fois dans un contexte particulier. Alors ok, ça ne vaut probablement pas le coup d'aller porter plainte pour violence conjugale pour une gifle ( encore une fois, c'est mon avis ) mais je pense que ça reste symptomatique d'un problème donc à titre personnel, j'aurai sûrement prévenu la fille en question ( en précisant bien qu'elle faisait ce qu'elle voulait de ce que je lui disais et qu'elle n'était pas obligée de me croire => et si j'avais peur de me mettre en danger alors qu'on était "encore que" au stade de la gifle, je me serai débrouillée pour ne pas rentrer seule pendant quelque temps je suppose :hesite: ) Mais paradoxalement, si j'ai peur que dire la vérité à cette fille me mette en danger, c'est clairement que le problème dépassait le gifle, et de loin.
Pour moi, un mec qui me gifle, quelque soit le contexte, sera capable de le refaire par la suite. Peut être pas pire mais en tout cas, ça veut dire qu'il est capable de me gifler. Et c'est largement suffisant pour que je me tire loin de lui.
 
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Là, j'arrive au coeur du sujet qui nous intéresse, à savoir, quand je l'ai revu, plusieurs fois, avec de nouvelles copines (deux, en tout, si je me souviens bien).
J'y ai pensé, sur le moment, que cette fille, ces filles, risquaient de vivre la même chose que moi, le vivaient peut-être déjà, sans le savoir, sans s'en rendre compte. Que peut-être, si je leur disais la vérité, je pourrais les "sauver" de son emprise, empêcher que leurs vies ne soient gâchées comme la mienne avait failli l'être.
Oui, j'y ai pensé ... Sur le moment.
Mais l'idée a disparu aussi vite qu'elle était venue.
Parce que je me suis rappelée de cette copine qui avait tenté de me confier un jour qu'il lui avait fait du gringue et que je ne l'avais pas cru.
Parce que je me suis souvenue de tous ces gens proches qui me demandaient "mais pourquoi tu restes avec ce type affreux ?" (pour les violences morales, on va dire qu'il ne savait pas très bien se cacher mais disait que c'était "pour la blague") et pour qui je n'avais pas de réponse, mais que je restais quand même avec lui.
Parce que j'ai revu toutes ces évidences qui étaient juste sous mes yeux, durant un an et demi, et que j'avais préféré ignorer.
Alors j'ai juste espéré très fort que ces filles soient plus fortes que moi, qu'elles partent avant que la foudre ne s'abatte, qu'elles réussissent là où j'avais échoué.
Et j'ai continué ma vie, à essayer de me réparer.
Est-ce que je regrette de m'être tue ? Non. Dans le fond, c'est moi que j'ai sauvé en refusant de revivre ça, encore et encore. D'alimenter son narcissisme, un quelconque intérêt pour lui.
Ce que je dis est terriblement égoïste, je m'en rends compte. Mais comme dirait l'autre : j'ai fait avec ce que j'ai pu, avec les ressources dont je disposais à ce moment-là. :hesite:
 
Dernière édition :
Je ne pense pas qu'il y ait une réponse pour tous les cas. Certaines personnes sont traumatisées à un point tel qu'en parler au prochain partenaire n'est même pas une option, et ce n'est pas de leur faute. Quant aux autres, celles qui peuvent parler, il y a une certaine probabilité pour qu'elles ne soient pas écoutées. Donc c'est difficile d'affirmer l'utilité d'une telle démarche de mon point de vue.

Pour ma part, je pense que ne serait-ce que par tranquillité d'esprit je préviendrais la nouvelle copine de l'ex violent. Pour que la nouvelle personne puisse faire son choix, même si j'aurais peu d'espoir que mes paroles aient un réel impact sur le moment. Tout ça au conditionnel, parce que je n'ai jamais subi de violences de la part d'un.e amoureux.se, et que selon le degré de violence, il se peux qu'en parler mette plus ou moins en danger. La seule expérience se rapprochant un peu de cette situation que j'ai vécu est un cas de violence parentale. J'ai heureusement réussi à couper les ponts, me rendre au commissariat et dénoncer auprès de tous les comportements de cette personne. J'espère que j'aurais une réaction similaire avec quiconque tenterait de me faire du mal.

Comme la plupart des Mad plus haut, je suis aussi d'avis qu'une gifle est une violence qui ne doit pas être banalisée. C'est un motif amplement suffisant pour se méfier d'une personne, la rayer notre vie voire porter plainte (ou tout à la fois x) ).

Par contre, comme @Like_the_sun j'ai du mal à comprendre le système évoqué en fin d'article. Ca me parait peu probable que la police soit au courant à chaque fois qu'une personne responsable de violences se met en couple. Concrètement, ça s'organise comment ? On nous prévient au moment d'une union civile ou d'un mariage ?
 
Il y a dix ans je suis sortie avec un pervers narcissique qui était violent psychologiquement avec moi. De plus il me trompait avec une fille qui savait tout ce qu'il me faisait subir : dénigrement rabaissement, insultes, chantage, mépris. Il voulait que je lui sois soumise et elle le savait.
Nous nous sommes quittés avec pertes et fracas.
J'ai appris plus tard qu'elle était restée avec lui, qu'elle avait accepté de se soumettre, qu'il la trompait elle aussi et qu'il la frappait.
J'ai appris qu'il avait été interné en psychiatrie quelques temps.
Puis je l'ai revu quelques années plus tard, de loin, alors que je me promenais avec mon mari. Il m'a vue de loin et a rapidement tourné les talons.
Quand je sortais avec lui, je savais qu'il avait déjà trompé et maltraité plusieurs filles. Mais je me disais "Avec moi ça se passera bien, on s'aime vraiment". Je me mentais.
Je crois qu'il faut être humble dans la vie et ne pas se prendre pour la sauveuse de quelqu'un.
En finir avec le syndrome de l'infirmière.
 
@candyclown Y a une nuance entre voler des chewing-gums et foutre une baffe, quand même :lol:
Le premier cas est totalement anodin (ou alors je suis une criminelle en puissance :lalala:), mais le second ne l’est pas parce qu’il est souvent un prélude à des violences plus graves. Une sorte « d’introduction » à un schéma de violences récurrentes (c’est pas une règle absolue, mais c’est souvent le cas).

Bref, je vois où tu veux en venir, mais tu compares des choses pas comparables là.
 
Je me demande si j'aimerais être prévenue, et je pense que oui, mais je n'en tiendrais pas forcément compte, parce que j'aurais sans doute l'image de l'ex jalouse qui cherche à détruire le couple de son ancien copain (tout dépends comment c'est fait). Mais je pense que ça me ferait être attentive, et au moindre trucs de travers (où j'aurais pu passer outre dans une situation sans prévention), je reconsidèrerais le fait de rester avec
 
D'une gifle à un meurtre, il y a un monde, un goufre qui sépare l'un et l'autre. Par là je veux dire que je ne pense pas que je qualifierais quelqu'un de violent à partir d'une seule gifle au cours d'une dispute dont je ne sais rien. La violence, pour moi en tout cas, c'est quand c'est répétitif, quand il y a un acharnament. Mais une seule gifle, je pense plus à quelqu'un qui a exceptionnellement perdu son sang froid.

Prévenir en revanche, pour moi c'est oui. S'il y a eu des violences, je pense que c'est bien de transmettre l'info. Ce que l'autre personne en fera, je considère que ça la regarde en revanche. Elle est libre d'y croire ou non sur le moment, mais ça peut l'aider par la suite à prendre plus facilement conscience des violences qu'elle subirai peut être un jour.

Tu peux faire saigner quelqu'un en le gifflant, tu peux lui faire un bleu, lui casser des dents, bref l'abîmer physiquement. Toute violence est grave.
Je pense qu'on laisse une chance et après on part, parce que non c'est pas normal de s'habituer à se faire baffer si notre conjoint/amant est pas d'accord et a perdu son sang froid.
Et j'aurais aucun scrupule à prévenir toutes ses autres conquêtes.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes