Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Ton exemple semble confirmer mon ressenti : c'est le même mécanisme que le harcèlement. Une personne qui harcèle, rabaisse, n'embête pas tout le monde. Si il y a une résistance susceptible de la mettre en danger, elle arrête (ce qui ne veut pas dire qu'elle n'est pas coupable quand même).

Donc un homme violent peut ne pas l'être avec toutes ses compagnes, ou avec toutes les filles qu'il fréquente. Ça dépend de la réaction de la femme, et c'est pour ça à mon avis qu'il ne faut pas laisser passer la première gifle. D'ailleurs en cas de "première gifle" mieux vaut se barrer, un harceleur a, à mon avis, un mauvais fond, que je n'ai pas envie de voir resurgir dans les années à venir.
Y a aussi une chose à savoir : un homme violent va chercher une compagne susceptible d'accepter sa violence, accepter le rôle de victime qu'il projette de lui faire jouer. Le truc peut avoir débuté dès la phase de séduction.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Edit : @Nienke Si c'est ok pour toi de rester avec un mec qui te gifle quand il perd son sang-froid, good for you. Personnellement je ne me vois pas gifler mon ami même s'il me trompe avec ma meilleure pote le jour de l'enterrement de mes parents. C'est une vision des rapports humains : je refuse la violence physique. Parce que si on suit jusqu'au bout la logique de ton point de vue, on accepte que les parents mettent des gifles à leurs gamins, qui les ont, c'est bien connu, poussé à bout et j'avais pas dormi de la nuit parce qu'il hurlait et j'ai perdu mon sang-froid.... C'est (enfin) interdit par la loi.
Donner une gifle à quelqu'un c'est aussi interdit par la loi. Si tu le fais à un individu lambda dans la rue, tu peux être poursuivi pénalement. Ben pareil entre les 4 murs du foyer. La réponse sociale à une atteinte (morale ou autre), ce n'est pas de faire justice soi-même. Y a pas de raison de faire une exception ici.
 
Dernière édition :
Je ne comprends pas bien la fin de l'article... Si les personnes responsables de violence conjugales sont fichées, comment la police préviendra une potentielle future victime? Le mec aurait obligation de déclarer toute nouvelle relation? Ce serait à chaque personne d'aller systématiquement au commissariat vérifier que leur nouveau crush n'est pas sur cette liste? :hesite:
 
@grenouilleau rapport à l'histoire des parents qui giflent j'aimerai quand même préciser que même si je suis à 2000% contre mais il faut être un peu moins manichéenne dans tes propos. D'abord je peux te dire pour l'expérimenter que au bouts de plusieurs mois sans dormir plus de 2/3h d'affilé et pas beaucoup plus par nuit tu sais plus vraiment où tu en es. Attention je ne légitime pas la violence je dis que quand tu es seule pour t'occuper de ton gamin, que tu ne dors plus et que tu bosse à côté c'est parfois vraiment dur de gérer. Ensuite je connais la meilleure mère/personne de l'univers elle m'a avoué avoir giflé son fils une seule fois dans toute sa vie, je précise qu'ils n'ont jamais subis aucune violence physique d'aucune sorte mis à part cette seule gifle et qu'elle l'a regretté tout de suite. Être mère parfois c'est vraiment difficile j'idéalisais beaucoup et je me rend compte qu'il faut avoir les nerfs accrochés et être d'une stabilité émotionnelle à toute épreuve. Je pense qu'on a le droit à l'erreur même si encore une fois je refuse l'utilisation de la violence il m'est arrivé de devoir crier dans mon oreiller parce que j'en pouvais plus. Je jugeais beaucoup avant de savoir ce que c'était d'être parent mais ça c'était avant.
 
@Nienke Il me semble que ta formule "Par là je veux dire que je ne pense pas que je qualifierais quelqu'un de violent à partir d'une seule gifle au cours d'une dispute dont je ne sais rien. La violence, pour moi en tout cas, c'est quand c'est répétitif, quand il y a un acharnement" était très claire : pour toi une gifle est acceptable. C'est quand y en a plusieurs que ça pose problème.
Alors je suis désolée, mais ce n'est pas du tout ce que prévoit le code pénal actuellement. Si tu penses que ta vision des choses est la meilleure, je te suggère d'écrire à ton député pour faire changer la loi. Parce que pour l'instant c'est pas trop la solution qu'a choisit la société, au moins dans les textes.

@raellesan Je suis désolée, je me doute que c'est difficile d'éduquer un gamin, mais si ça peut te rassurer :
- c'est possible : les parents de mon ami n'ont jamais levé la main sur lui, et il compte bien faire de même pour sa propre progéniture. D'après eux, quand tu éduques un môme, c'est toi qui fixe la limite haute en matière de punition. Si le plus grave qu'il puisse avoir c'est être privé de jouets, par ex, ben pas besoin de gifle. Je cite leur opinion parce qu'effectivement je suis nullipare, et qu'à part les gamins des autres je n'ai jamais testé en condition réelle plus de 24h. Mais eux ont la cinquantaine bien tassée, je suppose que leur avis de parents expérimenté est recevable ?
Franchement, je pensais comme toi à l'origine : une baffe de temps en temps ça peut-être une solution. D'où de longues discussions avec eux sur le sujet, je comprenais pas. Ben apparemment c'est possible sans, et l'argument qui m'avait convaincu aussi (d'un dresseur de chiens) : c'est mieux de dresser sans violence un bébé animal (à mon avis c'est extensible au bébé humain). Si tu mets un baffe à un ourson, il va se dire "tiens, mais moi aussi je peux faire ça pour me faire obéir", et quand il va tenter l'expérience ça va faire mal. D'où les bons dresseurs évitent la violence pour se faire obéir.
- par ailleurs, j'ai mis le lien dans l'un de mes précédents messages, je te le remets ici : c'est illégal de donner une gifle, y compris à son enfant.

@candyclown Que tu dire ? Si tu ne vois pas le souci, ben tant mieux pour toi. Par contre l'argument du "c'est dépassé", je le trouve bancal ici. Ça sonne bien, je te l'accorde, mais c'est complètement non fondé d'un point de vue logique.
 
Dernière édition :
@Nienke Je comprends ton raisonnement, mais d’un autre côté j’ai l’impression que donner une gifle à sa copine (mon exemple se base sur un couple hétéro), c’est déjà franchir une limite qui n’est pas acceptable.

C’est faire preuve d’une violence qui sera dans la majorité des cas annonciatrice d’autre chose, et qui existe parce qu’on estime, consciemment ou non, qu’il est possible de frapper sa partenaire dans certaines circonstances. Un mec qui frappe, ne serait ce qu’une fois (mais il y a toujours une première fois, et c’est souvent le prélude à des actes plus graves) a un terrain (culturel) qui le « prédispose » à commettre des violences conjugales. Ça ne veut pas dire qu’il recommencera ni que c’est nécessairement un salopard, mais c’est quand même une alerte rouge.
Personnellement, si une copine me demandait mon avis, je lui dirais qu’une seule gifle c’est une gifle de trop, et je lui conseillerais de partir. La violence physique n’est jamais acceptable, quel que soit notre degré d'énervement.
 

Madhiko

Vahiné vitaminée (et Puffie pour l'été)
@grenouilleau Je pense que l'idée que défend @Nienke, c'est que le fait d'avoir donné un jour une gifle ne suffit pas à faire de quelqu'un une personne violente de nature, même si l'acte lui-même est violent. Un peu comme une infidélité d'un soir en 15 ans de couple ne suffirait pas pour dire à sa copine suivante "Attention, méfie toi, Untel est un infidèle !". Je la rejoins sur le fait que si on prend le cas qui semble être le sien, à savoir avoir mis une gifle à son mec il y a 10 ans, ça ne serait sûrement pas très pertinent, si elle se mettait en couple avec un nouveau mec, que son ex de l'époque vienne voir le nouveau et lui dise "Méfie toi de Nienke, c'est une femme violente, elle m'a mis une gifle il y a 10 ans". En revanche, ça aurait été un motif de rupture pertinent à l'époque, je pense. Mais à mon sens, ce qui permet de penser que dans son cas, c'était une gifle isolée, c'est que 10 ans se sont écoulés et qu'elle n'a frappé personne depuis. Au moment des faits, on pouvait pas savoir si c'était un pétage de plombs ponctuel ou le début d'une violence de plus en plus marquée.
Donc à mon avis, l'élément pertinent pour déterminer la dangerosité d'une personne, ça serait pas tant le fait qu'elle n'ait fait "que" mettre une gifle un jour, mais le fait que des années se soient écoulées depuis sans qu'elle ne se soit montrée violente.
 
Oui tout le monde Peut perdre son sang froid mais une gifle reste une gifle. Même si c’edt Pas répétée c’est de la violence et puis il n’y a pas que la violence physique. Il y a aussi les gens qui sont violents moralement avec leurs copin(e). Et c’est tout aussi malsain.
Et pour ce qui est de prévenir, cela me paraît évident qu’il faut prévenir la nouvelle copine
 
Déjà je voudrais dire à @QueenCamille que même si la culpabilité dans cette situation est humaine, ce n'est certainement pas de la faute de l'ex si la personne avec qui on a été a commis l'irréparable. C'est uniquement de la faute de celui qui a commis le geste et c'est déjà assez dur d'avoir vécu avec quelqu'un comme ça sans en plus porter le poids de la culpabilité. :fleur:

Du reste, de mon côté j'ai été avec un homme violent uniquement psychologiquement, mais il s'agit de violences psychologiques qui m'ont détruite, qui ont eu un impact dévastateur autant physiquement que psychologiquement et aujourd'hui encore je n'en suis pas entièrement remise. Et une des choses qui me taraude souvent, c'est de penser à ces nouvelles personnes avec qui mon ex a été, à cette personne avec qui il est peut-être en ce moment. A ces vies qu'il va potentiellement continuer à gâcher et à cette vie qu'il est peut-être en train de pourrir en ce moment. Pour autant, il ne me viendrait pas à l'idée de contacter ses nouvelles conquêtes. Tout d'abord parce que au niveau des réseaux sociaux je ne le suis plus du tout, qu'il est bloqué partout et que je ne veux pas savoir ce qu'il fait de sa vie, pour mon bien à moi. Mais aussi parce que je juge que ce n'est pas à moi de convaincre ses nouvelles conquêtes. Les personnes violentes ont souvent le package manipulation compris dans le lot, et quand on est avec, peu importe ce qu'on peut entendre, peu importe ce qu'on peut nous dire, c'est la personne violente qui aura toujours raison, qui sera incomprise, qui aura des soucis et que nous, on pourra aider à régler. Quand tout le monde me disait de partir à l'époque, je ne voulais pas l'entendre, donc je ne l'entendais pas. Pire, plus on me disait de partir, plus je m'obstinais à rester parce qu'il avait "besoin de moi" et que l'incompréhension des autres face à ma situation m'isolait encore plus. Je n'écoutais pas mes propres amis, qui ont fini par me tourner le dos, alors écouter un.e inconnu.e...

Et puis je trouve que dans un certain sens c'est reporter la responsabilité sur la victime. Perso j'ai subi mon ex pendant cinq ans, entendre son prénom me file la nausée et j'ai des palpitations à chaque fois que je vois une voiture qui est semblable à celle qu'il avait dans la rue. Je juge que j'ai déjà énormément donné, que je douille encore, et que non, je n'ai pas en plus à porter la responsabilité de suivre toute sa vie, pour prévenir toutes ses futures compagnes. Si certain.e.s s'en sentent capable, tant mieux. Moi je ne pourrais pas le faire, car ça impliquerait le fait de porter l'ombre de mon ex sur mes épaules en permanence. Alors c'est peut-être égoïste, j'en sais rien, mais non, c'est pas "évident" de contacter le/la nouveau/nouvelle compagnon d'un ex violent.

Si un jour il arrive un drame, si un jour j'apprends que mon ex est devenu violent physiquement et a tué sa compagne, évidemment que j'aurai un relent de culpabilité. Mais objectivement ce sera avant tout de sa faute à LUI, et à tous les dysfonctionnements actuels, à la culture du viol, au manque de prise en charge des violences conjugales, et en attendant je ne peux juste pas continuer à me rendre malade, au cas-où. C'est pas aux victimes de faire le boulot des autres et de porter le poids du monde sur leurs épaules.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes