merci ! Cet argument d'autorité est aussi chiant que celui du "CV"...
toutefois en conclusion je dirais de ne pas culpabiliser de l'utiliser parfois... Parce que parfois c'est un véritable argument avec du poids et parfois mieux vaut sortir cet argument comme une carte brandie et emporter adhésion/confiance afin de pouvoir bien en parler et ne pas braquer...
je me souviens d'une fois où j'ai vraiment dû le sortir face à des ignorants complets (des chercheurs en plus) qui voulaient m'expliquer ce qu'était le haut potentiel (selon leur vision validiste non surdoués) et ne respectaient pas du tout ma parole et mes réflexions... Là il était utile, du coup c'est un peu du cas par cas... Toutefois rien n'excuse d'obliger quelqu'un à se dire et se livrer ! Parfois je comprends que l'on souhaite poser la question, la personne est telle concernée, a-t-elle tel handicap, surtout dans ce milieu des neuroatypie, on pose la question pour comprendre comment raisonne la personne avec son fonctionnement NA et pouvoir lui répondre de manière plus adéquate... Bien que personne ne doive répondre absolument...
en tout cas merci pour cet article ! C'est un sujet tendu puisque parfois, voire souvent, les non-concernés c'est... Très limite et une légitimité de parole nous est souvent demandée par eux afin de pouvoir parler. Quoique la réponse qui arrive (avec des universitaires/chercheurs le plus souvent) c'est "ah mais non alors... Tu parles avec tes affects moi je suis objectif.ve"... Oué oué go f*ck yourself.

bref
 
C'est vrai que ce concept de "parole de concerné-e-s" peut être bien relou parfois, pour tous les exemples que tu cites, je suis d'accord avec tes arguments, merci pour cet article \o/
Aussi je voulais te dire Mymy, je trouve que cet article est vraiment, vraiment bien écrit. Je trouve que ton style d'écriture est net sans être tranchant, précis et délié, imagé sans être lourd, j'ai l'impression que tu arrives à transmettre beaucoup de ce que tu ressens en quelques phrases, et tu nous fais avancer avec toi dans un raisonnement qui s'articule bien, tout en laissant de l'espace pour réfléchir à notre opinion. Vraiment je m'en était déjà rendue compte mais là ça m'a marquée. C'est valable pour beaucoup de rédacteurs/trices chez Madmoizelle bien sûr, mais je fais partie de la majorité silencieuse qui apprécie sans trop le dire d'habitude (ce qui est bien stupide, hein, je suis d'accord), voilà bonne journée à ceux-celles qui lisent ça !
 
Je trouve la réflexion qu'apporte cet article intéressante, merci pour ça @Mymy :fleur:

Je trouve aussi que c'est assez toxique de demander aux gentes d'exposer leur vie privée pour évaluer leur légitimité à parler (surtout quand il s'agit de choses qui peuvent les mettre en danger, comme une identité LGBT, ou douloureux, tu parles d'avoir subi un viol).

Après, il y a quand même une raison pour laquelle j'écoute quand même une parole de concerné-e en premier par rapport à quelqu'un qui ne l'est pas. Une personne concernée aura une expérience pratique de l'oppression qu'elle subit, elle fera parler son vécu et ses émotions (même si bien sûr ça ne l'empêche pas d'avoir aussi une réflexion théorique sur le sujet, ça partira la plupart du temps d'un point de vue particulier, lié à l'oppression qu'elle subit), tandis que quelqu'un qui ne l'est pas n'aura qu'une vision théorique de la chose, ou en tous cas un engagement émotionnel moindre. Donc déjà d'un point de vue humain, ça changera ma vision de ce que dit la personne. Si c'est une personne gay qui est homophobe, bien sûr ce qu'elle dit est oppressif, mais ça vient d'une dynamique de se protéger dans un monde qui l'opprime, c'est souvent un mécanisme de défense. Ca n'excuse rien mais ça va changer ma façon de lui répondre.

De plus, je trouve que même si cet "outing" généralisé dans les milieux militants prend des tournures toxiques, elle s'accompagne souvent (ou en tous cas, ça devrait être le but de cette pratique même si elle pose problème) d'une valorisation de l'expérience et de l'émotionnel qui sont considérés en-dehors de ces milieux comme inutiles à une argumentation, voire comme des raisons d'arrêter tout simplement d'écouter, et qui ont pour résultat de policer énormément de discours de ces fameuses personnes concernées, puisqu'il faut se placer le plus possible au-delà de la "subjectivité" dont, bien entendu, les personnes non concernées ne font pas preuve puisqu'elles n'ont pas d'engagement émotionnel dans la discussion (sarcasme). Du coup, reconnaître la valeur d'une réaction émotionnelle, d'une anecdote, même si c'est juste pour commencer par faire preuve d'empathie pour après partir sur des discussions plus formelles, c'est déjà un pas en avant.
 
Merci pour la réflexion que tu m'apporte dans cet article !

Je suis du genre à privilégier la parole des concernés qui disent l'être dans ce genre de débat mais je n'a jamais réfléchis à cet aspect de "on ne t'écoutera pas tant que tu ne nous montrera pas en quoi tu as le droit de parler"... Je vais faire plus attention c'est sûr !

Concernant la nuance entre donner son avis et parler au nom des concernés j'ai l'impression que même si on est concernés on ne peut pas parler au nom de tou.te.s, même au sein des victimes d'agression sexuelles les individualités restent présentes, c'est même ce qui fait qu'on est pas réduit.e.s au statut de victime.
 
Mais alors profondément MERCI pour cet article !

Je me retrouve complètement dans ce que tu dis. Personnellement, je n'en peux plus de devoir me JUSTIFIER à tout bout de champs, parce que c'est de cela qu'il s'agit, de la justification à être légitime ou non de se battre pour une cause.
C'est une des dérives de ce militantisme qui me font m'en éloigner, qui font qu'aujourd'hui, j'ai du mal à dire que je suis pour ou contre telle ou telle cause par peur qu'on me ramène à une justification de moi-même. De plus, ça renforce complètement le fait que je ne sais pas encore qui je suis, que ça me décrédibilise pour une action ou un propos que je vais tenir.
Puis, ce n'est pas en se séparant en """"communautés"""" (gros guillemets) qu'on va pouvoir avancer plus loin, mais en travaillant ENSEMBLE.

Bref encore merci.
 
merci beaucoup Mymy !!! (je trouve aussi cet aspect du militantisme agaçant (j'ai l'impression que c'est très présent sur internet, je trouve que le militantisme (avec ses codes à respecter pour être écouté et "validé") empêche la bienveillance et le respect :) (je pense que c'est aussi lié au fait que souvent, les personnes concernées qui s'engagent le plus sont celles qui en chient quand même beaucoup... (par exemple, même si je suis une femme (cis) et bisexuelle, je n'ai jamais vécu d'homophobie ni de misogynie (oui je vis dans un monde bisounours ^^') il y a beaucoup de souffrance et de colère dans le milieu militant (que ce soit sur internet ou IRL), et c'est ce qui fait que tant de personnes deviennent un peu rigides et intransigeantes...
 
Trop choupi le dessin de @Lea.Castor avec le petit badge maladie chronique :jv:

Et sinon @Mymy je pense que je suis à 100% d'accord avec cet article. Pour moi la parole de concerné ça reste LA base. mais on fait quoi quand les concernés ne sont pas d'accord entre eux? Ça m'est arrivé plusieurs fois, notamment sur le sujet des violences sexuelles et du coup on fait quoi? Je n'ai pas envie de déballer mon CV sur ce sujet par exemple et même si je dis juste "Oui je suis concernée", comment savoir qui a "raison"? On va pas déballer des détails pour savoir qui souffre ou a souffert le plus On ne peut pas admettre tout simplement que même avec des vécus similaires on en a pas forcement tiré les mêmes réflexions, le même vécu par la suite, etc.

Pour prendre un autre exemple de concernée (oui :cretin:) j'ai souvent lu: Les situations de handicap de seraient pas un problème si la société n'était pas validistes". C'est une affirmation pour laquelle je suis à 1000% PAS d'accord, le handicap ça regroupe tellement de choses différentes que c'est impossible de tirer des vérités générales comme celle-ci et j'ai envie de dire aux personnes qui m'explique ça que:
- Tant mieux pour vous si le validisme est le seul problème que vous cause votre handicap (c'est déjà un gros problème hein je dis pas)
- Si vous êtes pas concernés vous vivez dans un monde de bisounours, il ne faut pas croire qu'un monde libéré des rapports d’oppressions et de domination sera un monde parfait où les maladies et la douleur disparaitront
- Ne parlez pas pour tout le monde svp, la société idéale non validiste elle me permettra pas de courir, de marcher même parfois et surtout elle m'empêchera pas de pleurer de douleurs 200 soirs par an, même avec tout les Skenan du monde

Parfois sans être concerné on peut également avoir beaucoup de recul sur les choses aussi et bien sur que ça ne se substituera pas à quelqu'un qui vit quelque chose "de l'intérieur" mais ça apporte parfois des nuances ou des clés différentes. Et même si je le répète que la parole de concerné c'est la base et ça doit être au centre je trouve que ça amène un effet de bord assez gênant: le fin de faire une course aux oppressions, voir de "s'inventer" des opressions, pour ainsi espérer obtenir le droit à la parole. On a tellement tapé sur les meufs cis blanches hétéros valides qu'on en vient à parler d'oppression pour le polyamour, de végéphobie, de maigrophobie, etc. Perso je préfère que tout le monde puisse s'exprimer plutôt que d'entendre parler de de genre de chose :ninja:

Comme le dirait bell hooks, le féminisme pour toutes, de la marge au centre! Bien sur bell hooks par surtout de l'inclusion des femmes noires et des classes populaires, oubliées par les féministes blanches bourgeoises qui ont fait du travail un énorme point d'engagement en oubliant que une majeure partie des femmes travaillait. Mais elle n'oublie pas dans sa réflexion de dire qu'il ne faut exclure personne, et que personne ne doit se sentir moins légitime, même si on est hétéro et reproduisons les codes patriarcaux, même si on a pas la même vie etc, du féminisme pour toutes et tous, avec des réflexions théoriques poussées et des avancées matérielles, et surtout de l'éducation.

Et un peu de bienveillance bordel!

Bon je suis partie en freestyle mais ça fait longtemps que je voulais exprimer un des point plus haut donc voilà :d
 
Dernière édition :
Très bon sujet et très bon article!!!

On ne peut être que d'accord. De mon point de vue, tout dépend aussi du sujet, de la façon d'en parler, la réflexion qui nous amène à une certaine conclusion et si la personne en face est réceptive. Peut être qu'avec un sujet difficile quelqu'un qui le vit tout les jours aura du mal à entendre l'opinion d'une personne qui ne voit ça que sur un certain prisme et de loin.
Surtout qu'aujourd'hui je trouve que tout le monde veut avoir une opinion sur tout et beaucoup sont certains que leur réflexion est meilleur que celle d'un autre. Ça se voit assez souvent, même ici dans ce forum quand deux personnes d'avis opposé s'affrontent. Je trouve que parfois il y a un débat de sourd et d'aveugle mais pas muet :Pmdr. C'est à dire que chacun avance ses arguments répond à ceux des autres mais en tapant à côté parce qu'il y a, peut être, une sorte de blocage qui ferme à l'empathie de ce que vit la personne opposée (en général ça donne que les mêmes arguments reviennent en boucle :coiffe: mais avec des mots différents).

En gros on n'en revient au même point, c'est un problème d'écoute. Parfois on a des certitudes et une personne qui nous dit le contraire doit forcément se tromper.... et hop, on s'explique, parfois on s'énerve (genre: mais elle comprend rien, elle a tort, ce qu'elle dit est débile et je vais lui faire savoir)....

Quand je fais face à ce genre de situation, généralement je répond même plus au bout d'un moment. Je me dis on est pas d'accord, point, je ne vais pas me battre avec il ou elle (surtout si c'est un étranger), on verra bien dans l'avenir si je (ou il ou elle ) change d'avis avec de nouvelles expérience et réflexion.

Maintenant c'est vrai que perso, j'aurai tendance à écouter plus facilement l'opinion d'une personne concernée.

Au collège, à la cantine, je me souviens plus pourquoi, mais ma copine Lara Croft (pour protéger son anonymat :ninja:)a déclaré un truc du genre: "Je pense qu'en France seul les ploucs sont raciste. Aujourd'hui utiliser l'excuse du racisme afin d'expliquer son échec à trouver du boulot c'est juste pour ne pas s'avouer qu'on ne fait peut être pas les choses correctement." La j'ai vu mon autre copine (métisse je précise puisque pour cet exemple c'est important.) Cindy Bruna (toujours pour protéger son identité :ninja:) pâlir et j'ai dû assister à une énorme dispute.
Ma pote Cindy Bruna est aussi d'origine mulsumane (elle est athée), beaucoup des gens de sa famille sont pratiquant mais ils se considèrent comme moderne et je sais qu'il trouve que porter le voile c'est moyenageux et sexiste. Alors que ma pote Lara Croft (blanche catho) serait du genre à défendre le voile. Bref, elles se disputent souvent. (pitié pas de débat là dessus, je ne fais que parler de leur désaccord à elles. Ici c'est pas le sujet lol).

Pourtant quand on les écoute, les deux ont de bons arguments. Sauf que Cindy vit les choses de l'intérieur et considère que l'avis de Lara n'a pas autant de valeur que le sien. Mais il suffit d'aller sur les forums pour avoir des opinions totalement divergentes d'autres personnes elles aussi concernées.

Bref, c'est compliqué. Et je trouve violent quand j'entends (ou lit) quelqu'un dire à une autre " c'est ridicule! tu dis que de la :caca:". Mais encore une fois, tout dépend du sujet, j'imagine. Si je lis un troll qui essaye de m'expliquer "scientifiquement" pourquoi une nana doit rester à sa place, c'est clair que je ne vais pas avoir envie d'écouter ses arguments.XD

Essayons peut être juste d'être bienveillant. Si on voit une réponse à un article qui nous met en colère je conseille d'essayer de ne pas répondre à chaud, mais d'attendre un peu. Je suis presque sûre, que la réponse alors sera meilleure et bien mieux argumentée. :clap:

bisouuuuuus:joy:
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes