Même situation (sauf que je vis toujours en contexte anglophone). C'est assez dingue, parce que lorsque je repasse en France, j'ai quand même des mots qui viennent en anglais au milieu, ou alors je commence une phrase avec une certaine structure avant de me rendre compte que ça ne marche pas en français et qu'on dirait ça de manière différente :sweatdrop:.
Et puis il y a des mots qui transmettent plus précisément une pensée dans une langue ou dans l'autre je trouve, c'est tentant de mélanger :yawn:
J'espère que ça reviendra à la normale quand/si je rentre :cretin:
 
Petite remarque acerbe : quand je vois la quantité d'expressions tout droit sorties de l'anglais utilisées à la hussarde un peu partout dans le forum, j'ai un peu l'impression qu'une partie significative du lectorat revient tout juste de son Erasmus en Grande-Bretagne également.
Et je suis en désaccord total avec l'idée de l'article que "c'est pas grave de saccager une langue si on en apprend une autre".
J'imagine que c'est comme ça que le français est né : des soldats romains qui ont fait un Erasmus en Gaulle et ont fini par parler une langue dégueulasse aux yeux de leurs compatriotes restés en Italie :rire:
 
Pas de soucis avec le fait d'avoir du vocabulaire qui vient dans une autre langue, ou faire des tournures de phrases bizarres. A l'oral je veux bien tout entendre. Être baigné dans une autre langue c'est s'imprégner de ses régularités linguistiques, il y a un effet de fréquence et de récence évident.
Même faire des erreurs à l'écrit, sans doute. Mais dire qu'on s'en fout et que ça ne change rien au message, je ne suis pas d'accord. Mettre é ou er à la fin d'un verbe, ça n'est pas une règle aléatoire qui a été décidée pour emmerder le monde. C'est que ça traduit deux idées différentes.
Un participe passé en -é, c'est exprimer le résultat d'un processus qui s'est déroulé (ex : j'ai mangé). Un infinitif en -er, c'est nommer un processus sans que celui-ci ne se déroule (ex : je prends une fourchette pour manger).

Donc faire des erreurs, je le conçois absolument. Mais dire que de toute manière osef de la grammaire, non. C'est enlever du sens et la cohérence à son message, ça n'est pas seulement un truc élitiste.
 
Je me reconnais dans l'article, mais je n'approuve pas non plus la conclusion. Certes, c'est difficile de maintenir un niveau de français similaire à celui qu'on avait, certes ça peut être très frustrant (big up à mon "élicoptaire" écrit récemment où j'arrivais pas à retrouver l'orthographe), mais on ne peut pas dire que c'est insurmontable. J'veux dire, on est parvenu à apprendre totalement une nouvelle langue, on peut difficilement dire que ré-apprendre des règles de grammaire / conjugaison de base c'est insurmontable. Et pour l'orthographe : le dictionnaire ? Google ? À notre époque, il suffit juste d'avoir un correcteur orthographique et une connexion internet pour avoir une réponse, c'est + long mais c'est pas infaisable.
 

Trémazane

En attente de jours meilleurs
J'imagine que c'est comme ça que le français est né : des soldats romains qui ont fait un Erasmus en Gaulle et ont fini par parler une langue dégueulasse aux yeux de leurs compatriotes restés en Italie :rire:
L'idée m'a fait rire mais en vrai c'est pas tout-à-fait comme ça que ça s'est passé (j'imaginais nos p'tits soldats rentrer à Rome et parler un latin mâtiné de celte, certains avec un accent des Carpates d'autres avec un accent germanique. Bref : merci pour le trip XD). En réalité, c'est plus l'histoire du passage, pour le latin, du statut de langue vivante au statut de langue morte, dans un contexte de grande oralité.
Si ça intéresse quelqu'un, Michel Banniard est le spécialiste de cette question.
 
J'ai eu le même problème à l'époque de mes études. Contexte totalement en japonais je parlais, écrivais, réfléchissais en japonais ( je rêvais même en japonais c'est pour dire.) De retour en France malgré mon très bon niveau en français j'ai eu énormément de mal. Je me perdais dans les conversations quand il y avait plus de 2 ou 3 personnes. À l'écrit je prenais 3 fois plus de temps qu'avant. J'ai du m'y remettre sérieusement.
Maintenant dans mon métier j'ai le même souci avec l'anglais. Mais là je ne néglige plus autant mon français, je me force à rédiger mes projets dans les 2 langues.
Du coup je ne suis pas d'accord avec le " pas grave si on massacre la langue" non un petit effort c'est pas si insurmontable que ça et ça évite de se retrouver dans la merde comme je l'ai été en revenant d'échange universitaire.
 

Mijou

Pouet Pouet
Autant je comprends le point de vue évoqué par @Nienke notamment sur le fait que, sur les forums par exemple, quelqu'un qui s'arrête à nos fautes d'orthographe et ne fait plus attention au fond est franchement dommage, autant le point de vue du lecteur est entendable aussi.
A savoir qu'un message blindé de fautes (surtout qu'il existe des tas d'outils pour corriger les plus basiques, comme le correcteur orthographique de Word, après il suffit d'un copier-coller) peut être perçu et ressenti comme venant de quelqu'un.e qui a tellement peu de considération pour son.sa interlocuteur.ice qu'il.elle ne se donne même pas la peine de relire son texte, ni d'essayer de s'exprimer dans les règles de l'art... ou à défaut de prévenir s'il y a un dys qui rend la tâche plus ardue que pour d'autres.
Parce que déchiffrer un texte blindé de fautes peut s'apparenter à déchiffrer des hiéroglyphes, et demande un réel effort pour en dégager le sens, parce que l'orthographe EST porteur de sens. Le bon exemple je trouve est cette fameuse écriture inclusive.
Un classique : c'est ou ces/ses. Les mots n'ont pas du tout le même sens ni la même fonction. "C'est bien" ou "ces/ses biens", on ne dit pas du tout la même chose ! Même certaines fautes d'accord peuvent changer le sens d'une phrase.
Quand aux accents... :cretin:
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Déjà que c'est hyper chaud de se faire comprendre à l'écrit, sur un forum encore plus, alors si on rajoute des possibilités de se méprendre avec des fautes, ça va devenir carrément mission impossible.
 
Je me souviens très bien d'avoir perdu mes expressions françaises en rentrant de 2 ans aux Etats-Unis : je faisais plein de mélanges rigolos comme "Ça casse pas trois briques à un canard !" (ma mère s'est tellement foutue de moi le jour-là)

Et j'ai mis un peu de temps à récupérer mon français à l'écrit et à l'oral (je prononçais tous les -e en fin de mot, c'était insupportable), mais ça m'a pris quelques semaines ... du coup, la conclusion de cet article me paraît étrange (1 an et demi ?) et injustifiée (balek de l'orthographe ?!)
Je connais plein de personnes bilingues voire trilingues qui sont très bonnes en orthographe et/ou en grammaire dans toutes les langues qu'ils utilisent, ils y font juste attention :happy:
 
Autant je comprends tout à fait qu'on puisse perdre un peu son français oral au bout d'un an à l'étranger (ça me l'a fait aussi au bout de seulement quelques mois, et c'est normal quand on est immergé.e dans une autre langue au quotidien), mais je ne vois pas en quoi ça nous ferait perdre nos capacités en orthographe ?
OK pour certains mots qui se ressemblent (genre, en anglais : confort/comfort, recommander/recommend), mais pour tout ce qui est accords grammaticaux, je ne vois pas en quoi l'apprentissage d'une langue étrangère viendrait "annihiler" nos compétences déjà acquises ? Enfin pour moi, c'est juste se chercher des excuses là :cretin:

Et pas d'accord non plus avec "l'orthographe, c'est pas si important" : désolée, mais si, ça l'est. Et j'avoue ne trouver aucune excuse aux gens qui ne font aucun effort pour se faire comprendre à l'écrit (je ne parle pas des personnes dyslexiques ou autres) : pour moi, bien écrire, c'est une marque de respect envers soi et envers les autres.
Les règles de grammaire et d'orthographe, elles ne sont pas là pour faire joli ni pour emmerder le monde, ça a un sens et heureusement d'ailleurs : vous imaginez si tout le monde écrivait à sa guise, avec ses propres règles, en mode YOLO ?
 
Les règles de grammaire et d'orthographe, elles ne sont pas là pour faire joli ni pour emmerder le monde, ça a un sens et heureusement d'ailleurs : vous imaginez si tout le monde écrivait à sa guise, avec ses propres règles, en mode YOLO ?
Rabelais est compréhensible alors qu'il utilisait une orthographe qu'on peut pas qualifier de fixer. C'est comme l'affiche avec les accents, c'est un peu idiot parce que il n'y a pas/plus de distinguistion entre les 2 mots à l'oral dans la plupart des accents francophone et à l'oral on sait très bien faire la différence.

Et pas d'accord non plus avec "l'orthographe, c'est pas si important" : désolée, mais si, ça l'est. Et j'avoue ne trouver aucune excuse aux gens qui ne font aucun effort pour se faire comprendre à l'écrit (je ne parle pas des personnes dyslexiques ou autres) : pour moi, bien écrire, c'est une marque de respect envers soi et envers les autres.
Je reprends cette remarque de façon globale, vu que a a été dit par plusieurs Madz. Mais comment vous savez que la personne qui a écrit n'est pas dyslexique, dysorthographique ou maîtise juste mal la langue (parce qu'étrangère ou par manque d'éducation) ? Pour toutes les personnes qui ont des soucis d'orthographe, c'est assez violent à entendre même avec les "enfin je ne parle pas de celleux qui ont de vraie difficulté".
 
@shigurette
Je pense que la plupart de celles qui ont dit que l’orthographe était important, rebondissaient surtout sur la fin de l’article. En gros, oui c’est pas essentiel et faut pas culpabiliser pour autant quand on fait des fautes mais il faut quand même y faire attention. Pour moi, le point d’achoppement se situe vraiment dans la volonté de bien faire qui donne du coup de la valeur ou non à ton interlocuteur/lecteur. Je fais l’effort de relire, parce que je veux que tu comprenne et que ce que je veux dire soit clair. Après ça si il y a toujours des fautes, tant pis, ça arrive comme on peut le voir dans les témoignages pour pleins de raisons. Mais si ouvertement on me dit, ouai nan m’en fout de l’orthographe, tu comprend tu comprend pas c’est pas mon problème. Ba la personne qui reçoit le message elle se sent pas considérée.
Après bien sûr on est dans les intentions, don impossible d’avoir toutes ces informations quand on lit un message sur un forum par exemple et la je pense que la bienveillance au cas où est de mise.

Perso, j’ai pu observer un effet similaire chez une amie américaine qui a passé plusieurs années entourée d’amis français qui parlaient en anglais. Son anglais a elle s’est appauvris et mis à notre niveau du coup. Elle l’a réalisé quand sa sœur lui a rendu visite. J’ai pas eu ce problème, surtout à l’ecrit. Je manie le français et l’anglais tous les jours et mon orthographe est toujours bon. A l’oral par contre ça cafouille parfois, surtout selon ma fatigue et mes interlocuteurs.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes