Se changer et changer sa vie !

11 Octobre 2005
439
228
4 774
35
Chouette topic. :)

EDIT: Je viens de me relire et il y a vraiment zéro structure dans ce que j'ai écris. J'ai lâché des idées plic-ploc. Comme ça vous êtes prévenues. ;)

Moi aussi le développement personnel ça me parle. Une phrase qui m'a marquée c'est "Notre bonheur dépend de la qualité de nos pensées." Ca m'aide à relativiser. Récemment j'ai réalisé également que le fait de "prier" pouvait m'aider à être plus heureuse et à donner du sens. J'ai mis "prier" entre guillemets parce que je ne crois pas en Dieu mais ça me fait du bien de remercier, d'adresser ma reconnaissance pour ce que j'ai.

Ca faisait des années que j'avais l'impression de patauger dans la semoule, que rien n'avait de sens, ni ma vie, ni le monde et la phrase "Be the change you want to see in the world" (Gandhi) m'a aussi aidée. D'une part parce que ça m'a fait réalisé que si la vie et le monde entier me semblait si vide de sens c'est peut-être simplement parce que moi-même je n'arrivais pas à lui en donner.

Je suis, je pense, quelqu'un qui a tendance à s'oublier un peu. J'ai confiance en moi mais j'ai tendance à toujours tout remettre en question, y compris moi-même, et à accorder plus de crédit aux autres qu'à moi-même. J'en ai encore discuté l'autre jour avec mon copain qui me dit qu'il faut que j'arrête de me considérer comme la petite et qu'il faut que j'ose d'avantage m'affirmer au lieu de toujours partir du principe que les autres ont raison et que j'ai tort.

Je réalise que je m'autocensure souvent par peur de blesser les gens, de les vexer, d'être considérée comme prétentieuse ou comme bizarre. Par exemple, il m'arrive souvent de savoir quelque chose et de ne pas le dire ou de faire semblant de ne pas avoir compris quelque chose juste pour que la personne en face ne se sente pas diminuée, d'autant plus si c'est un mec. Je m'excuse sans cesse aussi, pour tout et n'importe quoi, limite parfois on dirait que je m'excuse d'exister (mais j'y travaille hein).

J'ai un énorme passé d'intellotte derrière moi et j'adore apprendre, j'ai constamment en tête une énorme liste de sujets sur lesquels il faut que je me documente, de livres à lire, de films à voir, de langues à apprendre... et je me suis rendue compte récemment qu'il fallait absolument que je trouve un équilibre entre ce désir d'apprendre et mes "interactions sociales". Ca rejoint ce que disait une madz plus bas qui disait avoir découvert qu'elle était quelqu'un de solitaire. Je ne pense pas l'être entièrement parce que j'ai besoin de nombreuses interactions sociales mais je pense que pour le moment je privilégie trop celles-ci, au détriment du temps que je me consacre en seule à seule.

Et...je pense aussi à me mettre à la méditation. Je faisais du yoga l'année passée et ça me faisait beaucoup de bien.
 
  • Big up !
Réactions : SakuraPink
29 Janvier 2010
136
223
1 634
St-Etienne
leech;4465543 a dit :
@astrou

:erf: Pour tes problèmes auxquels tu fais face, je crains fort que ce topic ne soit pas le plus adéquat (même si évidemment il ne peut pas te faire de mal :happy: ). Enfin, si tu en viens à avoir des idées suicidaires je serais d'avis qu'il vaudrait mieux t'adresser à quelqu'un de vraiment compétent (médecin, psy), qui puisse t'aider de manière personnalisée. Peut-être que celle que tu as consulté cet été n'était pas la bonne personne mais je suis sûre qu'il y a des personnes qui pourrait te convenir.
Je prefère poster ici, voir des réponses de personnes positives plutôt qu'un topic qui me déprimerait un peu plus ;)
Ne gagnant pas ma vie, mes parents ne sont pas d'accord pour me payer ce type de prestations donc... (le psy de cet été a vraiment été payé par mon père à contre coeur)
 
23 Mai 2011
1 712
1 243
4 964
leech;4465297 a dit :
@Barnabé-

C'est mon moment citation, j'en mets à tout le monde ou presque haha :cretin:

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

C'est un très belle citation, je ne la connaissais pas, merci. :fleur:

ltamang;4465226 a dit :
@Barnabé-  Comment as-tu réussi ce magnifique exploit de ne plus te soucier du regard des autres ? Félicitations, vraiment !:top:
J'ai vu que tu avais eu un déclic mais ensuite au quotidien, ça s'est traduit par quoi ? Comment t'y es-tu prise pour ne plus laisser parler la ptite voix en toi qui te dit "mais attends, ils vont penser quoi les gens?" ou "j'ai peur que ça soit mal interprété, mal compris ce que je vais dire..."?

Au quotidien, je dirais que j'ai toujours la petite voix, pendant 2 secondes, qui me dit que je me paye la honte où je ne sais quoi. Alors, tout de suite, je relativise. Je me dis que je ne connais pas ces personnes de toute façon, où que si je les connais je me dis que tant pis. Enfin je ne sais pas vraiment comment expliquer. C'est vraiment une question de lâcher prise. Je me dis que je suis moi, je fais ce que je fais, je suis comme ça, et si certains pensent du mal de moi, et bien qu'est ce que ça change ?
En faite, il n'y a que ce pense les gens que j'aime sur moi qui me touche, sinon je me dis "ouai bah c'est bien, il pense ça. Et alors ?".
Je ne saurais pas vraiment l'expliquer. Mais tu me donnes envie de comprendre ce mécanisme. Je pense que j'essayerais d'y faire plus attention pour pouvoir le décrire.
Courage à toi en tout cas, relativiser ça fait vraiment du bien. :fleur:
foliefolie;4465273 a dit :
@Barnabé-  Ton post donne envie de réussir à être un peu d'avantage soi même et moins se conformer à ce que l'on pense que les autres attendent de nous...
Ce n'est pas évident, même si je suis persuadée qu'au fond ce n'est pas en faisant tous les efforts du monde pour ne pas sortir du cadre que l'on paraît intéressant aux yeux des autres.
C'est chouette que tu aies eu ce déclic :clap:

Je suis tout à fait d'accord avec toi, particulièrement la phrase en gras. J'ai l'impression d'être plus spontanée depuis que je ne fais plus attention à ce que pensent les gens. Je te souhaite de réussir aussi. :fleur:
 
14 Décembre 2012
158
67
3 779
Chambly (60)
www.youtube.com
antigone_;4462853 a dit :
Je garde cette phrase en tête, et elle m'a beaucoup aidé cette année :

"Les gens & les choses n'ont que l'importance que tu leur donnes."

J'ai tendance à m'inquiéter très rapidement, à vivre dans l'anxiété constante. Me rappeler ça lorsqu'une personne ou quelque chose me blesse - de manière injustifiée et quand j'estime que je n'ai pas à changer pour améliorer la situation - m'aide à conserver mon calme et à passer à autre chose.

Et plutôt quelque chose que j'ai à cœur d'appliquer (et que je suis toujours triste de voir non appliqué chez d'autres) : l'idée qu'on ne se répare pas en brisant quelqu'un d'autre. Qu'en gros, la rancœur, la colère et les mesquineries n'amènent rien de bon, ni pour soi, ni pour autrui.

Puis sinon, mon projet numéro un, en ce moment, c'est continuer à guérir. Je sors doucement de la dépression, et je mets toute mon énergie à aller mieux, à éviter l'auto-apitoiement, à voir le positif chaque jour. Je conseille d'ailleurs à toutes les filles un peu tristes de noter chaque soir au moins trois jolies choses qu'elles retiennent de leur journée. Ca m'aide réellement. :happy:

J'aime vraiment ce que tu dis..
 
14 Décembre 2012
158
67
3 779
Chambly (60)
www.youtube.com
Je suis tellement rassurée de voir que je ne suis pas la seule à me sentir si différente, si perdue, si mal en elle... J'ai l'impression de ne pas pouvoir m'ouvrir aux autres parfois, tellement mon mal être me dépasse... Et je n'ai encore pas trouvé la solution, ni la phrase miracle qui peut m'aider à me sentir mieux en moi ...
 
26 Août 2012
1 210
1 203
2 464
the-golden-age-is-over.tumblr.com
Ce topic est génial <3

Dans mon cas, je sais que je suis à un tournant dans ma vie, que ce que je réalise maintenant va vraiment l'orienter et je me met une pression folle. J'ai tellement été déçue par mes années lycée que j'ai envie après le bac de vivre pleinement et pas me contenter de subir. Je place tout mes espoir dans les années à venir et je sais d'avance que je risque d'être déçue, une fois de plus.

Du coup j'essaie de me fixer des objectifs dans pleins de domaines différent et souvent je met la barre trop haute, j'ai pas le temps de les réaliser et je me frustre. C'est idiot parce que je sais que je réalise des choses pas si mal mais il me faut toujours plus :facepalm:

Mais le problème je pense c'est que si je suis si perfectionniste c'est pour combler un manque affectif en fait :neutral:
J'ai un gros manque de confiance en moi qui fait que pour me protéger je reste sur ma réserve et une amie une fois m'a dis ''c'est fou, je te connais depuis 5 ans et j'ai toujours pas l'impression de savoir qui tu es, tu me surprendra toujours'' et ça m'a marqué. Parce que c'est vrai, personne ne me connait ... en fonction d'avec qui je suis je ne montre que ce qu'une facette et le pire dans tout ça c'est que c'est ma famille qui me connait le moins, j'ai jamais parlé à mes parents en dehors des banalités quotidiennes. J'ai l'impression d'être névrosée en fait ... il y a un trop gros décalage entre ce que je renvois et ce que je suis et j'arrive pas à régler ce problème, j'arrive pas à savoir ce qui m'a poussé depuis toute petite à être comme ça.

Bref je divague beaucoup trop mais j'adore lire vos messages et je repasserai souvent histoire de faire le point et d'exprimer mes états d'âme :lol:
 
6 Août 2007
3 158
508
3 234
courbevoie
ltamang;4465479 a dit :
C'est un ami qui m'avait incité à intégrer de petits changements comme ceux-ci au quotidien.
Il se lance lui-même un nouveau défi tous les mois. Pendant un mois (temps souvent nécessaire à la prise (ou à la perte d'ailleurs) d'une habitude), il expérimente quelque chose de nouveau, qu'il a envie d'essayer. Une fois le mois écoulé, il fait le bilan de ce que cela lui a apporté et voit si c'est une habitude qu'il veut conserver ou non.

J'avais vu la TED conférence puis lu le blog de Matt Cutts. Le projet: try something new for 30 days. Super inspirant et c'est exactement ce que ton ami a fait. Il a lancé tout un mouvement je crois. Son blog est super intéressant. Pour aller voir la conférence c'est sur le site de TED (c'est en anglais sous-titré). Je vous conseille aussi son blog c'est assez drôle de voir ce qu'il a essayé mais aussi les réactions des gens et les défis qui lui ont été lancés.

Sinon ce topic est super génial et tombe à pic !!

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.



Y a-t-il des sites (ou des livres en anglais) que vous conseillerez pour la méditation? J'ai très envie de commencer ici avant de rentrer. Prendre le temps de continuer ma réflexion avant d'être happée par le flot émotionnel du retour. Si j'y arrive avant je sens que je gèrerais beaucoup mieux ce retour...

Un livre que j'ai lu ici : Apprendre à vivre de Luc Ferry. J'ai emprunté le bouquin a un compagnon de voyage et lu le premier chapitre pendant notre roadtrip et je voulais tellement savoir la suite que je me le suis fait envoyé de France. Je suppose que ce n'est pas vraiment du développement perso mais plus de la philo et de l'histoire de la philo (j'adore la philo même si je n'en ai pas fais depuis le lycée!)
Mais j'ai beaucoup aimé sa réflexion sur ce qu'est la philosophie et quel rôle elle a joué et joue maintenant dans le monde d'aujourd'hui en comparaison avec les religions (ça parle du bouddhisme aussi d'ailleurs). Du coup ça met aussi la perspective avec notre façon de penser notre quotidien. C'est vraiment très facile à lire donc je conseille :)
 
1 Septembre 2012
350
410
4 824
Ce topic tombe à point nommé.
Grosse période de remise en question en ce moment.

Pour "résumer", j'ai perdu mon papa il y a 6 mois, et depuis je coule. Je me laisse couler, imperceptiblement. Je m'enferme sur moi-même, je ne parle à personne, non pas que je ne le veux pas mais je suis (enfin j'étais) incapable de mettre des mots sur ma douleur. Mettre des mots dessus ça signifie rendre les événements réels, et j'étais incapable de faire ça, d'accepter la perte de mon père, et d'accepter qu'il faille continuer sans lui.
En parallèle depuis quelques semaines (mois?), mon couple se fragilise de plus en plus, on se dispute pour rien, beaucoup de mots assez durs, de reproches et puis des réconciliations, des pseudos solutions mais toujours ce blocage, ce mur qui s'était installé entre nous. Récemment nous nous sommes retrouvés au pied du mur, il voulait me quitter, on s'aime pourtant comme des fous mais ce n'était plus possible pour lui de continuer comme ça, de plus parvenir à se comprendre, à se parler. Grosse claque dans mon esprit.
Mon refus de faire mon deuil (ou ne serait-ce qu'envisager de le faire) c'était comme une chape de plomb invisible en moi, qui s'est étendu de plus en plus, jusqu'à pourrir ma vie amoureuse, ma vie sociale etc. Le fait d'être au bout du rouleau de mon couple m'a forcé à enfin me regarder en face, et j'ai pas du tout aimé ce que j'ai vu, je ne me suis pas reconnue. J'étais vide, complètement au fond du trou. Je me suis demandée où était passée celle que j'étais il n'y encore pas si longtemps que ça...
Alors j'ai pris ça comme une "chance", je peux choisir d'être celle que je veux, j'apprends à faire des choix, à me créer de nouveaux repères, de nouveaux principes, pour reprendre pied et remonter la pente. Un autre événement a agi comme un déclic en moi, alors que je n'ai jamais cru en ce genre de chose, là j'ai eu l'impression de tourner une page en moi, c'était très libérateur.
J'ai enfin pu parler de mon papa avec mon copain, qui est toujours à mes côtés. Je suis toujours aussi triste, mais je ne veux plus que la douleur anesthésie ma vie. ça m'a aussi permis de réaliser que j'ignorais totalement ce qu'était un couple, et comment ça fonctionnait. Je ne m'étais jamais posée ce genre de question, et ce n'est que maintenant et avec lui que je comprends que c'est un travail quotidien.

J'ai encore beaucoup de travail sur moi-même à faire, pour sortir complètement de la "léthargie" dans laquelle j'étais, merci pour vos indications de lecture, je vais essayer de me pencher sur quelques unes !

J'ai essayé de pas trop détaillé (sinon je vais écrire jusqu'à demain), mais à toutes celles qui traversent des moments noirs : laissez vous le temps d'être triste, les gens qui vous aiment seront toujours là quand vous serez prêtes à sortir la tête de l'eau. Et petit à petit on parvient à reprendre sa vie en main, même si ce n'est plus celle qu'on connaissait avant.

:fleur:
 
4 Septembre 2013
2 956
6 873
4 204
mandatine;4462680 a dit :
Faut que j'arrête de râler tout le temps. Je râle même parce que je râle, c'est pas normal ça.
Je suis pareille! Et le pire, c'est que je sais que c'est chiant pour les autres, et que je donne l'image de la fille jamais contente, alors que je suis au contraire quelqu'un de positive... oui c'est contradictoire! :shifty: En fait j'ai réaliser que le fait de râler me permettais juste de montrer que je suis là, de dire "coucou j'existe!" Je m'explique: je suis quelqu'un de réservée à la base, et je ne sais pas "parler pour parler" (c'est à dire parler de la pluie et du beau temps quoi!) donc râler me permet de m'exprimer quand je n'ai tout simplement rien à dire... de me donner une consistance on peut dire! Je réalise que c'est assez stupide :stare: Donc il faut que je change ça, que j'accepte qu'on me considère comme quelqu'un de timide, même si je ne me vois pas comme ça!
Voilaaaa j'ai bien raconté ma vie!! :lol:
 
27 Février 2013
8
5
154
Bonsoir,

J'ai lu quelques uns de vos messages, je vais continuer mais en attendant je poste ce lien, qui me semble très utile.
Il y est question d'une méthode, d'une façon d'être qui s'inspire de la philosophie, psychologie et des spiritualités (dont le bouddhisme), c'est en fait une "nouvelle thérapie", qui à eu de bon résultats après études, et qui justement prouve ou plutôt reformule en langage plus scientifique/commun  certaines façon d'être propre aux sages.

Il y a plusieurs pages à lire, en suivant les liens du bas, mais ça vaut vraiment le coup, c'est directement 'praticable'.


http://contextualscience.org/act_en_Français

Bonne lecture.
 
17 Décembre 2005
16 221
16 364
8 444
33
modz;4465854 a dit :
mandatine;4462680 a dit :
Faut que j'arrête de râler tout le temps. Je râle même parce que je râle, c'est pas normal ça.
Je suis pareille! Et le pire, c'est que je sais que c'est chiant pour les autres, et que je donne l'image de la fille jamais contente, alors que je suis au contraire quelqu'un de positive... oui c'est contradictoire! :shifty: En fait j'ai réaliser que le fait de râler me permettais juste de montrer que je suis là, de dire "coucou j'existe!" Je m'explique: je suis quelqu'un de réservée à la base, et je ne sais pas "parler pour parler" (c'est à dire parler de la pluie et du beau temps quoi!) donc râler me permet de m'exprimer quand je n'ai tout simplement rien à dire... de me donner une consistance on peut dire! Je réalise que c'est assez stupide :stare: Donc il faut que je change ça, que j'accepte qu'on me considère comme quelqu'un de timide, même si je ne me vois pas comme ça!
Voilaaaa j'ai bien raconté ma vie!! :lol:

Oh, mais ton analyse est tellement géniale :surprised: !
C'est fou, j'ai justement eu il y a 2/3 jours une conversation avec un ami où je disais que j'étais strictement incapable de parler juste pour parler. Je ne sais tout simplement pas faire. Si je parle à quelqu'un c'est quasiment tout le temps soit pour parler de ma vie perso (de la vie perso de l'autre) soit pour faire des débats. Je n'arrive pas à dire des futilités :non:. C'est pour ça que je n'ai jamais vraiment réussi à m'intégrer en fac. Ou même que pendant les repas de famille je suis celle qui ne dis rien. Et du coup je passe pour celle pas contente d'être là et qui tire la gueule :erf:. Alors qu'en fait c'est juste que je vois les gens parler et moi c'est comme si j'avais un gros vide dans ma tête, je n'arrive à rebondir sur aucun sujet car je n'ai rien à dire dessus...

@quinn

Je comprends ce que tu veux dire. Après, dans la notion de lâcher-prise et dans la philosophie bouddhiste en général, en fait le but c'est de se libérer des états négatifs, de la souffrance. Sauf qu'en étant attachée à l'autre, au fait qu'il nous aime et que son bonheur passe par nous, inévitablement on souffrira quand cette personne ne nous aimera plus ou sera épanouie sans nous.

Donc en acceptant le fait que l'autre est une personne à part entière et qu'on lui laisse sa liberté d'être heureuse sans notre présence obligatoire, on s'évite des souffrances futures :happy:.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes