C'est plus compliqué que ça. Les hommes peuvent l’être aussi, pas pour les mêmes raisons, mais sont souvent alpagués agressivement dans la rue, d'après de nombreux témoignages.
Les hommes peuvent être victimes de violence dans la rue, mais ça ne s'inscrit pas dans une logique de préemption du corps des femmes dans l'espace public. Eventuellement on peut considérer que ça correspond à du virilisme, mais ce n'est pas parce que ce sont des hommes qu'ils se feront attaqués. Avoir une expérience de l'espace publique différente, juste parce que la société te perçoit du genre féminin, c'est une injustice. Et les violences que peuvent subir les hommes dans la rue, les femmes peuvent les subir aussi : vols, bagarre, agression physique, etc.

Donc non, à nouveau, les hommes (les personnes perçues comme "homme") ne sont pas harcelés dans la rue. C'est n'est pas plus compliqué que ça. Des hommes peuvent être violentés dans la rue, ça arrive, mais globablement un homme allant à son boulot ne court pas le risque de se faire agresser, qu'on l'arrête pour le complimenter sur son physique, qu'on l'insulte parce qu'il ne répond pas, qu'on le bloque physiquement pour qu'il réponde à une sollicitation sexuelle, etc.

Ce que tu réclames, c'est que s’intéresser à quelqu'un pour le draguer soit criminalisé et interdit, comme il est interdit de voler ou d'insulter.
Alors :eh:, j'ai réclamé ça quand au juste ?

Mais légalement, on a tous le droit, femme comme homme, de "s'arroger le droit à intervenir dans la vie des passants"
Je comprends pas pourquoi tu en reviens au droit. Déjà sur le topic sur la non-prise en compte de la plainte de viol, tu insistais pour dire que "c'est comme ça c'est la loi". De plus tu insistes sur le point de vue du harceleur, c'est à dire "s'intéresser à quelqu'un pour le draguer" : mais le harcèlement de rue, ce n'est pas de la drague ! Et c'est bien de ça qu'il est question ici. C'est un problème d'éducation. Arrêter une femme dans la rue pour complimenter son physique, ce n'est pas de la drague, c'est participer au harcèlement que vivent les personnes perçues comme femme dans l'espace public. On ne peut pas tout régler avec des lois (d'autant plus que ton point de vue c'est justement de dire que légalement ça ne tient pas : donc pourquoi ramener tout au droit ... à part pour ridiculiser ce genre d'initiative O_o)

(et si tu tiens vraiment à aller sur le terrain du droit, explique nous plutôt comment on pourrait mettre en place des lois pour lutter contre le harcèlement de rue, plutôt que d'expliquer que de mettre en place une mauvaise loi serait ... mauvais !)
 
Dernière édition :
Bon alors moi je voulais juste remercier Marion pour cette vidéo, lui dire qu'elle avait provoqué chez moi un gros déclic concernant le féminisme et que je pense clairement qu'il y aura chez moi un avant et un après cette série de vidéo.
Je suis plus toute jeune et ça faisait des années que je suis comme tant de gens qui pensent malheureusement que les féministes elles font un tout petit peu chier à beugler pour un oui et pour un non et à détester les mecs. Eh oui... y a pas d'âge pour arrêter d'être con hein.
J'ai découvert ces vidéos sur FB et puis pof, j'ai enchainé sur plein d'autres, j'ai découvert un nouveau mouvement féministe intelligent, avec des mecs dedans, des filles fortes et engagées, des messages clairs et légitimes. Bon bref, je revois mon jugement et c'est pas rien, parce que j'ai une petite fille a éduquer et qu'il faudrait pas que je me merde ;)
J'imagine bien qu'il doit y avoir un tas de saloperies générées par ce genre de vidéos, mais ne flanche pas, ce que tu fais est important, tout ne changera pas rapidement, mais si tu éveilles ne serait-ce que quelques consciences ça en vaut déjà bien la peine et tant pis pour les haineux :)
 
C'est plus compliqué que ça. Les hommes peuvent l’être aussi, pas pour les mêmes raisons, mais sont souvent alpagués agressivement dans la rue, d'après de nombreux témoignages.
Majoritairement pas de manière sexuelle aux dernières nouvelles.

C'est un argument qui revient souvent (beaucoup dans les commentaires issus des membres de JVC sous la vidéo sur Youtube): "les hommes sont aussi aggressés dans la rue".

Oui. Mais harcelé et agressé pas sexuellement en grande majorité.

Combien d'hommes (cis) se font traiter de pute parce qu'ils ne s'arrêtent pas taper la discut avec un inconnu, s'entendent dire qu'ils ont une bouche de suceuse ou alpaguer par "hé madmoizelle, on monte chez moi" ou plus prosaïquement par "tu suces?", se prennent des remarques sur le cul ou leur poitrine ou la taille de leur jupe / short, se font toucher les fesses, la poitrine, ont des mecs qui se frottent à eux dans transports en commun? Peu, statistiquement, quand on compare aux femmes.

Combien d'hommes ont peur quand ils rentrent chez eux le soir en ville à 2 heures du mat, non pas peur de se faire tabasser, de se faire voler, mais de se faire violer ou agresser sexuellement? Idem.

Le harcèlement de rue dont parle Marion Seclin, dont les madz parlent ici, c'est un harcèlement de rue en majorité de nature sexuelle.
Du harcèlement sur les femmes de la part d'homme car elle sont des femmes. Le rapport de force, les représentations du corps des femmes, de leur place dans la société, les statistiques (91% des victimes de viol sont des femmes alors que 96% des violeurs sont des hommes), tout ça, ça joue dans le fait que non, on ne peut pas évacuer le sujet du harcèlement de rue au motif que "les hommes aussi sont aggressés" / "on a plus le droit de ddraguer des inconnues dans la rue ma bonne dame".
 
I

Isaliiine

Guest
@Chacha7 Le harcèlement de rue c'est tout contact avec une personne perçue comme femme pour le simple fait que c'est une femme. Donc, même un bonjour poli, s'il est adressé à quelqu'un parce que c'est une femme ce sera du harcèlement (harcèlement parce que si c'est un bonjour sous ce prétexte ça va arriver souvent). On considère que la présence d'une femme dans la rue ne mérite pas le même traitement qu'un homme lambda. On te réduit donc a ton potentiel vagin ou a un simple statut d'objet de décoration. C'est déshumanisant, ce n'est pas demandé, c'est répétitif, c'est sur la base du genre, et c'est dans la rue, c'est donc du harcèlement du rue.
Quand je lis ça j'ai tellement l'impression d'être une extra-terrestre, moi la montagnarde qui a toujours eu l'habitude des gens s'adressant des bonjour dans la rue de bon aloi, voir discutant de la pluie et du beau temps entre eux. C'est toujours comme ça à Paris ?
 
"Combien d'hommes (cis) se font traiter de pute parce qu'ils ne s'arrêtent pas taper la discut avec un inconnu, s'entendent dire qu'ils ont une bouche de suceuse ou alpaguer par "hé madmoizelle, on monte chez moi" ou plus prosaïquement par "tu suces?", se prennent des remarques sur le cul ou leur poitrine ou la taille de leur jupe / short, se font toucher les fesses, la poitrine, ont des mecs qui se frottent à eux dans transports en commun? Peu, statistiquement, quand on compare aux femmes."

Je penses que c'est bien ici l'amalgame à ne pas faire, se faire insulter ou toucher est bien loin du harcèlement dont parle Marion, à aucun moment elle n'a parlé de se faire insulter ou toucher dans sa vidéo, elle dit simplement qu'on doit pas être interrompu quand on se déplace d'un point A à un point B, selon elle une simple interaction d'une personne d'un autre sexe à notre égard est du harcèlement peu importe la nature ou la forme utilisée.
C'est là ou raptor a bien raison, il a d'ailleurs souligné la différence entre un bonjour et une insulte ou une agression, les hommes sont aussi victimes d'insultes et d'agressions, on ne se fait insulter parce qu'on est des femmes mais parce qu'il y a des cons tous simplement.

"Combien d'hommes ont peur quand ils rentrent chez eux le soir en ville à 2 heures du mat, non pas peur de se faire tabasser, de se faire voler, mais de se faire violer ou agresser sexuellement? Idem."

On s'éloigne bien du harcèlement de rue là, encore une fois la différence a été soulignée dans la video, l'amalgame qui est fait est de mettre tout ça dans le même panier, entre les mecs qui veulent violer des filles la nuit et ceux qui viennent te demander ton numéro il y a bien une différence, je doute que la plupart d'entre eux en serraient capables.

Le problème avec le discours de Marion est la logique du point A à un point B, ce que nous propose marion est une société de robots où tout est prédestiné, monotone, réglé et calculé, tu décides d'aller faire du shopping ? rien d'autre ne doit arriver et personne n'a le droit de te parler, tu vas au travail ? personne n'a le droit de te dire bonjour en chemin....
C'est comme dire que si je dois prendre ma voiture, on a pas le droit de me ralentir ou qu'il y est des bouchons......

Désolée, mais l'être humain est un être sociable, le contact humain est inévitable, on vie dans une "société" et non dans "notre monde" on ne peut pas empêcher les gens de vivre leurs vie, on ne peut pas enlever le droit aux gens de nous dire un bonjour dans la rue, de nous faire un compliment ect tant que tout est dans le respect de l'autre, c'est là aussi que je ne suis pas d'accord avec marion, on dirait que selon elle le monde doit tourner autour de nous, que nous somme l’élément essentiel qui ne doit en aucun cas être interrompu quand il a une tache, un but, un itinéraire, au point d'oublier que l'autre aussi a but, celui de se trouver une copine, ou tout simplement avoir interaction avec nous.
Je ne dis pas qu'il faut accepter ou céder pour faire plaisir, je ne compte pas le nombre de fois ou j'ai dit non merci.

Le point le plus important à retenir de mon long message, est que selon Marion, personne n'a le droit de vous parler si vous avez un itinéraire ou une idée en tête quand vous sortez, voilà, aucune distinction entre un bonjour ou un insulte.

Je terminerais en disant que personnellement, je ne me suis jamais sentie harcelée ou agressée quand je me fait aborder gentiment dans la rue, la plupart sont polis et comprennent quand je leurs dis que je suis en couple et n'insistent pas.
Je répondais au commentaire de @Elfete qui parlait de harcèlement et d'agression envers les hommes dans la rue, pas de la vidéo de Marion Seclin (vu que j'ai cité ses propos et que j'y reponds après) (d'ailleurs quand tu cites quelqu'un c'est bien de le citer, aka en utilisant l'outil en bas à droite du message que tu veux citer, ou alors de mentionner la personne en question, en tapant son pseudo après un @, c'est plus poli)

on ne se fait insulter parce qu'on est des femmes mais parce qu'il y a des cons tous simplement.
Non, si c'était le cas, les insultes qui toucheraient les hommes dans le rue seraient les mêmes que celles qui toucheraient les femmes.
Une femme qui se fait insulter de pute, de suceuse, qui se prend des remarques sur son cul, ses fesses, à qui ont propose de baiser seulement après un bonjour et qui se fait traiter de thon / morue pour avoir répondu non / ne pas avoir répondu, qui récolte bruits de bouche et sifflements comme à un chien, etc (je prends des exemples persos) elle est insultée pas seulement parce que c'est des cons, mais parce qu'elle est une femme et qu'il y a des hommes (que tu classes dans la catégorie "cons") qui pensent que du coup, ils leur est dû de pouvoir la traiter comme ça.
C'est pas "juste des cons", c'est des personnes qui pensent que la femme est un objet, est un bout de viande, donc elle est à leur disposition. Si elle n'est pas réactive? C'est une pute, un thon, une salope.
Sur le topic du harcèlement de rue, tu verras que L'IMMENSE MAJORITÉ des témoignages ne parlent pas du simple "bonjour" ou du compliment-poli-d'un-mec-qui-insiste-pas, mais bien de harcèlement à caractère sexuel et/ou insultant.

Après, que la vidéo de Marion Seclin ne soit ni claire ni forcément tout le temps pertinente, ok. Mais faire semblant de ne pas comprendre de quoi on parle quand on parle en général du harcèlement de rue (on en a beaucoup parlé dans la presse, y'a eu des vidéos de sorties, des tonnes de témoignages, etc) en répétant encore et encore "les hommes sont aussi victimes d'insultes et d'agressions" mouais, je trouve ça de mauvaise foi.

Quand j'habitais en France je me faisais souvent aborder dans la rue et le plus souvent c'était à caractère sexuel (je précise bien "sexuel", pas d el'ordre du "vous êtes charmante", ce genre de commentaire il était plutôt marginal face aux insultes), et dire poliment qu'on est pas intéressée / qu'on est casée dans la moitié des cas ça me valait des insultes. Du coup à force les "vous êtes charmante madmoizelle" de la part d'un inconnu (qui le dit à quasi toutes les filles qui passent :rolleyes:) 3 fois dans la journée, quand il est calé entre 4 mecs qui vont ont insulté / fait des remarques sur votre cul / vous ont proposé de "monter passer du bon temps" / "non merci / "sale pute" dans la journée, désolé de trouver ça agacant, hein.
 
Dernière édition :

@Chacha7 Le harcèlement de rue c'est tout contact avec une personne perçue comme femme pour le simple fait que c'est une femme. Donc, même un bonjour poli, s'il est adressé à quelqu'un parce que c'est une femme ce sera du harcèlement (harcèlement parce que si c'est un bonjour sous ce prétexte ça va arriver souvent). On considère que la présence d'une femme dans la rue ne mérite pas le même traitement qu'un homme lambda. On te réduit donc a ton potentiel vagin ou a un simple statut d'objet de décoration. C'est déshumanisant, ce n'est pas demandé, c'est répétitif, c'est sur la base du genre, et c'est dans la rue, c'est donc du harcèlement du rue.
Ce message me fait me sentir faible, me fait plus de mal que les remarques dans la rue, en lisant ça j'ai l'impression qu'on est fragiles, on doit s'offusquer pour un bonjour, dénoncer et appeler de l'aide...comment voulez-vous que je me sente forte si on me dit de pleurer pour un bonjour ?
@SandySweet :fleur: loin de moi l'idée de vouloir te faire du mal. Je suis désolée d'avoir pu te faire ressentir cela :fleur:. Tu n'es pas faible, nous ne sommes pas faible. Nous n'avons pas à nous offusquer d'un bonjour, par contre nous avons le droit de vivre nos vies quotidiennes comme de simples personnes lambda. Ce qui est triste et qui peu donner envie de pleurer c'est de réaliser que la société dans laquelle on vit est misogyne. Crois en toi, en ta légitimité à être dans la rue et à poursuivre toutes tes activités comme bon te semble. Tu n'as pas le devoir de dénoncer les attitudes irrespectueuses que tu peux subir, par contre tu en a le droit et tu peux le prendre. Notre force est de nous rendre compte que malheureusement, nous sommes avant d'être des personnes, des vitrines ou des objets de convoitises et de ne pas nous laisser faire. Nous avons du courage à revendre et du soutient à nous donner. Notre éducations, notre culture, notre société est misogyne, mais à force de dénoncer, à force de ne pas se laisser faire nous éveillons notre entourage, et faisons bouger les lignes. Grâce aux personnes qui ont osées se plaindre du harcèlement de rue c'est maintenant un phénomène qui a un nom et dont on parle. Nous sommes maintenant capable de le reconnaître et donc de ne plus l'accepter si on le souhaite. Contrairement à nos mère qui l'ont toujours subies sans toujours s'en rendre compte parce que systématique et bien établit dans leur société. Donnons nous le droit de dire non et le droit de ne plus nous laisser faire.
 
ou bien est-ce pour nous transformer en pleurnichardes ?
comment voulez-vous que je me sente forte si on me dit de pleurer pour un bonjour ?
Où diable as-tu donc lu qu'il fallait "pleurer pour un bonjour"? :eh:

Ce qui est demandé c'est du respect de la part des hommes vis à vis des femmes dans la rue, de comprendre pourquoi oui, un bonjour peut-être mal pris (avec l'exemple du 10ème du dixième de la journée). Je rappelle que les vidéos de Marion s'adressent d'ailleurs à eux et à tout ceux qui "justifient" le harcèlement de rue, à cause des vêtements portés par exemple.
Ce message me fait me sentir faible, me fait plus de mal que les remarques dans la rue, en lisant ça j'ai l'impression qu'on est fragiles, on doit s'offusquer pour un bonjour, dénoncer et appeler de l'aide...
Perso je me sens plus insultée par un type qui va me traiter de pute parce que je me suis pas arrêter lui taper la causette car c'est le 3ème à m'avoir dit en 10 minutes "mademoiselle vous êtes charmante" que par une fille qui a vécu le harcèlement de rue et qui explique que les mecs qui abordent uniquement les femmes (et non pas les hommes) les réduisent à leur statut de femme et/ou un statut d'objet, mais j'entends bien que si tu n'as jamais vécu une seule fois de ta vie des remarques insultantes / à caractère sexuel / qui t'objectifie de la part d'inconnus dans la rue, ça peut être franchement difficile à comprendre.

La vidéo de Marion ne disait pas non plus dans mes souvenirs qu'ils fallaient forcément "s'offusquer, appeler à l'aide" ou "pleurer" pour un bonjour, comme je l'ai dis plus haut elle essaie de faire comprendre pourquoi même un bonjour peut-être mal pris. ça veut pas dire "SOYEZ FRAGILES ET PLEURNICHARDES LES MEUFS" mais seulement "eh les mecs qui abordaient des meufs dans la rue, même poliment (alors que vous aborderiez pas du tout des hommes pareil :rolleyes:), voilà pourquoi même poliment oui ça franchement ça peut saoûler, comprennez que souvent vous allez être le dixième de la journée à faire ça" (je rajoute du coup: "sachant qu'en plus le "bonjour poli avec compliment" est souvent suivi d'insultes si les femmes ne répondent pas, et que le "bonjour poli avec compliment" bah pour beaucoup de femmes c'ést pas franchement ce qu'elles entendent en majorité")

Est-ce qu'on doit interdire à la majorité de femmes qui apprécient cela de recevoir des compliments dans la rue au nom de la minorité qui se fait insulter ?
Une majorité?
Euh... le harcèlementde rue a des bases concrètes aux dernières nouvelles.
"En avril dernier, à l'occasion de la semaine internationale contre le harcèlement de rue, le Conseil à l'Égalité femmes-hommes dévoilait un rapport alarmant. 100% des utilisatrices des transports en commun en France ont été victimes au moins une fois dans leur vie de harcèlement sexiste ou d'agressions sexuelles. Dans la moitié des cas, les victimes sont même mineures. L'enquête menée par Hollaback! et l'université de Cornell permet de mesurer un peu plus l'étendue des dégâts. En France, 82% des femmes ont ainsi commencé à être victimes de harcèlement de rue avant 17 ans. Parmi elles, 65% affirment avoir été harcelées alors qu'elles n'avaient pas encore 15 ans. En d'autres termes, 65% des femmes en France ont déjà été regardées avec insistance, insultées, voire touchées par des hommes dans la rue ou dans les transports en commun alors qu'elles étaient encore au collège. L'enquête va un peu plus loin puisqu'on apprend que 76% des Françaises ont déjà été suivies par un ou plusieurs homme(s) de telle façon qu'elles ne se sentaient pas en sécurité. Elles sont même 23% à avoir subi ce comportement menaçant au moins 5 fois dans leur vie. Preuve que les femmes ont autant peur du harcèlement de rue que du slut shaming, Hollaback! nous apprend que plus de la moitié des Françaises ont déjà changé leur façon de s'habiller par peur d'être interpellées ou insultées. Enfin, dans la majorité des cas, les témoins de harcèlement de rue ne sont pas venus en aide aux victimes." (source ici)

Et en admettant que les proportions soient inversées, doit-on sacrifier la minorité au nom de la majorité?
Mais c'est quoi au juste déjà le "sacrifice demandé" aux hommes "poliment" qui abordent les femmes dans la rue? (de mon expérience en France et de celles de toutes mes potes dans la majorité des cas c'est pas "poliment", faudrait des chiffres mais ça me fait un peu sourire ce genre d'affirmation :lol:)
De ne plus aborder des inconnues dans la rue? Wooh, such sacrifice hein, comparer au fait que, de l'autre côté, tu te prends des insultes, t'as des mecs qui te suivent, que la peur du viol et des agressions sexuelles restent malgré tout présente pour beaucoup quand je genre d'abordage se fait la nuit, mais OKAY t'as pas le droit d'estimer qu'un "bonjour poli" ça te saoule aussi, quand bien même ton expérience perso te fait dire que ce "bonjour poli" sera dans la plupart des cas suivi soit d'insulte(s) si tu réponds pas, soit d'insistance de la part du mec qui considère que si tu lui a répondu "merci" ou un truc du genre, c'est que tu te DOIS de continuer la conversation avec lui (voire de baiser avec lui si tu lui as répondu en souriant, car si une meuf te souris c'est open bar dans l'esprit d'un certain nombre de gars, elle est obligé de te sucer sinon c'est qu'une sale pute qui te fait des promesses non tenues :lol:)

Aussi, autre chose: je vis dans un pays où il n'y a pas d'harcèlement de rue. Pas du tout. Les mecs n'abordent pas spécifiquement les femmes dans la rue (dans le sens de "aborder différemment les femmes des hommes quand on est un homme, c'est à dire avec pas du tout les mêmes buts"). Quand des gens en abordent d'autres dans la rue ce n'est pas genré: des hommes comme des femmes se font abordés dans la rue par des hommes comme des femmes pour demander leur chemin, et c'est tout. Rien de plus.
Et scoop: les hommes de ce pays le vivent bien. C'est pas un pays où les hommes ne trouvent pas de copines (existerait-il d'autres endroits que la rue pour faire des reconcontres amicales et/ou sexuelles? :lunette:), les gens se mettent en couple, ça va :dunno:
Il viendrait à aucun homme dans ce pays l'idée d'aborder une femme inconnue dans la rue pour leur faire des compliments sur leur physique, ou simplement leur taper la causette. Et encore moins d'insulter gratuitement des femmes, de les siffler comme des chiens, de les suivre jusqu'à chez elle, de commenter leur cul, etc.
C'est même pas un pays de méchantes-féministes-castratrices qui interdiraient ce comportement aux hommes comme le caricaturent certain.e.s à propos des pays scandinaves par exemple, non, c'est un pays assez sexiste (mais dont le sexisme s'exprime pas forcément pareil ni dans les mêmes sphères qu'en France, ni avec la même représentation des femmes).

Du coup j'ai franchement du mal à voir en quoi c'est si atroce que ça de sacrifier son envie de faire des compliments à des inconnues dans la rue quand tu vois les témoignages s'ammonceler de femmes qui disent être génées par cela, surtout que le contexte a déjà été expliqué je sais pas combien de fois: le harcèlement vient de la répétition. Le mec en question qui dit un compliment poli à une inconnue dans la rue ça va peut-être être la seule et unique fois qu'il dit ça en 5 ans, peut-être, mais il faut prendre en compte que pour une femme ça va peut-être être le dixième de la journée / le 100ème du mois / que pour elle la plupart du temps ces "compliments" sont suivis d'insultes quand le mec comprend que non, il la serrera pas / que ce "compliment poli" il s'inscrit peut-être (surement d'après mon expérience perso en France) dans un contexte plus global d'une semaine où d'autres mecs dans la rue l'auront insultée, suivie voire même touchée.
 
Dernière édition :
Hola tout le monde !:) Il y'a un dénomme qui tient une chaîne nommée "Le Raptor dissident" qui a fait une vidéo en réponse à celle la . Une vidéo que je n'ai pas vu en entier mais qui semble mépriser les propos de @Marion Seclin dans cette vidéo . Je dis ça pour si jamais vous voulez allez la voir jetez un coup d’œil aux propos de ce "charmant" monsieur . XD
 
  • Big up !
Reactions : Manea

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes