@jorda
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

@MorganeGirly au temps pour moi ! Je ne savais pas du tout ! du coup il n'y a pas de mot pour dire plus précisément ce qu'on entend par "blanc" ? J'ai l'impression que ce qu'on entend par une personne non-racisée (en France en tout cas) serait quelqu'un avec des traits d'Europe de l'Ouest/Nord, il y a pas un mot pour dire ça ?
 
@celacanto
On pourrait utiliser le terme de "goths". Il me semble que l'Europe entière a connu une invasion de Wisigoths, Ostrogoths etc. à une certaine époque.

On pourrait dire Gallo-Romains aussi mais je sais pas s'ils sont montés jusqu'en Scandinavie.
 
@Nastja c'est plutôt l'inverse, avec les scandinaves qui sont venus peupler le reste de l'Europe si je me souviens bien.

J'ai lu récemment un livre qui parlait de variation de sépia. J'aime bien
 
C'est drôle, à la fois je ressens la même chose et à la fois pas vraiment...

Je suis Réunionnaise, de mère malbaraise (= créole d'origine indienne hindoue) et de père yab (= créole d'origine métropolitaine). Je crois qu'à La Réunion les différences culturelles/ethniques, et surtout leur métissage, sont tellement vus comme des richesses, que les questions ne m'ont jamais posé problème. C'est assez normal de demander quelles origines tu as. Non seulement parce que "la façon dont tu es composé.e" raconte beaucoup de choses sur toi, mais aussi parce que personne n'est "Réunionnais de souche", tout le monde vient d'un autre pays (de par l'esclavage et l'engagisme en grande majorité).

Par contre, ça a été différent quand je suis arrivée en métropole. Parce que mon métissage est davantage vu comme quelque chose d'anormal, et on me l'a fait très vite ressentir. Je sens bien que là, le "tu viens d'où" ne veut plus du tout dire "j'ai envie de connaître ton histoire", même si c'est pas forcément conscient ni méchant.

Et ça a été pire en Allemagne, où le métissage est encore moins fréquent qu'en France. A CHAQUE FOIS, on ne me croit pas quand je dis que je suis Française et ça m'exaspère franchement. (Déjà, j'aurais quel intérêt à mentir ?! ) Je me tape des "Mais non, tu peux être être juste Française, tu dois venir d'Amérique Latine toi non?" ou "Toi t'es un petit peu trop noire, en tout cas pas assez blanche pour être Française" ou "Tu as l'air trop exotique pour être une vraie Française". Ca fait mal d'entendre ça. Ils ne pensent pas à mal, mais je ne rentre pas dans les cases qu'ils se sont imaginées.
Mais avec le recul j'ai commencé à réaliser que la plupart du temps, en France métropolitaine, quand les gens me demandent "tu viens d'où"... Ce qui m'embête c'est leur ton, qui ressemble exactement à celui des Allemands quand ils me disent que je suis un peu trop noire pour être Française.
Et là tu te dis : Mine de rien, y'a encore pas mal de boulot pour faire bouger les mentalités.
 
du coup il n'y a pas de mot pour dire plus précisément ce qu'on entend par "blanc" ? J'ai l'impression que ce qu'on entend par une personne non-racisée (en France en tout cas) serait quelqu'un avec des traits d'Europe de l'Ouest/Nord, il y a pas un mot pour dire ça ?
Mais est-ce que trouver un autre mot que "blanc" serait plus précis en fait? Qu'est-ce qu'être blanc au juste? Comment définit-on ces traits d'Europe de l'Ouest/Nord? Est-ce que les Européens de l'Ouest/Nord sont vraiment pareils alors qu'une fille brune à la peau mate peut être autant identifiée comme européenne blanche qu'une fille blonde à la peau claire? Dans ce cas, il faudrait aller dans une classification extrêmement précise des "morphologies" et les associer à des "types ethniques" ce qui est en fait ce qu'ont tenté de faire les scientifiques du XIXe siècle et qui ont aboutit à des classifications racistes.
La réalité c'est que les catégories noires/blanches/asiatiques/métis sont floues et arbitraires par essence parce qu'elles découlent de nos perceptions sociales. Il me parait impossible et dangereux de tenter de catégoriser plus précisément ces catégories en fonction de caractéristiques physiques.

Si ce qui te parait ennuyeux c'est de qualifier de "blanc" des gens originaires d'Europe alors qu'il y aussi des Asiatiques ou des Arabes à la peau claire, dis-toi qu'en fait le terme "blanc" ne se réfère à aucune réalité. Si tu demandes à un enfant de dessiner une personne à la peau "blanche" de son entourage, il ne choisira pas un feutre de couleur blanche mais de couleur rose. De même qu'une personne noire à la peau très foncée pourra éventuellement être dessinée noire mais pour une grande partie des personnes dites noires, l'enfant choisira plutôt un feutre marron.
Parce que la couleur noire dans une grande partie des cas et encore plus la couleur blanche ne se réfèrent pas à la véritable couleur mais à une construction sociale et en cela, ça ne me parait pas si gênant d'utiliser ces mots arbitraires pour décrire un concept socialement construit.
De même qu'en France, on utilise le terme "de type asiatique" pour désigner une personne en n'y incluant pas les personnes originaires du sous-continent indien. Pourtant, elles sont techniquement Asiatiques aussi puisque l'Inde, le Pakistan, le Bangladesh etc. sont en Asie! Et si on se met à faire comme les Américains en incluant les personnes du sous-continent indien parmi les "Asiatiques" hé bien on regroupe des physiques très différents. Le terme "asiatique" utilisé pour décrire un physique est donc également imprécis, comme en fait tous les termes qu'on utilise pour décrire des catégories physiques basées sur des critères ethniques, parce qu'entre les brassages de populations et les différents groupes ethniques cohabitant sur un même territoire, c'est très difficile de trouver des termes qui pourraient refléter une réalité génétique, géographique et culturelle aussi nuancée que la réalité.

En plus, le piège c'est un peu qu'en France, avec notre vision "universaliste" de la société, on se focalise beaucoup sur l'apparence pour parler de racisme, sans vraiment reconnaitre les ramifications sociales et culturelles du racisme, comme si le racisme se résumait à insulter quelqu'un qu'on voit dans la rue parce qu'il est noir ou asiatique, mais pas à le traiter différemment de manière générale.
Les Américains et d'autres sociétés font beaucoup plus le lien entre l'expérience partagée du racisme et l'assignation raciale, ce qui explique qu'ils reconnaissent quelqu'un comme noir alors qu'il n'a pas forcément vraiment la peau foncée ou des traits très caractéristiques des Afro-Américains : l'idée c'est que ton héritage racial et la case dans laquelle la société te met peut jouer un grand rôle dans ta construction personnelle, au-delà de ton physique. Je trouve que chercher un terme qui soit le plus précis possible pour décrire le physique "racial" d'un individu gommerait en partie le fait que la race est une construction sociale et non biologique, parce qu'on effacerait alors le côté "assignation" que portent les mots servant à définir nos catégories raciales.

J'imagine que si le terme de "blanc" parait vraiment inapproprié, on peut simplement dire "de type occidental" ou "de type européen", en sachant que ça exclura d'emblée des personnes racisées qui sont occidentales et européennes depuis plusieurs générations.
 
@MorganeGirly je pense qu'on s'est pas comprises, je ne cherche pas à définir ce que veut dire "blanc" pour avoir une définition précise qu'on pourrait coller à des gens et en exclure d'autres, je sais que les gens à la peau claire ne sont pas littéralement blancs (quoique sans voir le soleil pendant deux mois je m'en suis rapprochée dangereusement...) et que ce qu'on appelle "blanc" est une construction sociale (j'ai cité plus tôt mes amis qui sont perçus comme blancs au Brésil et racisés en France, et inversement j'ai plusieurs amis français qui s'identifient en tant que racisés et sont perçus en tant que tels ici que dans mon regard de brésilienne j'aurais pas vraiment perçus comme racisés s'ils n'avaient pas fait la remarque). Je sais ce que "blanc" veut dire dans ce contexte mais, comme @Ann-ly l'a souligné dans son post, on peut très bien être blanc (dans le sens avoir la peau claire) ET racisé, ce qui peut porter à confusion. Je cherche pas a rentrer dans un débat sur quelle est la morphologie ou l'ethnie des blancs, je pense juste que cette terminologie de "personnes blanches" et "personnes non-blanches" rend la discussion moins accessible aux personnes par forcément très "woke" et/ou informées sur le sujet, qui peuvent du coup comprendre blanc=peau claire. C'est tout.
 
  • Big up !
Reactions : Nastasja
@celacanto Oui j'ai très bien compris ce que tu voulais dire, je ne comprends pas en quoi ce que j'ai répondu ne s'applique pas à ton questionnement :hesite: L'idée c'est qu'il n'y a pas de "bons mots" qui pourrait s'appliquer à ce que tu veux décrire et il n"y a pas du tout besoin d'être "woke" pour comprendre de qui on parle en disant "les blancs", bien au contraire (je dirais que c'est plutôt les gens qui se questionnent sur le sujet qui vont trouver le mot étrange) :fleur:
 
Dernière édition :

Victoria Grace

Capitaine Greluche
@MorganeGirly
Un peu en retard, j'étais plongée dans d'autres choses ...

Je vais faire mon troll mais de mon point de vue extérieur, les Français en général et le gouvernement Français en particulier sont souvent condescendants avec les autres nationalités. :cretin: (pas taper)

Sur tes propos j'ai envie de te dire : oui et non.
Il y a bien sûr toute la construction sociale de la blanchité mais la perception des différentes ethnies en Europe ne s'accompagnait pas forcément d'une question de telle ethnie qui serait plus ou moins blanche qu'une autre.

C'était vraiment la réflexion autarcique de base : il y a notre groupe/ethnie/nationalité/région, qui est par nature physiquement et mentalement différent des autres groupes et qui est supérieur aux autres groupes.
La hiérarchie entre les groupes se faisait plutôt sur base d'une proximité géographique ou culturelle (plus un groupe était culturellement proche, plus il était valorisé), sans que la notion de la couleur de peau soit mise en jeu ou entre en ligne de compte.
C'est une mentalité qui a perduré encore assez longtemps, je lisais hier dans une BD de 1965 : A est d'origine modeste, donc il devrait bien s'entendre avec B et C mais B et C sont du Nord, A est un méridional, les caractères sont différents (la partie en gras est écrite en toutes lettres, Michel Vaillant, Le 8e pilote si vous voulez vérifier)
 
M

Membre supprimé 335463

Guest
Je trouve que chercher un terme qui soit le plus précis possible pour décrire le physique "racial" d'un individu gommerait en partie le fait que la race est une construction sociale et non biologique

@MorganeGirly Je trouve ça dangereux ce que tu dis. L'anti-racisme, c'est de ne pas hiérachiser les types humains. Pas de dire qu'ils n'existent plus du tout et n'ont aucune réalité autrement que sociale.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Certains aspects attribués aux "races" peuvent être des constructions sociales, si tu préfères. Mais conclure qu'il n'y a aucune réalité biologique derrière, c'est... Faux. Conclure à une différence, ce n'est pas conclure à une hiérarchie (et sous-entendre le contraire, encore une fois, ce serait un peu limite, car ça voudrait dire que la réalité va te rendre raciste puisqu'une différence existe, alors que je présume que non). Désolée, mais ça m'énerve de lire ça. On dirait presque que reconnaître une différence biologique reviendrait à donner raison aux racistes, alors que non, l'existence d'une différence ne veut pas dire que cette différence justifie une différence de considération et de droits humains !
Surtout que tu critiques le fait de ne faire qu'au visuel, mais au final, considérer que les "blancs" ne sont pas une réalité sous prétexte que le white passing existe, je trouve que c'est clairement ne faire qu'au visuel. Car dans les deux cas, à un niveau biologique, les deux n'auront pas les mêmes possibilités de greffes sur une personne malade, quoi. Donc la différence, elle se fait là aussi, même si tu ne l'as pas vue.
 
@Aspiole
Tout d’abord je suis vraiment navrée pour tes problemes de santé.

Par ailleurs, je me permets de rajouter mon gain de sel car je me sens un peu concernee par ce que tu racontes (je suis medecin dans un service de greffe de moelle, donc on est bcp confronté aux problèmes d’HLA)
Il n’y a pas que les enfants de couple metisse qui se retrouve dans la même situation que toi, certains enfants de couples « non mixtes » n’ont pas de donneur sur le ficher de don de moelle et ce n’est pas seulement une question « d’ethnie ». Chaque parent transmet 50 % de son HLA (il a souvent deux copies différentes, ça fait parties des alleles humaines avec la plus grande diversité, des milliers de formes differentes de ces genes existent dans l’espece humaine, versus 3 options pour le groupe sanguin par ex: A, B, O, qui peuvent se combiner pour former une quatrieme option AB)
et donc crée un nouvel etre à part entière avec une copie HLA prise de maman, une copie HLA prise de papa. Il est vrai qu’il y a plus de chance que ton HLA ressemble à celui d’une population donnée si tu es issues de celle-ci, c’est la genetique des populations (plus de yeux bleux dans le nord, plus d’hemochromatose en bretagne etc...) et donc que tu trouves un donneurs parmis les gens qui te ressemblent gentiquement . Le vrai probleme c’est qu’en France, alors que c’est une population plutot mixte, avec pas mal de brassage genetique il y a tres peu de donneur de moelle et donc les chances d’avoir un donneur qui match se réduisent si nos deux parents ont des origines eloignées (une japonaise et un bresilien pr exemple), mais ça ne devient pas impossible et plus de gens s’inscrivent sur les fichiers de donneurs de moelle, plus il sera representatif de la population mondial et tout le monde aura un donneur.

bref inscrivez vous sur les registres de don de moelle la prochaine fois que vous allez donner votre sang.

Et bon courage à toi, je comprends ta colère et la difficulté de ta situation (mais je ne pense pas pour autant qu’on puisse parler de race biologique en se basant sur le HLA).
 
Dernière édition :
Par contre j'ai un autre exemple en faveur de cette différence biologique entre ethnies. Apparemment, les est-asiatiques en très grande majorité n'ont pas d'enzymes pour detoxifier l'alcool, ce qui fait qu'ils tiennent en général beaucoup moins bien l'alcool que d'autres ethnies.
EDIT : une vidéo qui en parle aussi :
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes