Marine Hawley;3428338 a dit :
La partie où Mourad parle, vers 11 minutes, est super intéressante je trouve. C'est fort d'avoir quelqu'un qui "fait" ce genre de choses qui témoigne, tout en ayant un point de vue assez objectif sur le sujet, et qui raisonne sur le pourquoi de ce comportement.
carrément!
et le passage où elle essaye de s'expliquer avec les hommes attablés à la terrasse d'un café est glaçant.
 
Hm, je ne dirais pas que c'est toujours le même type de gars qui insulte les femmes.
Dans la petite ville de Concarneau, dans un bar, un mec, bien blanc hein, style surfeur on va dire, commence à me parler, au début de manière correcte. Comme mes potes s'en allaient, je les ai suivi en souhaitant gentiment une bonne soirée au gars.
Et là, j'entends : putain, sale pute !
Je suis allée le voir en disant que je n'avais pas bien entendu ce qu'il avait dit, que ça m'avait grincé dans l'oreille. Et là, j'ai été assez surprise de la solidarité de mes potes mecs qui se sont mis en cercle autour du gars en lui demandant de s'excuser.
Alors là oui, quand y'a d'autres gars, ils font profil bas...Lui baissait les yeux et a dit : mais vous comprenez pas, j'ai trouvé votre pote magnifique et tout, j'ai pas su quoi dire donc j'ai sorti ça...

Mouais.
 
Je suis globalement d'accord avec la plupart d'entre vous.
Je ne vois pas en quoi le choix du quartier change quelque chose. Je me fais emmerder quasi quotidiennement en plein coeur de Paris dans des quartiers plutôt aisés, que je sois en jupe et maquillée, ou en pantalon, pull, et grosses cernes... Je me fais sûrement plus emmerder en jupe, mais pas seulement !!!
Ce n'est pas vraiment le vêtement, dans la tête de ces types, qui importe. Non, pour eux, une femme c'est un objet que l'on peut s'approprier et elle n'a pas le droit de refuser ou de s'offusquer de cette "délicate" attention....
Bien sûr, je me fais emmerder par toutes sortes de types, par des ados, des jeunes adultes, des trentenaires, des vieux... des blancs, des noirs, des arabes, de tout !
Par contre, il est vrai que le langage le plus cru vient des mecs d'origine étrangère, aussi à cause du recoupement si fréquent entre pauvreté économique et sociale et immigration. Ces mecs là parlent plus crûment parce que c'est aussi leur moyen d'expression, (même entre eux), et que souvent on leur apprend peu ou pas le respect de la femme.
Mais il y a aussi des gros pervers blanc, en costard, bien sous tous les rapports extérieurs qui sous son langage plus fleuri et courtois, dans un premier temps, n'en a pas moins le même objectif...

Je pense aussi que le problème ne se limite pas à une question de pauvreté social. C'est un problème plus général commun à la France, la Belgique, certains pays du sud de l'Europe : le machisme généralisé et accepté. Comme le disent d'autres filles avant moi, c'est "normal" de draguer, "normal" d'aborder une fille qui marche seule, et en plus c'est flatteur et sympathique, disent la plupart des garçons, mais aussi des filles, qui adorent les compliments...
Non, moi je veux juste marcher tranquille dans la rue, aller en cours, aller au boulot, peu importe... Les hommes, eux, ne se font pas emmerder, alors ? C'est bien une inégalité, non ?
En Allemagne par exemple je ne me fais jamais accoster. Et il y a aussi des populations immigrées, mais non, on me fout la paix. Différence de culture, sans doute...
 
Il dit également que les femmes sont quasiment toujours représentées nues ou presque - que ce soit pour vendre une voiture ou dans les séries (Alerte à Malibu et ce genre de choses) et que donc la frustration est assez énorme. Pour tous les hommes, étrangers pas étrangers terrestres et pê même extraterrestres .

Le monde engendre une frustration constante. Les hommes sont touchés également: la nouvelle mode de nos mag féminins (et soi-disant féministes) étant de nous abreuver les yeux (sisi ça se dit) avec les pecs-boys : de + en + de mecs vont être en mesure de complexer, de + en + de femmes vont avoir cette frustration de n'avoir que choupinou-buveur-de-bière-et-ça-se-voit-un-peu-dans-le-bidou à la place d'un pecs-boy dans leur lit/vie...
L'envie engendre la frustration de ne pas avoir et la frustration n'engendre pas le bonheur. (En même temps je suis pas d'une nature très positive donc j'espère que ça ne durera pas tout en pensant que ça empirera...)
 
Je veux pas attiser les débats sur les "races" ni le "quota" "d'étrangers" ou de "français d'origine étrangère" (notez les guillemets, je ne veux offenser personne), mais personnellement, les deux dernières fois où j'ai subi ce genre de vocabulaire, dans ma petite ville du roi Henri IV, bah c'était deux petits papis aussi français que le camembert. L'un m'a traité de pute alors que je traversais allègrement au passage piéton en jupe (qui s'approchait du tailleur vu que je sortais d'un entretien) et que je l'avais obligé à s'arrêter alors qu'il était à vélo. L'autre m'a demandé si je ne voulais pas aller lui faire une petite gâterie dans un coin du bar.
Peut-être que ça touche plus une certaine partie de la population, que la précarité et les tabous ont quelque chose à y jouer, mais ce n'est pas une généralité et ça touche beaucoup plus de gens, m'est avis.
 
S

slippin

Guest
Jack Parker;3428154 a dit :
Le jour où on apprendra à faire la différence entre milieu social et origines, on aura fait un putain de grand pas en avant.
Je comprend pas vraiment ou tu veux en venir, tu pourrais approfondir ?

Sinon je suis arabe ( bon oui je le dis pour qu'on ne me taxe pas de raciste car je suis loin de l'être même si c'est un peu facile comme argument ) et je dois dire que je ne me fais emmerder seulement que par des arabes, qu'ils soient jeune et wesh, clando ( c'est à dire ou tu sens à des kilomètre qu'ils n'ont pas de papiers) ou vieux degueulasse.
Jamais par d'autre, après je ne comprends pas qu'on puisse remettre ce machisme ( je ne parle pas d'autre chose comme les vols ) sur le fait qu'ils soient issuent d'un milieu defavorisé, car non être pauvre n'accroît pas les chances d'être machiste, la mentalité, par contre oui, car il faut dire ce qui est, la plus part des garçons arabes sont élevés selon la mentalité globale de leur pays d'origine, c'est à dire ici que le mec c'est le roi il a le droit à tout et la femme ne sers qu'à être utilisé. Et ce n'est pas la faute au manque d'argent, mais à la manière dont ils ont été élevé. ( après oui tous les garçons qui grandissent selon cette vieille mentalité ne deviennent pas machiste et je n'ai jamais dis que tous les arabes élevaient leur enfants selon cette mentalité ).
D'ailleurs ils peuvent même l'avoir sans avoir été élevé comme ça, ma meilleure amie pour preuve se soumet tous le temps à son petit ami, alors que sa grande soeur est l'exemple type de la femme moderne et indépendante. Je précise quand même que la grande soeur est allé dans un lycée a majorité blanche et que ma meilleure amie a majorité arabe/noir, on peut donc dire le comportement des fréquentations influent tout autant sur la personnalité, mais bon c'est pas une surprise ça.
Sinon je tiens aussi a rajouté que même sans le montrer comme dans le reportage, les machistes ne font pas toujours des remarques à des filles, j'en connais ( comme le copain à ma meilleure amie ) qui n'en feront jamais mais qui soumettent vachement leur copine, genre "tu t'habilles pas comme ça, tu sors pas sans moi, tu vas pas à cette fête" etc, qui préfère avoir une copine "hallal", vierge toute gentille et soumise, mais qui vont se taper de "grosse chienne" à côté.

Et je suis désolée mais il faut dire ce qui est, ce comportement est a majorité arabe ( et ouais, je vois rarement des occidentaux être aussi fermé d'esprit et aussi machiste en comparaison ( évidemment qu'il y en a mais par rapport aux arabes qui le sont c'est une minorité ) ) .

Après je ne pense pas que dire la réalité comme elle est fait de moi une raciste, je n'ai rien contre les arabes mais disons que je ne supportes plus la mentalité qui les domine en général, j'ai eu la chance de ne pas être élevée comme ça, pareil pour mes frères même si c'était toujours mes soeurs qui faisaient le ménage pendant que mes frères jouaient à la play..
 
Miyun;3428209 a dit :
Je suis d'accord sur le fait que les plus chiants, ce sont les arabes, même si la phrase peut choquer. Mais avant d'avoir des origines maghrébines, ils sont français, et ils n'ont juste reçu aucune éducation, même pas le respect le plus basique. Ça tient plus à l'histoire et à l'environnement qu'aux origines, comme disait @Jack Parker. Et à la connerie aussi.

Ils ne connaissent le maghreb que de loin, deux ou trois semaines de vacances tous les étés, ils ont la même attitude là-bas et on ne les aime pas non plus là-bas (cf ma belle-soeur marocaine début juillet : "c'est l'horreur, il y a les français qui sont arrivés on peut plus être tranquille !" ).

Sinon, je suis la première à faire gaffe à ce que je porte en fonction de par où je passe (Voltaire si tu m'entends), et la première à le déplorer. Mais seule, j'ose pas les rembarrer. Et faire un sourire, j'ai pas forcément envie. Si on pouvait juste nous laisser tranquilles...
c'est vrai que je me suis mal exprimée, et c'est d'ailleurs les français d'origine maghrébine qui sont les plus lourds. J'ai une amie marocaine, arrivée en France il y a 2ans, et elle est vmt choquée par ce que font ces mecs, elle me disait que jms ils n'auraient ce comportement au maroc, ce manque de respect. D'ailleurs, paradoxalement, c'est elle qui en a le plus peur, car comme elle dit "je sais de quoi ils st capables".
Après, on pourra chercher des raisons sociologiques, historiques et autres, qu'ils st déracinés, n'ont pas trouvé leur place en France ou ds leur pays d'origine. Mais je trouve que ça ne les excuse pas, et même que c'est secondaire. Ce sont justes des weshwesh qui glandent toute la journée, n'ont rien à foutre, et font donc chier tout le monde. Et ce sont ces petits cons qui donnent une mauvaise image à toute leur communauté, car j'ai donné des cours de soutien dans le quartier du Mirail, le "ghetto" toulousain, et même si j'étais souvent la seule blanche quand j'y allais, je n'ai jms eu de problème là-bas ( qql regards peut-être, mais on ne m'a jamais abordé).

Dc voilà, ce que je voulais dire tout à l'heure, c'est que peu importe le quartier, l'endroit, c'est juste une minorité qui se croit tout permis, et je n'ai pas envie de leur trouver des excuses (manque d'éducation dû à leur milieu socio et autre...) qd ils nous traitent de cette façon. J'ai l'impression que quand on fait ça, on les place presque en victime, que "oh mais ce n'est pas de leur faute s'ils t'insultent, ils ne savent pas que c'est pas bien....". C'est pareil que lorsque les flics s'en foutent pck pour eux il n'y a pas de "réelle" agression, je trouve ça révoltant....

J'espère que ce film fera le buzz pour qu'on mette en lumière ce problème, que ces mecs prennent conscience que leur comportement est mauvais et qu'on en a marre
 
Antigone.;3428166 a dit :
Toute la difficulté est là. Aneessens, c'est un quartier que je connais bien (pêle-mêle et les librairies environnantes <3) et c'est effectivement un coin glauque, dangereux et terriblement sexiste. Les gens y sont excessivement pauvres, le milieu social est pourrave, et oui, il doit y avoir 95 % de personnes d'origine étrangère. Sauf que le problème, c'est pas l'origine, c'est le socio-économique. C'est vrai. Je suis d'accord, mille fois d'accord, mais l'an dernier, j'ai failli me faire violer dans ce quartier. Si les potes du taré qui m'a sauté dessus n'étaient pas intervenus, j'y passais. Motif ? J'étais seule, en journée, vêtue d'une robe courte, donc j'étais une pute, un trou, une salope, je n'attendais que ça.

Je rejoins les librairies en métro, le soir on ne passe pas par là, et sinon, j'y vais collée à l'amoureux. Et là, on se contente de me regarder en me faisant sentir que je suis une sale pute. Des fois, je me demande s'ils n'attendent pas un "merci de ne pas m'avoir agressée cette fois".

Ces personnes se conduisent comme des animaux. Il est prévu que l'on renforce la sécurité dans ces quartiers, et c'est plus que souhaitable. C'est devenu un ghetto. Et tant pis si ça manque de politiquement correct, parce qu'honnêtement, la compréhension, ça va deux minutes, mais c'est intolérable de risquer sa vie, sa chatte, dès qu'on fait l'affront de sortir seule.
J'habitais près de la gare du midi, j'ai tenu trois petits mois. C'était trop dangereux. Je suis aujourd'hui dans une commune où, là aussi, je suis la seule blanche du quartier, mais le niveau économique est moins pourrave, et.. bingo, tout va bien.

Je ne sais pas quelle est la solution. Je comprends que la police ait peur. J'ai peur. Toutes les filles ont peur dans ces rues (enfin, je le suppose, ou alors, elles sont inconscientes, parce que le danger EST réel).
Les amendes à 250 € promises en cas d'agression verbale ? Ca ne marchera pas (avec quoi vont-ils payer ?!) mais bon, allons y, c'est déjà une réaction.

Si on leur avait seulement permis de s'intégrer, si on leur avait seulement laissé une chance.. C'est notre faute, au fond.
Faut pas non plus se flageller. Ce n'est pas notre faute. Si ces gens viennent de pays où la femme doit juste fermer sa g*****, ce n'est pas de notre faute. Quand tu décides d'immigrer, en principe, tu dois aussi t'aclimater à ton nouveau pays d'ACCUEIL (car on accueille quand même ces gens, on ne les a pas délocalisés de force). C'est vrai que le problème est aussi économique, clairement mais je ne crois pas que l'argent soit synonyme d'éducation et ça, ça vaut pour toutes les nationalités ;)
 
Berlin_Est;3428319 a dit :
Vous me faites vraiment peur. Je passe ma vie en mini-jupe et je ne reçois jamais de remarques déplacées, on m'aborde de temps en temps mais c'est toujours très respectueusement et sans aucun air vicieux. Y a peut être des aimants à con?

Faut dire que je vis pas non plus dans la plus grande ville de France, mais en septembre mon fiancé est muté en banlieue parisienne pour un an, et franchement vous me faites flipper. Pourtant hors de question que je mette un jeans ( je supporte pas les pantalons, c'est désagréable et je me sens toute nue avec). Je crois vraiment que je vais me balader avec une bombe lacrymogène ou jamais sans mon mec. ( paranoïa bonjouuuur )
T'inquiètes pas :) Je vis en banlieue parisienne (dans le 93) , et j'ai eu bien moins de soucis que quand j'habitais a Paris même, ou quand j'habitais dans une petite ville de Normandie :)
 
Naeve;3428300 a dit :
Je dois vivre sur un nuage ou dans le monde des bisounours, je ne sais pas, mais je tombe toujours des nues quand j'entends toutes les filles qui disent qu'elles se font insulter violemment quand elles portent des shorts ou des jupes. En fait moi ça ne m'arrive jamais, comme Spiracle j'ai parfois droit à à des regards insistants ou des remarques du style " bonjour mademoiselle, t'es jolie " mais en général je réponds merci, bonne journée et on en parle plus.
Quand je voyais les mads qui en parlaient sur la veille permanente sexisme je me disais que ça devait être une différence culturelle entre la France et la Belgique et que je ne l'avais jamais remarquée à Paris quand je rendais visite à mon père parce que je me baladais toujours avec lui donc entendre parler de ce reportage m'a vraiment vraiment étonné.
Surtout quand je vois le post de Antigone. parce que je me balade souvent dans ce quartier et de jour devant chez Pèle Mêle et j'ai du mal à comprendre dans les termes " ghetto " ou " coin glauque " ( par contre c'est certain je ne m'y baladerais pas la nuit et dans les petites rues plus loin, pas en journée non plus ). Autant je ne remets pas en doute le fait que tu aies été presque violée un jour ( loin de moi cette idée ) parce que je pense que ça peut arriver dans beaucoup d'endroits, autant le côté systématique des désagréments que tu relates m'interpelle un peu. ( enfin, je me doute que tu ne mens pas mais je ne comprends pas pourquoi ça ne m'arrive jamais à moi )

Sinon, question pour les filles qui disaient qu'elles étaient révoltées par l'amalgame origine et milieu social, vous n'acceptez juste pas qu'on dise que ce ne sont que des étrangers qui sont responsables de ce type de comportement ( je suis à 100% d'accord avec vous ) ou vous n'êtes pas non plus d'accord avec les liens disant que si il y a plus d'étrangers qui ont ce type de comportement c'est à cause de leur milieu social qui est défavorisé ?
Pour donner mon avis sur la question je dirais qu'on en a strictement rien à foutre. Je veux dire par là, qu'est-ce que ça change? Certes, il y'a des mahgrébins mais ca amene quoi comme décisions? Quoi comme solution? Le sexisme de Rachid est le même que celui de Paul-André, savoir d'où il vient et l'expliquer par le biais de conditions sociales/Origines/Education je vois jamais où c'est sensé mener. Un mec riche n'est jamais macho? Ni francais de souche? Et ceux bien élevés, biens sous tout rapports, qu'est-ce qui leur est arrivé? Quand j'évoque mon opinion n me répond souvent "Oui mais Annie tu ne peux pas nier, qu'il y'a un nombre important de maghrébins dans ces agresseurs verbaux" j'ai envie de dire que j'ai peur. Encore une fois ca amène quoi comme solution? Pourquoi pointer du doigt ce fait? C'est certes un constat mais ca sonne comme une vérité générale, quelque chose de moins domptable, plus ancré. Alors que le francais de souche aura d'autres justifications diverses et variées, Rachid et ses potes on comme seules explications qu'ils soient maghrébins et en "difficulté".
Un connard reste un connard, que ce soit un connard blond ou un connard marocain, ca va changer votre reception de l'insulte? Si oui, il est grand temps de se remettre en question.

Je finirais par dire que j'ai vécu dans un quartier avec toutes races confondues, et un climat de grand respect etait toujours de mise. Y'avait des merdes comme partout, mais la femme c'était respect total. Une maman qui porte ses courses en passant un hall et tous les mecs installés en bande se levaient pour l'aider. Si on s'engueule avec ses parents, tes mais te disaient d'aller t'excuser, qu'il fallait les respecter. Quand une bagarre commencaient, la grande soeur venaient pour engueuler tout le monde. J'ai jamais eu aucun souci jusqu'à mes 16 ans environ, quand je m'échappais du quartier pour trainer en ville. C'est là que j'ai découvert, les mecs qui te suivent, te hélent, t'insultent. Est-ce que ca explique qu'un quartier de banlieue est plus sûr que la ville? Non, pas du tout. Ca dit surtout que c'est possible et rien dautre.
 
Malibu_Stacy;3428405 a dit :
Faut pas non plus se flageller. Ce n'est pas notre faute. Si ces gens viennent de pays où la femme doit juste fermer sa g*****, ce n'est pas de notre faute. Quand tu décides d'immigrer, en principe, tu dois aussi t'aclimater à ton nouveau pays d'ACCUEIL (car on accueille quand même ces gens, on ne les a pas délocalisés de force). C'est vrai que le problème est aussi économique, clairement mais je ne crois pas que l'argent soit synonyme d'éducation et ça, ça vaut pour toutes les nationalités ;)
T'es d'une violence inouïe dans tes propos.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes