Une mannequin « grandes tailles » en Une d'un magazine de fitness, l'initiative qui fait plaisir

18 Juin 2014
2 048
12 464
1 704
En fait, les techniques des tests de l'encre etc (et dans le canapé à parler de ses rêves), ce sont des techniques inventées au temps de Freud et de la psychanalyse (il y a 50-60 ans donc mais comme la psychologie est une discipline très jeune, 100-150 ans max, 50 ans, ça fait ENORMEMENT de différence). Ces techniques sont toujours utilisées de nos jours (et en France, toujours enseignée si je ne me trompe pas, ce que je trouve aberrant) et sont les plus connues du "grand public" mais la plupart ont été démontée et ça a montré que ça servait à rien (Non, ce n'est pas parce qu'on aime sortir avec des mecs plus vieux qu'on a mal vécu le complexe d'Oedipe non mais :scream:). C'est, pour moi, de la psychologie de comptoir (et pourtant, les psychanalystes se font payer méga super cher !) qui au lieu de vouloir résoudre les problèmes, cherche trop profondément dans l'histoire de l'individu

Quand j’entends des gens me dire que j'ai un complexe d'oedipe ou autre connerie prémâchées du genre avec un petit air supérieur "c'est un théorie de Freud, c'est la base de la psychanalyse, donc ce raisonnement a l'emporte pièce est vrai et prouvé", j'ai envie d'empoigner le gars en lui hurlant dessus que Freud est mort depuis 50 ans et que la plus part de ses théorie ont étés DIS-CRE-DI-TEES, donc plus valable, périmée, morte.

Un jour un gars a essayer de m'expliquer avec un raisonnement mélangé de Freud et de psychologie de comptoir que si un de mes amies était lesbienne, c’était parce que son père avait commis des attouchements sur elle. :mur: Deja c’était faux, de deux, c'est quoi le rapport?! Genre si moi je suis polyamoureuse c'est parce que mes parents pratiquaient la rando, parce que j'aimais pas les chasses aux œufs de pâques ou que j'ai jouer avec une crotte de chat?

Mon ancienne psychiatre essayait a fond de trouver les origine de mes problèmes dans ma petite enfance. j'ai des problèmes avec ma mère, et elle a appris que a quand j'avais 6 ans, ma mère a fait une fausse couche. Alors ok, c'était pas un événement marrant, ma mère a été très triste, mais elle en déduisait que j'en voulais a ma mère d'avoir "tué" ce petit frère et que c’était la cause de nos soucis. J'avais beau lui expliquer que j’étais très jeune, pas vraiment consciente de ce qu'était un fausse couche, que mes parents m'avait protégé en ne m'en parlant pas trop, elle n'en démordait pas : inconsciemment, j'en voulais a ma mère d'avoir tuer un bébé :slap:
 
15 Avril 2012
548
1 241
1 774
37
Thionville Strasbourg Marseille Paris
@Electronalone Haha tu m'as bien fait rire avec tes histoires :d J'avais un cours avec une prof qui racontait des conneries psychanalyste cette année, je supportais pas ça du tout. Du coup, je suis allée que 2 fois à son cours et j'ai réussi son examen en écrivant des phrases que j'aurai bien imaginée dans une parodie de psy.
Comme quoi ils se rendent pas compte à quel point ils rendent la caricature réelle ... après c'est vrai que les psy qui te disent "vous ne trouvez pas que ça vient de là votre problème?" "oui je sais qu eça vient de là" "faudrait peut-être travailler dans cette direction non?" "bah c'est pour ça que je suis là"

certains gonflent avec leur origine des problèmes de leurs patients... mais sinon un plan d'attaque y'a rien ou quoi?
 
  • Big up !
Réactions : Lis
10 Août 2014
865
8 426
3 264
41
dameandine.eklablog.com
Je me permets d'apporter mon grain de sel, car j'avoue être lasse d'entendre et lire des stéréotypes sur les gros-se-s. Alors je sais que ce n'est pas forcément malveillant, surtout ici, mais si je peux juste faire passer quelques infos issues de mon expérience et de mes observations :fleur:...
- obèse, ça commence très vite, si on se fie à l'IMC*. (J'en suis un bonne illustration : il y a plein de gens - y compris dans le milieu médical - qui pensent spontanément que je suis en "surpoids", alors qu'il faudrait que je fasse une petite trentaine de kg en moins pour y être).
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
- pour ce qui est de courir, faire du sport, etc. : le meilleur expert pour savoir ce qui est bon pour soi, c'est soi-même (si on n'est pas masochiste bien entendu). Il y a des périodes où j'aime courir, en l'occurrence pour le moment, je suis plus branchée yoga - piscine - petite rando (ah oui, et mon moyen de locomotion principal est un VAE). Quand je cours, je ne me fais pas mal. Si ça me faisait mal, j'arrêterais.
- toujours dans le rayon du sport, les gros-se-s sont soumis-e-s à une double contrainte : on leur dit qu'il faut en faire (bande de gros-se-s feignasses!) et quand ils/elles en font, on les trouve ridicules.
(Sans compter la recherche de fringues adaptées... même à Décathlon, les plus fournis, je peux faire du yoga mais pas de vélo, ni de course, je peux faire de la rando en t-shirt mais sans pantalon... :mur:)
- on peut faire du sport sans que ça se voie... je me suis faite à cette idée, je fais du sport pour me sentir bien, en mouvement, parce que j'ai alors moins de tensions dans le corps, etc. mais ni pour maigrir, ni pour mincir, ça serait juste désespérant puisque ça ne vient jamais.
- comment prend-t-on du poids? la TV nous martèle de ne pas manger trop gras, trop sucré, trop salé - induisant que les gros-se-s sont juste des goinfres sans limites. Je pense, pour ma part, que les facteurs sont multiples et dépendent d'une personne à l'autre : ça peut être l'alimentation, mais aussi le terrain génétique, le métabolisme, les tca, etc. Mais aussi et surtout, le fatshaming. Je m'explique : les régimes sont le meilleur moyen de prendre du poids (c'est désormais attesté : 95% des gens ayant suivi un régime reprennent dans les 5 ans - dont 60% reprennent plus que le poids perdu). Or dans cette ambiance de glorification de la minceur, le moindre bourrelet (réel ou fantasmé) incite à la diète, et l'on passe, gentiment d'une corpulence normale-pas svelte- au surpoids, du surpoids à l'obésité, etc. Pour ma part, depuis que j'ai cessé les régimes, les fluctuations sont moins grandes et surtout n'ont rien de mathématique (dans un sens comme dans l'autre). Mais hélas, si je constate que les kilos vont voir ailleurs quand je m'en contrefiche, il est, dans la pratique, très difficile de s'en contreficher dans une société qui me rappelle sans cesse que je suis "trop grosse". Que ce soit les charmants commentaires quand je suis à vélo (de gens qui sont en voiture, ou en train de glander une pils à la main, ô combien courageux et sportifs!), dans les médias, avec des pseudo-professionnels de la santé, des ami-e-s qui me veulent du bien, etc., les rappels sont constants. Ma (très chouette) psy m'a confirmé que le problème est surtout de penser qu'on va grossir en mangeant ceci ou cela. Le cerveau enregistre le message, le transmet, et bim, on stocke. (D'où on peut effectivement grossir "en regardant un gâteau".)
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
- être gros peut avoir un impact sur la santé, mais pas uniquement comme on l'imagine. @Alicia89 et @Electronalone en ont témoigné : dès qu'on a un problème plus ou moins important, pour beaucoup de professionnels de la santé, ça sera à cause du poids sans autre investigation. On zappe d'autres causes, les problèmes s'installent, jusqu'à ce qu'un médecin plus futé se pose de bonnes questions (en espérant que cela advienne). De plus, sachant cela, beaucoup de gros-se-s fuient les médecins et ne se font pas soigner (c'est une trop grande souffrance d'entendre sans cesse que c'est la faute à son poids - z'avez qu'à maigrir!).
- on a le droit d'être respecté en tant que patient-e-s, gros-se-s ou non :
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
- les psys sont des êtres humains, donc, comme les médecins, peuvent être complètement débiles. Mais en plus, ils/elles ont différentes postures, ils/elles adhèrent plutôt à un courant, ou à un autre... le problème c'est que ce n'est pas explicité. Donc si on ne se plait pas chez un psy, on se barre.

Voilà, voilà, désolée pour la tartine :fleur:.
 
10 Août 2014
865
8 426
3 264
41
dameandine.eklablog.com
19 Juin 2014
660
2 977
3 944
Merci @Dame Andine cogite, j'ai corrigé le lien. Contente que les articles t'aient plu, je trouvais qu'ils concordaient parfaitement avec cette conversation, de plus, j'ai trouvé ton intervention des plus pertinentes et intéressantes. Tu m'as donné plein de pistes pour des recherches à faire. J'avoue que que je n'avais jamais vraiment pensé à la corrélation entre l'IMC dit santé et les canons de beauté actuels... Mais lequel a influencé lequel? On trouve ces corps plus beaux parce qu'ils sont plus en santé, ou bien on a dit qu'ils étaient plus en santé parce qu'on les trouve plus beaux?
 
  • Big up !
Réactions : Dame Andine cogite
10 Août 2014
865
8 426
3 264
41
dameandine.eklablog.com
Merci @Dame Andine cogite, j'ai corrigé le lien. Contente que les articles t'aient plu, je trouvais qu'ils concordaient parfaitement avec cette conversation, de plus, j'ai trouvé ton intervention des plus pertinentes et intéressantes. Tu m'as donné plein de pistes pour des recherches à faire. J'avoue que que je n'avais jamais vraiment pensé à la corrélation entre l'IMC dit santé et les canons de beauté actuels... Mais lequel a influencé lequel? On trouve ces corps plus beaux parce qu'ils sont plus en santé, ou bien on a dit qu'ils étaient plus en santé parce qu'on les trouve plus beaux?
Ce sont des très bonnes questions !
Quand j'étais ado (autrefois jadis) il y avait même une autre catégorie entre le poids normal et le surpoids, "l'excès de poids". Défini comme "attention, on approche du surpoids". Moui bon, comme critère "scientifique" on fait mieux. Mais si on peut discuter des enjeux de santé pour ce qui est de l'obésité (et même là, les considérations simplistes me saoulent), ça devient juste ridicule pour le "surpoids". Je lis à l'instant sur wiki : "En 2013, une méta-analyse de 97 études couvrant 3 millions d'individus dans le monde et 270 000 décès, montre que le taux de mortalité des individus en léger surpoids (IMC de 25 à 30) est 6 % moindre que ceux pesant un poids normal". Du coup, il dit quoi le "surpoids" à part "t'es pas dans les canons de beauté".
De manière plus globale, et donc aussi à propos de l'obésité, je trouve problématique le lien simpliste poids-santé, parce que, pour tout problème de santé, les facteurs sont multiples. En plus de ce qui échappe à nos choix (comme la génétique, le terrain hormonal, l'environnement, etc.), tout choix va augmenter les "chances" de développer tel problème et diminuer les "chances" d'en développer un autre. Un exemple facile : prendre la pilule augmente les risques de cancer du sein, diminue les risques de cancer de l'utérus. A propos de l'obésité, on dira qu'il y a plus de risque d'AVC, on oubliera qu'une fois vieux/vieille, il y a moins de risque de fracture du col du fémur qui mène à l'état grabataire (la graisse ça amortit :cretin:). Accessoirement, tout ça, c'est des statistiques, rien de mécanique. Par exemple, sachant que l'aspartame augmente aussi les risques d'AVC, qu'est-ce qui cause quoi?
Pour ce qui est de la beauté, j'avais autrefois (il y a 10-15 ans déjà) lu un article qui faisait le lien entre condition socio-économique et critères de beauté. Je trouve ça intéressant sans forcément adhérer. L'idée est celle-ci :
A une époque où être aisé-e permettait de manger plus que le croquant standard, la rondeur est flattée. Puis même quand on est pas riche, avoir quelques provisions, c'est plutôt un bon point pour passer l'hiver, allaiter, etc. La peau claire est également valorisée, nos gentes dames ne passent pas la journée aux champs.
Aujourd'hui, l'obésité est plus répandue dans les couches les plus pauvres des pays riches. Les personnes les plus aisées ont accès à une alimentation de meilleure qualité, plus saine, font du sport, peuvent prendre des vacances. La beauté c'est être mince et bronzé.
Évidemment, ce lien argent-beauté est inconscient.
Le truc qui me chiffonne dans cette optique c'est qu'on en reste à un lien simpliste "les gros-se-s=mangent mal".
Par contre, je pense clairement que la beauté est associée à l'argent. Il suffit de voir le succès des émissions de relooking (la beauté et le bonheur sont dans la consommation), l'association de la féminité à des biens de consommation (mode, maquillage, coiffeur, etc.), ... Et bien sûr que la santé est elle aussi tributaire du niveau économique ! si on a un budget serré, on hésite à payer plus cher pour du bio / des produits sans additifs dégueux, à aller chez le médecin, on a en général un travail plus aliénant, beaucoup de sports sont inenvisageables (et même pour les moins couteux : pour courir dans un cadre de vie pourri, il faut plus de courage que quand on vit près d'un joli parc; pour faire son yoga, il faut un minimum d'espace, etc.)...
Bref, pour être en bonne santé et pour être jugé beau, l'argent ça aide.
 
  • Big up !
Réactions : MAAAL
19 Juin 2014
660
2 977
3 944
Ça a l'air super intéressant, merci! Bon, pour l'instant, j'ai d'autres priorité côté monétaire, mais je conserve l'adresse.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes